Le Fils, grand-prêtre et Agneau de Dieu (Questions pour la 2° lecture du Vendredi St)

En ce vendredi saint, l’auteur présente le sacerdoce du Christ et l’efficacité de sa prière et de son obéissance au Père, devenant ainsi le Sauveur de tous (Hébreux 4,14-16 . 5,7-9).


Voici quelques questions pour la 2° lecture du vendredi saint :
– Qu’est-ce qui m’aide à tenir ferme dans la foi ?
– Quelles sont mes faiblesses ?
– Quelles épreuves ai-je connu sans avoir péché ?

Lire la suite

Jésus, Pierre et les disciples (Questions pour l’Evangile du 24° dimanche du Temps ordinaire B)

En ce 24° dimanche du temps ordinaire B, Pierre professe sa foi en Jésus qui annonce pour la 1° fois sa passion et sa résurrection et les conditions pour le suivre (Marc 8, 27-35).


Quelques questions pour l’Evangile de ce dimanche :
– Quand je parle de Jésus, qu’est-ce que je dis de lui?
– Quand je m’adresse à Jésus dans ma prière, comment est-ce que je l’appelle?
– Comment est-ce que je réagis face à l’annonce de la passion et de la résurrection?

Lire la suite

L’Homme ultime c’est l’Homme sur la Croix

« Les Évangiles touchent les enfants et tous ceux qui ont un cœur d’enfant. Mais que nous le voulions ou non, nous sommes tous blessés par ce que l’on a vécu, et certains le sont plus que d’autres, certains n’ont pas pu dépasser leurs blessures, d’autres l’ont pu, mais voilà l’Homme ultime c’est l’Homme sur la Croix, portant ses blessures mais vainqueur de ses blessures ».

Père Joël Pralong sur radionotredame.net

Pape François : «C’est de la croix que germe l’espérance»

Lors de l’audience générale de ce mercredi, partant de la parabole évangélique du grain tombé en terre qui meurt pour germer et porter du fruit, le Pape François a médité sur le don d’amour que représente le passage par la croix d’où germe la véritable espérance. Ainsi « quiconque accepte de donner sa vie, est disponible et au service, vit à la manière de Dieu, est vainqueur, il se sauve et sauve  les autres, il devient graine d’espérance pour le monde. ». Ecouter le compte-rendu de Samuel Bleynie pour Radio Vatican :

Mon péché, en contemplant la Croix

« Rien ne remplacera la méditation de la Croix pour nous mettre en face de notre péché. Là, notre culpabilité est assurée de ne pas finir en auto-dépréciation obsessionnelle. Pourquoi ? Parce qu’avec Dieu l’histoire continue ! La Croix débouche sur la Résurrection. Le Christ est revenu à ses disciples trois jours après qu’ils l’ont délaissé. Si le péché s’inscrit dans une histoire, c’est justement afin que nous ne nous enfermions pas en lui.

Je pensais me mettre en règle en entrant dans le confessionnal. En en ressortant, je me trouve ré-embarqué dans une aventure qui rebondit ! »

Jean-Michel Castaing, dans les Cahiers Libres

En Irak, la croix se dresse à nouveau

La petite ville de Bartella a été reprise sur Daech. Sitôt arrivés, les combattants chrétiens ont érigé une grande croix de bois sur le sommet de l’église, là où les islamistes l’avaient précédemment abattue. Dans l’église dévastée, ils se sont mis à genoux et ont prié.