Anarchistes et chrétiens de tous les pays, unissez-vous !

« Dans Anarchie et christianisme, publié pour la première fois en 1988, Jacques Ellul s’applique à démontrer qu’il y a ‘une orientation générale qui est commune et parfaitement claire’ entre les anarchistes et les chrétiens. Loin de lui l’idée de convaincre les uns de se convertir ou les autres de se radicaliser, Ellul souhaite cependant présenter ce qui lui semble être le moyen imparable de ‘mise en question et de prise de conscience, [qui est le] premier pas de l’action’ sur des sujets de société que devraient logiquement s’approprier les chrétiens au même titre que les anarchistes…

Sur comptoir.org

Suivre le Christ, c’est s’appauvrir, s’amoindrir, décroître

Une vision radicale du christianisme (de la part d’un a-thée, un ‘sans dieu’…) que nous ne pouvons écarter d’un revers de main. À méditer en vérité.

« Suivre le Christ, c’est s’appauvrir, s’amoindrir, décroître : ‘Il faut qu’il croisse et que je diminue’. Là où il y a puissance, argent, richesse, confort, le Christ n’y est pas. C’est le trou de l’aiguille où le riche ne passe pas. Impossible d’être sauvé, disent alors les disciples. Mais à Dieu rien d’impossible.Lire la suite