Regarder vers le ciel

sans-titreArgl : comme votre serviteur, vous avez loupé les Nuits des étoiles en ce début de mois ! Pas de panique, il y a encore de nombreuses planètes et étoiles à observer courant août !

Vous aimeriez observer plus souvent le ciel et apprendre quelques rudiments d’astronomie ? Ce mois d’août 2019 est une occasion idéale. Après un premier week-end marqué par les festivités des Nuits des étoiles, vous aurez le loisir de voir un célèbre essaim d’étoiles filantes ou des rapprochements de la Lune avec Jupiter ou Saturne.

Retrouvez toutes les dates sur le site de Numerama ICI. Et pour se motiver, l’astronome du Vatican le souligne : « En regardant les étoiles, on contemple Dieu dans sa majesté ».

Découverte 2.0 du patrimoine religieux pour vacanciers

Nessia-300x300Comment innover quand on est un diocèse parcouru par des milliers de touristes l’été ? C’est la question qui s’est posée au diocèse de Nice et à laquelle l’abbé Frédéric Sangès a répondu en lançant l’apllication Nessia.

Quelques mois à peine après ma nomination, en discutant avec des étudiants sur la manière d’évangéliser, l’idée d’une application a surgi. C’est notamment un jeune étudiant en communication à qui la nécessité d’une application paraissait être une évidence. Comment répondre au manque de personnes présentes pour accueillir les touristes dans les églises ? Comment s’adresser à un public des plus variés ? Comment donner envie aux touristes et aux locaux de découvrir le patrimoine catholique du diocèse ? Et surtout comment répondre au besoin compulsif d’immédiateté de notre société ? Voilà quelques questions qui ont motivé le développement de Nessia.

Une idée qui inspirerait d’autres diocèses … En attendant, une appli à découvrir sur le store de votre smartphone – surtout si vous êtes en villégiature dans le Sud-Est – et plus d’informations sur le projet à découvrir ICI.

La politique … une bonne nouvelle ?!

pbn-logo-pageaccueil

C’est ce qu’avance l’association éponyme depuis 13 ans ! Elle a vocation à nourrir le désir d’engagement dans la Cité de jeunes de 18 à 35 ans, via diverses sessions, formations, soirées … Indépendant de tout parti (pris) politique, elle réunit notamment les bénévoles et responsables de nombreux mouvements catholiques, avec la conviction qu’il y a une manière chrétienne de  faire de la politique et non une politique chrétienne !

Du 24 au 28 août prochain, une session « Labo » est proposée en Bretagne. L’occasion pour réfléchir à son engagement local avec de nombreux témoignages de qualité, de la convivialité, et des temps de relecture personnelle … pour attaquer la rentrée après une belle pause estivale !

Les infos sur le Labo (il reste encore quelques places …), c’est ICI, celles sur La Politique une bonne nouvelle, c’est par LA.

Après de nouvelles fusillades aux Etats-Unis : prier

AP17275563618429.jpgDeux fusillades aux Etats-Unis, à quelques heures d’intervalle, auront fait près de trente morts … Depuis le début de l’année civile, c’est plus d’un mort par jour dû aux attaques par armes à feu, dont les motivations restent diverses voire inconnues mais dont on sait qu’elles procèdent d’un libre accès aux armes outre-Atlantique. Que faire à distance ? Le père James Martin nous propose une prière à retrouver ICI en langue anglaise et ci-dessous, avec une traduction de votre serviteur, sans doute imparfaite mais qui permet de comprendre l’essentiel. A partager dans sa prière ou avec d’autres …

Lire la suite

Des chrétiens par centaines au service de la Paix au Proche-Orient

jeunes-reunis-autour-thematique-depend-votre_0_729_486Aujourd’hui s’achève la 5e édition des Journées Régionales de la Jeunesse au Liban, qui aura réuni 350 chrétiens jordaniens, libanais, irakiens, égyptiens et syriens. La Croix nous parle de ce remarquable rassemblement :

