Un parvis pour les Bénédictines du Pesquié

DCIM100MEDIADJI_0069.JPGUn site incroyable, des religieuses volontaires et souriantes, une vidéo avec certaines scènes proches de celles avec Sœur Clotilde dans Les gendarmes de Saint-Tropez … : découvrez et partagez l’appel des sœurs de l’Abbaye du Pesquié en Ariège ! Vite, dédicace de la basilique prévue le 22 octobre !

Toute les infos sur ce projet et l’occasion de découvrir cette belle communauté, qui avait déjà fait forte impression dans l’émission « Dans les yeux d’Olivier »,  c’est par ICI.

Des séminaristes font le grand écart !

Le Groupe de Formation Universitaire fête ses 50 ans. Il permet à de jeunes hommes de poursuivre leurs études universitaires tout en se préparant à devenir prêtre.

Le GFU permet une variété dans la formation car il n’y a pas la « solution-miracle » qui convienne à tous les candidats ! Je repense à ce séminariste qui a eu besoin de ses 6 années de formation « pour poser son choix ». C’est également important que les prêtres aient des compétences et acquièrent non seulement une culture générale et parfois technique mais également des réflexes pour savoir travailler en équipe ou gérer des conflits. La grande richesse de cette formation est surtout de se former en milieu ouvert. Ces jeunes ne peuvent pas ignorer la réalité d’aujourd’hui ; à savoir que les mondes des croyants et celui des non-croyants s’éloignent. Eux font ce grand écart.

Lire la suite

Un MOOC pour les catéchistes

 

Faire le caté est moins dur que vous ne le croyez, grâce au MOOC des Catéchistes, premier cours en ligne pour tous ceux qui transmettent la foi aux jeunes.
Le MOOC des Catéchistes se déroulera du 2 octobre au 17 décembre 2017 avec une interruption de 15 jours pendant les vacances de la Toussaint. Il restera en ligne jusqu’au 28 février 2018. Plus d’infos sur le site du diocèse de Paris.

Une nouvelle association cléricale pour l’Emmanuel

Une association cléricale, pour les prêtres et les diacres de la Communauté de l’Emmanuel, vient d’être créée. Lauent Landete, modérateur de la Communauté de l’Emmanuel, explique les buts de cette association :

L’objectif fondamental de ces statuts est de définir par une formulation canonique plus claire, la grâce fondatrice de la Communauté de l’Emmanuel pour témoigner humblement mais résolument d’un « nouveau style de collaboration entre prêtres et laïcs, sanctifiés par l’Esprit Saint » (selon l’expression de St Jean Paul II, dans Christi Fideles Laici, 2), se fondant sur l’ecclésiologie du ConcileVatican II.

La Vie analyse en profondeur les raisons de cette création, en particulier la faculté pour cette nouvelle association d’incardiner des prêtres.

Lire la suite

Au souffle de « l’esprit Macron » ?

La Vie publiait le 22 juin un billet d’Anne Soupa : « Et si l’Eglise s’essayait à la méthode Macron ? ». « L’Église, par exemple, tirerait-elle profit de ces aspirations essentielles : refus des clivages partisans, mise à l’écart de structures obsolètes afin de libérer les potentialités empêchées, préjugé du bien plutôt que du mal, désir de dialogue et refus de la polémique et enfin assomption du principe de compétence ? Le tout avec « en même temps » audace et prudence. », questionne ainsi l’auteure.

Lire la suite

Réunion du C9 : les diacres permanents au menu

Réunion Du C9 © L’Osservatore Romano

Le Conseil des cardinaux (C9), chargé d’aider le pape dans la réforme de la Curie romaine, s’est réuni du 12 au 14 juin.

Il s’est notamment penché sur un éventuel transfert de compétences de Rome aux Eglises locales, concernant les diacres permanents. Les sessions ont été consacrées à l’approfondissement du service rendu par la Curie romaine aux Eglises locales, en particulier sur la question des candidats au diaconat et sur le choix des futurs évêques. Pour la nomination des évêques, une consultation plus large, incluant aussi des représentants de la vie consacrée et des laïcs, a été suggérée.Lire la suite

Soirée mousse à l’évêché de Lausanne

Après « Urbi et Ortie » en 2015 et « Les 12 épeautres » en 2016, Mgr Charles Morerod lance le 14 juin la troisième cuvée de sa bière de l’évêque, baptisée « L’Amère supérieure », une Indian Pale Ale (IPA).

