Pensée du jour

Où trouverons-nous la force de faire face aux périls si nous ne pouvons pas nous appuyer sur l’espérance ? Et, pour nous qui croyons au Dieu de Jésus-Christ, l’espérance c’est la confiance en la parole de Dieu telle que le prophète l’a reçue et transmise : « Ils te combattront, mais ils ne pourront rien contre toi, car je suis avec toi pour te sauver et te délivrer. Je te délivrerai de la main des méchants, je t’affranchirai de la poigne des puissants.

André, cardinal Vingt-Trois

Dimanche soir, c’est homélie !

Lire les textes du 2ème dimanche de Carême de l’année B et se dire : encore l’évangile de la transfiguration ? Mais on ne l’a pas déjà entendu cet été ? Bravo, quelle sagacité !

C’est la remarque que s’était déjà faite le Cardinal André Vingt-Trois  il y a trois ans pour, immédiatement, la dépasser :

« Le récit de la transfiguration que nous entendons chaque année en ce deuxième dimanche de carême n’est pas une façon de doubler la fête de la transfiguration que nous célébrons au mois d’août. Si l’Église nous donne à entendre et à méditer ce récit au cours du carême, c’est pour nous aider à mieux vivre ce temps liturgique et à mieux progresser dans la suite du Christ. »

Lire la suite

Nous apportons le signe que l’amour est plus fort que la mort


Extrait de l’homélie de la messe d’action de grâce de Mgr Vingt-Trois

Nous ne cédons pas à la tentation de la fatalité, nous restons debout et nous apportons le signe que l’amour est plus fort que la mort. Nous portons ce signe par notre résolution à secourir celles et ceux qui sont blessés et rejetés.

Lire la suite

Mgr Vingt-Trois fête ses 75 ans.

Le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, fête ce mardi 7 novembre 2017, son 75e anniversaire. Selon le droit canonique, le droit en vigueur dans l’Église, il doit remettre ce jour-là, une lettre de démission au Pape. Le Pape peut l’accepter immédiatement. Une note indiquant l’acception de la démission par le Pape est alors publiée par le Vatican, le jour même à 12 heures. Elle précise le nom de son successeur. Ou, s’il n’est pas encore choisi, le nom d’un «administrateur apostolique» qui assurera l’intérim.

Mais si l’acception de la démission par le Pape n’est pas publiée, cela signifie que l’évêque démissionnaire est prolongé. Ce fut le cas pourle cardinal Lustiger, le prédécesseur de Mgr Vingt-Trois, que le pape Jean-Paul II prolongea jusqu’à l’âge de 78 ans. Compte tenu du fait que le cardinal Vingt-Trois a été médicalement très affecté au printemps dernier par le syndrome de Guillain-Barré, il est peu probable que le pape François le maintienne très longtemps dans cette fonction. Mais la nomination du nouvel archevêque de Paris devrait attendre encore quelques semaines. Ce serait une surprise si elle était annoncée ce 7 novembre.

Le Figaro

J’ai vérifié que mon identité ne se réduisait pas aux activités que je pouvais mener

Vous traversez une épreuve de santé avec le syndrome de Guillain-Barré, maladie auto-immune du système nerveux. Comment le vit-on dans vos responsabilités ?

Cardinal Vingt-Trois : J’ai partagé modestement la condition des malades, expérimenté la dépendance. J’ai vérifié que mon identité ne se réduisait pas aux activités que je pouvais mener. C’est une leçon de vie, parce que beaucoup de gens ont tendance à juger la valeur des autres par ce qu’ils font, l’image qu’ils donnent d’eux-mêmes, pas par leur existence propre.

Lire l’entretien dans Le Point

Suite à l’attaque à Notre-Dame…

À la suite de l’agression d’un policier sur le parvis de Notre-Dame durant l’après-midi du mardi 6 juin, le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, tient à remercier les forces de l’ordre, particulièrement exposées, qui veillent depuis des mois sur la sécurité des milliers de touristes et de fidèles qui entrent quotidiennement dans la cathédrale. Il salue tout spécialement le policier blessé et ses collègues de patrouille pour leur réaction. Il remercie également l’ensemble du personnel de la cathédrale qui a accompagné le confinement de près d’un millier de personnes dans la nef et les tours de Notre-Dame pendant plus de deux heures.