Les JRJ ont été lancées en 2006 pour être « le pendant des JMJ pour les chrétiens orientaux qui ne peuvent y assister ». […] Après les multiples tragédies vécues par les chrétiens de la région, la thématique « De sa paix dépend votre paix » (Jérémie 29,7) prend tout son sens. « L’engagement dans la cité, c’est l’expression de notre foi. Même si nous sommes alertés par l’hémorragie des chrétiens de la région qui s’est accélérée depuis 2012, nous ne devons pas être dans le regret, mais avoir la paix comme projet pour l’avenir ». […] « Nous ne devons pas construire une fausse paix en nous isolant, mais construire avec nos concitoyens d’autres religions une société viable. Notre identité se maintient quand nous entrons dans un dialogue fécond avec l’autre ».

Lire la suite

Peut-être que certains ont du mal à croire la résurrection du Christ


« Chers frères et sœurs, peut-être, certains d’entre nous aussi n’arrivent pas à comprendre et à croire facilement la résurrection du Christ qui est l’événement le plus contesté, le plus énigmatique dans l’histoire du monde. Je ne suis pas ici cette nuit pour vous convaincre et prouver à tout prix l’évènement de la résurrection du Christ. Mais je vous dis et souligne une seule chose, comme le dit Saint Paul, « si le Christ n’est pas ressuscité, notre prédication est vide et vaine, et vide aussi notre foi (1 Co 15, 14).  Si le Christ n’est pas ressuscité, le christianisme n’aurait pas existé et nous ne serions pas ici cette nuit.  La résurrection du Christ est l’événement fondamental, crucial, et central de notre foi chrétienne. Nous croyons en un Dieu Vivant. Comme le disent les anges, « Pourquoi cherchez vous le Vivant parmi les morts ? » Christ est ressuscité. Oui. Il est vraiment ressuscité. »

Une homélie de Pâques du p. Ashok Bodhana, sj à découvrir >>

La joie de servir, malgré tout !

joie-orange-281x140Dire que les temps de l’Eglise sont sombres, que nous pouvons douter de notre capacité à dire quelque chose au monde tant l’ombre portée des scandales nous incarcère, et qu’il nous arrive d’être guettés par le désespoir ne sont pas que des hypothèses de travail !… Et pourtant, si l’on regarde ce qu’il se passe dans nos paroisses au quotidien, on retrouve du courage.Lire la suite

La doctrine sociale de l’Eglise, une chance pour l’Europe

pexels-photo-113885
Photo de freestocks.org sur Pexels.com

C’est en substance ce que Jean-Claude Juncker, Président de la Commission Européenne, a dit lors de la récente Assemblée de la Comece (Commission des Episcopats de la Communauté Européenne).

«C’est un des enseignements les plus nobles de notre Église», a-t-il observé. «Tout cela fait partie d’une doctrine que l’Europe n’applique pas assez souvent. Je voudrais que nous redécouvrions les valeurs et les principes directeurs de l’enseignement social de l’Église».

Un témoignage parmi d’autres qui nous encourage à être parties prenantes des prochains débats européens et bien sûr de voter lors des prochains scrutins de mai, pour que l’Europe puisse être une bonne nouvelle ! C’est le sens de l’appel de Mgr Jean-Claude Hollerich, Président de la Comece, à l’issue de cette Assemblée (à retrouver ICI), comme celui de la déclaration de la Comece il y a un mois de cela (à retrouver LA).

« Notre Eglise n’est pas foutue … »

article_marieDans le contexte dramatique de l’Eglise où les condamnations en justice succèdent aux nouveaux scandales, la Présidente des Scouts et Guides de France, Marie Mullet-Abrassart, publie une tribune lucide mais aussi pleine d’espérance. Prenant longuement acte de la refondation en profondeur que l’Eglise ne peut plus éviter, elle en appelle à l’action de chacun pour y contribuer. Et il existe aussi une part lumineuse en notre sein, qui peut nous permettre d’aller de l’avant.

