Le train-train nocturne

Outre les aides économiques post-pandémie, une annonce ne peut pas laisser indifférent : la relance des trains de nuit ! Pour leur côté pratique, pour le folklore et bien évidemment pour l’écologie, c’est une excellente nouvelle ! Plus d’infos par ici >>

Si vous traitez quelqu’un de « chameau »…

Enfin, de dromadaire… sachez qu’il s’en moquera puisque celui-ci est capable de manger des épines ! L’anecdote animalière du jour :

Quelles sacrées poulettes !

Dans le cadre du label « Eglise verte », l’église luthérienne de Courbevoie a désormais ses poules… qui ont tout de suite misé sur leur futur de youtubeuses en ayant leur propre chaîne ! Voici donc l’arrivée des poulettes, tout à fait à temps dans le cadre de la semaine du 5ème anniversaire de Laudato si !

Ils sortent sans attestation !

Vous aussi vous vous êtes mis à entendre les oiseaux avec le confinement ? Mais ce ne sont pas les seuls, les animaux sauvages aussi en profitent pour se promener (sans attestation !) « Les oiseaux chantent à tue-tête, les sangliers se promènent en ville, les dauphins sont de sortie. Avec le confinement, animaux sauvages et plantes profitent du calme retrouvé, tandis que les humains, prennent plus le temps d’observer la nature. » Petit tour d’horizon chez BFM >>

Du végétal, du végétal et la vie sera plus diversifiée !

Un thread intéressant pour mieux comprendre l’importance du radeau végétalisé sur le canal de l’Ourcq : il est une bonne nouvelle comme tous ces petits riens qui aident la vie à moins s’éteindre et à rester diverse !

Paris échaudé, Paris végétalisé !

« Aménagement des cours d’école et d’immeuble, plantation d’arbres, création d’îlots de fraîcheur mais aussi isolation du bâti ancien… Depuis l’épisode caniculaire de 2003, la capitale vit une « opération rafraîchissement ». » C’est cette végétalisation progressive, cette verdure qui revient avec ses bienfaits que nous raconte La Vie… en espérant qu’elle devienne encore plus forte !

Il est à croquer !

« Un jeune ingénieur a mis au point une tasse à café à croquer, une alternative au gobelet en plastique. (…) Les traiteurs ont apprécie le 3 en 1 : le contenant éco-responsable, le chocolat et le biscuit. » À découvrir sur France Inter >>

C’est peut-être un détail mais il est gratiné

« A sa façon, Fleury Michon contribue à la diminution du plastique dans l’emballage alimentaire. Dans son usine de Mouilleron-Saint-Germain, en Vendée, le groupe  vient de lancer une production de plats cuisinés individuels, des gratins de 300 grammes dans une barquette en bois de peuplier français labellisé. Ce matériau remplace le PVC utilisé jusqu’à présent pour ce type de recettes. » Penser global, agir local : c’est une bonne nouvelle locale ! Plus d’infos par ici >>

Pokémon se convertit… à l’écologie

« En posant ses valises dans la région de Galar, Pokémon s’adresse à la génération Friday for futur, celle qui manifeste les vendredi pour réclamer un changement radical de politique pour limiter l’influence humaine sur le climat. Même si on aperçoit déjà dans les générations précédentes des références à la pollution humaines ou des prises de parole sur le bien-être animal, c’est la première fois que le discours écologique prend autant de place dans un jeu Pokémon. »

En lire davantage dans La Croix (même si la destinée des Pokeballs n’est pas envisagée 😱) >>

Un stop aux énergies fossiles !

Good news pour l’humanité ! « Après une longue discussion, nous sommes parvenus à un compromis pour mettre fin au financement par la banque de projets liées aux énergies fossiles (…), dont le gaz, à partir de la fin de 2021.” En lire davantage sur le Huffington Post >>

Vous avez dit Ecojesuit ?

C’est un jésuite sans e final passionné par l’écologie ? C’est surtout une belle production des jésuites : 24 fiches pour mieux découvrir comment vivre l’esprit de Laudato si, si important pour notre planète et nous tous ! On peut retrouver ces fiches par ici >>

Un synode sans impact ?

