Pensée du jour

« Dirige notre joie vers la joie d’un si grand mystère pour que nous fêtions notre salut avec un cœur vraiment nouveau ». Cette oraison du dimanche de Gaudete rappelle que chaque être est habité par une propension à la joie – peut-être assoupie, peut-être blessée ou même agonisante – mais qui, malgré tout, demeure et peut croître. C’est là le point de départ pour entrer dans les réjouissances de la Nativité : s’appuyer sur la joie présente en nous, qu’elle soit toute pimpante ou bien confuse. Or cette joie se révèle lorsqu’elle s’approche d’un nouveau-né, entièrement vulnérable, couché dans une mangeoire. Car ce petit si fragile convoque en nous ce qu’il y a de plus beau. Voilà comment Dieu entend d’abord rassembler l’humanité.

Etienne Grieu

Nous continuerons

Et même si personne ne veut nous entendre, nous continuerons à parler. Et même si le monde nous oublie, nous continuerons à prier…

« Nous continuerons » , un texte du Père François Marxer donné aux paroisses de Rueil-Malmaison.

Parole du jour

Les sourds, en ce jour-là,
entendront les paroles du livre.
Quant aux aveugles, sortant de l’obscurité et des ténèbres,
leurs yeux verront.
Les humbles se réjouiront de plus en plus
dans le Seigneur,
les malheureux exulteront
en Dieu, le Saint d’Israël.

Isaïe 29

Bonne année, et surtout la sainteté !

Ca y est, nous entrons dans l’Avent : une nouvelle année liturgique commence pour les catholiques, par cette attente de Noël.

L’occasion, pour en apprendre toujours un peu plus, d’aller visiter le très didactique site noel.catholique.fr. et pour commencer, la réponse du père Cédric Burgun à la question : qu’est-ce que l’Avent ? Comme il le souligne dans cet article, l’Avent est un temps particulier de conversion.

Alors c’est aussi l’occasion, en ce jour de l’an un peu particulier, de vous souhaitez à tous, plus que la santé : la sainteté !

Le chocolat évangélisateur ?

Quand l’Avent vous semble devenu trop commercial et que vous hésitez sur le dernier calendrier à la mode : et si vous craquiez plutôt pour un calendrier de l’Avent chocolaté qui fait le plein de messages bibliques pour raconter une histoire, celle de notre Salut ?

L’histoire de Marie, de Joseph et de la crèche le tout en chocolat bio et avec des dessins (pour ceux qui préfèrent les images), cela se passe sur calendrier-nativite.fr

Attendre Noël avec Jean-Marie Bigard

Un calendrier de l’Avent avec Jean-Marie Bigard, ça vous paraît étonnant ? Peut-être même que ça vous fait peur ? C’est pourtant ce que proposent cette année les dominicains de Lille pour attendre Noël.

Jean-Marie Bigard est un phénomène : 35 ans de carrière, 4 millions de spectateurs dans ses one man show du stade de France aux théâtres de province, 8 millions de DVD vendus, scénariste, acteur, animateur télé, membre de la délégation du Président de la République lors d’une rencontre avec le pape Benoit XVI au Vatican… Grâce à Avent dans la Ville Jean-Marie Bigard dévoile son jardin secret :
Lire la suite

Plus que 4 jours ! viens Seigneur !!!

Ô Clé de David, ô Sceptre d’Israël,

tu ouvres, et nul ne fermera,

tu fermes, et nul n’ouvrira :

arrache les captifs aux ténèbres,

viens, Seigneur, viens nous sauver !

 

Les vêpres, c’est par ici ! Et pour chanter ces très belles antiennes Ô, pendant la semaine qui précède Noël, suivez @padreseb !

Plus que 6 jours ! Viens Seigneur !!!

O Chef de ton peuple Israël,

tu te révèles à Moïse dans le buisson ardent

et tu lui donnes la Loi sur la montagne,

délivre-nous par la vigueur de ton bras,

viens, Seigneur, viens nous sauver !

