Les premières traces d’urbanisation au pays de Canaan

Découverte archéologique majeure en Israël !

« Entre 5.000 et 6.000 habitants « vivaient ici de l’agriculture et du commerce », selon les estimations, d’après Yitzhak Paz, qui a précisé que le site avait été abandonné au troisième millénaire avant notre ère, pour des raisons inconnues. » Bref, les premières traces d’urbanisation au pays de Canaan… si ce n’est pas émouvant ! 🙂 article à lire sur France TV Info !

Et trouver une merveille, même dans la sécheresse…

Les sécheresses et autres canicules nous inquiètent à juste raison. Néanmoins elles ont permis une découverte archéologique assez remarquable en Mésopotamie.

« Des chercheurs allemands et irakiens viennent d’annoncer avoir mis au jour les vestiges d’un palais de plus de 3000 ans sur les rives orientales du Tigre, en Irak. » Une des plus importantes découvertes de ces dernières années précisent les chercheurs ! À découvrir en images dans le magazine Géo >>

La Maison sublime, la mémoire juive des pierres

A l’occasion de sa restauration, La Croix nous présente le plus vieux monument juif de France. La Maison Sublime,  à Rouen, date de la fin du XIème siècle – début du XIIème, et n’a été découverte qu’en 1976. Elle doit son nom à l’une des 18 inscriptions en hébreu présentes sur ses murs, tirée Livre des Rois : « Que cette maison soit sublime (pour l’éternité). » Pour faire un peu mieux connaissance, La Croix a interviewé Judith Schlanger, historienne et spécialiste du judaïsme médiéval.Lire la suite

Magnifique découverte archéologique à Uzès dans le Gard

« Un chantier d’extension pour deux lycées et ses travaux de fouille préalables ont permis de mettre à jour une importante découverte de vestiges à Uzès. Des vestiges qui datent d’un siècle avant Jésus-Christ et qui installent la ville dans la même catégorie que sa voisine : celle des sites de l’époque romaine. » Un reportage de France Inter à écouter.

Les vestiges sont ceux d’un probable édifice public de l’antique ville romaine d’Ucetia. L’étendue des fouilles apporte des restes remarquables, allant du premier siècle av. JC (époque républicaine) et jusque bien après la fin de l’antiquité (VIIème siècle), dont des mosaïques et des murs peints, ainsi que des rues pavées.

Une imposante statue de Ramsès II déterrée en Egypte ?

Lu sur TerraSanta.net : Une équipe d’archéologues égyptiens et allemands ont découvert une imposante statue de 26 pieds (8 mètres) dans un bidonville du Caire, il s’agirait selon toute probabilité d’une statue du Pharaon Ramsès II. En plus de la statue colossale, les chercheurs ont également trouvé un buste en pierre de 80cm du Pharaon Seti II, petit-fils de Ramsès II.

La zone où les deux statues ont été découvertes est actuellement le quartier populaire de Matariya, situé dans la partie orientale du Caire moderne. Mais à l’époque de Ramsès, a expliqué Aymen Ashmawy, à la tête de l’équipe égyptienne opérant les fouilles, il s’agissait d’Héliopolis, considéré comme la maison du dieu du soleil Ra et le lieu de naissance du monde.

Lire l’article en intégralité…

Le codex jordanien : rebondissement archéologique ?

Is this the first written mention of Jesus? 2,000-year-old lead tablets found in a remote cave ARE genuine, claim researchersQuoi en penser ? C’est désormais ce que l’on se pose comme question dès qu’on nous fait part, à grand renfort de titres racoleurs, d’une nouvelle découverte archéologique, en particulier quand elle prétend apporter un éclairage capital sur telle ou telle religion (sur Jésus, par exemple… au hasard).

L’affaire des Jordan Lead Codices semblait bouclée depuis 2012 : les analyse sur ce codex de plomb, prétendument découvert par un bédouin en Jordanie en 2008, et prétendument daté du Ier siècle de notre ère, ont toutes conduit jusqu’ici à déclarer qu’il s’agirait d’un faux moderne. Mais il semble que le couple Elkington qui défend l’authenticité de la découverte ait gagné une nouvelle corde à son arc. Une récente recherche dont les conclusions ont été relayées dans la presse américaine fin novembre, plaide en effet en faveur de l’authenticité. De quoi s’agit-il ? Rapide décryptage :

Lire la suite