Les religions : des « aubes de la paix »

Lors de son voyage apostolique le 2 octobre 2016 en Azerbaïdjan, le Pape François a été reçu pour une rencontre interreligieuse à la Mosquée Heydar Aliyev par le cheikh des musulmans du Caucase, Allahshukur Pashazadeh, et en présence de l´évêque orthodoxe de Baku et du Président de la Communauté Hébraïque.

Les religions ne doivent jamais être instrumentalisées et ne peuvent jamais prêter le flanc à soutenir des conflits et des oppositions… Dieu ne peut pas être invoqué pour des intérêts de parti ou à des fins égoïstes, il ne peut justifier aucune forme de fondamentalisme, d’impérialisme ni de colonialisme… Jamais plus de violence au nom de Dieu. (Le Pape François)

On peut aussi lire le contenu intégral de l’intervention du Pape sur Radio Vatican.

Vers la béatification du P. Hamel

« Mgr Dominique Lebrun a été informé par la Congrégation romaine pour les causes des Saints que le Pape François donne la dispense du délai de cinq ans habituellement nécessaire avant d’ouvrir une enquête officielle en vue de la béatification.

En remerciant vivement le Pape pour ce geste exceptionnel, l’archevêque de Rouen décide, en ce jour de ré-ouverture de l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray, de commencer la procédure. »

Source : www.eglise.catholique.fr

Shana Tova !

Rosh haShana

A l’occasion de la fête de Rosh haShana (nouvel an juif), l’Amitié Judéo-Chrétienne de France propose cette intention de prière universelle :

En cette période des fêtes juives d’automne, prions pour nos frères aînés dans la foi.
Pour qu’ensemble, juifs et chrétiens, nous prenions davantage conscience de notre patrimoine spirituel commun.
Pour que nous sachions le faire fructifier, au service de la paix, pour tous nos frères en humanité, prions le Seigneur.

Que faisons-nous de nos talents ?

Car ce n’est pas un esprit de peur que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d’amour et de pondération.

(Deuxième lettre de saint Paul apôtre à Timothée, lecture du jour)

La Quête, c’est parti

Sept églises parisiennes se lancent, et c’est dans Le Parisien. L’appli La Quête entre en test actif, notamment chez le Père Vivarès. Et voilà de quoi motiver tout conseil paroissial digne de ce nom : « Cadre dans l’audit, Antoine, 26 ans, fera demain dimanche à Saint Paul (IVe) à la messe de 11 heures, son premier don par téléphone : « D’habitude, je mets une pièce de deux euros à la quête. Là, je donnerai 3 ou 5 € ». » Vu ?

Zéro fois.

Dans « C’est mon choix » du 23 septembre, à la question « combien de fois », un invité détonne : Benjamin, qui finit par indiquer la couleur en sortant son col romain.

Emmanuel Macron : « Demanderait-on à des catholiques d’être modérés? Non! »

Emmanuel Macron, dont les idées économiques sont un peu aux antipodes de la doctrine sociale de l’Église, se met à défendre le droit dans Le Journal du Dimanche la visibilité des catholiques pour défendre celle des musulmans. À force de récupération des catholiques par ceux qui veulent que les musulmans soient discrets puis par ceux qui défendent le droit des musulmans d’être visibles, on en vient à se dire que ce qu’est être catholique n’est pas clair pour tout le monde, et ce qu’est être musulman non plus.

Reprenant les mots prononcés par Jean-Pierre Chevènement qui avait demandé aux musulmans d’être « discrets », Emmanuel Macron dit « dénoncer [ces] considérations ». « Demanderait-on à des catholiques d’être modérés? Non! On demande à des gens de faire ce qu’ils veulent avec la religion pour eux-mêmes et d’être dans un rapport de respect absolu avec les règles de la République », conclut-il.

La Bible et ses lecteurs

BibleComment passer à côté ? Le journal La Croix propose un excellent dossier spécial : La Bible et ses lecteurs. Avec de nombreux témoignages, des réflexions précieuses, pour nous (re-)donner envie d’entrer dans la Bible, de lire, manger, déguster, fouiller, se laisser pénétrer par la Parole de Dieu.

