« Le Puissant fit pour moi des merveilles »

JMJCe verset de Luc (1,49) constituera le thème des JMJ en 2017, qui auront lieu dans les diocèses. En 2018 (en diocèse aussi), ce sera : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu » (Lc 1,30). En 2019, pour la 34e édition des JMJ internationales, au Panama, la méditation de l’Annonciation se poursuivra avec « Voici la servante du Seigneur; que tout m’advienne selon ta parole » (Lc 1,38). Précisions à lire sur le site de Radio Vatican.

Fillon ou le mythe du raz-de-marée catholique

Pope Benedict XVI (R) poses next to French prime minister Francois Fillon (C) and his wife Penelope and their sons Antoine and Edouard during a private audience at the Vatican on October 10, 2009. AFP PHOTO / ALBERTO PIZZOLI
AFP PHOTO / ALBERTO PIZZOLI / 2009

La petite chanson commence à tourner en boucle sur les réseaux sociaux : contre les sondages et les journalistes, les catholiques auraient fait l’élection du candidat de la droite et du centre pour la présidentielle, en soutenant massivement François Fillon. La preuve ? L’opération séduction menée par François Fillon au cours de sa campagne en direction des catholiques, le ralliement de Sens Commun et, in fine, le vote masssif des départements de l’Ouest en sa faveur. Dédaigneux, refusant de percevoir le poids réel des catholiques en politique, les médias, aveuglés, auraient bien mérité leur claque. Un fabuleux come back au coeur des fantasmes de la Manif pour Tous.

Qui sont les tenants de cette hypothèse ? On les trouve en premier lieu dans le champ médiatique (voir notamment ici et ici) , souvent du côté de ceux qui n’avaient pas prévu la victoire de François Fillon, Lire la suite

Le prix des semences OGM ne cesse d’augmenter chaque année…

captureCe n’est pas vraiment une surprise : le principe premier des OGM allié aux grandes entreprises n’est-il pas de ferrer le poisson-agriculteur, puis de tirer, tirer les prix vers le haut ?

 » ‘Le retour sur investissement n’est pas au rendez-vous’, déplore Joe Logan, un fermier américain cité par le Wall Street Journal. Le fermier compte abandonner l’année prochaine les OGM pour revenir aux semences classiques ».

Voir plus dans Gènéthique…

Du strabisme exotopique sartrien, et de la coquetterie :)

capture

« Se parer, se parfumer, sans doute est-ce faire parade de soi, mais c’est aussi témoigner de la création. La femme s’y enveloppe du cosmos (c’est le vrai sens du cosmétique) et en poursuit la ramification vers de nouvelles feuilles et de nouveaux fruits.  Ce pour quoi nous n’avons pas de terme meilleur que ‘coquetterie’, pour lequel Raynal forge le néologisme ‘apparure’, relève en vérité d’une modestie essentielle (pré-morale) ».

Par Fabrice Hadjadj, bien sûr 🙂

Voir plus dans Limite…

La Conférence épiscopale française, l’UNESCO et Jérusalem

Dans un courrier daté du 10 novembre adressé à Mme Irina Bokova, Directrice générale de l’Unesco, Monseigneur Jordy – président du Conseil pour l’Unité des Chrétiens et les Relations avec le Judaïsme, au sein de la Conférence des évêques de France – réagit à la résolution du 13 octobre dernier au sujet de « la protection du patrimoine culturel de la Palestine et le caractère particulier de Jérusalem Est ».

Cette résolution pose un certain nombre de questions.

En effet, la foi chrétienne s’enracine dans une histoire, dans un peuple et dans des lieux. En ce sens, l’Eglise catholique a toujours gardé comme un trésor précieux l’ensemble du texte biblique et elle manifeste son attachement à la Terre Sainte, particulièrement la ville de Jérusalem.

Or la résolution du 13 octobre dernier semble ignorer le lien du peuple juif et, en conséquence, de la tradition chrétienne, avec Jérusalem.

