Plus de 200 morts dans l’attaque d’une mosquée

Au moins 184 personnes ont été tuées et des dizaines d’autres blessées dans un attentat à la bombe perpétré contre une mosquée dans le nord du Sinaï en Egypte. L’attaque s’est produite dans un village proche d’Al-Arish, la capitale de la province du Nord-Sinaï.

Le gouvernement égyptien annonce trois jours de deuil national à la suite de cette attaque.

Le Figaro

Prions pour ces victimes du terrorisme.

L’unique extrémisme admis pour les croyants : la charité !

La campagne des présidentielles est finie, on peut espérer que le calme et la paix reviennent un peu. Pour cela, voici la conclusion de l’homélie du Pape François en Egypte, le 29 avril dernier :

Dieu n’apprécie que la foi professée par la vie, parce que l’unique extrémisme admis pour les croyants est celui de la charité ! Toute autre forme d’extrémisme ne vient pas de Dieu et ne lui plaît pas !

A présent, comme les disciples d’Emmaüs, retournez à votre Jérusalem, c’est-à-dire à votre vie quotidienne, à vos familles, à votre travail et à votre chère patrie, pleins de joie, de courage et de foi. N’ayez pas peur d’ouvrir votre cœur à la lumière du Ressuscité et laissez-le transformer votre incertitude en force positive pour vous et pour les autres. N’ayez pas peur d’aimer tout le monde, amis et ennemis, car c’est dans l’amour vécu que résident la force et le trésor du croyant !

Pape en Égypte et violence

Mgr Bordeyne, recteur de la catho de Paris, revient sur le discours du pape François.
‘Vous, les jeunes, votre mission est de transformer l’air pollué de la haine en oxygène de la fraternité’.
‘Je suis chrétien, et donc, comme chrétien, je vous dis que pour nous l’être humain est créé à l’image de Dieu’.

Voir sur KTO (à partir de 20’31)

La visite du pape en Égypte

« La plus importante communauté chrétienne d’Égypte et du monde arabe reste fidèle à son propre pape copte orthodoxe, le pape d’Alexandrie et Patriarche du Siège de Saint-Marc, Tawadros II. Mais avec la dernière série d’attaques revendiquées par l’État islamique ayant ciblé des citoyens ou des églises coptes, faisant au moins 85 morts depuis décembre 2016, la venue du pape François est perçue comme un grand soutien politique du représentant de l’Église catholique à l’échelle mondiale ».

Aziz el Massassi sur lavie.fr

Le monastère Sainte-Catherine et Mahomet…

« Le site est un lieu de pèlerinage très important pour de nombreux chrétiens car il serait construit à l’endroit même où Moïse a vu le Buisson ardent, au pied du sommet où le prophète a ensuite reçu les tables de la loi. Bien qu’orthodoxe et situé en Égypte, le monastère n’est pas copte, mais est rattaché au Patriarcat autocéphale de Jérusalem.

Son isolement et la domination musulmane lui ont permis d’échapper à la fureur iconoclaste des empereurs byzantins des VIIIe et IXe siècles. Le monument peut se targuer d’avoir dans ses réserves des icônes byzantines très rares datant d’avant cette période. La qualité des mosaïques et peintures murales qui ornent le monastère lui a aussi permis d’être classé au patrimoine mondial de l’Unesco en 2002.

Lire la suite

Réaction du F. Adrien Candiard aux attentats en Egypte

Frère Adrien Candiard, dominicain au Caire, répond à Famille Chrétienne :

Les jihadistes ont un programme : mettre fin à la diversité religieuse au Proche et Moyen-Orient. Depuis des siècles, des dizaines de religions et confessions différentes y cohabitent, pas toujours très harmonieusement, mais c’est la région du monde où la diversité religieuse a été, historiquement, la plus grande. Or, en une génération, elle s’est réduite spectaculairement, en Irak, en Syrie, en Palestine… La plus grande communauté chrétienne de la région, et de loin, ce sont les coptes, les chrétiens d’Égypte. Cette stratégie de la terreur vise à les faire partir à leur tour. […]