« Ce week-end, à Jambville, une centaine de personnes, aumôniers, animateurs spirituels, chefs et cheftaines, jeunes engagés dans l’Eglise se retrouveront à Jambville pour parler Foi, engagement, spiritualité chez les SGDF au service des plus jeunes. Cette Eglise-là existe aussi, de pars le monde, avec des acteurs religieux ou non, engagés, heureux, sans tragédies, sans noirceur, qui veulent faire vivre sa part de lumière. Ils existent aussi ces hommes et ces femmes d’Eglise prêt à combattre ce qui aujourd’hui la ronge. »

Et de conclure : « Notre Eglise n’est pas foutue parce que l’Eglise c’est nous ! ». Alors soyons lumineux !

A retrouver en intégralité ICI.

Voter pour une Europe de la fraternité

sans-titreC’est en substance ce que la Représentation des Evêques auprès de l’Union Européenne envoie comme message dans une déclaration récente, en vue des élections européennes de mai prochain.

Les élections européennes offrent une grande opportunité de faire des choix politiques qui renouvelleront la fraternité entre les peuples en relançant le projet européen.

Appel à voter quoiqu’il en soit et quelles que soient nos convictions, partager quelques critères dans le choix du candidat, espérer et être partie prenante de projet européen là où nous sommes, c’est le sens de cet appel, à retrouver ICI.

Merci au Scoutisme !

sans-titre

Hier comme aujourd’hui, le Scoutisme construit la confiance et l’espérance ! Une très belle contribution vidéo sur le sujet, en marge de la journée mondiale du Scoutisme tout récemment :

Lire la suite

Et c’est qui, la Patronne du tourisme ?!

sans-titreEt oui, comme le Parisien le rapporte et avec ses 12 millions de visiteurs par an, Notre-Dame de Paris est de loin le site le plus visité chaque année en Ile-de-France et, on peut le penser, en France tout court ! Notons au passage que la Sainte-Chapelle est également en bonne position et que plus globalement les chiffres du tourisme sont au vert. Une bonne nouvelle en des temps troublés, en espérant que ces derniers ne nuiront pas la fréquentation d’un des charmes français : notre patrimoine …

L’article est à retrouver ICI.

Connaissez-vous la loi de Hubble-Lemaître ?

Toujours est-il que l’apport éminent de l’abbé Georges Lemaître, a minima coinventeur de la théorie du Big Bang, vient d’être reconnu, soulignant de plus fort que « foi et raison sont comme les deux ailes qui permettent à l’esprit humain de s’élever vers la contemplation de la vérité » (c’est pas de nous).Lire la suite

« J’ai une nouvelle pour toi : tu n’es pas Jésus ! »

20150424cnsbr9060.jpgEt oui, cela peut s’apparenter à une bonne nouvelle ! C’est ce que le père jésuite James Martin nous livre dans les colonnes de la revue jésuite America, dans le cadre d’un témoignage intitulé « Sept leçons pour le Ministère que j’ai apprises comme Jésuite ». Parmi celle-là, cette expérience au Kenya où il sert des réfugiés de multiples manières et frise le « burn-out ». Il rencontre son accompagnateur spirituel :

– Je ne sais pas comment je peux faire tout cela !
– Qui t’a dit que tu devais faire tout cela ?
– C’est ce que Jésus aurait fait ! Il aurait aidé tous ces gens !
– Et bien, peut-être … Mais j’ai une nouvelle pour toi : tu n’es pas Jésus !

Une belle leçon d’humilité parmi sept repères pour la vie des prêtres mais sans doute utile pour tous (Tu ne peux pas tout savoir / Tu ne peux pas tout faire / Mais tu peux faire quelque chose / Tu peux toujours apprendre quelque chose de nouveau / Tu ne peux pas être aimé de tout le monde / Tu peux être comme Jésus / Tu as été appelé par Dieu dans ce Ministère).

C’est à retrouver ICI (en anglais !).

Le christianisme social est une question plus qu’une réponse !