Une partie des bénéfices sera reversée à des associations caritatives : Caritas Genève et Caritas Vaud, en Suisse, et un projet de soins palliatifs réalisé par des religieuses en Inde.

À la Pentecôte est née l’Église

« Quand, après tant de temps en-dehors de l’ordinaire,
40 jours de Carême, 50 jours de temps pascal,
Arrive le si ordinaire lundi de Pentecôte,
On se dit ‘zut, finies les festivités !’.

Mais c’est bien plus fort que cela :
À la Pentecôte est née l’Église,
Et le temps qui suit n’est rien de moins que celui de l’Esprit Saint :
Ivresse permanente, donnée par Celui qui souffle
Aussi imprévisiblement que fortement ! »

Zabou chez Zabou

Fête de Jeanne d’Arc

A l’occasion de la fête de sainte Jeanne d’Arc, le 30 mai 2015, jour de sa naissance au ciel, le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, prononçait un panégyrique de la patronne secondaire de la France. Il a ainsi invité à « entendre la leçon de Jeanne d’Arc », « à l’heure où tant de nos contemporains ne voient dans le bien commun qu’un patrimoine économique à répartir entre les différentes catégories sociales », et « quand beaucoup mettent leurs intérêts particuliers, même les plus légitimes, au-dessus de toute considération des enjeux collectifs ».

Il y a 70 ans, le Séminaire des Barbelés fermait ses portes.

La messe au Séminaire des Barbelés

Ce séminaire, ouvert initialement à Orléans au printemps 1945, puis installé au Coudray, à la sortie de Chartres, d’août 1945 à juin 1947, avait été créé pour regrouper les séminaristes parmi plus d’un million de prisonniers allemands en France. […] Au total, 939 prêtres, religieux et séminaristes allemands sont passés au Coudray et 630 en sont sortis comme prêtres. Le supérieur du séminaire des barbelés, le Père Georges Le Meur, ancien prisonnier politique de Fresnes, avait insisté pour que son recteur soit le prêtre allemand Franz Stock, qui avait été, pendant toute la guerre, aumônier des prisons de Fresnes, de la Santé et du Cherche-Midi et qui avait accompagné avec un dévouement sans faille plus d’un millier de futurs fusillés au fort militaire de Suresnes.

C’est la fermeture de ce séminaire particulier qui a été célébrée ce samedi 27 mai à Chartres, en présence d’une trentaine de séminaristes allemands, accompagnés de quelques autres « Chartrenser » – anciens séminaristes allemands à Chartres – lui-même ancien du séminaire, Mgr Michel Pansard, évêque de Chartres, et Mgr Éric de Moulins-Beaufort, évêque auxiliaire de Paris. (La Croix)

Découvrir la vie de Franz Stock et lire son discours pour la fermeture du séminaire.

Cinq nouveaux cardinaux

Le Pape François a pris tout le monde par surprise : le 21 mai, lors du Regina Coeli, il a annoncé la création de cinq nouveaux cardinaux.

Mgr Jean Zerbo, 73 ans, archevêque de Bamako (Mali), premier cardinal du Mali.

Mgr Anders Arborelius, 67 ans, évêque de Stockholm (Suède)premier cardinal suédois.

Mgr Juan José Ornella, 71 ans, archevêque de Barcelone (Espagne).

Mgr Louis-Marie Ling Mangkhanekhoun, 73 ans, vicaire apostolique de Paksé (Laos), premier cardinal originaire du Laos.

Mgr José Gregorio Rosa Chavez, 74 ans, évêque auxiliaire de San Salvador (Salvador), premier cardinal du Salvador.

Ils seront élevés à la pourpre cardinalice le 28 juin prochain.

 

 

Un festival…

« Un festival… » C’est comme cela que La Vie décrit le point de vue de Marlène Schiappa, secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les hommes et les femmes, sur la laïcité et le féminisme.

