Servir est un honneur (Questions pour l’Evangile du 29° dimanche du temps ordinaire B)

En ce 29° dimanche du temps ordinaire B, tandis que Jésus marche vers Jérusalem (10,32), la liturgie n’a pas retenu la 3° annonce de sa passion-relèvement (Mc 10, 32-34), mais la question de Jacques et Jean et la réponse de leur Maître sur le service (Marc 10, 35-45).
Voici quelques questions pour l’Évangile de ce dimanche :
– Dans quelles conditions est-ce que je m’approche de Jésus ?
– Qu’est-ce que je veux que Jésus fasse pour moi?

Lire la suite

Indissolubilité du mariage (Questions pour l’Evangile du 27° dimanche du Temps ordinaire B)

En ce 27° dimanche du temps ordinaire B, Jésus a quitté Capharnaüm (9,33) et la Galilée pour la Judée et la Transjordanie (10,1) montant vers Jérusalem. C’est là qu’il enseigne la foule et que des pharisiens viennent l’interroger (Marc 10, 2-16).

Voici quelques questions pour l’Évangile de ce dimanche :
– Quand m’est-il arrivé de vouloir piéger quelqu’un avec une question?
– Quand je sens qu’une question est piégée, comment est-ce que j’y réponds? par une réponse claire? en changeant de sujet? par une autre question ?
– Dans quelle(s) circonstance(s), est-ce que je m’accorde un régime de faveur, un régime dérogatoire? Quelle(s) conséquence(s) cela peut-il alors avoir dans mes relations avec les autres?
– Comment puis-je passer d’une morale légaliste (permis / défendu) à une éthique du sens et de la relation fondée sur l’amour?

Lire la suite

En Orient, la joie du baptême !

L’Oeuvre d’Orient fait paraître aujourd’hui un article de sa série sur les femmes héroïques au Moyen-Orient, cette fois-ci celui-ci est consacré aux soeurs du Bon Pasteur au Liban.

« À Shaïlé au Liban, les sœurs du Bon Pasteur accueillent des filles orphelines ou en grandes difficultés. Transformées par l’ambiance de paix, de respect et d’amour dont elles ont tant besoin, certaines découvrent la foi, comme nous l’explique une sœur dans une lettre.

p3 Liban joie baptême

Ainsi, après 6 mois de préparation avec une ardente soif et l’espérance d’arriver à la grande fête attendue, 4 jeunes ont reçu le baptême. Rouda, 21 ans, dans la maison depuis 3 ans, a été touchée par le témoignage et les valeurs chrétiennes des religieuses : « J’ai senti que Jésus est la raison derrière tout ce que j’ai vécu, et Il était présent avec moi, surtout chez les sœurs, je le voyais en elles dans leurs actions. Il est magnifique ce Jésus qui nous aime sans condition ». » Lire la fin de l’article ici >>

Il choisira lui-même sa religion ?

Billet de Mgr de Germay, évêque d’Ajaccio :

La Corse s’enorgueillit volontiers de ne pas avoir renié ses racines chrétiennes. Pourtant, comme l’indique le nombre d’enfants catéchisés, la transmission de la foi a chuté. En échangeant avec de jeunes parents, je m’aperçois qu’ils sont parfois mal à l’aise avec cette notion de transmission. « Il choisira lui-même sa religion, me disent certains, pourquoi lui imposer la foi chrétienne ? » D’autres décident de faire baptiser leur enfant mais lui laissent ensuite le choix d’aller ou non au catéchisme : « S’il ne veut pas y aller, je ne le force pas ». 

La gifle, le prêtre et la France

« Les attentes des Français

L’ampleur de l’émotion et de l’indignation nous apprend au moins deux choses. D’abord, que le prêtre reste considéré, dans une France par ailleurs déchristianisée, comme une référence. Et si un prêtre n’est pas à la hauteur, alors c’est toute la société qui semble touchée. Car dans les millions d’internautes indignés, combien ont encore recours à un prêtre, ou à une église ? Sans doute très peu. Mais qu’un prêtre refuse un baptême, un enterrement, et toute la France s’enflamme. Comme quoi, nos compatriotes continuent à beaucoup attendre de l’Église. À rebours, c’est une bonne nouvelle. » Un article d’une belle justesse sur ce sujet délicat à lire chez Isabelle de Gaulmyn !

Disciple Académie (Questions pour le dimanche de la Trinité B)

En ce dimanche de la Trinité B, le premier après la Pentecôte, Jésus ressuscité envoie ses disciples en mission (Matthieu 28, 16-20).