 

L’Eglise en mode Dieu.0

HackathonLe site Maddyness revient sur le Hackathon solidaire qui s’est déroulé début novembre dans un couvent dominicain à Paris. Il passe en revue 6 initiatives qui ont été présentées : Babyfoot christiano (Les personnages de la Bible sur le terrain), Nicodème (un paroissien vous répond), Bouge ton Église (La communauté Catholique s’organise), Le biscuit de la paix (Une imprimante 3D au service de la solidarité), Praying Heroes (Le coach spirituel) et Youcat in the Pocket (La pensée de l’Église résumée en une application). Lire l’article ici.

Tapis rouge pour François Fillon

Tapis rougeNotre ami Koz commente le résultat du premier tour de la primaire de la droite et du centre, et ce tapis rouge déroulé pour François Fillon, avec ses 44%.

Le blogueur voit dans ce succès, outre la confirmation de nombre de ses intuitions, une bonne nouvelle pour la politique, par-delà la question des programmes : celle d’un désaveu de la politique spectacle, de « la recherche du clivage pour le principe, de la polémique pour occuper le terrain et les Français, un certain mépris pour le peuple masqué sous le populisme », et la confirmation de l’échec des stratégies de séduction de l’électorat d’extrême-droite. « Sur le style, François Fillon est à bien des égards l’antithèse de Nicolas Sarkozy et, par contraste, cela offre quelques raisons d’espérer de la politique. »

Un billet politique à lire ici.

Lettre apostolique « Misericordia et misera »

Misericordia et miseraLe texte de la lettre apostolique « Misericordia et misera » signée hier par le Pape François, à l’occasion de la clôture du Jubilé de la Miséricorde, est d’ores et déjà disponible en français sur le site de Radio Vatican. Un texte court, sur fond de commentaire de l’évangile et des sacrements… à lire maintenant !

Rien de ce qu’un pécheur qui se repent place devant la miséricorde de Dieu ne peut demeurer sans l’étreinte de son pardon. C’est pourquoi aucun d’entre nous ne peut poser de conditions à la miséricorde. Elle demeure sans cesse un acte gratuit du Père céleste, un amour inconditionnel et immérité. Nous ne pouvons donc pas courir le risque de nous opposer à l’entière liberté de l’amour par lequel Dieu entre dans la vie de chacun.Lire la suite

Il était né Henri Grialou en Aveyron…

capture

« Un jour, le grand théologien suisse Hans Urs von Balthasar, au terme d’une conférence mémorable à Notre-Dame de Paris, avait conclu par un éloge de la France des saints et des mystiques. C’est en offrant au monde entier ses saints que notre pays, à son avis, s’était montré le plus exemplaire. Le bienheureux père Marie-Eugène de l’Enfant Jésus s’inscrit en plein dans cette tradition où le Carmel s’est particulièrement distingué avec ses figures inoubliables ».

Voir plus dans France Catholique…

Le bien commun est-il fashion ?

thEn fait, dit ainsi, on s’en fiche éperdument mais Pierre-André de Chalendar, PDG de Saint-Gobain, affirme néanmoins dans une interview sur RCF :

C’est une notion complexe et à la fois très à la mode, qui revient dans l’économie, dans la politique. Dans un monde en fragmentation, c’est une notion qui suscite un regain d’intérêt.

Et chose rare pour un patron du CAC 40, il a accepté de présider une nouvelle chaire, dédiée – précisément – au Bien commun dans le cadre de l’Institut Catholique de Paris. Elle se pose une question :

Une ancienne notion, dotée de significations diverses voire divergentes, et critiquée à l’époque moderne, a-t-elle les moyens de répondre aux enjeux du monde contemporain ?

Son lancement s’est fait à la faveur d’un colloque de deux jours en fin de semaine dernière et l’on peut penser que ses responsables aient quelques raisons pour répondre positivement à la précédente question !  Une initiative rare, une proposition très intéressante … c’est à retrouver par ici !

Les candidats doivent s’emparer à nouveau de l’éducation !

thCe week-end, près de 2.000 personnes étaient réunies à la faveur de la 91e session des Semaines Sociales de France, sur le thème « Ensemble, l’éducation ». De nombreuses interventions de grande qualité, comme le relate Ouest France, mais aussi un long travail de réflexion via une plate-forme en ligne a permis de faire émerger des propositions, rassemblées dans un « Livre ouvert pour l’éducation », qui sera adressé à l’ensemble des candidats aux prochaines élections.

