La terre notre maison commune: défis et espoir !

De la Cop21 de Paris à la Cop22 de Marrakech, «l’impulsion» de Laudato si’, par le card. TurksonZenit a interviewé le président de Justice et Paix, le cardinal Peter Kodwo Appiah Turkson, à l’occasion du colloque organisé le 9 novembre 2016 à l’UNESCO, à Paris, par la Mission du Saint-Siège et le Conseil pontifical Justice et Paix, sur le thème : « La terre notre maison commune: défis et espoir! ». Dans son intervention à Paris, le cardinal Turkson a mis en évidence le « concept clé d’écologie intégrale » dont il a analysé l’évolution dans l’enseignement social de l’Église.

Il constate notamment que, de la COP 21 à la COP 22, le message de Laudato si’, encyclique sociale de l’Eglise, ne cesse d’inspirer les instances internationales, et trace un chemin: « Face à la menace d’une catastrophe environnementale à l’échelle mondiale, je suis convaincu qu’un rayon de lumière a déjà commencé à briser les nuages lourds de l’écologie et à nous apporter ce que le pape décrit comme la chaleur de l’espoir! » Il espère que la « sagesse » de Laudato si’ sera entendue.

Retrouvez son intervention à l’UNESCO traduite par Zenit.

Courage prophétique

Le Pape appelle les membres de Caritas à un «courage prophétique»Via Radio Vatican : Le Pape François a reçu hier les membres du Conseil représentatif de Caritas Internationalis, réunis à Rome à l’occasion de leur assemblée institutionnelle.

Il les a notamment exhorté à «avoir toujours un courage prophétique, à refuser tout ce qui humilie l’homme, et toute forme d’exploitation qui le dégrade. Continuez à porter ces petits et grands signes d’hospitalité et de solidarité qui ont la capacité d’illuminer la vie des enfants et des personnes âgées, des migrants et des réfugiés en quête de paix. Je suis très content d’apprendre que Caritas Internationalis mènera une campagne justement sur le thème des migrations. J’espère que cette belle initiative ouvrira les coeurs de nombreuses personnes à l’accueil des réfugiés et des migrants, afin qu’ils puissent se sentir vraiment à la maison dans nos communautés.»

Lire la suite…

Pensée du jour

Il faut aussi faire percevoir par notre société, et plus particulièrement par notre jeunesse, assoiffée d’indépendance, que la licence des mœurs est le contraire de la liberté, et ne fait qu’établir l’esclavage des instincts qui détruisent la responsabilité et la dignité de l’homme.

Joseph Fontanet

Primaires : qui aura la bénédiction des catholiques ?

xvm6675862c-8d07-11e5-a7e6-5131db36761b

Dimanche la messe sera dite. En attendant, les candidats à la Primaire de la droite et du centre ont envoyé quelques derniers signaux à l’électorat catholique, dans une opération séduction des plus ostensible.

Après des participations remarquées aux solennités du 15 août (Juppé, Fillon, Sarkozy), certains candidats à la Primaire ont souhaité répondre à la Lettre des évêques de France sur la situation politique du pays, publiée mi-octobre : Bruno Le Maire le premier, le 14 octobre, François Fillon le 24 cotobre et, plus récemment, Alain Juppé. Le calendrier en lui-même est intéressant. François Fillon peut être considéré comme le candidat « historique » des catholiques, rallié par Sens Commun, multipliant les appels du pieds, jusqu’à reprendre les mots de Jean-Paul II pour clôturer le dernier débat télévisé des Primaires, hier soir : « N’ayez pas peur ». Alors que les sondages se resserrent, Alain Juppé ne veut rien négliger dans sa campagne, surtout pas l’électorat catholique. Il voit dans la Lettre des évêques une aspiration à « l’identité heureuse » qu’il défend. Bruno Lemaire saisit cette Lettre comme un moyen de porter à nouveau son thème du « renouveau » en politique, tout en s’adressant aux catholiques. Nicolas Sarkozy, qui ne bénéficie pas d’une image de grande exemplarité morale, entretient un rapport plus distant avec les catholiques, notamment depuis son changement de position sur l’abrogation de la loi Taubira. Jean-Frédéric Poisson, en baisse dans les sondages, ne paraît pas parvenir, quant à lui, à élargir ses soutiens au-delà de l’électorat catholique habituel du Parti Chrétien Démocrate.