« La question de la laïcité et du féminisme sont liés intrinsèquement dans la mesure où la lutte contre les radicalités religieuses et extrémistes religieux sont des luttes pour défendre le droit des femmes. »

« Les religieux savent parfaitement bien s’unir entre eux et s’entendre pour défendre un certain nombre de choses qui construisent l’oppression des femmes et qui construisent le contrôle de la religion, du fait religieux et des doctrines religieuses sur le corps des femmes. »

« Sur la question de l’IVG, on oppose au droit des femmes le pseudo « droit à la vie » et on voit que toutes les religions monothéistes connues en France s’unissent et se mettent d’accord sous un pseudo « vivre ensemble » bienveillant, s’unissent pour contrer le droit des femmes et pour avoir de l’influence sur le modèle de ce qui se fait depuis des siècles avec la Doctrine sociale de l’Église. »

 

Des faucons sur une église

Un nichoir à faucon pèlerin a été installé sur le clocher de l’église de l’Annonciation de Vaise, à Lyon. Interview de Cyril Frey

Quand le cardinal Barbarin a lancé la délégation diocésaine à l’écologie, l’idée était de proposer des mesures concrètes. La pose de ce nichoir est une illustration. Elle a pu se faire grâce à un travail commun de la délégation à l’écologie, de la paroisse Saint-Gabriel de Vaise et de la LPO du Rhône. Pour le diocèse, il s’agit d’une action modeste mais concrète en faveur de la création, en réponse à l’appel formulé par le pape François dans l’encyclique Laudato Si’.

Lire la suite

Le dimanche 7 mai…

… c’est bien sûr le dimanche de prière pour les vocations ! (Vous pensiez à autre chose ?) Voici ce que nous dit le Pape François :

Celui qui s’est laissé attirer par la voix de Dieu et s’est mis à la suite de Jésus découvre bien vite en soi l’irrésistible désir de porter la Bonne Nouvelle à ses frères, à travers l’évangélisation et le service de la charité. Tous les chrétiens sont constitués missionnaires de l’Évangile ! Le disciple, en effet, ne reçoit pas le don de l’amour de Dieu pour une consolation privée ; il n’est pas appelé à porter lui-même ni à défendre les intérêts d’une entreprise ; il est simplement touché et transformé par la joie de se sentir aimé de Dieu et il ne peut pas garder cette expérience pour lui-même : « La joie de l’Évangile qui remplit la vie de la communauté des disciples est une joie missionnaire ».

Lire la suite

L’Eglise a tort de faire confiance à la conscience des électeurs…

Apparemment, l’Eglise a tort de donner des éléments de discernement et de faire confiance à la conscience des électeurs. C’est en tout cas l’avis du Monde dans un édito : La faute morale de l’Eglise de France

Réponse de Patrice de Plunkett

« L’Eglise catholique s’est refusée à voter pour Emmanuel Macron ». Voilà en effet une très scandaleuse dérobade, digne de tous les soupçons… Le Monde incrimine même le pape : dans l’avion de son retour d’Egypte, François, interrogé par les journalistes sur la politique franco-française, a osé répondre qu’il ne savait pas d’où venait  l’un des deux candidats : or ce candidat était M. Macron, qu’il n’est pas permis d’ignorer. La conférence épiscopale ès-qualité aurait dû voler au secours de la victoire de M. Macron en compagnie de MM. Pigasse, Niel et Bergé, divinités du capitalisme libéral ; elle ne le fait pas. Elle est coupable. De quoi ? De « se résigner à la banalisation de l’extrême droite ».

Lire la suite

« Le plus facile : dire de voter pour tel ou tel ou inviter à la réflexion et au discernement ? »

Interview de Mgr Pontier entre les deux tours de la présidentielle :

On vous reproche de ne pas orienter clairement le vote des catholiques pour tel ou tel candidat. Que répondez-vous ?