Dans son introduction, Dominique Quinio, Présidente des SSF, évoque quelques raisons pour lesquelles ils devraient s’emparer à nouveau de ce sujet majeur qu’est l’éducation :Lire la suite

Pensée du jour

On doit distinguer entre l’erreur toujours à rejeter et celui qui se trompe, qui garde toujours sa dignité de personne et son droit à l’amour.

Saint Jean XXIII

Fête de Notre Seigneur Jésus Christ Roi de l’Univers

Ecce homo (Elias García Martinez)Aux lendemains de sa résurrection de Jésus, ses apôtres lui demandent : « Seigneur, est-ce maintenant le temps où tu vas rétablir le royaume pour Israël ? » (Ac 1,6). Mais est-ce de cette royauté dont il est question ? Nul ne peut ignorer quel tournant majeur de l’histoire biblique représente le récit du chapitre 8 du premier livre de Samuel : tournant majeur qu’il institue la royauté pour le peuple de Dieu. Tournant critique, parce que cette institution se fait à la demande dudit peuple : « Maintenant donc, établis, pour nous gouverner, un roi comme en ont toutes les nations. » (1S 8,5)

Mais le peuple de Dieu n’a besoin d’un roi comme en ont toutes les nations que parce qu’elle n’a pas suffisamment confiance dans le gouvernement divin. Que ce roi soit un David élu par Dieu ou un Hérode usurpateur, il ne saurait être confondu avec le Seigneur Jésus, roi de l’univers : « Ma royauté n’est pas de ce monde ; si ma royauté était de ce monde, j’aurais des gardes qui se seraient battus pour que je ne sois pas livré aux Juifs. En fait, ma royauté n’est pas d’ici. » (Jn 18,36)

Comme l’explique cet article de La Vie, la fête du Christ Roi marque la fin de l’année liturgique : « Cette solennité fait de Jésus le « Christ-Roi de l’Univers », un terme qui peut interpeller aujourd’hui mais qui porte en lui une profondeur théologique fondamentale, comme l’explique le père Philippe Marie Margelidon, dominicain, théologien professeur à la faculté de théologie de l’Institut catholique et à l’Institut saint Thomas d’Aquin de Toulouse ». Une interview à lire pour en savoir plus !

Monseigneur Le Saux consacre son diocèse au Sacré Cœur

En cette clôture du Jubilé de la Miséricorde, l’évêque du Mans a consacré le diocèse au Cœur de Jésus.

Pour signifier que le Cœur du Christ transpercé sur la croix, par lequel se révèle la miséricorde, reste ouvert à tous et que nos propres cœurs doivent eux aussi rester ouverts à tous, je souhaite confier de manière particulière et publique au Cœur du Christ notre diocèse : tous les baptisés, les familles, les diacres, les prêtres, les religieux, les religieuses et les consacrés ; ainsi que toutes les personnes qui vivent dans notre diocèse, en particulier les plus pauvres, les plus souffrants, les exclus. C’est une manière de nous livrer ensemble à la miséricorde de Dieu pour que soit accordé à tous de découvrir combien nous sommes aimés de Dieu et que rien ne peut arrêter sa miséricorde.

b

13 nouveaux électeurs…

dans le collège des cardinaux !

Sur les 17 cardinaux créés par le pape François ce samedi matin, 13 d’entre eux ont moins de 80 ans et voteraient en cas d’un conclave à venir. Pourtant, ce n’est pas là-dessus que le pape a appuyé son message lors de la célébration de création des cardinaux, mais sur l’ouverture aux autres qui s’oppose à la polarisation de nos sociétés. Un message qui cadrait avec les origines des nouveaux cardinaux

A l’issue de la célébration, les nouveaux cardinaux ont été à la rencontre du pape émérite, Benoît XVI !

Photo issue du site www.avvenire.it
Photo issue du site www.avvenire.it

Guide pour la journée mondiale du migrant et du réfugié 2017

Journée mondiale du migrant et du réfugiéLe 15 janvier 2017, l’Eglise universelle célèbre la 103ème Journée mondiale du migrant et du réfugié pour laquelle le Pape François a choisi comme thème de réflexion et de prière : « Mineurs migrants, vulnérables et sans voix » (son message a été publié le 8 septembre 2016).