François Fillon semble donc miser, pour le scrutin de ce dimanche, sur la capacité mobilisatrice de ses réseaux catholiques, notamment dans le contexte post-Manif Pour Tous. Le résultat nous dira la pertinence – ou non – de ce choix stratégique. Au-delà de cette opération séduction des Primaires, il est toujours intéressant de se demander à quoi les catholiques sont identifiés en politique : uniquement à une pratique religieuse et à des « valeurs » qu’il s’agirait de reconnaître a minima, promouvoir a maxima ?

Source photo

Les hobbits, les catholiques et la vie citoyenne

fabrice-hadjadj-philosophe_articleDans une très intéressante interview donnée à Famille chrétienne, le philosophe Fabrice Hadjadj donne de la perspective à notre discernement citoyen en le ramenant dans le champ du réel (le moindre mal, compris au bon sens du terme), dans une histoire humaine, dans un service du bien commun et dans une liberté aussi. Au-delà du vote, il donne à voir comment notre engagement citoyen peut s’incarner dans des actions de proximité. Il y cause aussi des hobbits et du Mordor …

Certains catholiques pourraient rêver de voir le pape au pouvoir : c’est là que serait la résignation, dans cette confusion du spirituel et du temporel, qui est sans doute pire que leur séparation complète, car elle consiste en un refus du domaine politique dans son autonomie relative, et, plus grave encore, dans un mimétisme avec la théocratie islamique. D’autres pourraient au contraire se dire que nous pouvons nous en moquer, que l’État n’est pas le Royaume, et qu’il faut le laisser en proie au monde et au démon jusqu’au Jugement dernier : là encore, ce serait se résigner, et ne pas être assez fort pour discerner et inventer des voies difficiles, sinueuses, périlleuses mêmes, mais nécessaires, entre le Ciel et notre terre.

(Crédits photo : J. Melin)

 

 

 

Vie pro – vie perso : un enjeu pour les Evêques d’Europe

european_sunday_alliance-15016202_1480117195335797_2521670034177204822_oLes Evêques de la Comece (l’Eglise catholique dans l’Union Européenne) ont participé au lancement d’une résolution pour un meilleur équilibre entre travail et vie privée et un temps libre synchronisé à l’ère numérique. Le texte a été lancé par l’Alliance européenne pour le dimanche à l’occasion de la Conférence Work-Life-Balance 4.0 – Challenges in a time of digitalisation. La résolution vise à mobiliser la société civile et les élus en faveur d’un meilleur équilibre entre travail et vie privée et à limiter les risques engendrés par la numérisation.

Une vigilance qui n’est pas sans rappeler celle de Papes successifs, attentifs à l’évolution du monde économique et à ses effets sur la société. A lire, débattre et partager !

Migrants en Méditerranée : Ces ONG qui sauvent des milliers de vies

Migrants en Méditerranée : Ces ONG qui sauvent des milliers de viesUn article essentiel à découvrir sur le site d’information maritime Mer et Marine à propos du développement aussi récent que fulgurant des activités des ONG pour sauver la vie des migrants perdus en Méditerranée : « Pour la seule journée du samedi 12 novembre, un millier d’hommes, femmes et enfants ont été secourus par les navires affrétés par des associations humanitaires pour sauver les migrants et réfugiés tentant de traverser la Méditerranée depuis la Libye. »

L’article revient sur le fructueux et inique marché des passeurs, et décrit comment, devant l’insuffisance des moyens mis en oeuvres par les états et par l’Europe, les ONG se sont petit à petit emparé du problème : « C’est en 2014 que des organisations non gouvernementales ont commencé à se mobiliser après une série de drames ayant secoué l’opinion publique. […] En l’absence d’Etat, les réseaux criminels y organisent un vaste trafic d’êtres humains, qui rapporte selon les chiffres d’Europol et Interpol entre 4 et 5 milliards de dollars par an. » Mais ces interventions de sauvetage ont un coût non négligeable, et la difficulté de mise en oeuvre n’en met que plus en valeur l’engagement courageux des auteurs de ces initiatives non gouvernementales :Lire la suite

Pierre de Lune, voile pour handicap

capture

L’acquisition de ce voilier adapté permet désormais à l’école de croisière de l’UCPA de favoriser la découverte de la voile habitable au plus grand nombre, dont les résidents des établissements Saint Jean de Dieu qui le souhaitent.