Je constate que ces reproches viennent de tous côtés, des soutiens des deux candidats en lice pour le deuxième tour qui aimeraient que l’on choisisse leur candidat. Il y a aussi les partisans de l’abstention ou du vote blanc qui voudraient que l’on soutienne ce choix. Je comprends que l’on puisse être désorienté face à la tournure qu’ont pu prendre les débats. Il faut reconnaître qu’il est difficile de se forger une opinion dans ce climat hystérisé. Mais qu’est-il plus facile : dire de voter pour tel ou tel ou inviter à la réflexion et au discernement ? Dans cette ambiance, il me semble que le rôle de l’Église est, plus que jamais, de ne pas prendre parti pour l’un ou l’autre candidat mais de rappeler à chaque électeur ce que notre foi nous invite à prendre en compte. […]

Lire la suite

« La Politique n’est pas le dernier mot de la vie des hommes »

Intéressants éléments de Mgr Aillet en vue du second tour : il appelle au discernement, à la prudence et il nous invite à demander à l’Esprit Saint le don de Conseil.

 

Quel que soit le résultat des élections du 7 mai, nous n’oublierons pas pour autant que la Politique n’est pas le dernier mot de la vie des hommes. Après le 7 mai, il sera toujours urgent pour les catholiques d’annoncer l’Evangile avec la conviction « qu’il répond aux nécessités les plus profondes des personnes parce que nous avons tous été créés pour ce que l’Evangile nous propose : l’amitié avec Jésus et l’amour fraternel » (Pape François, Evangelii Gaudium n. 265).

Lire la suite

Aujourd’hui, le Christ entre à Jérusalem

Frères bien aimés,

Pendant quarante jours, nous avons préparé nos cœurs par la prière, la pénitence et le partage ; et nous voici rassemblés au début de la semaine sainte pour commencer avec toute l’Eglise la célébration du Mystère pascal.

Aujourd’hui, le Christ entre à Jérusalem, la Ville sainte, où il va mourir et ressusciter.

Mettons toute notre foi à rappeler maintenant le souvenir de cette entrée triomphale de notre Sauveur ; suivons-le dans sa passion jusqu’à la croix pour avoir part à sa résurrection et à sa vie.

Le Pape célébrera la messe du Jeudi saint en prison

Le pape François célébrera la messe de la Cène du Seigneur, le Jeudi Saint 13 avril 2017, à la prison de Paliano, au sud-est de Rome. Le pape y lavera les pieds de détenus au cours de la messe.

Depuis son élection, le Pape célèbre toujours cette messe hors des basiliques romaines : dans un centre pour demandeurs d’asile en 2016, dans un centre pour personnes handicapées en 2014, dans des prisons en 2013 et 2015.

 

Statistiques de l’église en 2015

Une évolution positive du nombre de catholiques dans le monde et la mise en relief de l’Afrique comme « la région géographique avec le plus de potentiel », c’est le commentaire du Saint-Siège en présentant l’Annuaire pontifical 2017 et l’Annuaire des statistiques de l’Eglise 2015. (Zénit)

Baptisés : 

  • 1,285 milliard en 2015 contre 1,272 milliard en 2014, en augmentation de 1%, soit 17,7% de la population mondiale
  • Les plus grands pays catholiques : Brésil (172,2 millions), Mexique (110,9 millions), Philippines (83,6 millions), Etats-Unis (72,3), Italie (58,0), France (48,3), Colombie (45,3), Espagne (43,3), RD Congo (43,2) et Argentine (40,8).
  • En Afrique, augmentation de 19,4%, mais en Europe les catholiques sont 1,3 millions de moins qu’en 2014

Prêtres et religieux

  • 5.304 évêques (+3,9% en 5 ans)
  • 415.656 prêtres (-136 en un an)
  • 45.255 diacres permanents (+14,4% en 5 ans)
  • 54.229 religieux non prêtres contre 54.665 en 2010
  • 670.320 religieuses contre 721.935 en 2010, mais avec des hausses en Afrique et en Asie

Le Pape autorise la FSSPX à célébrer des mariages licites et valides

FSSPX

Le Pape François autorise la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X à célébrer le mariage de ses fidèles. Le cardinal Gerhard Müller, préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, précise que le Saint-Père « a décidé d’autoriser les ordinaires du lieu à concéder aussi des permissions pour la célébration de mariages de fidèles qui suivent l’activité pastorale de la Fraternité ».

Le Pape avait récemment accordé à tous les prêtres de la Fraternité les pouvoirs de confesser validement les fidèles, [pour] « contribuer à rasséréner la conscience des fidèles » malgré donc, la persistance du schisme.

Cette dernière décision s’inscrit dans cette ligne pastorale, visant à ramener la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X dans la pleine communion. Différents types de rencontres et d’initiatives ont lieu depuis longtemps pour atteindre ce but.