A cette occasion, le service de pastorale des migrants de la Conférence des Évêques de France publie un guide et dossier d’animation très complet, que l’on pourra télécharger et consulter à loisir, tant pour revenir sur l’histoire des journées mondiales du migrant et du réfugié, que pour organiser célébrations et temps de prière dans les paroisses en vue de cette journée du 15 janvier 2017.

« Je ne liquide pas la doctrine, je suis les pas du concile »

Le pape François est direct dans une article publié ce vendredi dans le quotidien des évêques d’Italie, Avvenire ! Et pour ceux qui l’accuseraient de faire du crédit politique à faible coût, sa réponse est indéniable : « L’Eglise n’est pas une équipe de foot qui cherche des supporters » ! A bon entendeur…

pape

L’article est truffé de citations de ce genre : « l’Eglise, c’est l’évangile, ce n’est pas une successions d’idées« . Revenant sur le jubilé qui se termine, le pape disait : « J’espère que de nombreuses personnes ont découvert qu’elles étaient aimées infiniment par Dieu, et qu’elles se sont laissées embrassées par Lui« . Le pape revient aussi sur l’œcuménisme et les grandes rencontres qu’il a faites dans ce domaine, sur les engagements dans le domaine caritatif qu’il est possible de vivre entre frères séparés,  sur la question des réfugiés,

Une petite dernière pour la route, en cette veille de la fête du Christ-Roi : « Je continue de penser que le cancer dans l’Eglise, c’est de se glorifier les uns les autres. » Ca, c’est dit !

 L’article de l’Avvenire (en italien)

 

Pensée du jour

Le Bon Dieu a droit à avoir un peu de temps dans notre vie ! Il a besoin que nous nous occupions de Lui, que nous prenions de plus en plus conscience des réalités surnaturelles, de sa présence. Nous avons des urgences ? La grande urgence, c’est donner du temps à Dieu !

Père Marie-Eugène de l’Enfant-Jésus

L’éducation : une vocation pour les chrétiens !

logo_bleu_2016Du Christ aux Evangiles en passant par la longue histoire de l’Eglise, les chrétiens ont eu à cœur d’éduquer : apprendre, partager, sortir des sentiers battus, aider à se construire pour construire ensuite … L’énumération serait longue aujourd’hui, de l’Enseignement catholique aux Scouts, en passant par toutes les formes de « pastorale de la jeunesse », pour illustrer comment l’Eglise partout, en France comme dans le monde, oeuvre à offrir aux jeunes générations un cadre dans lequel elles puissent grandir et se préparer à affronter les défis de notre temps et aussi de leur vie à venir …

Ce week-end, les Semaines Sociales de France, comme depuis leur fondation en 1904, vont réunir plusieurs milliers de participants – cette année sur le sujet de l’éducation – pour « voir, juger, agir », réfléchir, partager et imaginer des pistes d’espérance. Cette année, le travail se fait en particulier en vue de faire réagir les candidats aux prochaines élections.

La réflexion, alimentée par de nombreux intervenants de talent, sera nourrie parmi d’autres choses par la conviction que la solution se trouve dans la réussite d’une communauté éducative, qui réunit familles, école, associations, religions, … comme l’explique très bien Dominique Quinio, nouvelle Présidente de l’association, dans les colonnes de La Croix. Avec un bénéfice secondaire ou peut-être un objectif primaire : contribuer à construire une société plus solidaire.

Des travaux à suivre de près … On peut encore participer à la session en s’inscrivant sur place (infos : www.ssf-lasession.org). Ou encore suivre les travaux grâce à la webradio des Guides et Scouts de France.