 

_0_487_348Le week-end prochain se tient à Nogent-sur-Marne la nouvelle rencontre des Semaines Sociales de France (SSF). Cette année, une perspective toute particulière, « Chrétiens et engagés – Rencontres du christianisme social », et au cœur de celle-là une réflexion sur les prochaines années / décennies d’utilité sociale et pastorale des SSF et au-delà la question de l’engagement des chrétiens dans la société. Elena Lasida, une des actrices de la rénovation des SSF, partage quelques repères dans La Croix :

Le christianisme social peut être défini comme un processus toujours ouvert, comme un chemin toujours en train de se faire, en direction d’une « terre promise » dont on ne connaît ni la forme ni l’emplacement. […] Le chemin du christianisme social vient de très loin. Des hommes et des femmes, des groupes et des mouvements sont depuis longtemps dans ce chemin. Avec les balises données par la pensée sociale de l’Église, ils ont ouvert des chemins et des espaces qui ont permis, au cours de l’histoire, de mettre en cohérence l’être-au-monde et l’être-chrétien. Ces espaces ont répondu aux besoins d’une époque. Mais le monde est aujourd’hui en pleine mutation, et de nouveaux espaces sont à inventer pour vivre cette cohérence. C’est le moment d’entendre et de mettre en application l’invitation du Pape à « initier des processus plutôt que posséder des espaces ».

Un espace ouvert à la réflexion et à l’engagement de chacun … Le programme de cette belle rencontre à venir (dépêchez-vous, les places deviennent très chères !), c’est par ICI. A découvrir (vite !…) et partager largement (vite aussi!)

Aveugle mais pas muet (Questions pour l’Evangile du 30° dimanche du temps ordinaire B)

En ce 30° dimanche du temps ordinaire B, Jésus rencontre et guérit Bartimée, un mendiant aveugle (Marc 10, 46b-52).

Voici quelques questions pour l’Évangile de ce dimanche :
– Qui m’a donné confiance au point de crier ma prière vers Jésus alors qu’il y avait de si nombreux obstacles et murs, entre nous?
– Qu’est-ce qui m’a fait crier de plus belle alors que l’on voulait me faire taire?
– Quand ai-je laissé le manteau dans lequel je me cachais, le manteau de mes peurs, de ma timidité qui me cachait des autres?
– Qu’est-ce qui m’a (re)mis en route dans ma manière de vivre comme disciple de Jésus?Lire la suite

Quand Charles Aznavour chantait Dieu

R-1901285-1504809342-1124.jpegA la fin des années 1970, Charles Aznavour, qui se disait « chrétien en chemin », publiait un album intitulé « Un enfant est né ». Si l’on fait l’économie d’orchestrations d’époque, on y retrouve les paroles d’un homme à la foi généreuse et à l’écoute, qui entend les doutes d’un Joseph heureux mais qui doute (« Je ne comprends pas ») ou qui vibre à la tendresse du Père ou de Marie. On peut écouter ce qui suit en pensant / priant avec lui :

 

Quel christianisme social aujourd’hui ?

LogodesSemainessocialesdeFranceC’est le thème du dossier de septembre des Semaines Sociales de France :

Au mois de septembre,  nous mettons à l’honneur le christianisme social.
Vivant dans une époque de grandes transformations sociétales, il nous appartient aujourd’hui d’en redessiner les contours, les enjeux et la vision pour demain. Ce dossier sera régulièrement enrichi tout au long du mois.

L’occasion de (re)découvrir la Pensée sociale de l’Eglise, indispensable colonne vertébrale pour vivre en chrétien dans le monde d’aujourd’hui ! C’est à retrouver ICI.

Lire la suite

L’écologie et nous : encore du travail !

mgr_benoist_de_sinety_495x290_sept2018_rcfEn ce Week-end de Marche pour le climat, l’édito récent de Mgr Benoist de Sinety sur les ondes de RCF doit résonner à nos oreilles :

Or c’est bien de cela qu’il s’agit : en nous persuadant que nos actions ne sauraient changer la face du monde, nous exigeons capricieusement que les Etats bougent tout en contestant à l’avance le bien-fondé de leurs décisions. Mais les Etats ne pourront faire mieux que nous : comme si les lois changeaient la face du monde ! Il serait temps que le citoyen post moderne de nos pays riches apprenne à devenir adulte dans sa manière de vivre, de jeter, de consommer et de produire. Qu’il accepte d’entendre que tout a un impact : les gestes les plus quotidiens, les plus anodins et que de ceux-là il en est le seul responsable.