Je n’ai aucune envie de donner des leçons à qui que ce soit. Dans ces temps difficiles, chacun fait comme il peut. Mais prendre peur et quitter le pays, ce serait faire ce que les terroristes veulent. Plus que jamais, il faut rappeler que les coptes sont des Égyptiens, qu’ils sont ici chez eux, que cette société est la leur et qu’elle leur doit soutien et protection. Ils ne sont pas un corps étranger ou colonial, ils ne représentent pas l’Occident. La majorité des musulmans égyptiens le sait bien, du reste. Mais il faut plus que du courage pour résister à ces attaques répétées.

Lire la suite

Comment ne pas associer cette double tragédie à la Passion du Seigneur ?

« Notre Semaine sainte, qui rassemble cette année l’Église indivise, protestants, catholiques et orthodoxes, s’est trouvée endeuillée le dimanche des Rameaux, par deux attentats cruels qui ont touché deux églises coptes en Égypte. Comment ne pas associer cette double tragédie à la Passion du Seigneur que nous célèbrerons vendredi, dans l’espérance de la résurrection de Pâques ? La douleur est bien là, même si elle a un sens que nous associons à la dramatique divine. Nous savons aussi que nos frères coptes égyptiens vivent sous la menace constante d’un terrorisme qui a déjà fait de nombreuses victimes et qui conspire particulièrement à les chasser en ce moment de la province du Sinaï ».

Gérard Leclerc sur france-catholique.fr

Réactions aux attentats en Egypte

«Je prie pour les morts et les victimes», a déclaré à la fin de la messe des Rameaux le Pape François, qui se rendra en visite en Egypte les 28 et 29 avril.

Egypte : deux attentats contre des églises

Au moins 22 personnes ont été tuées et 71 blessées dimanche dans un attentat à la bombe contre une église copte de la ville de Tanta, à 120 km au nord du Caire, selon le dernier bilan du ministère de la Santé.

L’explosion a eu lieu durant la messe, dans l’église Mar Girgis de Tanta, selon un responsable du ministère de l’Intérieur, et le bilan des victimes s’élève « à 21 morts et 59 blessés », selon un communiqué du ministère de la Santé. Le bilan précédent faisait état de 15 morts.

L’explosion a eu lieu peu avant 10H00, alors que la communauté chrétienne célébrait la messe des Rameaux avant d’entrer dans la semaine sainte.

Le Figaro

Une nouvelle explosion a eu lieu dimanche près d’une église en Egypte, cette fois-ci dans la ville d’Alexandrie (nord).

« Six citoyens ont été tués et 33 blessés jusqu’à maintenant dans l’explosion (…) dans l’église Saint-Marc » à Alexandrie, selon un communiqué du ministère de la Santé. Un premier attentat dimanche a fait 25 morts et 78 blessés près d’une église de la ville de Tanta, dans le delta du Nil, selon un nouveau bilan du ministère de la Santé.

Le Figaro

Nos frères chrétiens martyrisés sont témoins de la mort du Christ. Qu’il les prenne avec Lui dans la Vie !

Une imposante statue de Ramsès II déterrée en Egypte ?

Lu sur TerraSanta.net : Une équipe d’archéologues égyptiens et allemands ont découvert une imposante statue de 26 pieds (8 mètres) dans un bidonville du Caire, il s’agirait selon toute probabilité d’une statue du Pharaon Ramsès II. En plus de la statue colossale, les chercheurs ont également trouvé un buste en pierre de 80cm du Pharaon Seti II, petit-fils de Ramsès II.

La zone où les deux statues ont été découvertes est actuellement le quartier populaire de Matariya, situé dans la partie orientale du Caire moderne. Mais à l’époque de Ramsès, a expliqué Aymen Ashmawy, à la tête de l’équipe égyptienne opérant les fouilles, il s’agissait d’Héliopolis, considéré comme la maison du dieu du soleil Ra et le lieu de naissance du monde.

Lire l’article en intégralité…

Les Coptes fuient le Sinaï

Capture« Terrorisés.