 

 

Prier pour les jeunes

imageCe matin s’ouvre la 91e session des Semaines Sociales de France sur le thème « Ensemble, l’éducation ». L’occasion de prier pour les jeunes (et de prendre un coup de vieux ce faisant !…) à l’invite du Pape François :

Seigneur Jésus, maintenant que nous sommes personnes âgées, nous Te rendons grâce pour tous les bienfaits reçus de Toi. Nous intercédons pour les attentes des nouvelles générations :  qu’ils n’oublient pas les efforts des générations passées.
Nous intercédons pour les jeunes ambitieux,  afin qu’ils comprennent qu’une vie sans amour est une vie desséchée.
Nous intercédons pour les jeunes : permets-leur de sortir des angoisses qui habitent leur âme ;  guéris-les de la peur de l’avenir qui ne peut être vaincue  qu’avec l’aide te Ta grâce.
Nous intercédons pour les jeunes ; notre expérience peut leur apprendre qu’il y a plus de joie à se donner, à donner,  qu’à penser à son égoïsme, à ses intérêts.
Apprends-leur à Te louer, à louer sans fin ta Miséricorde !
Ainsi soit-il

Vous pouvez encore participer à la session des Semaines Sociales de France en vous inscrivant sur place (les informations sur le site www.ssf-lasession.org). Et si vraiment vous ne pouvez pas vous y rendre (mais avec un mot de votre médecin !) vous pouvez suivre la session grâce aux Guides et Scouts de France, via leur webradio.

Faire oraison

Faire oraisonConnaissez-vous l’oraison ? C’est une prière silencieuse à laquelle sainte Thérèse d’Avila a invité ses soeurs. Aujourd’hui, beaucoup de laïcs s’inspirent de ses écrits pour prier chaque jour. Comment s’y mettre ? « Au début, je me suis dit que je ne savais pas prier. Mais ce n’est pas grave. Il suffit de se mettre en silence. C’est déjà ça que l’on peut offrir au Seigneur. » Un article qui donne envie d’essayer, à lire sur La Croix.

 

Une information fiable aux femmes ?

capture

« Il est urgent de conduire des études sur les conséquences physiologiques mais aussi psychologiques de l’avortement. Nous manquons de données objectives, comme l’a reconnu la Haute Autorité de Santé. Il est également prioritaire d’entreprendre une véritable politique de prévention de l’avortement, notamment en rétablissant une information sur les aides et droits des femmes enceintes ».

Communiqué d’Alliance Vita…

La Terre vue de l’espace

Hier soir, trois astronautes sont partis du Kazakhstan à bord du lanceur Soyouz, dont le Français Thomas Pesquet. Ce sera le dixième Français à partir dans l’espace. Pour cette mission « Proxima » (baptisée ainsi en hommage à l’étoile la plus proche de notre soleil, Proxima du Centaure) les trois astronautes rejoindront, dans les 48 heures, la station spatiale internationale (ISS) et resteront six mois à bord pour y mener divers expérience.

A cette occasion, on peut s’évader un peu avec eux, en regardant les magnifiques images de la Terre filmées et diffusées en direct depuis l’ISS.

Jubilé de la miséricorde à Cuba : amnistie de 787 prisonniers en réponse à l’appel du Pape

Bonne nouvelle lue sur Radio Vatican : les autorités cubaines communistes ont décidé d’amnistier 787 prisonniers, parmi lesquels des femmes, des enfants et des malades, en réponse à un appel du Pape lancé en cette Année sainte de la Miséricorde.

«Le Conseil d’État de la république de Cuba a accordé, en réponse à l’appel du pape François aux chefs d’Etat en cette année sainte de la Miséricorde, une amnistie à 787 condamnés», peut-on lire en une du quotidien Granma, organe officiel du Parti communiste cubain.

« Ont été pris en compte, la nature des faits reprochés, le comportement en prison et la durée de la peine déjà purgée », poursuit le texte qui précise que des femmes, des enfants et des malades ont été libérés pour « raisons humanitaires » et que les autorités ont exclu les personnes condamnées pour « assassinat, homicide, corruption de mineur, viol, trafic de drogue » (via Le Figaro).

Radio Vatican ajoute que quelque 3522 prisonniers avaient été amnistiées le 11 septembre 2015, peu avant la visite sur l’île du souverain pontife. Au Paraguay, le président Horacio Cartes avait également annoncé des libérations de prisonniers en lien avec une demande du Pape François, qu’il a publiée sur son compte Twitter.

Béatification du Père Marie-Eugène de l’Enfant-Jésus : des évêques témoignent

Père Marie EugèneNous en parlions il y a une semaine, le Père Marie-Eugène de l’Enfant-Jésus (1894-1967), carme déchaux, fondateur de l’Institut séculier Notre-Dame de Vie sera béatifié le 19 novembre 2016, à Avignon.