Il y parle de Nicolas Hulot, de l’urgence de la situation mais aussi de Simon & Garfunkel et c’est à retrouver ICI.

En complément, nous devons changer nos modes de vie, oui, mais sans doute aussi, comme citoyens, faire pression sur nos élus pour que les choses changent. C’est le message de 700 scientifiques français dans les colonnes de Libération que l’on peut retrouver LA.

Un LGBT catholique est … un catholique !

Nutopiabig-1C’est en substance et parmi bien d’autres choses ce que le Père jésuite James Martin rappelle dans les colonnes de Têtu.

[Que diriez-vous à un jeune LGBT+ français qui ne veut plus avoir la foi, qui s’est détourné de l’Eglise ?] Je lui dirais : tu as été baptisé, tu fais donc autant partie de l’Église que le pape, un évêque ou le curé local. Que personne ne vienne te dire le contraire. Non seulement l’Église est ta maison, mais elle a aussi besoin de toi. Si un prêtre ou un autre membre de la paroisse ne t’a pas fait sentir comme étant le bienvenu, défie-le. Comme a dit Jésus : « Secouez la poussière de vos pieds ». Trouve une paroisse où tu te sentiras bien et accueilli. Pourquoi laisserais-tu quelqu’un te chasser de chez toi ? Mais surtout, n’en doute jamais : c’est aussi ton Église.

Très intéressant échange où il revient longuement sur l’interprétation qu’on a faite de récents propos du Pape François sur l’homosexualité … Heureux de voir que malgré les polémiques et les blessures de part et d’autre ce type de publication puisse avoir lieu ! Elle est à retrouver ICI.

« Sister Aretha » : la foi et l’espérance [carte postale]

thumbnail_image1Tous les amateurs de Soul ont été accablés par la disparition d’Aretha Franklin. Mais ne considérer que l’artiste sans considérer la croyante est pour Bertrand Dicale dans le Huffington Post une erreur d’appréciation :

Elle est sister « selon l’esprit » et non « selon la chair » pour des millions d’Américains, c’est-à-dire sœur en foi, revenant encore et toujours à la même parole fondatrice. Il ne s’agit pas seulement de l’emprunt d’une technique vocale aux usages des églises protestantes, mais bien d’une affirmation haute et claire d’appartenance à ce peuple chrétien pour qui Dieu est une présence concrète et quotidienne dans l’existence, et non pas seulement l’ami des dimanches.

Lire la suite

La JOC à l’aide des travailleurs saisonniers [Carte postale]

Image-1Cette année encore, la JOC a installé des permanences dans plusieurs stations balnéaires de la côte française pour informer les travailleurs saisonniers de leurs droits et les accompagner.

Entre 500 et 700 000 saisonniers, le plus souvent des jeunes, occupent un emploi pendant l’été en France. Une période courte, dense, et un droit du travail et des contrats pas toujours respectés. Aucune donnée nationale n’existe sur les cas d’abus, ni l’Etat ni les syndicats ne les recensent.

La justice sociale en actes, RFI est allé à leur recontre aux Sables d’Olonne et c’est à retrouver ICI.

Lire la suite

Face à l’horreur et au déni, prier en Eglise

croix-de-rupnik-15x10-cm_64d95663b30299bb6a02dd71fad9e759.image.300x300L’horreur qui a été trop longtemps tolérée par l’Eglise en son sein ne cesse de remonter et, une fois la plus ferme des condamnations prononcée, il est parfois dur de savoir quoi dire ou quoi faire. L’amie et non moins contributrice au Samaritain, en ligne Zabou the terrible, nous propose de prier en suivant le déroulé de la messe de ce dimanche.