Écologique ! 😉

« Selon les calculs effectués, cette assemblée engendre en effet des émissions évaluées à 572 809 kg de CO2 (438 373 kg pour les voyages aériens et 134 435 kg pour les autres activités) générées par la consommation d’énergie, l’eau, le montage, la mobilisation des participants, la production de déchets et de matériel publicitaire. Le secrétariat général du Synode a proposé de compenser ces émissions par l’achat de titres forestiers pour la reforestation d’une superficie de 50 hectares de forêt du bassin amazonien. Il a expliqué qu’il souhaitait l’approbation de l’assemblée pour concrétiser ce projet. » À lire sur Vatican news >>

Un synode sur l’Amazonie laudato si !

Quand les évêques s’engagent par des petits gestes du quotidien :

Cana-bis ?

Planter, replanter et rereplanter

A l’heure où l’Amazonie brûle tragiquement en lien, semble-t-il, avec les déforestations massives, la ville de Milan fait le choix de planter 3 millions d’arbres pour refroidir son centre-ville. Une décision qui intervient après d’autres décisions vertueuses sur le plan écologique qui fait que la ville serait devenue, en 1 an 1/2, la plus verte de l’Italie ! Des choix d’urbanisme à découvrir sur Détours

Un été sous le signe de l’écologie pour de nombreux jeunes chrétiens

« En mêlant rassemblements spirituels et ateliers de réflexion sur les thèmes environnementaux, les jeunes catholiques répondent à l’appel lancé par le Pape dans l’encyclique « Laudato Si ». Le succès de la tendance « Église Verte » chez les jeunes se confirme, la preuve avec ces événements estivaux, temps de partage d’expériences écologiques et spirituelles. » Un récapitulatif de toutes ces belles propositions sur le site de l’Église catholique en France >>

Fabriquez votre maison de hobbit.

Pour ceux qui aiment l’univers du Seigneur des anneaux et envient les maisons des hobbit, un stage a lieu en ce moment en Mayenne, pour apprendre à bâtir des « Kerterres, habitations faites de chanvre et de chaux ». Une fois terminé, l’édifice est très solide et ressemble à une maison de hobbit.

Stage de kerterre

Pour un Kerterre de 3,50m de diamètre, comptez 500€ de matériaux, 50 jours, et de l’huile de coude (la vôtre). Prêts ?

Des mini-éoliennes au Bénin

Les nouvelles pleines d’espérance, il y en a des proches de nous et d’autres plus lointaines : « Ganvié, la cité lacustre du Bénin, compte 37 000 habitants qui vivent dans des maisons sur pilotis. C’est à quelques kilomètres de Cotonou, mais il n’y a pas d’électricité. Le gouvernement a un projet d’électrification. En attendant, le BloLab de Cotonou et l’IRD ont organisé fin mai un atelier de fabrication de petites éoliennes pour charger un téléphone portable ou une lampe. Une solution à faible coût qui peut servir de test pour l’utilisation de ce type d’énergie. » Écouter l’émission sur RFI >>

Kaunas n’est pas qu’un nom de ville rigolo !

… mais un lieu où la science fait de beaux progrès ! Ainsi un groupe de scientifiques lituaniens de cette ville a créé un emballage plastique pour les aliments biodégradable en seulement quelques années, ce qui n’est pas du luxe vu la situation actuelle de pollution plastique : « On estime que d’ici 2050, il y aura plus de plastique que de poisson dans nos océans » précise l’article. Ce plastique-là, en revanche, pourra aller avec les déchets dans le compost. Une très belle découverte à découvrir par ici >> (lien en anglais) https://www.eurekalert.org/pub_releases/2019-05/kuot-lsc052719.php?fbclid=IwAR3gOYEuXjCbWI6EgY1OTZTXdh56QqRuuBKXEITmyvXrgmdu56aFzgt02Mk

Elles vivent !

Mais qui donc en ce Vendredi Saint ? Les abeilles de Notre-Dame : leurs ruches sont intactes ! Une bonne nouvelle écologique à découvrir dans l’article du Parisien qui est consacré à nos amies ailées !

La terre reverdit !