A cette occasion, la Conférence des Évêques de France propose les témoignages de Mgr Jean-Pierre Cattenoz, Mgr Renauld de Dinechin, Mgr Pierre d’Ornellas et Mgr Jacques Blaquart. A découvrir !

Le bon usage de l’argent, l’honnêteté et la fraternité

Le pape encourage les entrepreneurs à prendre « trois risques »Le discours du Pape François aux participants à la Conférence Internationale des Associations des Entrepreneurs Chrétiens (UNIAPAC) est à lire en intégralité ! Le Pape y exhorte à prendre 3 risques pour les entrepreneurs.

D’abord le risque de l’usage de l’argent, par lequel on peut si facilement se salir les mains. Et c’est pourquoi « il est urgent de se réapproprier la signification sociale de l’activité financière et banquière, avec la meilleure intelligence et inventivité des entrepreneurs. » Ensuite, le risque de l’honnêteté contre les tentations de la corruption, en particulier. Enfin, le risque de la fraternité, rappelant à la suite de Jean-Paul II que « avant encore la logique de l’échange […] il existe un quelque chose qui est dû à l’homme parce qu’il est homme, en vertu de son éminente dignité », et encore que « l’activité entrepreneuriale doit toujours inclure un élément de gratuité. » 

Pour finir, avant de les remercier, le Pape François a demandé de l’aide à ces entrepreneurs :Lire la suite

Implications du Saint-Siège dans la COP 22

COP22Pour suivre ce qui se passe un peu à la COP22, la grande conférence mondiale sur le climat à Marrakech, il faut se brancher sur Radio Vatican, qui suit de près l’événement.

D’abord, on y verra que le Pape François a transmis un message mardi dernier aux participants de la COP22. Il leur a rappelé qu’ «il est nécessaire de mettre en œuvre une réponse collective responsable visant réellement à collaborer pour construire notre maison commune». Le Vatican, très attentif au sujet, a envoyé une délégation sur place, dont fait partie le cardinal Pietro Parolin, déjà présent à la COP21, l’an dernier à Paris. Sur Radio Vatican, le Secrétaire d’État du Saint-Siège revient sur ce que représente cette nouvelle conférence climat pour le Vatican, et souligne l’importance toujours actuel du message de l’encyclique Laudato Si’. A écouter ici.

On y trouvera aussi des informations sur l’attention portée à la COP22 sur le phénomène de désertification en Afrique, et ses conséquences. On pourra également y écouter une interview de Patricia Savin, présidente de l’association Orée, qui regroupe des entreprises et des collectivités territoriales, autour de la dramatique question des déplacés climatiques, notamment à propos du fait qu’aucun statut n’existe à ce jour, pour ceux qui fuient les effets du réchauffement climatique et les catastrophes naturelles. Un sujet qui occupe particulièrement le Vatican. On pourra encore écouter les inquiétudes portées par Nicolas Hulot suite à l’élection du très climato-sceptique Donald Trump. Ou dans un tout autre genre, découvrir un reportage sur le devenir du poumon vert de Marrakech, sa célèbre Palmeraie fondée sous la dynastie des Almoravides, confrontée aux aléas du changement climatique, et à l’urbanisation avec sa partie touristique.

« Il faut que les pays aillent plus loin dans leurs plans nationaux avant 2018 » a lancé Ban Ki-Moon le secrétaire général de l’ONU. Espérons que les candidats français à la future élection présidentielle et surtout leurs électeurs, s’ils n’écoutent pas le Pape François, entendront au moins cet appel.

La terre notre maison commune: défis et espoir !

De la Cop21 de Paris à la Cop22 de Marrakech, «l’impulsion» de Laudato si’, par le card. TurksonZenit a interviewé le président de Justice et Paix, le cardinal Peter Kodwo Appiah Turkson, à l’occasion du colloque organisé le 9 novembre 2016 à l’UNESCO, à Paris, par la Mission du Saint-Siège et le Conseil pontifical Justice et Paix, sur le thème : « La terre notre maison commune: défis et espoir! ». Dans son intervention à Paris, le cardinal Turkson a mis en évidence le « concept clé d’écologie intégrale » dont il a analysé l’évolution dans l’enseignement social de l’Église.