Radio Vatican

Merci au Saint Père pour cette main tendue, signe de la miséricorde du Père qui attend sans cesse le retour du fils prodigue. Et prions pour le retour à l’unité de l’Eglise !

Un million et demi pour sauver une basilique en Lorraine !

1 500 000€ c’est la somme nécessaire pour rénover la coupole de la Basilique Notre-Dame de Saint-Avold, en Moselle, qui menace de s’effondrer. Charpente, maçonnerie, infiltrations d’eau… les chantiers sont nombreux !

Le Père Riboulot, recteur de la Basilique, déclare : « Ce qui est assez frappant, c’est de voir que toutes sortes de personnes, connues ou pas connues du curé de la paroisse, apportent leur aide. Et ça, c’est assez extraordinaire. »

Vous pouvez aider à restaurer la Basilique : Conseil de Fabrique Saint Nabor, 5, rue du Général de Gaulle, 57500 Saint-Avold.

Un conseil consultatif féminin entre en fonction au Vatican

Un conseil consultatif féminin entre en fonction au VaticanLu sur Radio Vatican : Ce mardi 7 mars 2017, le Conseil pontifical pour la culture a présenté son conseil consultatif 100% féminin, destiné à renforcer le rôle des femmes au sein du dicastère dirigé par le cardinal Gianfranco Ravasi. Ce dernier a d’ailleurs fait remarquer que jusqu’à hier, les femmes n’étaient pas représentées au sein des organes de direction de son Conseil pontifical.

Lire la suite…

Une journée de la femme au Vatican

Un colloque avec des intervenantes du monde entierLu sur ZenitA l’occasion de la Journée internationale de la femme, le 8 mars 2017, le Service jésuite des Réfugiés et l’association « Voices of Faith » organisent un congrès au Vatican, pour mettre en lumière les contributions des femmes de foi en faveur de la paix.

Ce IVème congrès de récits « Voices of Faith » aura cette année pour thème « Agiter les eaux – Rendre possible l’impossible ». « Les voix des femmes doivent être entendues si l’on veut que la paix soit restaurée et soutenue », explique une note présentant l’événement. Les intervenantes proposeront des idées pour donner davantage de responsabilités aux femmes dans l’Église.

Le communiqué présente quelques portraits de femmes qui prendront la parole au Vatican : à lire sur Zenit.org.

Les Fraternités monastiques de Jérusalem quittent Bruxelles

Fraternités monastiques Jérusalem BruxellesCommuniqué des Fraternités monastiques de Jérusalem

Depuis septembre 2001, en réponse à l’appel du Cardinal Danneels et après avoir préparé durant vingt ans notre arrivée avec le soutien de nombreux laïcs, nos Fraternités sont présentes à Bruxelles, à l’église paroissiale Saint-Gilles qui leur a été partiellement affectée. Le charisme de nos Fraternités s’est adapté à ce quartier populaire et multiculturel et tout un réseau de fidèles vient régulièrement prier à Saint-Gilles. […]

En 2015, le projet de remaniement des unités pastorales de la ville mené par le Vicariat de Bruxelles comportait l’option que l’église Saint-Gilles soit choisie comme « clocher émergent », concentrant l’ensemble des activités paroissiales. Ayant retenu cette option, le Vicariat nous a informés le 2 février 2016 de la décision prise et qu’en conséquence, notre présence monastique à Saint-Gilles n’était plus envisageable. Une proposition de déménagement dans une autre église de la ville nous était faite avec un délai de deux ans […]

Lire la suite

Désormais, c’est aux chrétiens de choisir librement ce qu’ils souhaitent faire.

Monseigneur Pascal Gollnisch
Monseigneur Pascal Gollnisch – Photo PND

Mgr Gollnisch, directeur de l’Œuvre d’Orient, est interviewé dans Paris Notre-Dame :

Vous revenez tout juste d’Irak, après avoir passé dix jours, fin janvier, dans la plaine de Ninive, au nord du pays. Pourquoi ce voyage ?