Il est évident que le spirituel ne suffira pas, qu’il faut mettre les faits en lumière et poser des sanctions et des critères nets, aussi bien de discernement que de fonctionnement pour que « JAMAIS PLUS ! ». Mais il est aussi évident que c’est à genoux, en adorateurs vrais du Père, en nous approchant de Sa Lumière qu’Il nous donne, Lui qui est la Vérité, que nous saurons à notre tour lutter contre les ténèbres, arrêter toute conspiration du silence, en résumé être ce qu’Il nous appelle à être pour nos frères : non des conspirateurs préférant l’ombre pour agir mais bien lumières du monde, appelés à servir et à aimer en plein jour.

C’est à porter dans son cœur en ce début de journée et à retrouver en intégralité ICI. Merci Isabelle !

Madeleine Delbrêl : l’assistante sociale mystique

madeleine-delbrel-site-0Ce dimanche, Le Jour du Seigneur rediffusait un documentaire sur Madeleine Delbrêl. Il rassemble les témoignages de ceux qui l’ont connue : chrétiens et communistes, illustrés de nombreux documents d’archives. On y voit comment elle décide de vivre de l’Evangile dans la cité « rouge », Ivry, aux trois cents usines en plein fief du Parti communiste. Elle est missionnaire là où le seul «credo» est celui du marxisme. Sans confondre l’émancipation du prolétariat avec l’idéal évangélique, Madeleine est de tous les combats, aux côtés des communistes, pour la justice et pour les pauvres.

“Seigneur, fais nous vivre notre vie, non comme un jeu d’échecs où tout est calculé, non comme un match où tout est difficile, non comme un théorème qui nous casse la tête, mais comme une fête sans fin où ta rencontre se renouvelle, comme un bal, comme une danse, entre les bras de ta grâce, dans la musique universelle de l’amour. Seigneur, viens nous inviter !”

C’est à retrouver ICI.

Paroles et Pain de la vie éternelle (Questions pour le 21° dimanche du temps ordinaire B)

En ce 21° dimanche du temps ordinaire B, la liturgie nous propose la fin du discours sur le pain de Vie (Jean 6, 60-69).
Voici quelques questions pour l’Évangile de ce dimanche :
– Qu’est-ce qui est intolérable pour moi dans les paroles de Jésus? dans l’Évangile?
– Comment est-ce que je me comporte lorsque je me sens contesté(e)? remis(e) en cause ou en désaccord avec ceux qui m’entourent?
– Pourquoi ai-je envie de continuer à marcher avec Jésus?

Lire la suite

GoMesse a besoin de vous !

17884468_788385091329585_7443952004312929959_n« A Paris, à vélo, on dépasse les autos … » peut-être mais il est d’autres endroits de France où d’auto on n’en n’a point, notamment pour aller à la messe. C’est sur la base de ce constat qu’une équipe de chrétiens engagés ont lancé l’application GoMesse. C’est une plateforme d’échanges qui facilite le co-voiturage entre paroissiens, de manière gratuite simple et accessible à tous.

Vous souhaitez co-voiturer ou être co-voituré ? Vous souhaitez soutenir le projet en faisant un don (ils en ont besoin …) ? Vous souhaitez en savoir plus ? Allez sur leur site www.gomesse.fr et parlons-en autour de nous ! Go go GoMesse !

Lire la suite

[Cluedo] Mais qui a restauré le calvaire de Pierrevillers ?

Le-mysterieux-bienfaiteur-du-calvaire-de-Pierrevillers_articleLe journal Pèlerin nous narre une histoire peu banale : le maire de Pierrevillers, en Moselle, a lancé un appel pour retrouver le bienfaiteur qui a entièrement restauré, en cachette, un calvaire du village !

« C’est un travail difficile qui demande du temps et de la technique, puisque la croix est sculptée sur chacune de ses faces », explique René Heiser. Élevée à plus de 2,50 mètres, sa hauteur complexifie la tâche. Le maire de la bourgade mosellane en est convaincu : le bienfaiteur connaissait les techniques de restauration d’une telle œuvre.

Si toi, lecteur du Samaritain, tu es responsable de cette opération « Under cover », manifestes-toi ; ils veulent juste te remercier !