Thierry Berrod/LookatScience

Un article du Parisien l’affirme : « En près de vingt ans, la Terre a récupéré une surface végétale d’une superficie équivalente à la forêt amazonienne. A l’origine de ce retour au vert, la reforestation menée en Chine et l’accroissement des terres agricoles en Inde. »

C’est vrai, c’est la NASA qui le dit, en regardant la terre. « Les surfaces végétales ont progressé sur notre planète de 5 % depuis 2000. Soit l’équivalent de la forêt amazonienne ! »

Planter un milliard d’arbres !

un_milliard_0Un milliard d’arbres vont être plantés en Australie. C’est ce qu’a annoncé le Premier ministre Scott Morrison, samedi 16 février, alors qu’il visitait une pépinière en Tasmanie. Cette mesure – qui devrait coûter 12,5 millions de dollars australiens (7,87 millions d’euros) –, fait partie du plan du gouvernement pour atteindre les objectifs fixés par l’accord de Paris de 2015 et aider à lutter contre le changement climatique.

Courrier International nous en parle ICI.

Chouette, c’est la nuit !

Depuis plus de 20 ans, la Nuit de la Chouette permet de découvrir la vie nocturne : hiboux et chouettes, mais aussi alytes, hérissons, chauves-souris et tritons… Une belle occasion de s’émerveiller devant la création, et d’apprendre à la protéger.

Si vous ne connaissez pas la différence entre une chevêchette, une hulotte et un moyen-duc, rendez-vous ici. Et si vous voulez savoir quelq événements sont organisés près de chez vous, c’est par là !

Ce WE, comptez les oiseaux.

poster www.oiseauxdesjardins.frQue faites-vous, les 26 et 27 janvier ? Si la réponse est « je ne sais pas » ou « rien », alors prenez vos jumelles et sortez dans votre jardin, ou allez jusqu’au parc le plus proche. Parce que ce WE, « c’est le comptage hivernal des oiseaux des jardins ».

Comment faire ? « On va noter tous les oiseaux qu’on observe dans un jardin, public ou privé, qu’on choisit, depuis un point fixe, pendant une heure. Soit le samedi, soit le dimanche. On peut même faire plusieurs comptages et voir les différences. On note les espèces qui sont vraiment posées dans le jardin, et comme les oiseaux vont et viennent, surtout si on a des mangeoires, on note le plus gros effectif dénombré en simultané. »

Vous voulez des détails ? Et que faire de ces données ? Johannes Herrmann vous explique tout sur RCF. Il y tient une « chronique écologie », tous les mardis à 7h20.

 

 

Le plus vieil oiseau du monde pond un nouvel oeuf

La nature n’en finit pas de nous émerveiller : Wisdom, un albatros de Laysan, a fêté ses 68 ans. C’est déjà pas mal pour une espèce dont la vie dure généralement 50 ans. En fait, Wisdom est même, à ce qu’on sait, le plus vieil oiseau sauvage aujourd’hui en vie : elle a été baguée en 1956, et elle était déjà adulte à ce moment-là.

Mais en plus, Wisdom a pondu un œuf il y a quelques jours. Son trente-septième. D’ici 7 mois, son petit sera né et indépendant, et elle repartira pour plusieurs mois de vol au-dessus des vagues du Pacifique Nord. Avant de revenir l’an prochain pour un trente-huitième œuf ?

Une belle histoire, l’occasion de rappeler que malgré un lieu de vie isolé sur l’atoll de Miway, Wisdom est ses congérères sont quand même menacés par l’activité humaine, notamment à cause de l’ingestion de plastiques…

 

Dans la famille des précurseurs de l’écologie, je demande…

… saint François d’Assise bien sûr !

Il a été ce 3 décembre le sujet d’une émission de France Culture à l’occasion de l’ouverture de la COP 24. « D’après Thomas de Celano, contemporain du Saint, François d’Assise prêchait aux… oiseaux. Il demandait à ses disciples de respecter la nature, de laisser une partie de leur jardin potager non cultivé, de ne ramasser que le bois mort, etc.  Il défendait l’idée que la Terre “prend soin de nous” et que l’homme de doit pas la dominer. » Retrouvez la totalité de l’émission par ici >>

Le retour des quatre-mâts

Paquebots et cargos polluent. Beaucoup. La ville de Marseille en souffre, comme d’autres maux – à côté de grands atouts, certes (ne nous mettons pas mal avec les Marseillais). Mais alors que l’on apprend que la pollution d’un seul cargo équivaut à celle de 1 à 50 millions de voitures ( ! – selon la teneur en soufre) ou presque, il y a, là aussi, de l’espoir : les cargos et paquebots à voile, c’est pour bientôt !