Le Pape François au chevet des villages frappés par le séisme du 24 août

Le Pape François à Amatrice, le 4 octobre 2016. - Crédit EPA.
Le Pape François à Amatrice, le 4 octobre 2016. – Crédit EPA.

Le Pape François s’est rendu ce mardi 4 octobre 2016 dans les trois villages frappés par le séisme meurtrier du 24 août dernier, qui avait fait au total près de 300 morts et 400 blessés.

Dans un cadre privé, qui n’avait fait l’objet d’aucune communication préalable officielle, le Pape a salué les habitants et les services de secours et de déblaiement, tout d’abord à Amatrice, le village le plus durement touché, avec 234 morts, soit l’équivalent de 10% de la population. Accompagné par l’évêque de Rieti, Mgr Domenico Pompili, il s’est notamment rendu dans l’école du village, interrompant à l’improviste les cours, organisés dans des préfabriqués, le temps de la reconstruction. Le Pape s’est aussi rendu dans la « zone rouge », théoriquement interdite aux visiteurs en raison du risque d’éboulement. Après avoir récité un Ave Maria avec la population locale, il a prié, seul et en silence, au milieu des ruines.

Lire la suite de l’article sur Radio Vatican.

 

Déminage de la plaine de Ninive

Fraternité en Irak a toujours besoin de vous pour aider au déminage des villages de la plaine de Ninive. Le directeur de l’école d’Alqosh explique :

Daesh est aidé par des experts. Ils sont très intelligents et installent des mines là où personne ne les imagine. Par exemple, en ouvrant le réfrigérateur, en allumant la lumière, ou simplement en shootant dans une cannette restée par terre. (…) Pour redonner espoir, il faut que les chrétiens sentent à travers des actions concrètes qu’un retour dans les villages en sécurité et en paix est possible. Le déminage va dans ce sens et le fait de commencer dès maintenant accélérera le retour des habitants après le départ de Daech.

Porno : protéger les enfants

« Merci d’organiser cette première rencontre à l’Assemblée nationale sur le thème de la protection de l’enfance contre la pornographie », approuve le Pr. Israël Nisand. Mais « pourquoi si tard ? »…

Retour sur une rencontre de parlementaires en présence, entre autres, de Thérèse Hargot (sexologue) et Grégory Dorcel (directeur d’une industrie de production porno).

« Je crois aux petites renaissances »

Votre livre s’ouvre avec Clovis et se referme avec de Gaulle. Une certaine idée de la France a-t-elle disparu avec ce dernier ?

Oui et avec Mitterrand qui est le dernier président à avoir eu conscience de s’inscrire dans une histoire qui a commencé avec l’aventure capétienne. Qu’elle se termine avec François Hollande est le cauchemar absolu de toute personne qui aime la France. Mais je pense profondément que la France n’est pas morte. Elle agonise, certes. Mais je crois aux petites renaissances, modestes et qui font boule de neige: recréer des solidarités, transformer nos modes de consommation, revitaliser l’amour simple de la patrie, en préférant ce qui nous unit à ce qui nous divise… les champs du possible sont infinis. Il faut avoir conscience du fait que la plupart de nos actes et de nos décisions ont un sens politique. La France se guérira avec la multiplication de ses initiatives d’en-bas. Les catholiques doivent occuper le terrain, non pour l’accaparer, mais pour y apporter leur contribution, si possible dans la joie.

François Huguenin : « le catholicisme est inséparable de notre histoire » (Figaro Vox)

Colombie : la lutte pour la paix n’est pas perdue

Le président colombien Juan Manuel Santos a annoncé lundi une nouvelle phase de dialogue avec la guérilla des Farc […] « Cela ne signifie pas que la bataille pour la paix a été perdue« , avait affirmé plus tôt Timoleón Jiménez, leader de la rébellion marxiste des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc), depuis La Havane, où se sont tenus les pourparlers de paix pendant près de quatre ans. […]

Admettant sa disposition à « rectifier » l’accord de paix rejeté, il a assuré que la guérilla resterait « fidèle à ce qui a été accordé » et maintiendrait « le cessez-le-feu bilatéral et définitif afin de soulager les victimes du conflit et respecter l’accord avec le gouvernement« . De son côté, le président Santos a convoqué tous les partis politiques au palais Casa de Nariño « pour les écouter, ouvrir des espaces de dialogue et décider du chemin à suivre ».

« Je ne me rendrai pas et continuerai à rechercher la paix jusqu’au dernier jour de mon mandat car c’est le chemin pour laisser un pays meilleur à nos enfants« , avait-il sobrement déclaré dimanche, dès l’annonce des résultats montrant un échec cuisant pour ce dirigeant dont la paix est le fer de lance depuis son arrivée au pouvoir en 2010.