Voilà deux ans que les chrétiens ont été chassés de ces villages par les troupes de Daesh. Grâce à la coalition et à son appui aérien, et grâce aux troupes irakiennes et kurdes au sol, ces villages ont pu être progressivement repris depuis octobre. Mais ces zones restent des zones de guerre et sont sous contrôle militaire. […]

Beaucoup d’habitants sont revenus rapidement pour revoir leur maison. Or, devant l’ampleur des destructions, certains se posent la question : que faut-il faire ? Quitter l’Irak ? Reconstruire ? Il y a quelques années, c’étaient les anciens qui s’accrochaient à leur maison et à leur terre. Les jeunes, eux, voulaient partir. Aujourd’hui, c’est l’inverse. Quand les anciens ont vu leur maison détruite, ils se sont dit : « Assez ! » Mais pour les jeunes, plus question de partir dans ces conditions. On sent donc une réelle hésitation au sein de la population. […]

Désormais, c’est aux chrétiens de choisir librement ce qu’ils souhaitent faire, et pour cela, il faut qu’ils aient tous les éléments pour décider. Mais qu’ils restent ou qu’ils partent, nous sommes à leurs côtés.

L’Ordre de Malte élira son nouveau grand maître le 29 avril

MalteDans La Croix :

Le Conseil complet d’État de l’Ordre souverain de Malte se réunira le samedi 29 avril prochain pour désigner un successeur au grand maître, Fra’Matthew Festing, qui avait démissionné le 28 janvier dernier. […]

Ce Conseil complet d’État est l’organe constitutionnel chargé d’élire le grand maître « ou, comme le prévoit la constitution, un lieutenant du grand maître, en charge pour une année », précise un communiqué de l’Ordre publié mardi 14 février après la réunion du conseil souverain (gouvernement) qui l’a officiellement convoqué.

Le Pape préface le livre d’une victime d’abus sexuels

Le Pape réaffirme le principe de la "tolérance zéro" pour les prêtres coupables d'abus sexuels« C’est une épreuve pour la victime d’un pédophile de prendre la parole et de raconter ce qu’elle a enduré, de décrire les traumatismes qui persistent encore des années après. C’est pourquoi le témoignage de Daniel Pittet est nécessaire, précieux et courageux. […]

Comment un prêtre, ordonné au service du Christ et de son Église, peut-il en arriver à causer autant de malheur ? Comment, alors qu’il est consacré pour amener un enfant à Dieu, peut-il le dévorer dans ce que j’ai appelé un «sacrifice diabolique » qui détruit tout à la fois sa proie et la vie de l’Église ? Certaines victimes sont allées jusqu’au suicide. Ces morts pèsent sur mon cœur et sur ma conscience, et sur celle de toute l’Église. À leurs familles j’offre mes sentiments d’amour et de douleur, et, humblement, je demande pardon.

Lire la suite

Aide du Patriarcat de Jérusalem aux réfugiés en Jordanie

ANSA608355_Articolo

Le Patriarcat latin de Jérusalem lance son nouveau programme d’aide aux réfugiés irakiens en Jordanie avec un slogan: « Dieu est miséricordieux ».

Ce sont 136 familles de réfugiés qui sont aidées à travers ce programme. Elles reçoivent ainsi des coupons de 50 dinars jordaniens pour acheter les produits de première nécessité. L’assistance concerne aussi l’éducation, avec la couverture des taxes universitaires, l’acquisition de livres et d’uniformes, la prise en charge des coûts de transports pour rejoindre les écoles et les formations.

Depuis août 2014, le Patriarcat latin de Jérusalem en Jordanie offre une aide financière pour le logement et divers services à tous les chrétiens irakiens qui ont vécu dans des caravanes, des cabanes ou des abris improvisés dans les églises. En tout, 11 325 familles de déplacés ont été assistées grâce à cette aide humanitaire qui leur donne accès à la nourriture, à des vêtements, aux centres d’accueil, à l’eau, aux médicament, aux hôpitaux, et aux transports.