L’article est à retrouver ICI.

Le vrai pain venu du ciel (Questions pour l’Evangile du 18° dimanche du Temps ordinaire B)

En ce 18° dimanche du temps ordinaire B, Jésus, après avoir rejoint ses disciples qui étaient en bateau, en marchant sur la mer (6, 16-23) commence son grand discours sur le pain de Vie (Jean 6, 24-35).

Voici quelques questions pour l’Évangile de ce dimanche :
– Quand ai-je découvert que Jésus me précédait?
– Pourquoi est-ce que je cherche Jésus?
– Quelles questions vitales m’arrive-t-il de poser à Jésus?

Lire la suite

Le retour de l’enfant du pays (Questions pour l’Evangile du 14° dimanche du temps ordinaire B)

En ce 14° dimanche du temps ordinaire B, Jésus est mal accueilli à Nazareth (Marc 6, 1-6).

Quelques questions pour l’Évangile de ce dimanche :
– À quelle occasion suis-je retourné là où j’ai grandi?
– Quelle fut la dernière homélie qui m’a frappé(e)? Pourquoi? Qu’a-t-elle produit en moi?
– Quelle personne que je n’avais pas vue depuis longtemps a changé positivement?

Lire la suite

La foi au cœur de l’épreuve…

Homélie Fr. Denys Sibre » La foi au cœur de l’épreuve, qu’est-ce que c’est ? Une ouverture à Jésus. Notre main dans la sienne. Notre regard rivé au sien. La foi, c’est ne pas lâcher Jésus. C’est croire qu’il est Le Vivant et que sans Lui nous perdons souffle. Lui Seul peut nous faire remonter de l’abîme ».

Une homélie du frère Denys Sibre, à lire sur dominicainsmontpellier.fr.

 

Envoi à la fin du FRAT 2018 des lycéens

Le Père Yves-Arnaud Kirchhof, prêtre responsable du Frat des lycéens d’Ile-de-France à Lourdes (du 17 au 22 avril 2018), sur le thème « Sois sans crainte ! Il t’appelle », en lien avec la démarche synodale de consultation large et de propositions pour l’Eglise, a envoyé les jeunes vivre l’appel que le Seigneur leur adresse :

Après ce Frat, c’est maintenant le temps de faire mémoire, mémoire de ce que vous avez reçu. Tout ce que vous avez reçu au Frat, vous êtes appelés à le vivre, à l’approfondir et notamment lors de votre carrefour-retour.

Chaque humain, quel que soit ses convictions est à l’image et à la ressemblance de Dieu. Chacun est appelé à Lui ressembler. C’est-à-dire à mettre en œuvre des actions qui correspondent à la Beauté, à la Bonté, à la Justice, à la Paix… bref : à l’Amour de Dieu.

Nous l’avons entendu, le Christ vient nous sauver de nos faiblesses, il vient nous relever et chacun de vous porte comme mission de l’annoncer à ses amis, c’est l’une des propositions que vous avez faite. Si l’amour du Christ brille en vous, les autres le verront.

Lire la suite

Avez-vous déjà vu une cybersister ?

A défaut de l’avoir déjà vue, vous l’avez peut-être déjà lue sur son blog : la webattitude ! Mais vous ne saviez peut-être pas que celle qui signe la « cybersister », Sr Emmanuelle, fête ses 50 ans de vie religieuse ce qui lui a valu un bel article sur le site de l’Eglise catholique en France. On lui souhaite de bien jubiler, comme il se doit ! 🙂

(Florence de Maistre.- CEF) 

« Brune, petite et tonique, sœur Emmanuelle reçoit dans le pavillon, juste à côté d’un centre commercial, où elle vit en communauté avec deux autres sœurs âgées de 86 et 87 ans. Elle, préfère éviter de parler de son âge, mais lance : « Je suis arrivée ici le 29 février 1968, encore un anniversaire ! » Originaire de Bures-sur-Yvette en région parisienne, elle découvre la vie religieuse grâce à la communauté locale des Sœurs de l’Union Chrétienne. Elle apprécie le charisme de fraternité des religieuses et sympathise en particulier avec sœur Odette. Son conseil ? « Va voir la maison mère à Fontenay ! » La dimension d’ouverture est un des critères qui guide Emmanuelle dans son choix, la congrégation ayant une mission à La Réunion. Finalement, sa vocation s’épanouit pleinement en Vendée… et sur le web.

