Recordman de service !

L’homme qui détient le record du plus grand nombre d’années à servir la messe est décédé à l’âge de 103 ans. Sur ses 103 années d’existence, il en aura passé 91 à être un fidèle servant d’autel ! Qui peut en dire autant ? L’article sur cette incroyable fidélité est à lire en anglais ici >> 

Espérons en tout cas que chacun pourra garder la même fidélité dans la catégorie « service du Seigneur » pour qu’Il nous dise, comme Il l’a certainement dit à son serviteur Peter : « Très bien, serviteur bon et fidèle, entre dans la joie de ton maître » (Mt 25, 23) 🙂

Qu’est-ce que l’honneur ?

Belle réflexion de Philippe de Saint-Germain sur cette vertu. D’un autre temps ?

Qu’est-ce que l’honneur ? Une vertu qui paraît bien désuète aujourd’hui, ou décalée. Les scouts aussi ont le sens de l’honneur : ‘Je mets mon honneur à mériter confiance’. Mais qui d’autre ? Les politiques impliqués dans une affaire judiciaire se souviennent de leur honneur. S’agit-il donc seulement de réputation ? Ou d’une motion intérieure qui justifie ses choix et ses actions ? Mais dans ce cas, selon quel système de valeurs, quelle définition du bien et du mal ? L’honneur de l’un peut-il être contraire à l’honneur de l’autre ?

Gleeden : le “business de l’infidélité“ en procès

Les AFC contre Gleeden : le “business de l’infidélité“ en procèsHier a eu lieu l’audience du procès initié par les Associations familiales catholiques (AFC) contre le site de rencontres extra-conjugales Gleeden, au tribunal de grande instance de Paris. La Vie en retrace les grandes lignes :

« Le procès n’est pas celui de l’infidélité, mais du business de l’infidélité », a rappelé Me Henri de Beauregard, avocat des AFC avec Me Erwan Le Morhedec, au début de la plaidoirie. « Nous ne mettons pas en cause les époux, mais une société qui tend à inciter l’ensemble des époux à se tromper, et donc violer son obligation de fidélité ». L’adultère n’est plus un délit pénal depuis 1975. Mais il reste juridiquement une cause de divorce pour faute.

L’objectif des avocats est, d’une part, de demander la nullité des contrats passées entre le site et les contractants, et d’autre part, « qu’il soit fait interdiction à Gleeden de faire valoir l’argument de la relation extraconjugale, que ce soit sur des affiches diffusées dans le métro, les bus, dans la presse, jusqu’à leur site internet ». En somme, que Gleeden devienne un simple site de rencontre, comme Meetic.

Lire la suite…