Qui sommes-nous ?

Le Samaritain. On connaît le Bon. Mais il n’est pas le seul. Des Samaritains, il en est plusieurs dans les évangiles.

Le Samaritain représente surtout l’étranger, à l’époque de Jésus, et sans doute le plus détestable d’entre eux. Alors que Juifs et Romains cohabitent bon gré mal gré, « les Juifs ne fréquentent pas les Samaritains » (Jn 4,9). Pour les contemporains du Christ, ils incarnent à eux seuls le péché et suscitent le plus vif rejet.

Dans les évangiles, il y a le Samaritain lépreux, guéri avec ses neuf compagnons. Il est samaritain et lui seul a pourtant la juste attitude : « Alors Jésus prit la parole en disant : ‘Tous les dix n’ont-ils pas été purifiés ? Les neuf autres, où sont-ils ? Il ne s’est trouvé parmi eux que cet étranger pour revenir sur ses pas et rendre gloire à Dieu !’ » (Lc 11, 17-18). Il y a la Samaritaine. Elle est samaritaine et d’une vie discutable : des maris, elle en a eu cinq. Et pourtant, Jésus lui demande à boire, à elle (Jn 4, 9). Mieux que cela, c’est à elle qu’Il se révèle : « Je le suis, moi qui te parle » (Jn 4, 26). Et bien sûr, ce Bon Samaritain, qui est plus que notre prochain : c’est nous qui sommes le sien, lui l’étranger de la parabole. D’une certaine manière, Jésus lui-même s’associait pleinement aux Samaritains. Quand des Juifs l’accusent : « N’avons-nous pas raison de dire que tu es un Samaritain et que tu as un démon ? », il répond : « Non, je n’ai pas de démon ». Mais refuse de nier qu’il soit un Samaritain (Jn 8, 48).

Choisir de nous appeler Le Samaritain, c’est nous exhorter à toujours nous placer à ses côtés, parmi les pauvres, les pécheurs, les étrangers et, au final, avec cette dernière référence en Jean 8, à la suite du Christ.

Samaritain. Au-delà encore, étymologiquement, en hébreu, Samarie se dit Shomron, de la racine ShaMaR qui signifie « Garder ». Le Seigneur est lui-même désigné comme « Shomer Israël », le gardien d’Israël (Ps 121,4). Le verbe ShaMaR est fréquent dans la Bible, puisque c’est celui qui sert à dire « Garder les commandements (du Seigneur) ». C’est encore le verbe qui, dans la Genèse, sert à dire « Cultiver et Garder le jardin », la Création.

Nous aimerions pouvoir être des gardiens : garder Ses commandements, Sa Création et, tout ensemble, l’espérance.

*

Concrètement, nous sommes une équipe d’une dizaine de personnes d’horizons divers. Nous sommes une majorité de laïcs, et deux prêtres. Afin, nous l’espérons, de « communiquer espérance et confiance en notre temps » – selon le thème des Journées Mondiales des Communications Sociales 2017, annoncé par un heureux hasard le jour même de l’ouverture de ces pages.

*

Les contributeurs récurrents :

as-prisma Alban.
Cadre en entreprise, très proche des Semaines Sociales de France, militant local et ouvert aux questions sociales et économiques.
Site : Semaines Sociales de Rueil – Facebook : Semaines Sociales de Rueil – Twitter : @SemSocRueil
Charles Vaugirard.
Blogueur catho qui hante les rues du Web, surtout celle de Vaugirard. Co-fondateur de cahierslibres.fr.
Blog : cahierslibres.fr. Twitter : @RuedeVaugirard
Erwan le Morhedec, alias Koz.
Avocat, blogueur, essayiste (Koztoujours, ça ira mieux demain, éd. Cerf, 2015; Identitaire : le mauvais génie du christianisme, 2017 – Editions du Cerf).
Blog : koztoujours.fr. Twitter : @koztoujours. Facebook : Erwan Le Morhedec
Goéland.
☩ Marié, père4, Routier Scout, chargé de com’ dans l’Eglise.
Blog : losservatore.wordpress.com. Twitter : @Lagouelle
Joël Sprung, alias Pneumatis.
Bibliste. Etudiant en théologie. Auteur de Notre Père, cet inconnu, éd. Grégoriennes, 2013. Co-auteur de Confessions des nouveaux enfants du siècle, éd. Salvator, 2013 avec N. Trouiller et C. Pedotti.
Blog : pneumatis.net. Twitter : @Pneumatis
Laurence.
OCV, en mission d’Eglise en Côte d’Or, sœur de famille, étudiante en sciences de l’amour et de la foi, jubilophile et chiaraphore. Tête au ciel (nuages et au-delà) et pieds sur terre (on essaie).
Twitter : @vlaurence
9y2codyoMarc Leroy.
Cadre en entreprise, directeur des Etudes de Sens Commun et Administrateur d’Enfance Maghreb Avenir.
Site : livresque.fr. Twitter : @Marco_Leroy
Marie, alias Mahaut Herrmann.
Journaliste indépendante. Collabore au journal La Vie et à la revue Limite.
Blog : visiblesetinvisibles.org. Twitter : @mahaut_h
Marie-Hélène Lafage.
Jeune catholique lyonnaise diplômée en urbanisme et sciences politiques.
« Rien de ce monde ne nous est indifférent ». Pape François, Laudato Si.
Père Jean-Baptiste Nadler.
Prêtre de la communauté de l’Emmanuel. Curé de paroisse. Auteur de Les racines juives de la messe, éd. de l’Emmanuel, 2015.
Twitter : @perenadler
Vieil Imbécile.
« You must bear with me. Pray you now, forget and forgive: I’m old and foolish ». Le Roi Lear s’adressant à sa fille Cordelia, peu avant de mourir. J’ai traduit par vieux et imbécile. Quand Lear prend conscience de son imbécillité, il l’est un peu moins. J’espère y parvenir progressivement. Blog : enpassant-englanant.blogspot.fr. Twitter : @Vieil_imbecile

*

* *

Vous pouvez nous contacter par ce formulaire.

  1. (obligatoire)
  2. (email valide obligatoire)