Par ailleurs, dans un article paru le 30 septembre, Clémence Houdaille, toujours pour le journal La Croix, nous propose un article sur La lecture de la Bible dans la liturgie. Extrait :

Si les Évangiles, et de manière générale le Nouveau Testament, ont toujours eu une place de choix dans la liturgie, c’est la réforme liturgique suivant le concile Vatican II qui a remis en valeur de larges passages de l’Ancien Testament, dont la première lecture de chaque dimanche est tirée (sauf pendant le temps pascal, où il s’agit d’une lecture des Actes des Apôtres). Il existe toujours un lien spirituel ou théologique entre la première lecture, qui donne un témoignage privilégié de l’histoire d’alliance entre Dieu et son peuple, et le passage d’Évangile. L’ordre liturgique de lecture de ces textes n’est pas forcément celui de la Bible, mais relève d’une approche progressive du mystère du Christ.

 

Lectures du 27ème dimanche du Temps Ordinaire : Le juste vivra par sa fidélité

Icône représentant Habacuc (XVIIe siècle)
Icône d’Habacuc (XVIIe siècle)

La première lecture de ce dimanche est l’agrégation de deux extraits du livre du prophète Habacuc : un extrait (1,2-3) du premier appel du prophète à Dieu contre l’injustice qu’il voit prospérer au milieu de son peuple, et un autre (2, 2-4) de la seconde partie du livre, la réponse de Dieu en forme de vision au deuxième appel du prophète ; une réponse se terminant par cette sentence bien connue, et largement diffusée dans l’Eglise depuis sa première citation par Paul dans l’Épître aux Romains (Rm 1,17) : « le juste vivra par sa fidélité » (Ha 2,4) 1.

Lire la suite

Notes:

  1. Hiebert, T. (1994–2004). The Book of Habakkuk. In L. E. Keck (Éd.), New Interpreter’s Bible (Vol. 7, p. 640). Nashville: Abingdon Press.

Une identité morte ne sert à rien sinon à recevoir des chrysanthèmes

Samuel Pruvot et Malik Bezouh s’entretiennent pour le Figaro Vox de l’identité chrétienne de la France. Extraits.

Le christianisme est-il juste une part ancestrale de nous-mêmes? (…) Si le catholique est le dernier des Mohicans il ne reste plus qu’à le parquer quelque part. En souvenir. Une identité morte ne sert à rien sinon à recevoir des chrysanthèmes. (Samuel Pruvot)

Malheureusement, aujourd’hui, certains, et il est à craindre qu’ils ne soient de plus en plus nombreux à l’avenir, font un bien triste usage de cette identité chrétienne, transformée, tantôt par opportunisme électoraliste, tantôt par peur, en une arme redoutable dont la finalité n’est nullement l’intégration mais l’exacerbation de l’altérité musulmane de France. C’est d’autant plus désolant que le patrimoine chrétien, s’il était enseigné avec intelligence et, si j’osais, avec amour, pourrait, j’en suis persuadé, constituer, en partie, un antidote au désintérêt de ces français musulmans pour la France à laquelle ils ont, hélas, tourné le dos. (Malik Bezouh)

« C’est Lui, Jésus-Christ, qui est notre paix… » (Ep 2,14)

JésusDans son éditorial du 30 septembre 2016, M. l’abbé Christian Thouvenot, Secrétaire Général de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X revient sur le grand rassemblement pour la paix à Assise. Après avoir rappelé que la Vierge elle-même, en apparaissant à Fatima, avait demandé de prier pour la paix, C. Thouvenot invite les fidèles de la FSSPX à discerner dans le s̶c̶a̶n̶d̶a̶l̶e̶ miracle d’Assise un authentique accomplissement de la prière en l’honneur de Notre-Dame du Rosaire : une manifestation de la paix dans laquelle il reconnait la bonne nouvelle de notre Seigneur Jésus Christ. Il note ainsi :

Lire la suite

Mgr Vingt-Trois, contre une « vision totalitaire de l’avortement »

En ayant supprimé le temps de réflexion qui était prévu par la loi originelle, on a déjà fait sauter un verrou de prise de conscience, a encore déclaré le cardinal Vingt-Trois. Si on arrive à interdire de s’exprimer sur les conséquences de l’avortement, on entrera complètement dans la police des idées et dans la dictature d’une vision totalitaire sur l’avortement.

La Croix

« Lights in the dark »

Mgr Dominique REY, évêque du diocèse de Fréjus – Toulon, présente un projet d’école d’évangélisation du « continent numérique ».

Martyrs de l’Eglise

Citant la condamnation par Rome de l’Action Française (en fait celle du journal, et de certains écrits de Maurras) Jacques de Guillebon, journaliste et collaborateur de Marion Maréchal Le Pen, se lamente : « ce sont toujours les mouvances supposées réactionnaires et fortement catholiques qui ont subi les foudres de l’Eglise en France« . Réinformons : pour un unique exemple contraire, il faut compter le Sillon, sévèrement condamné par Pie X en 1910, et les prêtres-ouvriers, condamnés de façon réitérée. Et si l’on élargit le champ, la théologie de la libération a pas mal mangé aussi.