Le Point.

Deo Gratias : plus de 6000 migrants secourus en mer ce lundi

C’est l’une des opérations de sauvetage les plus considérables depuis le début de l’année. Plus de 5 600 migrants ont été secourus au large de la Libye lundi, trois ans jour pour jour après le dramatique naufrage de Lampedusa qui avait réveillé les consciences en Europe. Onze d’entre eux, neuf femmes et deux enfants, ont été retrouvés morts alors qu’ils tentaient la traversée de la Méditerranée à bord d’un canot pneumatique. […] Des navires de la marine et des gardes-côtes italiens, d’autres bâtiments militaires engagés dans la zone et des bateaux humanitaires comme ceux de Médecins sans Frontières (MSF), SOS Méditerranée, Save the Children, Sea-Eye ou encore l’Astral des Espagnols de ProActiva Open Arms ont participé aux sauvetages. Plusieurs de ces navires sont venus, dans la matinée, au secours de 720 migrants, dont 198 mineurs voyageant quasiment tous seuls, entassés sur le pont et dans la cale d’un bateau de pêche de 15 à 20 mètres de long, a constaté un photographe de l’AFP à bord de l’Astral.

La mort de ces 9 femmes et ces 2 enfants reste une tragédie. Mais nous pouvons remercier le Seigneur, ainsi que tous ceux qui ont œuvré d’arrache-pied pour sauver la vie de ces 5600 personnes aujourd’hui.

Lire l’ensemble de la dépêche sur Le Point.

EDIT 04/10/2016 : le bilan du sauvetage a dépassé les 6050 personnes secourues.

OnAttendQuoi : 1 million de vues pour le rappel de la Fondation Abbé Pierre

 

Déjà un million de vues ! N’hésitez pas à regarder le clip, à aller signer l’appel sur www.onattendquoi.fr, à consulter les témoignages et les nombreuses propositions d’action contre le mal logement, et même à y proposer vos propres idées. La Fondation Abbé Pierre rappelle que la France c’est 3,8 millions de mal-logés, plus de 141 500 sans-abri… Un combat de tous les jours pour un drame au quotidien. Alors, #OnAttendQuoi pour faire du logement une priorité !

Véronique Margron, une dominicaine à l’écoute des fragilités humaines

A partir du 3 octobre sur France Culture, une série de 5 émissions « A voix nue » avec Véronique Margron, tous les soirs à 20h :

Théologienne, enseignante en éthique, religieuse dominicaine, Véronique Margron est une moraliste qui ne fait pas la morale. Même quand elle aborde le mariage pour tous, la procréation médicalement assistée, l’euthanasie ou les scandales de pédophilie dans l’église. Une femme libre.

Avant / Après

« Ces villages qui grondent contre la répartition des migrants de Calais », qu’ils n’ont pas encore vus (Le Figaro). Ce village qui a accueilli des migrants, dans un monastère, et ne l’a pas regretté (France Info, BFMTV).

Question de regards.

CODEX, 1er numéro

En librairie le 3 octobre, CODEX est un nouveau « Mook » qui remplace Histoire du christianisme magazine. Dans un format plus agréable, il veut apporter un « regard neuf et positif sur 2000 ans d’aventure chrétienne ».

Lire la suite

Contre la « doctrine du genre », pour l’accompagnement

Le pape est intervenu dans l’avion qui le raccompagnait à Rome depuis le Caucase et s’est exprimé notamment sur le genre et l’accompagnement des personnes homosexuelles. La déclaration fait grand bruit, on trouvera l’extrait ci-dessous, isolé par Kto – et retranscrit en français par La Croix – et la conférence de presse dans son intégralité en italien sur le site du Vatican.

Ce que j’ai critiqué, c’est le mal qu’il y a dans le fait de constituer la théorie du genre en doctrine. (…) C’est une chose que cette personne ait cette tendance, cette « option » et même de changer de sexe, c’est une autre chose de faire l’enseignement dans les écoles sur cette ligne pour changer les mentalités. C’est cela que j’appelle la colonisation idéologique.

Lire la suite

Colombie : « Je continuerai à rechercher la paix »

Alors que les sondages donnaient le camp du « oui » en tête, ce sont leurs adversaires qui l’ont emporté dimanche 2 octobre, d’une courte tête. 50,22 % des Colombiens ont refusé l’accord conclu entre le gouvernement et les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc). Faute de solution de rechange, le pays se trouve plongé dans l’incertitude la plus totale. […]

Pour rassurer l’opinion publique, Juan-Manuel Santos, le chef de l’État, est intervenu rapidement à la télévision colombienne dimanche soir. Prenant acte de sa défaite, il a toutefois annoncé que le cessez-le-feu resterait en vigueur. « Je ne me rendrai pas et continuerai à rechercher la paix », a-t-il déclaré dans une déclaration solennelle, annonçant un dialogue avec le camp du « non », emmené par l’ancien président Alvaro Uribe, son ancien mentor.

