En France, un enfant sur dix vit dans une situation d’extrême précarité

Ici, au Samaritain, notre credo, ce serait volontiers « Confiance & Espérance », mais pas au prix de l’aveuglement.

C’est Libération qui s’en fait l’écho cette fois :

« Emmanuel raconte cette scène. Elle se passe à Auch (Gers), dans sa classe de CP, lors d’une séance sur le développement durable. Au détour d’une phrase, un élève explique qu’à la maison ils remplissent un seau d’eau une fois par semaine et puisent dedans pour se laver. Un autre dit ne plus avoir de lumière chez lui parce que l’électricité a été coupée. »

Lire la suite