Communiqué Pax Christi

Nous sommes indignés. Après un temps trop court de trêve qui laissait espérer un répit à la population, la barbarie se déchaîne de nouveau sur Alep. Certains disent qu’il ne suffit pas de s’indigner, qu’il faut agir. Mais lorsqu’on a en soi l’indignation, l’action gagne en densité, en force et en dignité.

Lire la suite

Canonisation d’Elisabeth de la Trinité

Elisabeth de la Trinité
Elisabeth de la Trinité

La dijonnaise Elisabeth CATEZ, en religion soeur Elisabeth de la Trinité (béatifiée en 1984), sera canonisée à Rome le 16 octobre 2016.

Elisabeth, dite « Sabeth », est née en 1880, est entrée au Carmel de Dijon en 1901. Elle ressentira en 1905 les premiers symptômes d’une maladie qui l’emportera en 1906.

Elle est connue notamment pour sa célèbre prière « Mon Dieu, Trintié que j’adore », écrite quelques mois avant sa mort. Elisabeth était musicienne, jouait du piano avec virtuosité, et aimait tout ce qui faisait la vie d’une jeune fille de son temps : les amis, la famille, les voyages, la mer, la montagne, etc. De nature passionnée, elle souhaite très jeune entrer au Carmel, qu’elle pourra enfin rejoindre à 21 ans.

Pour découvrir Elisabeth, un site lui est consacré :  http://www.elisabeth-dijon.org

A Hayange : le Secours Populaire expulsé par le maire

Réaction de Julien Lauprêtre, Président du Secours populaire français :

Honte au maire d’Hayange qui a décidé d’expulser le Secours populaire français. Jamais un élu de la République n’avait pris une telle décision. […] C’est un crime contre la solidarité : que vont devenir les 770 personnes aidées et accueillies par le Secours populaire dans cette commune ? Des dizaines de familles monoparentales, des enfants, des personnes âgées, victimes de la pauvreté et de l’exclusion et parmi elles, plusieurs familles de réfugiés-migrants chassés de leur pays par la guerre et la misère.

N’acceptons pas cette mesure scélérate. Le Secours populaire francais doit pouvoir continuer, à Hayange comme partout ailleurs, d’aider en toute indépendance toute personne qui a besoin d’aide, d’accueil, d’écoute, d’une solidarité au quotidien. La haine ne passera pas.

Colloque universitaire Saint Martin

Dans le cadre de l’année martinienne 2016 (1700ème anniversaire de la naissance de saint Martin), aura lieu un important colloque du 12 au 15 octobre 2016, au Conseil départemental d’Indre et Loire à Tours.
La figure de saint Martin, évangélisateur des Gaules, est propre à renouveler l’ardeur de la nouvelle évangélisation de notre pays et à relancer la construction européenne sur ses fondements chrétiens.

Colloque international – La figure martinienne, essor et renaissances de l’Antiquité tardive à nos jours

Et si c’est Daech qui leur tend la main…

Frappante coïncidence : c’est à la mosquée de Saint-Etienne de Rouvray qu’a été enterré le fils de Latifa Ibn Ziaten, assassiné par Mohamed Merah. Depuis, elle parcourt le pays pour lutter contre la radicalisation des jeunes musulmans. Elle revient pour La Vie sur sa vision de ce phénomène.

La République est là mais on doit lui apporter des choses, pas exiger des choses. Par ailleurs, on ne valorise pas assez les jeunes qui ont réussi. Or, dans les cités, pour lutter contre le désespoir, il faut des exemples. (…) Les jeunes me disent : quand on parle de nous, c’est toujours pour parler de ceux qui sont sortis du chemin. C’est ainsi que le mal se répand.

Le Pape François en Géorgie et Azerbaïdjan

Pour son 16ème voyage apostolique, le Pape François se rend en Géorgie et en Azerbaïdjan. Des pays qui comptent peu sur la scène internationale, mais selon Jean-Marie Guénois, c’est justement pour cela que la Pape tient particulièrement à s’y rendre.