Après une série d’attaques ciblées contre des Coptes de la région du Sinaï – au moins sept assassinats depuis le mois de janvier –, des centaines de chrétiens ont fui la région. Le 19 février dernier, l’autoproclamé État islamique diffusait une vidéo dans laquelle l’organisation terroriste appelait ses combattants à s’en prendre directement aux chrétiens d’Égypte, alors désignés comme la première cible ou comme la proie préférée des islamistes. Trois jours plus tard, un père et son fils étaient retrouvés morts, le premier criblé de balles, le second brûlé vif, à Al-Arish, petite ville côtière du nord du Sinaï. Le lendemain, jeudi 23 février, un plombier copte était à son tour tué à son domicile par un commando djihadiste, comme l’a rapporté l’agence de presse Fides ».

Lire plus dans Famille Chrétienne

Les coptes, cibles de Daech

© AFP PHOTO / STRINGER
© AFP PHOTO / STRINGER

Installées en cercle dans un jardin verdoyant, le vent du Nil caressant leurs visages, quatre femmes vêtues de noir jouissent de la douceur d’Ismaïlia, ville située sur les rives du canal de Suez, dans le nord-est de l’Égypte, ce dimanche 26 février. Comme plus d’une centaine d’autres familles menacées par l’État islamique, ces chrétiennes ont quitté précipitamment El-Arish, dans le Nord-Sinaï, près de la frontière avec Gaza. Depuis 2013, l’armée égyptienne tente péniblement d’anéantir les militants lourdement armés, à commencer par Province du Sinaï, un groupe qui a prêté allégeance à Daech en novembre 2014.

Les quatre femmes entourent Nabila Fawzy, le regard lourd sous son khôl, qui souligne ostensiblement ses paupières. Le double assassinat sauvage qui a emporté son mari et son fils, quelques jours plus tôt, a fait la une de la presse égyptienne, amorçant un débat public sur le sort des chrétiens du Nord-Sinaï, dont sept ont été exécutés au cours du mois dernier.

Lire la suite sur le site de La Vie

Angélus : le message du pape François pour les victimes de la guerre et des attentats

Dans son message adressé à la foule réunie sur la Place Saint-Pierre de Rome pour la prière de l’Angélus, le pape François a lancé un vibrant appel en faveur de la population syrienne, victime de la guerre. Il a aussi exhorté à prier pour les victimes des récents attentats, en particulier l’attentat de ce dimanche matin au Caire, qui a fait 25 morts et une cinquantaine de blessés.

***

La France, représentée en la circonstance par Jean-Marc Ayrault, a aussi signifié sa solidarité avec les victimes de l’attentat du Caire, dans un communiqué officiel :

C’est avec consternation que j’ai pris connaissance de l’attentat odieux qui a frappé, ce matin, au moment de la messe dominicale, l’église Boutrossia du Caire et qui a fait de nombreuses victimes.

Je présente mes condoléances à leurs familles et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

La France est pleinement solidaire de l’Egypte dans cette terrible épreuve, comme dans la lutte contre le terrorisme.

Un pas supplémentaire en faveur de la liberté religieuse en Egypte

La religion ne sera plus mentionnée à l'Université du Caire

Sur TerraSanta.net on peut lire qu’à la surprise générale l’Université du Caire a annoncé, hier, la décision de supprimer la mention de la religion de tous les papiers administratifs qu’elle utilise. Dans ce pays où l’Islam est religion d’État, comme aussi à l’échelle du monde arabe, il s’agit là d’une petite révolution. En effet, l’université du Caire a été classée en 2016 la 4ème meilleure université des pays arabes. Cette mesure s’appuie sur la constitution égyptienne qui prône la liberté religieuse et selon laquelle la discrimination et la haine, notamment en rapport avec la religion ou la croyance, sont des crimes punis par la loi. La rédactrice en chef de Terre Sainte Magazine, Marie-Armelle Beaulieu, commente ainsi la nouvelle sur Facebook : « En dépit des apparences, le monde arabe continue sa réflexion sur la place de la religion dans la société. »