Nicole Ferroni, Pape François : même combat ?

sans-titreAprès le cri d’alarme de 15.364 scientifiques sur l’état de la planète, relayé en France par le journal Le Monde, la dernière chronique de Nicole Ferroni sur France Inter résonne en effet en écho avec un certain nombre de points de Laudato Si, l’encyclique du Pape François, de manière tonique et sincère.

On peut l’écouter ICI.

Pour les retardataires ou les consciencieux, on peut relire l’encyclique en cliquant et, pour les faignants, on peut, parmi d’autres excellentes recensions, lire la contribution de Christian Mellon sj aux Semaines Sociales de Rueil sur « Laudato Si : continuités et révolution » en cliquant ICI.

Le commérage : « pas de ça chez moi » ?

sans-titreOn se souvient probablement d’une méditation du Pape François sur le « commérage », les ragots , les rumeurs, dans nos églises mais aussi dans le monde :

La langue, les commérages, les ragots sont des armes qui chaque jour assaillent la communauté humaine, en semant envie, jalousie et avidité du pouvoir. Avec elles, on peut en arriver à tuer une personne. C’est pourquoi parler de paix signifie aussi penser à tout le mal que l’on peut faire avec la langue.

Bien sûr, tout en comprenant voire en accueillant avec piété filiale ce propos du Saint-Père, nous pouvons nous dire facilement que ceci concerne les autres et que, bien entendu, nous n’en sommes pas les auteurs ni même les complices. Pourtant, Lire la suite

Un parvis pour les Bénédictines du Pesquié

DCIM100MEDIADJI_0069.JPGUn site incroyable, des religieuses volontaires et souriantes, une vidéo avec certaines scènes proches de celles avec Sœur Clotilde dans Les gendarmes de Saint-Tropez … : découvrez et partagez l’appel des sœurs de l’Abbaye du Pesquié en Ariège ! Vite, dédicace de la basilique prévue le 22 octobre !

Toute les infos sur ce projet et l’occasion de découvrir cette belle communauté, qui avait déjà fait forte impression dans l’émission « Dans les yeux d’Olivier »,  c’est par ICI.

Scandale dans le monde judiciaire

Scandale dans le monde judiciaire. Dans un extrait d’une biographie du Christ, dont l’Eglise catholique s’est procuré les bonnes feuilles, Jésus affirme qu’il existe :

un juge qui ne craignait pas Dieu et ne respectait pas les hommes.

Ce texte qui crée la polémique a été dévoilé ce matin, dans toutes les églises du monde. Dans ce même texte, celui qui prétend être le Messie affirme avoir été témoin du mépris de ce juge pour les citoyens. Ce magistrat dit en effet :

Je ne crains pas Dieu et ne respecte personne […] cette veuve commence à m’ennuyer.

Qu’elle ne vienne plus sans cesse m’assommer

Jésus, aussi appelé « le Christ », n’hésite pas à attaquer durement ce juge, le traitant de

juge dépourvu de justice !

A peine révélées par les médias, ces formules ont provoqué un tollé dans les palais de justice. Les deux plus hauts magistrats du pays, le premier président de la Cour de cassation et le procureur général, ont obtenu d’être reçus par Dieu le Père dès dimanche soir. Les syndicats des magistrats ont fortement réagi en diffusant un communiqué dans lequel ils se disent consternés, et demandent que cessent ces attaques contre le monde judiciaire, quelques jours après les propos du président Hollande.

Pour lire les lectures de la messe du jour, c’est par ici !

Ps 17, 38-41

Je poursuis mes ennemis, je les rejoins, je ne reviens qu’après leur défaite ;
je les abats : ils ne pourront se relever ; ils tombent : les voilà sous mes pieds.
Pour le combat tu m’emplis de vaillance ; devant moi tu fais plier mes agresseurs.
Tu me livres des ennemis en déroute ; j’anéantis mes adversaires.

Le curé de la paroisse Sainte-Louise de Marillac a été réveillé ce vendredi matin par la visite d’un cambrioleur dans le presbytère. Loin de se démonter, le prêtre, qui a fait du judo dans sa jeunesse, a réussi à immobiliser le malfrat avant l’arrivée de la police.

« C’est Lui, Jésus-Christ, qui est notre paix… » (Ep 2,14)

JésusDans son éditorial du 30 septembre 2016, M. l’abbé Christian Thouvenot, Secrétaire Général de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X revient sur le grand rassemblement pour la paix à Assise. Après avoir rappelé que la Vierge elle-même, en apparaissant à Fatima, avait demandé de prier pour la paix, C. Thouvenot invite les fidèles de la FSSPX à discerner dans le s̶c̶a̶n̶d̶a̶l̶e̶ miracle d’Assise un authentique accomplissement de la prière en l’honneur de Notre-Dame du Rosaire : une manifestation de la paix dans laquelle il reconnait la bonne nouvelle de notre Seigneur Jésus Christ. Il note ainsi :

Lire la suite