Selon Greg Burke, le nouveau porte-parole du Vatican, ce voyage est placé sous le signe de «la réconciliation et de la paix». De fait l’Azerbaïdjan et l’Arménie – visitée par François en juin 2016 – sont en conflit à propos du territoire du Haut Karabakh. Le dernier soubresaut, en avril 2016, s’est soldé par 90 morts. Une négociation de paix est en cours que François va appuyer comme il le fit en Arménie. Quant à la Géorgie, elle est toujours en conflit larvé avec la Russie à propos de l’Ossétie du sud.

Lire la suite sur Le Figaro.

MOOC au Collège des Bernardins

MOOC du Collège des Bernardins

Le 3 octobre, le Collège des Bernardins lancera son 2e MOOC, sur le thème : « Les sacrements : le Christ vivant et agissant en son Eglise ». L’orateur est le Père Matthieu Rougé.

Ce MOOC, qui durera jusqu’au 18 décembre, consistera en des vidéos mises en ligne chaque semaine, avec un quizz pour vérifier la compréhension du cours, et des textes pour approfondir. Il est ouvert à tous. Il représente un moyen de formation intéressant pour les personnes ne pouvant se déplacer ou ayant peu de temps libre.

N’hésitez pas à vous inscrire !

Pensée du jour

Il ne faut point compromettre la sainteté de la cause par la violence des moyens.

Bienheureux Frédéric Ozanam
Les devoirs littéraires des chrétiens

Remplacer les heures de colle par de la méditation

Selon cet article du HuffPost, une école américaine a décidé de remplacer les heures de colle jusqu’ici imposées aux élèves perturbateurs par des exercices de méditation. Voilà qui pourrait bien conduire plus d’un enfant à s’ouvrir aux murmures de l’Esprit Saint…

Le Seigneur dit : « Sors et tiens-toi sur la montagne devant le Seigneur, car il va passer. » À l’approche du Seigneur, il y eut un ouragan, si fort et si violent qu’il fendait les montagnes et brisait les rochers, mais le Seigneur n’était pas dans l’ouragan ; et après l’ouragan, il y eut un tremblement de terre, mais le Seigneur n’était pas dans le tremblement de terre ; et après ce tremblement de terre, un feu, mais le Seigneur n’était pas dans ce feu ; et après ce feu, la voix d’un fin silence. Aussitôt qu’il l’entendit, Élie se couvrit le visage avec son manteau… (1R 19,11-13)

A Jérusalem, les funérailles de Shimon Peres

L’ancien dirigeant israélien est enterré ce vendredi 30 septembre, deux jours après son décès à l’âge de 93 ans. Des dizaines de représentants du monde entier, dont Mahmoud Abbas président de l’autorité palestinienne, assistent à ces obsèques sous haute surveillance.

Lire la suite sur La Croix.

Se préparer au martyre, mais pas seulement

Mgr Lebrun affirme aussi, pour Famille Chrétienne, que « chacun d’entre nous qui laisse prise à Satan devient persécuteur, par exemple par la colère ou le mensonge. » Il ajoute encore :

De tout cœur, je souhaite que le dialogue avec les musulmans devienne plus intense et plus intérieur. Beaucoup souhaitent et vivent le climat d’amitié qui en est la base. Je demande au Père Hamel de nous aider à résister à tout ce qui ressemble, de près ou de loin, à des généralisations ou des soupçons a priori. La tentation des boucs émissaires demeure. Jésus, par son sacrifice unique, a aboli tout autre sacrifice qui, en définitive, ne soulageait pas vraiment l’humanité de son péché.

Nuit Blanche 2016 dans les églises de Paris

Église Saint-Paul - Saint-Louis (4e) : Gabriel Bestion de Camboulas, Erik Satie, performance musicale.

Du samedi 1er au dimanche 2 octobre 2016, pour la 15e Nuit Blanche, une quinzaine d’églises de Paris seront ouvertes, ainsi que le Collège des Bernardins, la Galerie Saint-Séverin et le Cloître des Billettes. Ces lieux accueilleront des manifestations artistiques contemporaines visuelles ou sonores, alliant réflexion et beauté : une occasion de découvrir des églises souvent méconnues.

Demandez le programme !

Saint-Etienne du Rouvray : témoignage de foi du couple rescapé

Famille Chrétienne rapporte le témoignage du couple de rescapé et d’une religieuse.

J’étais convaincu que j’allais mourir, mais je priais Je contemplais ma vie, et j’étais tranquille. Je n’ai jamais été aussi serein. Complètement en paix. Je n’avais aucun remords, seulement l’amour en moi. En fait, c’était un moment de grand bonheur.

Un témoignage de foi poignant et édifiant.