La Croix

Pour mesurer l’importance de cet accord de paix entre le gouvernement colombien et les Farc, on peut rappeler les propos du Pape François au président colombien Juan Manuel Santos Calderón, en 2015 :

« Vous êtes la personne pour laquelle j’ai le plus prié. »

Continuons nous aussi à prier !

 

Un Hackathon catho ? Ça existe

HackathoUn Hackathon catho ? Ça existe, c’est le 5 novembre prochain à Paris. 5000 euros, des locaux et du coaching à remporter !

OPtic le réseau de recherche dominicain sur les médias et le numérique vous propose un Hackathon de 27h pour imaginer et créer un projet au service de la solidarité, de la spiritualité ou de la promotion du patrimoine culturel!

Formez une équipe avec des développeurs, designers, apporteurs d’idées , imaginez un projet, présentez le et remportez 5000€ pour le développer ainsi qu’un espace de coworking et des sessions de coaching.

Plus d’informations sur la page Facebook de l’événement.

Évangile du jour : la parabole du bon Samaritain ;)

Extrait :

Mais un Samaritain, qui était en route, arriva près de lui ; il le vit et fut saisi de compassion. Il s’approcha, et pansa ses blessures en y versant de l’huile et du vin ; puis il le chargea sur sa propre monture, le conduisit dans une auberge et prit soin de lui. Le lendemain, il sortit deux pièces d’argent, et les donna à l’aubergiste, en lui disant : “Prends soin de lui ; tout ce que tu auras dépensé en plus, je te le rendrai quand je repasserai.” Lequel des trois, à ton avis, a été le prochain de l’homme tombé aux mains des bandits ? »     Le docteur de la Loi répondit : « Celui qui a fait preuve de pitié envers lui. » Jésus lui dit : « Va, et toi aussi, fais de même. » (Lc 10, 33-37)

Les lectures du jour en entier, c’est par là.

Le projet de territoire Nantes St-Nazaire : une lecture critique par Pax Christi à la lumière de Laudato Si

Le projet de Schéma de cohérence territoriale (SCoT) pour Nantes Saint-Nazaire est actuellement soumis à enquête publique jusqu’au 21 octobre. L’approuver tel qu’il est présenté semble aller à l’encontre du Bien commun et serait contradictoire avec nos engagements en lien avec Laudato Si. Nous souhaitons partager avec vous ce questionnement.

Une analyse critique et une série de propositions avec comme horizon le bien commun : « Le Bien commun c’est notre environnement, les espaces non encore construits, la biodiversité, le linéaire de talus et de haies,  les  zones humides… ». Etre gardien de la Création, c’est l’espérance en acte !

Pensée du jour

L’engagement politique en faveur d’un aspect isolé de la doctrine sociale de l’Église ne suffit pas à répondre totalement à la responsabilité pour le bien commun.

Cardinal Joseph Ratzinger
Note doctrinale du 24 novembre 2002 sur l’engagement des catholiques en politique

Les religions : des « aubes de la paix »

Lors de son voyage apostolique le 2 octobre 2016 en Azerbaïdjan, le Pape François a été reçu pour une rencontre interreligieuse à la Mosquée Heydar Aliyev par le cheikh des musulmans du Caucase, Allahshukur Pashazadeh, et en présence de l´évêque orthodoxe de Baku et du Président de la Communauté Hébraïque.

Les religions ne doivent jamais être instrumentalisées et ne peuvent jamais prêter le flanc à soutenir des conflits et des oppositions… Dieu ne peut pas être invoqué pour des intérêts de parti ou à des fins égoïstes, il ne peut justifier aucune forme de fondamentalisme, d’impérialisme ni de colonialisme… Jamais plus de violence au nom de Dieu. (Le Pape François)

On peut aussi lire le contenu intégral de l’intervention du Pape sur Radio Vatican.

Vers la béatification du P. Hamel

« Mgr Dominique Lebrun a été informé par la Congrégation romaine pour les causes des Saints que le Pape François donne la dispense du délai de cinq ans habituellement nécessaire avant d’ouvrir une enquête officielle en vue de la béatification.

En remerciant vivement le Pape pour ce geste exceptionnel, l’archevêque de Rouen décide, en ce jour de ré-ouverture de l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray, de commencer la procédure. »

Source : www.eglise.catholique.fr

Shana Tova !