Radio Vatican

Le cardinal Parolin à Lourdes

parolin-320« Je salue cordialement les pèlerins de langue française en particulier les jeunes venus de France, a dit le pape François, en italien immédiatement traduit en français, lors de l’audience générale du mercredi 8 février 2017, dans la salle Paul VI du Vatican. Je serai de tout cœur en communion avec les pèlerins qui, samedi, fêteront Notre Dame de Lourdes, en particulier les malades. Que la Vierge Immaculée leur donne le courage de l’espérance et les garde dans la paix. Que Dieu vous bénisse. »

Samedi, 11 février, en la fête universelle de Notre Dame de Lourdes, le Sanctuaire de Lourdes  accueille la 25e Journée mondiale du malade. Le cardinal Secrétaire d’Etat du Vatican, Pietro Parolin, est à Lourdes les 10 et 11 février, envoyé comme légat par le pape François. La délégation vaticane inclura aussi à Lourdes le cardinal Peter Turkson, préfet du dicastère pour le service du développement humain intégral.

À voir sur le site du sanctuaire de Lourdes

Communiquer l’espérance et la confiance en notre temps

Pape FrançoisEn ce 24 janvier, fête de St François de Sales, patron des journalistes et écrivains (entre autres…), le Pape François a publié son message pour la prochaine journée mondiale des communications sociales.

L’accès aux médias, grâce au développement technologique, est tel que beaucoup de gens ont la possibilité de partager instantanément l’information et de la diffuser de manière capillaire. Ces informations peuvent être bonnes ou mauvaises, vraies ou fausses. Par le passé, nos pères dans la foi parlaient de l’esprit humain comme de la meule d’un moulin qui, actionnée par l’eau, ne peut pas être arrêtée. Celui qui est responsable du moulin a cependant la possibilité de décider de moudre du grain ou de l’ivraie. L’esprit de l’homme est toujours en action et ne peut cesser de « moudre » ce qu’il reçoit, mais c’est à nous de décider de quel matériel l’approvisionner.

Je voudrais que ce message puisse atteindre et encourager tous ceux qui, dans leur milieu professionnel ou dans leurs relations personnelles, « moulent » chaque jour beaucoup d’informations pour offrir un pain frais et bon à ceux qui se nourrissent des fruits de leur communication. Je voudrais exhorter chacun à une communication constructive qui, en rejetant les préjugés envers l’autre, favorise une culture de la rencontre grâce à laquelle il est possible d’apprendre à regarder la réalité en toute confiance.

Un message particulièrement adapté aux internautes, et à lire en entier ici !

Lutter contre la pédophilie

Lutter contre la pédophilieLutter contre la pédophilie, c’est le titre d’un guide de la Conférence des Evêques de France, dont la 3e édition sort en librairie le 27 janvier.

La promotion et la diffusion de cet ouvrage s’inscrivent dans les mesures prises pour faire de l’Église, un lieu sûr pour les enfants et les jeunes. Cet ouvrage permettra, dans les différents lieux d’Église, de former les acteurs de terrain à la vigilance et à la juste posture éducative. Il trouve sa traduction numérique sur le site luttercontrelapedophilie.catholique.fr.

La CEF a également publié les résultats d’une enquête sur les faits de pédohpilie qui ont touché l’Eglise :

  • Il y a aujourd’hui 9 clercs (prêtres et diacres diocésains ou religieux) emprisonnés en France pour des faits de violences sexuelles commises sur des mineurs sur un total d’environ 15 000 clercs présents.
  • 37 clercs ont exécuté leur peine et sont sortis de prison.
  • Par ailleurs 26 clercs font l’objet d’une mise en examen, soit moitié moins qu’en 2010.
  • Depuis 6 ans, 137 signalements de faits pédo-criminels ont été signalés aux Procureurs de la République par l’Église.
  • Enfin, 222 victimes se sont manifestées, parmi elles, certaines dévoilaient des faits anciens, ou très anciens, pour lesquels les auteurs pouvaient être morts, avaient fait l’objet de poursuites pour ces faits ou n’avaient fait l’objet d’aucune plainte. Plus de 60% des témoignages que nous avons recueillis concernent des faits survenus avant 1970 ; 35% des faits sont survenus entre 1970 et 2000 et 4% des agressions révélées se sont déroulées depuis les années 2000.

Prions pour ces victimes : que l’amour de Dieu les guérisse et les apaise.

Pour les acteurs de l’Eglise, évêques, prêtres, diacres, religieux et laïcs : qu’ils soient vigilants, attentifs et compatissants.