Lire la suite

Prière du Pape FRANÇOIS pour les JEUNES en vue du Synode 2018

Pour faire le lien entre le dimanche de prière pour les VOCATIONS (4° dimanche du temps pascal, chaque année) et le thème du Synode des évêques 2018 sur le thème « les jeunes, la foi et le discernement vocationnel », voici la

PRIÈRE du PAPE FRANÇOIS pour les JEUNES en vue du Synode 2018

Seigneur Jésus, ton Eglise qui chemine vers le synode tourne son regard vers tous les jeunes du monde. Nous te prions pour qu’avec courage ils prennent en main leur vie, qu’ils aspirent aux choses les plus belles et les plus profondes et qu’ils conservent toujours un cœur libre.

Lire la suite

Un témoignage de vie et de foi

« C’est au hasard d’une rencontre lors d’une visite de notre abbaye, Monument Historique, que je fais connaissance avec le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame et Marielle, avec laquelle il vient de se marier civilement le 27 août 2016. Nous sympathisons très vite et ils m’ont demandé de les préparer au mariage religieux que je devais célébrer près de Vannes le 9 juin prochain. Nous avons donc passé de nombreuses heures à travailler les fondamentaux de la vie conjugale depuis près de 2 ans. Je venais de bénir leur maison le 16 décembre et nous finalisions leur dossier canonique de mariage. La très belle déclaration d’intention d’Arnaud m’est parvenue 4 jours avant sa mort héroïque.

Ce jeune couple venait régulièrement à l’abbaye participer aux messes, offices et aux enseignements, en particulier à un groupe de foyers, Notre-Dame de Cana. Ils faisaient partie de l’équipe de Narbonne. Ils sont venus encore dimanche dernier.
Intelligent, sportif, volubile et entraînant, Arnaud parlait volontiers de sa conversion. Né dans une famille peu pratiquante, il a vécu une authentique conversion vers 2008, à près de 33 ans. » … Continuez à lire le très témoignage du prêtre qui a accompagné Arnaud Beltrame dans ses derniers moments par ici. Il nous livre ansi un très beau témoignage de foi sur cet homme qui a offert le témoignage de sa vie.

La foi, c’est aller vers le plein

Bel entretien dans La Vie avec Cédric Kahn, réalisateur du film La Prière (accès payant) :

« Je trouve absolument fascinant le chemin de la drogue vers la foi. Ce sont des gens qui viennent de très loin, de très loin de la religion, de très loin de la croyance, car la drogue, c’est presque la définition de la non-croyance. La drogue, c’est une non-foi en la vie, un non-projet. En revanche, la foi, c’est aller vers le plein. Elle peut être religieuse, mais pas uniquement. La foi est vitale. Il n’y a pas de chemin, il n’y a pas de projet de vie sans foi. Par la suite, en réalisant le film, j’ai trouvé des points de convergence entre la drogue et la prière : le besoin de transcendance ».

L’Eglise pourrait être moderne ?!…

sans-titreOui, quand en particulier elle accueille un rassemblement de start-ups cathos et aussi quand c’est raconté par une « journaliste laïque » qui semble arriver là un peu par hasard :

Il est loin, l’imaginaire traditionnel austère et pieux, empli de silence et de pénitence. C’est au contraire l’image d’une Eglise dépoussiérée, ancrée dans son temps et bien dans ses baskets, qui se dégage à notre arrivée. Si les murs du collège des Bernardins rappellent une ambiance monacale, ils abritent ce jour-là un petit village de l’innovation où les acteurs de la Church Tech partagent un temps convivial de networking avant la conférence.

Certains auront reconnu l’image et tous les autres peuvent lire cet article utile et tonifiant ICI.