Pierre de Lune, dont le nom a été choisi par les jeunes eux-mêmes, pourra désormais servir à l’ensemble des résidents de la Fondation Saint Jean de Dieu qui en font la demande.

Voir plus…

Il n’y a pas que le Beaujolais nouveau aujourd’hui…

rapport 2016 Secours Catholique… il y a aussi, comme chaque année, le rapport du Secours Catholique sur l’état de la pauvreté en France. Et c’est hélas beaucoup moins réjouissant…

Près de 9 millions de personnes, dont 3 millions d’enfants, vivent dans la pauvreté en France. Nous constatons une précarisation croissante des familles, des femmes et des enfants, ainsi que des personnes d’origine étrangère, avec davantage de personnes sans ressources, en logement très précaire. Contrairement à ce que l’on croit cette augmentation n’est pas due à l’accroissement du nombre de migrants présents sur le territoire mais au fait que la situation de cette catégorie d’individus est de plus en plus fragile.

Depuis dix ans, cette précarisation s’accroît et nous ne parvenons pas à faire reculer la pauvreté dans notre pays. Cela mine les fondements de notre société.  La lutte contre la pauvreté, et particulièrement contre le chômage de longue durée, devrait être portée au plus haut niveau dans la campagne électorale, ce qui n’est malheureusement pas le cas.

On ne peut plus se contenter en France de petites mesures qui ne font que stabiliser la pauvreté. Au Secours Catholique, nous pensons que la solution est de transformer la société pour la rendre plus humaine et que cela passe par la mobilisation des personnes en précarité. C’est en portant leur voix qu’on parviendra à réellement agir sur les causes de la pauvreté.

Pensée du jour

Nous ne connaissons pas assez la valeur de ce droit formidable d’élire que la volonté de Dieu et du peuple met dans nos mains.

Frédéric Ozanam

Une œuvre de miséricorde méconnue (mais pas inutile…)

Frères et sœurs, supporter patiemment les personnes importunes ! C’est une œuvre de miséricorde que nous ne mettons peut-être pas en pratique comme nous le devrions ! Nous pourrions faire notre examen de conscience pour savoir si nous aussi, parfois, nous ne sommes pas importuns pour autrui. Il est facile de montrer du doigt les défauts et les manques des autres. Mais nous devrions apprendre à nous mettre à leur place.

Regardons Jésus : quelle patience il a dû avoir au cours des trois années de sa vie publique !

Lire la suite

5e université de la famille : la GPA

GPAElle aura lieu à Dijon le samedi 3 décembre, au Centre Universitaire Catholique de Bourgogne, organisée en collaboration avec le diocèse de Dijon. Intervenants : Syvie de Kermadec, Aude Mikovic, Dominique Folscheid et Mgr Roland Minnerath (archevêque de Dijon). Voir le programme.

#Pauvrophobie

pauvrophobie

Dans sa quête inlassable pour  élever le niveau de la télévision française M6 diffuse aujourd’hui un nouvel épisode de Rue des Allocs.

Voici ce qu’en pense une association qui travaille avec les pauvres : ATD Quart-Monde

« Les pauvres sont des profiteurs », « ils ne vivent pas si mal avec le RSA », « s’ils voulaient travailler, ils trouveraient », etc. : ATD Quart Monde est très inquiet de ces discours grandissants renforcés par des émissions comme « Rue des allocs », que M6 s’apprête à reprogrammer le 17 novembre prochain.

 On le sait, ces préjugés tenaces mais erronés ont des effets pervers dévastateurs. Ils cassent les ressorts pour s’en sortir et portent gravement atteinte à la dignité de millions de personnes. Ils les dévalorisent à leurs propres yeux et aux yeux des autres, ils découragent un grand nombre d’entre elles de recourir au droit et encouragent les discriminations qui les empêchent d’accéder au logement, à l’emploi, aux soins, etc.

 C’est pourquoi ATD Quart Monde appelle tous celles et ceux qui veulent agir contre ces discours à soutenir la création d’une bande dessinée sur le thème « Stop aux préjugés sur les pauvres ».

Entre le 17 novembre et le 17 janvier 2017, les internautes pourront prendre leur part dans ce combat contre les préjugés en participant au financement de ce projet surwww.ulule.fr/bdideesfausses.