Voici quelques questions pour l’Évangile de ce dimanche :
– Quels sont mes doutes ?
– Quelle mission particulière Jésus me confie-t-il? Vers qui m’envoie-t-il?
– Quel(s) sens est-ce que je découvre en dessinant sur moi le signe de la croix ?
– Comment mon baptême s’est-il déployé?
– Comment les sacrements sont-ils réalisation de la promesse de Jésus qui est avec nous tous les jours jusqu’à la fin du monde?
Pour les couples et les (grands-) parents :

Lire la suite

Avant le mariage !

Le gros mariage people de demain outre-Manche peut nous faire nous intéresser aux liens actuels entre le pouvoir royal anglais et l’anglicanisme dont la reine Elisabeth II est toujours « gouverneur suprême ». Et alors, quel lien avec le mariage princier ? Saviez-vous par exemple que la mariée avait été baptisée récemment ?

« Quant à la génération la plus jeune, si elle pratique officiellement l’anglicanisme, elle n’a pas encore eu l’occasion de s’exprimer réellement sur sa foi. Néanmoins, et alors que cela n’est plus obligatoire, Meghan Markle d’origine protestante, élevée dans une école catholique mais jamais baptisée, a-t-elle été discrètement baptisée et confirmée le 6 mars dernier dans l’Église d’Angleterre, juste avant son mariage ce samedi avec le prince Harry. De même, Kate Middleton, baptisée enfant, avait-elle été confirmée peu avant son mariage avec le prince William. »

Pour approfondir tout cela, n’hésitez  pas à aller lire l‘article de La Croix « Trois questions sur les liens entre  la reine d’Angleterre et l’anglicanisme » >>

4258 adultes baptisés dans la nuit de Pâques

« Plus de 50% des baptisés de cette année proviennent de familles chrétiennes. Ce chiffre est en légère diminution par rapport à l’année dernière (-3%). Les baptisés déclarant ne provenir d’aucune tradition religieuse est en forte hausse: + 13% par rapport à l’année dernière et + 35% sur dix ans ».

Sur cath.ch

Que s’est-il passé ? Jésus n’est plus dans son tombeau !

« La grande explosion de la Résurrection nous a saisis par le Baptême afin de nous entraîner. Ainsi sommes-nous associés à une nouvelle dimension de la vie où, parmi les tribulations quotidiennes, nous nous trouvons déjà entrainés. Vivre sa vie comme une ouverture permanente à un vaste espace, telle est la signification d’être baptisé, d’être Chrétien. Joie de la Veillée de Pâques. La Résurrection n’est pas un évènement de jadis, la Résurrection nous a touchés, s’est emparée de nous. Nous la saisissons nous nous accrochons au Seigneur ressuscité, sachant qu’il ne nous lachera pas même si nos mains faiblissent. Nous prenons sa main et ainsi nous nous tenons tous par la main, devenant un sujet unique, pas une simple chose. Moi, mais non plus moi seul, telle est la règle de la vie chrétienne enracinée dans le Baptême, la formule de la Résurrection dans le temps. Moi, mais non plus moi seul, si nous vivons ainsi, nous changeons le monde. C’est une règle opposée à toutes les idéologies de violence, c’est un programme opposé à la corruption et à la recherche du pouvoir et de la possession ».

Lire plus sur france-catholique.fr

Paris : 175 jeunes ont demandé à recevoir le baptême

« Chaque jeune est appelé par l’archevêque, après lui avoir montré son nom (inscrit sur un carton), il reçoit une écharpe violette, signe de son désir de conversion.
Les communautés religieuses parisiennes porteront les jeunes dans la prière jusqu’au jour de leur baptême (mais aussi après).
Réunis dans le chœur, les jeunes catéchumènes sont invités par l’Archevêque à écouter les paroles du Credo récité par l’assemblée de baptisés avant de recevoir leur écharpe des mains des vicaires généraux (transmission de la foi reçue des apôtres en Église).

Pour en savoir plus sur la préparation au baptême des enfants et adolescents, rendez-vous dans notre rubrique sacrements ».

Voir l’album photo de lAppel en l’église Saint-Roch

Le rôle des parents, selon le Pape François

Le rôle des parents des baptisés: conserver la foi, la faire grandir et rendre témoignageDimanche dernier, à l’occasion de la fête du baptême du Christ, le Pape François a baptisé 28 enfants. Lors de son homélie il a rappelé aux parents : « N’oubliez pas: vous avez demandé la foi, à vous la tâche de garder la foi, de la faire grandir, que ce soit un témoignage pour nous tous, pour nous tous : y compris pour nous les prêtres, les évêques, tous. Merci. »

Lire l’intégralité de l’homélie sur Zenit…