Frères

L’épisode a un an, mais l’amour fraternel passe le temps.

A la fin de ce triathlon, un athlète britannique est assuré de remporter la victoire, quand son corps le lâche. Son frère, arrivant juste après lui, entreprend alors de le soutenir – de le porter, presque – jusqu’à la ligne d’arrivée, sacrifiant ses propres chances de gagner la course.

Des dessins animés pour expliquer Amoris Laetitia !

« La Rencontre mondiale des familles, qui s’ouvre dans quelques jours en Irlande, donne l’occasion de revenir sur les thèmes de l’exhortation apostolique du Pape François, « Amoris Laetitia ». Ces petits dessins animés permettent de comprendre d’une façon ludique et accessible le sens de cette invitation lancée par le Pape à savoir s’engager dans la vie de famille. »

En voici deux… découvrez les autres sur la page Facebook de Vatican News !

Les pièges du consumérisme

Lire la suite

Le retour de l’enfant du pays (Questions pour l’Evangile du 14° dimanche du temps ordinaire B)

En ce 14° dimanche du temps ordinaire B, Jésus est mal accueilli à Nazareth (Marc 6, 1-6).

Quelques questions pour l’Évangile de ce dimanche :
– À quelle occasion suis-je retourné là où j’ai grandi?
– Quelle fut la dernière homélie qui m’a frappé(e)? Pourquoi? Qu’a-t-elle produit en moi?
– Quelle personne que je n’avais pas vue depuis longtemps a changé positivement?

Lire la suite

Good News : expulsion de Satan (Questions pour l’Evangile du 10° dimanche du Temps ordinaire B)

En ce 10° dimanche du temps ordinaire B, après avoir appelé les Douze parmi les disciples, Jésus suscite de l’inquiétude de sa famille et doit répondre à une accusation des scribes (Marc 3, 20-35).


Voici quelques questions pour l’Évangile de ce dimanche :
– Où est-ce que j’aime retrouver Jésus pour L’écouter?
– Quand m’est-il arrivé de devoir sauter un repas à cause d’une raison imprévue ou d’une urgence plus grande?
– Qui m’a accusé(e) de folie parce que j’agissais comme disciple de Jésus?

Lire la suite

Envoi à la fin du FRAT 2018 des lycéens

Le Père Yves-Arnaud Kirchhof, prêtre responsable du Frat des lycéens d’Ile-de-France à Lourdes (du 17 au 22 avril 2018), sur le thème « Sois sans crainte ! Il t’appelle », en lien avec la démarche synodale de consultation large et de propositions pour l’Eglise, a envoyé les jeunes vivre l’appel que le Seigneur leur adresse :

Après ce Frat, c’est maintenant le temps de faire mémoire, mémoire de ce que vous avez reçu. Tout ce que vous avez reçu au Frat, vous êtes appelés à le vivre, à l’approfondir et notamment lors de votre carrefour-retour.

Chaque humain, quel que soit ses convictions est à l’image et à la ressemblance de Dieu. Chacun est appelé à Lui ressembler. C’est-à-dire à mettre en œuvre des actions qui correspondent à la Beauté, à la Bonté, à la Justice, à la Paix… bref : à l’Amour de Dieu.

Nous l’avons entendu, le Christ vient nous sauver de nos faiblesses, il vient nous relever et chacun de vous porte comme mission de l’annoncer à ses amis, c’est l’une des propositions que vous avez faite. Si l’amour du Christ brille en vous, les autres le verront.

Lire la suite

« Toute interprétation alarmiste ou laxiste est infidèle à Amoris Laetitia »

« Toute interprétation alarmiste dénonçant un bris de continuité avec la tradition, ou bien laxiste célébrant un accès enfin concédé aux sacrements pour les divorcés remariés, est infidèle au texte et à l’intention du pape », affirme le cardinal Ouellet à propos d’Amoris laetitia, l’exhortation apostolique post-synodale sur l’amour dans la famille (2016).

Il met en garde contre une réduction du document au chapitre 8 sur les couples catholiques mariés à l’église et en « situation irrégulière », pour rappeler que le document indique une pastorale fondée sur « les trois verbes : accompagner, discerner, intégrer ».