Des cathos contre Donald Trump ?

cardinal-daniel-dinardo-nouveau-president-conference-episcopale-etats-unis-centre-mgr-jose-gomez-droite-president_0_730_499Contre, pas par hypothèse, mais vigilants à ce qu’il ne fasse pas n’importe quoi. C’est ainsi comme le rapporte La Croix que les évêques américains ont élu à leur tête, mardi 15 novembre, le cardinal Daniel DiNardo, ainsi que Mgr José Horacio Gomez, l’archevêque de Los Angeles, fervent défenseur des migrants aux États-Unis, à la faveur de leur Assemblée plénière. C’est un signal fort par rapport aux provocations migratoires qui ont pu flaire florès pendant la campagne du 45e Président des Etats-Unis d’Amérique. L’occasion aussi de constater la grande attention épiscopale outre-atlantique sur les questions du respect de la vie, et peut-être moins sur les questions de développement durable … En tous cas leur souhait dit en creux d’être une force de réaction aux initiatives que l’administration Trump pourra prendre.

Cette décision fait écho au point de vue de Patrice de Plunkett sur son blog, où notamment il dénonce tour à tour, certes certaines positions d’H Clinton, mais aussi « la machine à expulser les Latinos-Américains », le torpillage programmé de l’ « Obamacare » ou encore le climato-scepticisme de Donald Trump en campagne. A son invite, affaire à suivre …

Crédits photos :  Patrick Semansky/AP

WE Couples en espérance d’enfant

Cana couplesProposé par la communauté du Chemin Neuf, il aura lieu à Chartres du 9 au 11 décembre. Un temps « pour prendre soin l’un de l’autre et inviter Dieu au cœur de cette attente », et réfléchir à la fécondité à laquelle chaque couple est appelé en fonction de sa situation. Information et inscriptions.

Théologien vs. Théoricien de Dieu

Henri de LubacHenri de Lubac s’affrontait déjà, il y a presque un siècle, à certaines tentations de réduire la foi chrétienne à une mystique privée du mystère, comme des tenants du mystère sans mystique, et à ceux-là qui dans l’Église, au nom d’un certain néothomisme, s’accrochaient à une absolutisation de la religion catholique, en lieu et place de la foi au Christ.

Hors de la mystique […] le mystère s’extériorise, il risque de se perdre en pures formules, en abstractions vides ; celles-ci pourront bien se durcir, et la foi se prendra peut-être alors pour plus intègre et plus ferme parce que l’expression s’en fera plus dure : ce ne sera pas le mystère de foi intériorisé pour féconder toute la vie. L’adhésion spirituelle au mystère se changera en conformisme, et celui qui dans cet esprit, ou plutôt cette absence d’esprit se fera le spécialiste du mystère sera, pour user d’une expression de Grégoire IX, « théoricien de Dieu », mais non vraiment « théologien ». 1

Lire la suite

Notes:

  1. Henri de Lubac, « Préface », dans : André RAVIER (dir.) La mystique et les mystiques, Paris, Desclée de Brouwer, 1965

Le Vatican, état vert exemplaire…

capture

« L’encyclique Laudato si’ du pape François ‘a contribué de façon déterminante à accélérer la réalisation et la mise en œuvre du système’, même s’il existait déjà auparavant ‘de façon moins organisée’, souligne le cardinal Giuseppe Bertello, président du gouvernorat de l’État de la Cité du Vatican.

Celui-ci ambitionne de voir le plus petit État du monde devenir ‘un bel exemple d’État vert et non polluant' ».

Voir plus dans La Croix…

Le Pape François ne veut pas de cathos tièdes

ossrom137074_articolo

C’est en commentant la Première lecture du jour (Livre de l’Apocalypse 3,1-6.14-22.) hier, lors de la messe matinale, que le Pape a exhorté les chrétiens à ne pas être des croyants « tièdes », installés dans leur foi, fermés à la rencontre bouleversante du Christ. Cette tiédeur peut concerner aussi bien les personnes que les communautés, et l’Église entière :

«Mais que pense un tiède ? Le Seigneur le dit ici  : il pense être riche. « Je me suis enrichi et je n’ai besoin de rien et je n’ai besoin de rien. Je suis tranquille ». Cette tranquillité qui trompe. Quand dans l’âme d’un Église, d’une famille, d’une communauté, d’une personne, tout est toujours tranquille, là il n’y a pas Dieu.»