Pour les auteurs de ces actes : qu’ils reconnaissent le mal qu’ils ont fait, demandent pardon et se convertissent.

Unité des chrétiens : « l’amour du Christ nous presse »

Visuel_UC_2017_définitif_WEBDu 18 au 25 janvier a lieu la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens, sur le thème « l’amour du Christ nous presse ».

Le 31 octobre 1517, Martin Luther affichait sur la porte de l’église du château de Wittemberg ses 95 thèses sur les indulgences qui déclenchèrent le mouvement de la Réforme protestante. En vue d’une commémoration commune des origines de la Réforme en 2017, les Églises d’Allemagne proposent comme fil conducteur de la Semaine de prière pour l’unité chrétienne l’œuvre de réconciliation du Christ, à partir d’un passage de la deuxième lettre de Paul aux Corinthiens (5, 14-20). Elles mettent en valeur deux axes principaux :

  • célébrer l’amour et la grâce de Dieu.
  • reconnaître la douleur causée par les profondes divisions que la Réforme a générées et qui ont affecté l’Église, à nommer ouvertement les fautes commises et en demander pardon, nous offrant ainsi une opportunité de progresser vers la réconciliation. Le passage biblique choisi souligne que la réconciliation est un don de Dieu pour l’ensemble de la Création.

Marche pour la Vie : « Tout est lié » !

Mgr LebrunMgr Lebrun est interrogé dans Famille chrétienne, à l’occasion de la Marche pour la Vie du 22 janvier.

Il est important que les évêques soient présents pour toutes les personnes en difficulté, en particulier les plus précaires ou les plus loin de Dieu. Cette année, le jour de la Marche pour la vie, je célébrerai les 10 ans de la mort de l’abbé Pierre à Esteville où il s’était retiré. L’abbé Pierre est emblématique du cri lancé pour les plus démunis. Or, y a-t-il plus démuni que l’embryon menacé, l’enfant à naître dont on peut décider qu’il ne naîtra pas ? « Tout est lié » dit le Pape François : « Un chemin éducatif pour accueillir les personnes faibles de notre entourage, qui parfois dérangent et sont inopportunes, ne semble pas praticable si l’on ne protège pas l’embryon humain, même si sa venue cause de la gêne et des difficultés » (Laudato si’ n° 120).

[…] Évêques et fidèles catholiques, nous pourrions faire notre autocritique sur notre retard à les prendre en considération concrètement comme le font magnifiquement des associations comme l’Arche, À bras ouverts et tant d’autres. Je pense aux églises construites avec des volées de marches, et donc inaccessibles à bien des personnes. Comment cela se fait-il que nous ne prenions pas plus soin des petits d’homme ?

Des pasteurs selon mon Coeur

PartJean Marie Vianneyout, le besoin est criant de pasteurs capables de peindre une vision du futur, de gouverner pour la faire advenir et de faire émerger de nouveaux responsables au service d’une Église de disciples-missionnaires. Faute de formation adéquate, nombre de prêtres vivent leur responsabilité de gouvernement comme une souffrance, une tâche épuisante ou avec une ambition si limitée qu’elle bride la croissance de l’Église.

Comment laisser se déployer la formidable dynamique de croissance de l’Église ? Comment faire rayonner nos paroisses pour une plus grande fécondité ? Comment passer d’une pastorale de conservation à une pastorale de la mission ? Comment faire émerger la prochaine génération de disciples missionnaires ? … En fait, comment éviter de laisser perdre le don que Dieu veut nous donner ?

La finalité du parcours « Des pasteurs selon mon cœur » est de préparer les prêtres et des pasteurs au gouvernement de leur communauté pour y susciter des disciples-missionnaires dans une dynamique de croissance de l’Eglise. Il s’inscrit dans le cadre ecclésiologique et ministériel du « Munus regendi » inséparable des fonctions prophétique et sacerdotale.

Après une formation qui dure toute une année, les prêtres qui ont participé à ce parcours sont invités à un week-end avec des chrétiens engagés dans leur paroisse, les 14 et 15 janvier à Ars, village du saint Curé. Ce sont 120 prêtres et un millier de laïcs qui s’y retrouveront, pour découvrir l’esprit des « Pasteurs selon mon Coeur » et insuffler une dynamique missionnaire dans leur communauté.