Fête de Jeanne d’Arc

A l’occasion de la fête de sainte Jeanne d’Arc, le 30 mai 2015, jour de sa naissance au ciel, le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, prononçait un panégyrique de la patronne secondaire de la France. Il a ainsi invité à « entendre la leçon de Jeanne d’Arc », « à l’heure où tant de nos contemporains ne voient dans le bien commun qu’un patrimoine économique à répartir entre les différentes catégories sociales », et « quand beaucoup mettent leurs intérêts particuliers, même les plus légitimes, au-dessus de toute considération des enjeux collectifs ».

Des nouvelles de Mgr Vingt-Trois

Après une amélioration sensible de son état de santé, le cardinal André Vingt-Trois a quitté l’hôpital à la fin du mois d’avril. Il poursuit son traitement et sa rééducation. Il reprend progressivement ses activités au service du diocèse de Paris. Le Cardinal remercie à nouveau toutes celles et ceux qui l’ont soutenu par la prière et qui lui ont adressé des messages d’encouragement au cours des deux mois écoulés.

Diocèse de Paris

Nouvelles du cardinal Vingt-Trois

« Paris, le 28 mars 2017

Le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, a été hospitalisé le 25 février dernier. Les examens ont révélé qu’il était atteint d’un syndrome de Guillain-Barré consécutif à une infection virale. Les examens et les traitements suivent leur cours. Un long temps de rééducation sera nécessaire.

Empêché de présider les célébrations pascales, il s’unira à la prière de tout le diocèse en étant plus étroitement associé cette année à la Passion du Seigneur durant les jours saints. Mgr Jérôme Beau présidera la messe chrismale à Notre-Dame entouré des évêques auxiliaires, des vicaires généraux, des prêtres, des diacres et des fidèles du diocèse.

Très touché par les nombreux messages de sympathie et d’encouragement qui lui ont été adressés et dans l’impossibilité d’y répondre, le Cardinal exprime sa reconnaissance à chacun et se confie à la prière de tous ».

L’Église Catholique à Paris

Le cardinal Vingt-Trois hospitalisé

Cardinal Vingt-TroisLe cardinal Vingt-Trois a été hospitalisé samedi en raison d’une infection virale. Il ne pourra donc pas assurer ses engagements prévus dans les jours à venir.

Il prie notamment les catéchumènes et tous ceux qui les accompagnent d’excuser son absence samedi prochain lors de l’appel décisif et les assure qu’il sera en communion avec eux. Mgr Beau présidera la célébration du matin et Mgr Verny celle de l’après-midi.

Diocèse de Paris

Approfondir les enjeux d’Amoris Laetitia

Conf_ouverture_cardinal

Conférence d’ouverture du Cardinal Vingt-Trois, à la journée d’études du lundi 17 octobre à l’Institut Catholique de Paris. La journée portait sur le discernement et la maturation des consciences.

L’intitulé de l’exhortation apostolique est une indication précieuse sur l’esprit général de la réflexion du synode recueillie, transformée et élaborée par le Pape François : il s’agit d’un appel à l’espérance dans la force de l’amour. Cette force de l’amour est le ciment de l’expérience des familles, c’est pourquoi c’est une espérance.

Lire la conférence

 

« Avant d’être ailleurs, les solutions sont en nous. » (Homélie de Mgr Vingt-Trois)

23A l’occasion de la messe de rentrée des parlementaires, Mgr Vingt-Trois a délivré une homélie empreinte de la responsabilité qu’exige cette année électorale, dans une forme de méditation filée sur la parole du Christ rappelée ce jour : c’est non seulement la recherche intérieure personnelle de la vérité qui doit guider les politiques et non le paraître et l’activité médiatique, mais également une nécessité de chercher au sein même de notre pays les racines de nos difficultés plutôt que d’incriminer l’extérieur.

Extraits subjectifs de l’homélie :

Comment toucher l’intelligence et la raison des électeurs ? Il est de la responsabilité de tous les électeurs de ne pas se contenter de l’effervescence médiatique mais d’encourager et de répondre à l’effort de pédagogie des candidats.

À force de se laisser séduire par le buzz, on pourrait ne plus accepter l’écart entre l’apparence et les convictions et nourrir une réaction de rejet des discours politiques et, surtout, de celles et de ceux qui les proposent.

Lire la suite