Il s’agit de se rendre disponible à Dieu, de vivre comme Zachée, dans l’espérance de sa rencontre. Un beau conseil pour les croyants mais aussi pour les associations et communautés paroissiales :

«Est-ce que je sais distinguer dans mon cœur quand le Seigneur me dit « réveille-toi » ? Quand il me dit « ouvre » ? Et quand il me dit « descend » ? Que l’Esprit Saint nous donne la grâce de savoir discerner ces appels»

Source : Radio Vatican

Les catholiques aux Primaires : des électeurs comme les autres ?

penelope-et-francois-fillon-isabelle-et-alain-juppe_1002727

Un nouveau sondage ifop réalisé par Pèlerin et présenté par Europe 1 sur le vote des catholiques à la Primaire donne Juppé en tête dans l’électorat catholique (36%), juste devant Nicolas Sarkozy (31%) et loin devant François Fillon (17%). Du côté des pratiquants, le score est en faveur de Sarkozy (33%) contre Juppé (31%) et Fillon (15% cette fois). Le sondage reviendrait à relativiser le poids de la Manif pour Tous dans les résultats du scrutin, mais il conduit même à réinterroger le caractère spécifique du vote catholique, plutôt aligné sur le vote des autres participants à la Primaire. A l’heure où sont régulièrement pointés des candidats s’attirant les faveurs des catholiques et faisant campagne dans leur direction (Fillon, Poisson), alors même que l’on invoque le vote catholique comme moteur de la remontée récente de François Fillon (soutenu par Sens Commun), le rôle des catholiques dans cette élection est sans doute bien moins évident qu’on ne le pense au premier abord.

Il convient de regarder les projections concernant la Primaire avec beaucoup de prudence. Non seulement l’élection repose sur une part faible de l’électorat français, sur laquelle il est difficile d’effectuer des pronostics, mais un certain nombre d’invités surprise pourraient bien venir – une fois de plus – renverser les estimations. On peut s’interroger sur la capacité des réseaux héritiers de la Manif pour Tous, comme Sens Commun, à mobiliser leurs troupes, comme on peut s’interroger sur les effets du vote à la Primaire d’électeurs de gauche désireux de faire barrage à Sarkozy.

Les catholiques seront-ils des électeurs comme les autres ? Seront-ils des acteurs clés du résultat final ? Nul ne le sait.

Source photo.

14 étapes du Jubilé de la Miséricorde

capture

. 8 décembre 2015 : Ouverture de la Porte du Jubilé
. 17 janvier : La croix des migrants à Saint-Pierre
. 4 mars : Marathon de la confession
. 25 mars : Jubilé du Puy-en-Velay
. 31 mars : Congrès européen de la miséricorde
. 2 juin : Méditations du pape pour les prêtres
. 16 juin : Jubilé du cirque
. 4 juillet : Les prêtres de France à Lourdes
. 12 août : Le pape rencontre d’anciennes prostituées
. 11 septembre : Sanctuaire de la Divine Miséricorde
. 25 septembre : Jubilé des catéchistes
. 3 novembre : Symposium inter-religieux
. 5 novembre : Jubilé des prisonniers
. 11 novembre : Les sans-abri au Vatican
. 20 novembre : Fermeture de la Porte du Jubilé

Voir plus dans La Croix…

 

Salon du livre et des médias chrétiens à Dijon

Salon du livreLe samedi 10 décembre aura lieu à Dijon un Salon régional du livre et des médias chrétiens. Il réunira 60 auteurs ainsi que les principaux médias chrétiens (dont La Croix, le Pèlerin, la Vie, Famille chrétienne, Panorama, etc.). 3 grands prix seront décernés dans les catégories bible, jeunesse et témoignages. Le salon aura lieu salle Devosge (5 rue Devosge, Dijon), de 10h à 19h.

Au revoir donc, Cohen

capture

« Juif, un temps bouddhiste, et jusqu’à se faire moine, Cohen a été hanté par le mystère du christianisme, découvert dans l’enfance. Si l’on peut oser l’écrire si simplement, on dira, après Chesterton, que le christianisme est une religion où la mort est centrale, parce qu’elle propose, dans la résurrection, une issue à cette existence bornée. De cette traversée, de la mort, des apparences, de toute politique et de la religion même, la vie du Christ offre le plus saisissant récit. Plus qu’aucune décennie récente peut-être, les années soixante-dix ont été sensibles à ce récit-là. Let It Be pour les Beatles, l’invocation des routes de Canaan pour Simon et Garfunkel, la création du monde pour Dylan, et Cohen bien sûr, saisi par la douleur des choses et tendu vers un achèvement qu’il pressentait : Story of Isaac, et le Christ inlassablement décrit, comme un marin perdu dans Suzanne, comme un rédempteur lassé dans Passing Through.