 

Et pour prier les Vêpres, c’est par là !

Le meilleur calendrier de l’Avent du monde ?

Petite polémique sur les calendriers de Noël inversés, avec une image qui a pas mal circulé ces derniers jours sur les réseaux sociaux. Est-ce vraiment utile ? Mahaut Herrmann apporte quelques réponses dans La Vie.

Quelques réflexions supplémentaires avec le Pape François :

Ne pensons pas aux pauvres uniquement comme destinataires d’une bonne action de volontariat à faire une fois la semaine, ou encore moins de gestes improvisés de bonne volonté pour apaiser notre conscience. Ces expériences, même valables et utiles pour sensibiliser aux besoins de nombreux frères et aux injustices qui en sont souvent la cause, devraient introduire à une rencontre authentique avec les pauvres et donner lieu à un partage qui devient style de vie. Lire la suite

L’Avent, temps d’éveil au Christ

capture« Veilleur de Dieu, Jean voit au loin l’Agneau qui vient. Il prépare son chemin en disposant notre cœur à la conversion. Chemin du Seigneur, chemin de notre cœur, pour que ne s’éteigne pas la lampe de la prière. Et voici qu’il baptise le Messie qui prend sa main pour l’amener à l’ultime naissance, le martyre. Et sa lampe s’éteint dans la prison d’Hérode pour que brille le Christ, la lumière du monde. Et sa voix s’amplifie dans la mort pour que crie la Parole faite chair, comme on le voit encore de nos jours pour de nombreux chrétiens et chrétiennes d’Orient ».

Par Jacques Gauthier

Essayons de contempler nos vies différemment

capture« Ce temps de l’Avent qui commence vient dire à nos vies qu’il faut consentir à l’attente, à la distance pour que quelque chose de juste et de vraiment nouveau survienne dans nos existences. En somme, il nous faut des avents dans le rythme des jours pour que le plus important puisse émerger. Il ne s’agit pas de se dérober au réel qui nous attend avec ses vraies urgences, et ne supporte pas les fuites même habillées de vernis spirituel. Il s’agit de vivre le réel pour que celui-ci soit le lieu d’une arrivée, d’une venue ; pour que dans la juste distance que l’on met avec toutes choses, nous puissions laisser de l’espace à Celui qui fait toutes choses nouvelles (Apocalypse, 21,5) ».

À lire au Centre Sèvres…

L’Avent, kesako ?

question_avent-v4-bis« Historiquement, on sait que l’Avent avait surtout pour but de tourner notre prière et nos cœurs vers ce que l’on appelle les «fins dernières», autrement dit le retour du Christ, que tous les chrétiens attendent. Aujourd’hui encore, notre Avent honore donc ces deux aspects : méditer sur le retour du Christ (en gros, les 2 premières semaines) et ensuite la préparation de nos cœurs à célébrer Noël, du 16 au 24 décembre, et qui est une préparation plus centrée sur la fête même de Noël »…

Lire la suite sur le site noel.catholique.fr

Bon Avent… autrement

captureQuatre toutes petites semaines… seulement quatre pour se préparer à la fête de Noël. Ce temps de l’Avent passe si vite, que bien souvent, nous nous retrouvons le 24 décembre midi, épuisés, vidés, par tant d’agitations stériles autour des cadeaux, des menus, des préparatifs de toute sorte. Or, bien  au contraire, le temps de l’Avent nous invite avec force, à mûrir dans le silence de nos cœurs, le mystère immense de l’Incarnation du Sauveur.

Lire la suite sur le blog du Padre.

Quelques propositions pour vivre l’Avent autrement.

L’Avent sur internet

aventLe site des « tisserands » regroupe toutes les propositions faites sur la toile pour l’Avent et Noël : les retraites en ligne, les vidéos, les explications liturgiques, des méditations spirituelles… A noter, un site spécialement dédié à Noël. La page s’enrichira au fur et à mesure. Faites votre choix pour vous préparer à la venue du Sauveur !  A voir ici.