Il constate notamment que, de la COP 21 à la COP 22, le message de Laudato si’, encyclique sociale de l’Eglise, ne cesse d’inspirer les instances internationales, et trace un chemin: « Face à la menace d’une catastrophe environnementale à l’échelle mondiale, je suis convaincu qu’un rayon de lumière a déjà commencé à briser les nuages lourds de l’écologie et à nous apporter ce que le pape décrit comme la chaleur de l’espoir! » Il espère que la « sagesse » de Laudato si’ sera entendue.

Retrouvez son intervention à l’UNESCO traduite par Zenit.

Courage prophétique

Le Pape appelle les membres de Caritas à un «courage prophétique»Via Radio Vatican : Le Pape François a reçu hier les membres du Conseil représentatif de Caritas Internationalis, réunis à Rome à l’occasion de leur assemblée institutionnelle.

Il les a notamment exhorté à «avoir toujours un courage prophétique, à refuser tout ce qui humilie l’homme, et toute forme d’exploitation qui le dégrade. Continuez à porter ces petits et grands signes d’hospitalité et de solidarité qui ont la capacité d’illuminer la vie des enfants et des personnes âgées, des migrants et des réfugiés en quête de paix. Je suis très content d’apprendre que Caritas Internationalis mènera une campagne justement sur le thème des migrations. J’espère que cette belle initiative ouvrira les coeurs de nombreuses personnes à l’accueil des réfugiés et des migrants, afin qu’ils puissent se sentir vraiment à la maison dans nos communautés.»

Lire la suite…

Pensée du jour

Il faut aussi faire percevoir par notre société, et plus particulièrement par notre jeunesse, assoiffée d’indépendance, que la licence des mœurs est le contraire de la liberté, et ne fait qu’établir l’esclavage des instincts qui détruisent la responsabilité et la dignité de l’homme.

Joseph Fontanet

Primaires : qui aura la bénédiction des catholiques ?

xvm6675862c-8d07-11e5-a7e6-5131db36761b

Dimanche la messe sera dite. En attendant, les candidats à la Primaire de la droite et du centre ont envoyé quelques derniers signaux à l’électorat catholique, dans une opération séduction des plus ostensible.

Après des participations remarquées aux solennités du 15 août (Juppé, Fillon, Sarkozy), certains candidats à la Primaire ont souhaité répondre à la Lettre des évêques de France sur la situation politique du pays, publiée mi-octobre : Bruno Le Maire le premier, le 14 octobre, François Fillon le 24 cotobre et, plus récemment, Alain Juppé. Le calendrier en lui-même est intéressant. François Fillon peut être considéré comme le candidat « historique » des catholiques, rallié par Sens Commun, multipliant les appels du pieds, jusqu’à reprendre les mots de Jean-Paul II pour clôturer le dernier débat télévisé des Primaires, hier soir : « N’ayez pas peur ». Alors que les sondages se resserrent, Alain Juppé ne veut rien négliger dans sa campagne, surtout pas l’électorat catholique. Il voit dans la Lettre des évêques une aspiration à « l’identité heureuse » qu’il défend. Bruno Lemaire saisit cette Lettre comme un moyen de porter à nouveau son thème du « renouveau » en politique, tout en s’adressant aux catholiques. Nicolas Sarkozy, qui ne bénéficie pas d’une image de grande exemplarité morale, entretient un rapport plus distant avec les catholiques, notamment depuis son changement de position sur l’abrogation de la loi Taubira. Jean-Frédéric Poisson, en baisse dans les sondages, ne paraît pas parvenir, quant à lui, à élargir ses soutiens au-delà de l’électorat catholique habituel du Parti Chrétien Démocrate.

François Fillon semble donc miser, pour le scrutin de ce dimanche, sur la capacité mobilisatrice de ses réseaux catholiques, notamment dans le contexte post-Manif Pour Tous. Le résultat nous dira la pertinence – ou non – de ce choix stratégique. Au-delà de cette opération séduction des Primaires, il est toujours intéressant de se demander à quoi les catholiques sont identifiés en politique : uniquement à une pratique religieuse et à des « valeurs » qu’il s’agirait de reconnaître a minima, promouvoir a maxima ?

Source photo