« Bénédictions cachées » et « réservoirs de fraternité » !

amp_mc_SSR0110Les temps sont sombres et l’incertitude ambiante … Et pourtant, il est des chrétiens lucides sur le monde qui savent partager intelligence et espérance ! C’est le cas de Michel Camdessus, Président d’honneur des Semaines Sociales de France et ancien Directeur général du Fonds Monétaire International, et d’Anne-Marie Pelletier, théologienne et bibliste, réunis ce 1er octobre par les Semaines Sociales de Rueil sur le thème « Le monde et l’Eglise de demain : quel engagement nécessaire de chacun ? ». Petit florilège de leurs propos :

« Des risques mortels menaçaient le monde, la Covid en a créé de nouveaux. Mais il existe des « bénédictions cachées » ! Soyons des artisans de civilisation ! » « Restons en résistance d’espérance ! Il existe de formidables réservoirs de fraternité ! »

La vidéo de ces échanges ci-dessous et sur la chaîne Youtube des paroisses de Rueil-Malmaison [au passage : animés par votre serviteur !] :

Lire la suite

16.500 jeunes se reconnectent !

31975Et c’est une bonne nouvelle ! A l’initiative des Scouts et Guides de France, 16.500 jeunes – dont 1.000 éloignés du scoutisme – avec leurs 3.500 accompagnateurs (dont votre serviteur) se réunissent à Jambville du 22 au 26 juillet. C’est un programme ambitieux d’éducation au numérique qui leur est proposé pour « se positionner face à un flux constant d’information,  exprimer ses opinions librement et questionner son identité numérique ».

Evénement rare dans un pays et un monde qui affrontent des difficultés et parfois vont mal : des milliers de jeunes collégiens venus pour apprendre à discerner, notamment par rapport au numérique, vivre une expérience inédite et qui leur laissera sans doute des souvenirs durables, découvrir, partager, ouvrir des perspectives et nourrir leur engagement. Jean-Michel Blanquer ne s’y est pas trompé en venant partager le petit-déjeuner d’un village au matin du premier jour. Il a convié les scouts rencontrés – notamment ceux venus de l’étranger – à venir visiter son Ministère avant de quitter Paris !

A voir et partager les pages dédiées ICI et la chaine YouTube LA !

 

Envoi à la fin du FRAT 2018 des lycéens

Le Père Yves-Arnaud Kirchhof, prêtre responsable du Frat des lycéens d’Ile-de-France à Lourdes (du 17 au 22 avril 2018), sur le thème « Sois sans crainte ! Il t’appelle », en lien avec la démarche synodale de consultation large et de propositions pour l’Eglise, a envoyé les jeunes vivre l’appel que le Seigneur leur adresse :

Après ce Frat, c’est maintenant le temps de faire mémoire, mémoire de ce que vous avez reçu. Tout ce que vous avez reçu au Frat, vous êtes appelés à le vivre, à l’approfondir et notamment lors de votre carrefour-retour.

Chaque humain, quel que soit ses convictions est à l’image et à la ressemblance de Dieu. Chacun est appelé à Lui ressembler. C’est-à-dire à mettre en œuvre des actions qui correspondent à la Beauté, à la Bonté, à la Justice, à la Paix… bref : à l’Amour de Dieu.

Nous l’avons entendu, le Christ vient nous sauver de nos faiblesses, il vient nous relever et chacun de vous porte comme mission de l’annoncer à ses amis, c’est l’une des propositions que vous avez faite. Si l’amour du Christ brille en vous, les autres le verront.

Lire la suite

Ca ira mieux demain ?

5a3cd8be9ee3bNous nous inquiétons souvent de la marche du monde en étant parfois tentés par le « c’était mieux avant » … La revue en ligne Usbek & Rica nous rappelle en quoi cette tentation n’a aucun fondement historique et peut être dévastatrice et coupable.

Ce [que Johan Norberg] nous dit est plutôt convaincant. Chiffres à l’appui, il montre que nous vivons plus longtemps, en meilleure santé, que la pauvreté recule, l’éducation progresse, le savoir global se développe… L’homme n’est pas stupide au point de se risquer à un plaidoyer pro bono pour un libéralisme synonyme de paradis terrestre, même si à l’évidence ça le démange. Il est même assez malin pour défendre l’idée que plus on décrète que tout va mal, plus on favorise l’émergence des mouvements populistes, car les gens ont tendance à les croire et à se réfugier dans le trumpisme et ses avatars : « Dès que nous perdons de vue les progrès accomplis, nous recherchons des boucs émissaires pour les problèmes qui persistent. »

Lire la suite

Entourer les personnes à la rue

imagesLes températures s’effondrent et on s’inquiète pour les personnes à la rue (3,5 millions de SDF et personnes mal logées en France, +50% de SDF en 10 ans selon la Fondation Abbé Pierre). Mais souvent on ne sait pas vraiment quoi faire quand on en croise au quotidien.