Il s’agit de mettre en œuvre un itinéraire pour aider les baptisés à « progresser »: dans l’approche pastorale. Le document, explique le cardinal Ouellet, recommande de « garder bien en vue l’idéal chrétien », tout « en ayant aussi en tête le principe de la gradualité, qui ne signifie pas la ‘gradualité de la loi’, mais la gradualité de l’assimilation de ses valeurs par les sujets ».

Zénit

L’éducation : une vocation pour les chrétiens !

logo_bleu_2016Du Christ aux Evangiles en passant par la longue histoire de l’Eglise, les chrétiens ont eu à cœur d’éduquer : apprendre, partager, sortir des sentiers battus, aider à se construire pour construire ensuite … L’énumération serait longue aujourd’hui, de l’Enseignement catholique aux Scouts, en passant par toutes les formes de « pastorale de la jeunesse », pour illustrer comment l’Eglise partout, en France comme dans le monde, oeuvre à offrir aux jeunes générations un cadre dans lequel elles puissent grandir et se préparer à affronter les défis de notre temps et aussi de leur vie à venir …

Ce week-end, les Semaines Sociales de France, comme depuis leur fondation en 1904, vont réunir plusieurs milliers de participants – cette année sur le sujet de l’éducation – pour « voir, juger, agir », réfléchir, partager et imaginer des pistes d’espérance. Cette année, le travail se fait en particulier en vue de faire réagir les candidats aux prochaines élections.

La réflexion, alimentée par de nombreux intervenants de talent, sera nourrie parmi d’autres choses par la conviction que la solution se trouve dans la réussite d’une communauté éducative, qui réunit familles, école, associations, religions, … comme l’explique très bien Dominique Quinio, nouvelle Présidente de l’association, dans les colonnes de La Croix. Avec un bénéfice secondaire ou peut-être un objectif primaire : contribuer à construire une société plus solidaire.

Des travaux à suivre de près … On peut encore participer à la session en s’inscrivant sur place (infos : www.ssf-lasession.org). Ou encore suivre les travaux grâce à la webradio des Guides et Scouts de France.

 

 

Le dialogue interreligieux au service de la famille

Chrétiens et Hindous côte à côte pour promouvoir la familleLu sur Radio Vatican : à l’occasion de la fête de la fête des lumières, célébrée prochainement par les Hindous, le cardinal Jean-Louis Tauran, président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, a envoyé un message, intituté « Chrétiens et Hindous: Promouvoir l’espérance parmi les familles« . Extrait :

Nous savons que la famille est « la première école de l’humanité » et que les parents sont « les premiers et principaux éducateurs » de leurs enfants. C’est dans la famille que les enfants, dirigés par le noble exemple de leurs parents et des aînés, sont formés selon les valeurs qui les aident à grandir comme des êtres humains bons et responsables. Trop souvent, cependant, l’optimisme et l’idéal de notre jeunesse sont flétris par les évènements qui affectent les familles. Il est donc particulièrement important que les parents, en collaboration avec la communauté plus vaste, inspirent chez leurs enfants, même dans l’adversité, le sens de l’espérance en un avenir meilleur et la recherche de ce qui est bon.

Pour lire l’ensemble de ce message, c’est ici.

 

Enquête sur la demande de bénédiction de couples de catholiques homosexuels

La croix fait connaitre aujourd’hui une enquête de la sociologue Céline Béraud, sur la toute petite minorité de catholiques qui vivent avec une personne de même sexe et cherchent à faire bénir leur union d’une manière ou d’une autre par l’Eglise.

Parmi les témoignages qu’elle a recueillis, certains parlent de cérémonie « improvisée » par le prêtre, de « messe d’action de grâce » ou encore de« bénédiction ». D’autres encore font bénir leur maison. « Il faut savoir jouer sur les mots », résume Céline Béraud.

La sociologue donne l’exemple d’un prêtre qui, tout en acceptant d’accompagner un couple d’hommes, leur demande explicitement d’éviter le terme de « mariage ». « Tous et toutes se situent dans le bricolage rituel et en sont pleinement conscients », insiste-t-elle.

Lire la suite