Une « ambulance du bonheur » pour un rêve en fin de vie

stiching-ambulance-wens-malades-voeux-reves-1Réutiliser une ambulance comme outil du bonheur, voilà l’idée de Kees Velboer. Cet ambulancier néerlandais retraité consacre sa vie à réaliser les rêves des patients en phase terminale. L’association qu’il a créée s’emploie à exaucer les derniers vœux des malades incurables. Depuis 13 ans, ce sont 14.000 personnes qui en ont bénéficié !

Le plus souvent, la durée des sorties varie de quelques heures à un jour entier, selon les besoins de la personne et du lieu où elle souhaite se rendre. Grâce aux équipes médicales et aux 6 ambulances aménagées, les patients peuvent ainsi revoir la mer ou la montagne, se rendre à un mariage, un match de football, au zoo et certains décident même de visiter des musées.

Une belle initative que Creapills nous raconte ICI et à retouver sur le site de l’association LA

Prière du Pape FRANÇOIS pour les JEUNES en vue du Synode 2018

Pour faire le lien entre le dimanche de prière pour les VOCATIONS (4° dimanche du temps pascal, chaque année) et le thème du Synode des évêques 2018 sur le thème « les jeunes, la foi et le discernement vocationnel », voici la

PRIÈRE du PAPE FRANÇOIS pour les JEUNES en vue du Synode 2018

Seigneur Jésus, ton Eglise qui chemine vers le synode tourne son regard vers tous les jeunes du monde. Nous te prions pour qu’avec courage ils prennent en main leur vie, qu’ils aspirent aux choses les plus belles et les plus profondes et qu’ils conservent toujours un cœur libre.

Lire la suite

Nous savons pourquoi vous êtes malheureux

C’est parce que l’on confond tout. Dopamine et sérotonine. Et à cause de la concurrence dans ta tête entre la tyrosine, la phénylalanine et le tryptophane. Bref, l’article est intéressant mais dépasse mes compétences en neurobiologie pour que je puisse en apprécier le bien-fondé. En revanche, parce que m’agace au plus haut point la tendance à réduire notre vie et ses interactions en hormones, acides aminés, gènes et fluides, le propos en chapeau m’irritait jusqu’à ce que l’article l’éclaire : la question est bien dans le choix de nos activités. Vous ne devriez pas être là. Fermez les réseaux sociaux. Depuis le temps qu’on vous le dit, et ma femme, aussi. Lire la suite

Un bonheur tombé du ciel

« Mon précieux correspondant ne peut s’empêcher d’exprimer sa joie. ‘Un bonheur indicible m’envahit’, écrit-il. Dans la suite de sa lettre, il explique que, sur le lac de Moliets, le rendez-vous entre le milan noir et le pêcheur landais à la barque verte s’est reproduit de nombreuses fois. Ces rencontres sont-elles dues au hasard ? Le milan reconnaît-il la barque ? ‘Voici trois ans, précise-t-il, une tête de brème et son arête principale sont retombées dans la barque. Voulait-il me signifier qu’il était de retour, ou était-ce fortuit ?' »

Jean-Claude Guillebaud sur lavie.fr

Le désir d’aimer est rapide et l’amour est lent

« Si je me fie au sentiment, je m’engage sur quelque chose de changeant et je risque de passer d’une chose à l’autre. Le désir d’aimer est rapide et l’amour est lent, disait Aristote. L’amour appelle à poursuivre l’élan de notre désir naturel, sensible et passionnel au-delà de l’émotion, de la passion qui ramène à soi. Il appelle à se laisser toucher et émouvoir par l’autre en tant qu’autre comme un bien en lui-même, une fin qui ordonne ma vie et non pas comme un simple prolongement de mon appétit sensible ».

Cyrille Krebs sur ecologiehumaine.eu