François Sureau, dans La Croix…

Entourage, l’appli qui aide à aider

app-screenshot
Vous voudriez bien aider les personnes sans-abri de votre… entourage, au moins géographique. Mais vous n’osez pas les aborder, vous ne savez pas de quoi ils ont besoin, ou vous le savez mais vous ne l’avez pas, vous les renverriez bien vers une assoce mais vous ne savez pas laquelle, ou vous le savez mais quand vous y pensez c’est trop tard.

L’application Entourage, initiée et suivie par Jean-Marc Potdevin, est faite pour répondre à tout cela, téléchargez-la.

Sur Android comme sur iPhone.
Lire la suite

Et voilà le retour des points non négociables

1830124_3_132d_benoit-xvi-le-29-decembre_f14ce139c82411b0ce742b5dda0da90e

Période électorale oblige, revoilà l’âpre querelle des « points non négociables ». A l’approche de 2017 et à l’heure de décerner aux politiques les titres de candidat « le-plus-catholique », « le moins-catholique » ou « le moins le moins-catholique », le débat refait progressivement surface. En 2012, à partir de l’exhortation apostolique Sacramentum Caritatis de Benoît XVI (§83), des catholiques avancent que tout choix électoral doit être subordonné à trois « points non négociables » : respect et défense de la vie humaine (de sa conception à sa fin naturelle), famille fondée sur le mariage entre homme et femme, liberté d’éducation des enfants. La fin de la phrase du pape sur ces « valeurs fondamentales », moins connue, évoque « la promotion du bien commun sous toutes ses formes ». La liste ne paraît donc pas limitative…

On peut se demander aujourd’hui si les prises de position fortes du Pape François sur l’écologie, l’économie ou les migrants sont susceptibles de nourrir différemment ce débat en faisant pencher la balance du côté du socio-économique plutôt que de l’éthique, ou du moins de proposer un autre équilibre. La notion d’écologie intégrale est a priori susceptible de réconcilier les catholiques dans la recherche d’un projet politique cohérent mais reste dépourvue d’incarnation politique. La question écologique peut néanmoins amener à interroger la vision politique globale des candidats.

Lorsque le cardinal Burke proclame ce 10 novembre que Donald Trump sera en bonne position pour défendre « les valeurs chères aux catholiques », que l’on souligne l’importance de leur rôle dans l’élection américaine, sur la base de ces points non négociables, ou lorsque Jean-Frédéric Poisson s’attire ce dimanche les foudres de Patrice de Plunkett en déclarant que « les parents et les enfants sont plus importants que les papillons ou les brins d’herbe. », on est en droit de se demander si l’on est pas plutôt dans un durcissement du débat, avec d’une part des catholiques plus prompts à élargir la question à celle du projet socio-économique et écologique, et de l’autre des catholiques plus soucieux qu’auparavant des questions éthiques (épisode Manif Pour Tous oblige, dans le cas français).

Source photo.

Le pape reçoit la Manschafft

Que les champions du sport soient aussi des exemples dans la vie pour les jeunes, tel est le message sur pape François aux joueurs de l’équipe allemande. Le Saint-Père a rencontré les footballeurs dans la salle Clémentine du Vatican, en marge d’un match amical qui verra ces derniers affronter l’équipe italienne à Milan.

Le pape qui rappelait que les victoires des footballeurs sont surtout des « victoires d’équipe. » A tel point que le nom de l’équipe d’Allemange (et d’Italie d’ailleurs) se traduit par « équipe ». Et d’ajouter que le sport demande « des sacrifices personnels, mais aussi du respect pour le prochain et l’esprit d’équipe. »

 

Plus d’informations ici.

Mgr Mouché, archevêque de Mossoul, en visite en France.

Mgr Petros Mouché, archevêque syriaque catholique de Mossoul et Qaraqosh, est en visite en France pour témoigner de la vie, des souffrances et de l’espérance des chrétiens en Irak, avec Fraternité en Irak. Il était le week-end dernier à Annecy, pour un concert, une messe et une conférence devant un millier de personnes.

