The Croix, Mesdames et Messieurs !

desk_main_logo

Il faut saluer le lancement de La Croix International. Après Urbi & Orbi Afrique, La Croix poursuit une remarquable internationalisation. Let me laisser la parole to Guillaume Goubert qui vous introduce la nouveauté en anglais.

We are very happy to offer the best of La Croix in English. As a daily newspaper launched in 1883, we feel invigorated by this new adventure! (…) Now for a few words of presentation. La Croix is a general daily news service, a daily newspaper that clearly affirms its Catholic identity while refusing to be closed in on that identity. In other words, La Croix seeks to reach out to the world, to endeavour to understand it better and to share our discoveries. Owned by the Assumptionist religious order, La Croix is a financially independent entity, both with respect to the Church as well as to major financial interests.

Approfondir les enjeux d’Amoris Laetitia

Conf_ouverture_cardinal

Conférence d’ouverture du Cardinal Vingt-Trois, à la journée d’études du lundi 17 octobre à l’Institut Catholique de Paris. La journée portait sur le discernement et la maturation des consciences.

L’intitulé de l’exhortation apostolique est une indication précieuse sur l’esprit général de la réflexion du synode recueillie, transformée et élaborée par le Pape François : il s’agit d’un appel à l’espérance dans la force de l’amour. Cette force de l’amour est le ciment de l’expérience des familles, c’est pourquoi c’est une espérance.

Lire la conférence

 

Bataille de Mossoul, un espoir pour les chrétiens

Oeuvre Orient MossoulCommuniqué de l’Œuvre d’Orient

Nous attendons de cette intervention une libération rapide et totale des villes chrétiennes de la plaine de Ninive, c’est-à-dire de la Rive gauche du Tigre. Cela redonnera aux chrétiens qui le souhaitent l’espoir de pouvoir rentrer chez eux. Cependant cela suppose d’assurer, sans délai, le déminage et le dépiégage de cette zone ainsi que le rétablissement des infrastructures de base.
L’Œuvre d’Orient sera aux côtés des chrétiens pour faciliter leur retour, notamment en soutenant la reconstruction ou la restauration des structures nécessaires pour la vie quotidienne (logements, écoles, dispensaires…).
L’Œuvre d’Orient demande que les autorités religieuses concernées soient consultées pour l’avenir de cette région et de la communauté chrétienne ainsi que des autres communautés.
De plus, l’Œuvre d‘Orient, désireuse depuis longtemps de la neutralisation de l’ « