Triso, et alors ?

capture« La journée de Caroline, 25 ans, commence comme celle de n’importe quel salarié. Mais pour se rendre au travail, elle a dû apprendre le trajet par cœur. À Nantes, ce restaurant ressemble à beaucoup d’autres. Pourtant, comme Caroline, sept employés sont ici trisomiques. Depuis des semaines, Farida les forme en cuisine. Antoine a 31 ans. Comme Caroline, il a dû apprendre le service à son rythme. ‘J’ai une lenteur, je ne suis pas rapide, je me bats pour bien faire’, affirme Caroline. À l’origine de ce projet, Flore, 26 ans, s’est lancée un défi : faire changer le regard sur le handicap ».