Rosh haShana

A l’occasion de la fête de Rosh haShana (nouvel an juif), l’Amitié Judéo-Chrétienne de France propose cette intention de prière universelle :

En cette période des fêtes juives d’automne, prions pour nos frères aînés dans la foi.
Pour qu’ensemble, juifs et chrétiens, nous prenions davantage conscience de notre patrimoine spirituel commun.
Pour que nous sachions le faire fructifier, au service de la paix, pour tous nos frères en humanité, prions le Seigneur.

Que faisons-nous de nos talents ?

Car ce n’est pas un esprit de peur que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d’amour et de pondération.

(Deuxième lettre de saint Paul apôtre à Timothée, lecture du jour)

La Quête, c’est parti

Sept églises parisiennes se lancent, et c’est dans Le Parisien. L’appli La Quête entre en test actif, notamment chez le Père Vivarès. Et voilà de quoi motiver tout conseil paroissial digne de ce nom : « Cadre dans l’audit, Antoine, 26 ans, fera demain dimanche à Saint Paul (IVe) à la messe de 11 heures, son premier don par téléphone : « D’habitude, je mets une pièce de deux euros à la quête. Là, je donnerai 3 ou 5 € ». » Vu ?

Zéro fois.

Dans « C’est mon choix » du 23 septembre, à la question « combien de fois », un invité détonne : Benjamin, qui finit par indiquer la couleur en sortant son col romain.

Emmanuel Macron : « Demanderait-on à des catholiques d’être modérés? Non! »

Emmanuel Macron, dont les idées économiques sont un peu aux antipodes de la doctrine sociale de l’Église, se met à défendre le droit dans Le Journal du Dimanche la visibilité des catholiques pour défendre celle des musulmans. À force de récupération des catholiques par ceux qui veulent que les musulmans soient discrets puis par ceux qui défendent le droit des musulmans d’être visibles, on en vient à se dire que ce qu’est être catholique n’est pas clair pour tout le monde, et ce qu’est être musulman non plus.

Reprenant les mots prononcés par Jean-Pierre Chevènement qui avait demandé aux musulmans d’être « discrets », Emmanuel Macron dit « dénoncer [ces] considérations ». « Demanderait-on à des catholiques d’être modérés? Non! On demande à des gens de faire ce qu’ils veulent avec la religion pour eux-mêmes et d’être dans un rapport de respect absolu avec les règles de la République », conclut-il.

La Bible et ses lecteurs

BibleComment passer à côté ? Le journal La Croix propose un excellent dossier spécial : La Bible et ses lecteurs. Avec de nombreux témoignages, des réflexions précieuses, pour nous (re-)donner envie d’entrer dans la Bible, de lire, manger, déguster, fouiller, se laisser pénétrer par la Parole de Dieu.

Par ailleurs, dans un article paru le 30 septembre, Clémence Houdaille, toujours pour le journal La Croix, nous propose un article sur La lecture de la Bible dans la liturgie. Extrait :

Si les Évangiles, et de manière générale le Nouveau Testament, ont toujours eu une place de choix dans la liturgie, c’est la réforme liturgique suivant le concile Vatican II qui a remis en valeur de larges passages de l’Ancien Testament, dont la première lecture de chaque dimanche est tirée (sauf pendant le temps pascal, où il s’agit d’une lecture des Actes des Apôtres). Il existe toujours un lien spirituel ou théologique entre la première lecture, qui donne un témoignage privilégié de l’histoire d’alliance entre Dieu et son peuple, et le passage d’Évangile. L’ordre liturgique de lecture de ces textes n’est pas forcément celui de la Bible, mais relève d’une approche progressive du mystère du Christ.

 

Lectures du 27ème dimanche du Temps Ordinaire : Le juste vivra par sa fidélité

Icône représentant Habacuc (XVIIe siècle)
Icône d’Habacuc (XVIIe siècle)

La première lecture de ce dimanche est l’agrégation de deux extraits du livre du prophète Habacuc : un extrait (1,2-3) du premier appel du prophète à Dieu contre l’injustice qu’il voit prospérer au milieu de son peuple, et un autre (2, 2-4) de la seconde partie du livre, la réponse de Dieu en forme de vision au deuxième appel du prophète ; une réponse se terminant par cette sentence bien connue, et largement diffusée dans l’Eglise depuis sa première citation par Paul dans l’Épître aux Romains (Rm 1,17) : « le juste vivra par sa fidélité » (Ha 2,4) 1.

Lire la suite

Notes:

  1. Hiebert, T. (1994–2004). The Book of Habakkuk. In L. E. Keck (Éd.), New Interpreter’s Bible (Vol. 7, p. 640). Nashville: Abingdon Press.