 

Il sera ce soir à Bellegarde-sur-Valserine (Ain), mardi à Bourg-en-Bresse et mercredi 16 novembre à Genève.

Conversation spirituelle et indifférence ignacienne

capture

La 36e Congrégation Générale des Jésuites achevée le 12 novembre est l’occasion de préciser une méthode bien jésuite pour prendre des décisions importantes :

« La tradition ignatienne offre un mode de dialogue particulier : la conversation spirituelle. Il ne s’agit pas d’une discussion sur les questions spirituelles, c’est plutôt un mode d’interaction basé sur le numéro 22 des Exercices spirituels de saint Ignace.

Ignace dit qu’on doit supposer qu’un bon chrétien doit être prêt à défendre plutôt que de condamner l’opinion ou la proposition d’un autre. Si l’on juge qu’on ne peut la défendre, on essaie tout au moins de la clarifier de telle façon qu’on puisse mieux la comprendre. Alors, si ce qui est proposé paraît incorrect, on chercher à le corriger avec douceur. Enfin, si cela ne suffit pas, on utilisera tous les moyens appropriés, car l’intention réelle sera de sauver ce qui est bon dans la proposition d’autrui ».

Voir plus…

Prier pour l’Afrique

afriqueVous aimez l’Afrique, vous voulez prier pour elle, pour ses habitants et pour l’Eglise ?

Urbi & Orbi Africa lance, lundi 14 novembre, une communauté de prière destinée spécialement à ses lecteurs.

Cette initiative, lancée en partenariat avec le site Hozana, permet à ceux qui le souhaitent de prier pour les intentions du continent, à partir d’articles concernant la vie de l’Église en Afrique.

Deux fois par semaine, les « priants » reçoivent ainsi des intentions de prière en lien avec les grandes actualités religieuses du continent et de l’Église tout entière. Cette semaine, ils pourront par exemple prier pour les marins morts en mer à Lomé, au Togo.

Un chrétien ne peut l’oublier

capture

« Dans notre diocèse, des scènes d’épouvante ont eu lieu dans les camps de Noé et de Récébédou. Les Juifs sont des hommes, les Juives sont des femmes. Les étrangers sont des hommes, les étrangères sont des femmes. Tout n’est pas permis contre eux, contre ces hommes, contre ces femmes, contre ces pères et ces mères de famille. Ils font partie du genre humain. Ils sont nos frères comme tant d’autres. Un chrétien ne peut l’oublier ».

À lire dans ‘Actu côté Toulouse’…

Lettre pastorale complète

A-t-on encore le droit de ne pas avoir de religion ?

A-t-on encore le droit de ne pas avoir de religion ?C’est la question que se pose le journaliste Joseph Mace-Scaron dans le journal Marianne, dont il est le directeur éditorial, à l’occasion de la sortie de son dernier livre « L’horreur religieuse » (Plon, 2016).

Comme dans cet article, l’auteur a l’air un tout petit peu vénère après les religions, nous voulions tout simplement répondre à sa question : Oui ! Tu as le droit, monsieur. Tu as le droit de ne pas avoir de religion, et Dieu t’aime quand même ! Que tu crois ou que tu ne crois pas, que tu l’aimes ou que tu ne l’aimes pas, Il t’aime et croit en toi. Ce n’est pas une bonne nouvelle, ça ?

Une rencontre européenne inédite en Lettonie

Une rencontre européenne inédite en LettonieDans le cadre de la 39ème rencontre européenne de jeunes de Taizé, le pèlerinage de confiance fera étape à Riga en Lettonie. À Valence, le 30 décembre 2015, frère Alois avait alors annoncé :

Du 28 décembre 2016 au 1er janvier 2017 aura lieu la 39e rencontre européenne de jeunes. Nous nous réunirons à l’autre bout de l’Europe. Ces jours nous sommes au sud, nous irons au nord. Ces jours nous sommes sur les rives de la Méditerranée, nous irons sur les rives de la Baltique, dans un pays où il n’y a encore jamais eu de rencontre européenne, en Lettonie, dans la ville de Riga.

Dans cette ville à la longue tradition luthérienne, des liens profonds existent entre les différentes confessions chrétiennes. Les responsables des Églises catholique romaine, orthodoxe, évangélique-luthérienne et baptiste de Lettonie ont d’ailleurs signé ensemble la lettre d’invitation.

Des témoignages à découvrir, et des infos sur cette rencontre à venir, c’est ici.