L’association Entourage, avec son application lancée il y a un an, connecte les habitants entre eux, pour les aider à reconstruire un cercle bienveillant autour des personnes sans-abri de leur quartier. A l’été dernier, son créateur expliquait ainsi au Parisien :

Lire la suite

Les jours d’après …

index

Combien sont convaincus que tout n’est pas à attendre d’ « en haut », de ces élites conspuées, parfois coupables certes, mais qu’il est parfois facile d’accuser de tous les maux ? Combien auront la volonté de suivre la réalisation des programmes et de s’engager, eux-mêmes, dans l’arène politique ou dans les associations pour faire avancer leurs convictions ?

Une dernière contribution de Dominique Quinio, Présidente des Semaines Sociales de France, avant de participer à une élection majeure pour notre pays, à découvrir ICI

En complément, on peut aussi relire les contributions de la même Dominique Quinio et du Père Bertrand Auville, Délégué aux relations avec le monde politique pour le Diocèse de Nanterre, sur le thème « Elections 2017 : un vote pour quelle société ? » et c’est à retrouver PAR LA.

Avoir 20 ans en 2017. C’est pas si mal.

S. Gladieu pour Le Figaro Magazine

Certes, l’article n’est accessible qu’aux abonnés mais le message mérite d’être plus largement partagé – sans compter que Le Figaro Magazine est en vente libre. Guyonne de Montjoue réalise un dossier qui relève l’espérance, autour de ces jeunes qui non seulement sont en « quête de sens » mais ont souvent lâché des carrières bien tracées pour le trouver. Telle jeune femme a rejoint les écoles de la Fondations Espérance Banlieue pour être institutrice au CP, telle autre s’est engagée dans la police, un jeune homme s’est lancé dans un tour du monde à la voile « zéro déchet », d’autres auprès des migrants, l’un se bat aux côtés des Kurdes, et encore un autre s’est engagé dans un accueil pour prostitué(e)s. Il y a encore « Aux captifs la libération » etc., bref, de quoi espérer en cette génération et en l’avenir.Lire la suite

Les jeunes catholiques : désabusés de la politique ?

atelier-consacre-politique-samedi-organise-Simone-associatif-lance-Lyon-Altercathos_0_730_486

Le seul atelier consacré à la politique, samedi, organisé au Simone, le café associatif lancé à Lyon par « les Altercathos ». / Guillaume Poli/Ciric

La Croix est allé enquêté lors de la rencontre annuelle des chrétiens en grande école sur l’intérêt des jeunes catholiques pour les questions politiques. Il en ressort un mélange d’intérêt et de distance vis-à-vis de la politique partisane et de ses débats. L’organisation par les Altercathos, jeune association lyonnaise en charge d’un café associatif, le Simone, d’un atelier sur l’engagement politique montre néanmoins un intérêt certain pour l’engagement politique pris au sens large, jusque dans la vie quotidienne et le vie de quartier :

«Je pense que certains craignent que ce genre de discussion [politiques] ne dégénère, et pensent que l’aumônerie n’est pas forcément le lieu le plus adapté », poursuit l’étudiante en dernière année des Ponts et Chaussées, qui a tout de même organisé, à la rentrée, une soirée autour du texte Dans un monde qui change, retrouver le sens du politique, publié par le Conseil permanent de la Conférence des évêques de France. […]

Davantage que ce document – que très peu ont lu –, c’est l’encyclique du pape François Laudato si’qui semble s’être imposée comme nouvelle référence chez les jeunes catholiques. D’ailleurs, parmi les ateliers en petits groupes de la fin de l’après-midi, le seul consacré à la politique était organisé au Simone, le café associatif lancé à Lyon par le mouvement « les ­Altercathos », adepte de l’écologie intégrale.

Engagez-vous, qu’il disait…

ossrom138229_articolo« Il », c’est le pape François, s’adressent à environ 7000 jeunes Italiens, rassemblés en salle Paul VI pour une audience spéciale à l’occasion en Italie du 15ème anniversaire de la loi sur le service civil national. Cette loi permet à des milliers de jeunes, sur la base du volontariat, de donner un an de leur vie à une expérience de service dans la société.

La gratuité du volontariat (…) représente une richesse non seulement pour la société et pour ceux qui profitent de votre œuvre, mais aussi pour vous-mêmes et pour votre maturation humaine. (Pape François)

Plus d’infos sur le site de Radio Vatican

« Les jeunes, ils ne s’engagent plus !… »

10-janvier-2016-occasion-maraude-jeunes-benevoles-association-united-retrouvent-argenteuil-95_0_730_485

Voilà un couplet qu’on entend parfois chanté par de plus vieux militants, multi-engagés, dont la densité, la variété mais aussi la fidélité dans l’engagement ne peuvent que forcer le respect … Et pourtant, si, les jeunes s’engagent, mais sans doute de manière différente. Preuve en est cet article de La Croix, qui dit les questions que ces jeunes se sont posées.

Mais sans doute l’engagement « à vie et à temps plein au même endroit » n’a plus cours. Il faut composer avec les envies des bénévoles, leurs disponibilités, etc. Aussi certains proposent des applications pour faire se rencontrer offres et demandes de bénévolat.

L’occasion d’utiliser les réseaux pour apporter du bénéfice dans la vraie vie !