Des pouvoir d’un ballon

« Cela ne prend qu’une fraction de seconde pour sourire et oublier, mais pour quelqu’un qui en avait besoin, cela peut durer toute une vie. »

En ZEP, Elsa Bouteville donne le goût de lire.

Cours de lecture (image d'illustration) © Getty / Steve Debenport« En CE2 les écoliers savent lire, en théorie du moins. Parfois, il y des ratés comme pour Sidi, rétif à la lecture et empêtré dans ses blocages malgré deux années passées en CP. Elsa Bouteville fait plusieurs tentatives de rattrapage en tête en tête avec Sidi, au fond de la classe. En vain. Elle décide finalement de repartir de la base avec des livres d’images sans texte, des livres à toucher. Et ça fonctionne : L’enfant regarde et touche le livre, il l’emporte avec lui. L’envie d’aller vers les livres était là ! »

Sur France Inter, Elsa Bouteville, professeure des écoles, raconte son vécu en salle de classe, pour « éduquer en banlieue ». C’est à lire, et à écouter ici.

 

 

Pour l’amour de l’autre : Robin de Puy

Robin de Puy est une photographe néerlandaise talentueuse et reconnue – même si sa carrière n’a débuté qu’en 2009. En 2015, elle trace un portrait tendre et réaliste de l’Amérique, à travers un road trip en Harley fait de clichés en noir et blanc. Son travail ? révéler la beauté de ceux dont le physique ne correspond en rien aux canons en vigueur, raconter des vies ordinaires et souvent oubliées – avec une tendresse jamais démentie. Son œuvre est tout sauf misérabiliste – même si elle est profondément touchante, tant elle parvient à restituer l’humanité de ses sujets, leurs beautés et leurs pauvretés. Lire la suite

L’enfance massacrée

« C’est à sa façon de traiter l’enfance qu’une société, au bout du compte, est jugée. Comme s’il y avait là un tabou – le dernier peut-être – que l’on ne saurait enfreindre sans toucher à l’essentiel. Or, ces deux ou trois dernières années, nous sommes abreuvés d’images montrant la jeunesse assassinée, égorgée, noyée, ­profanée ».

Jean-Claude Guillebaud dans La Vie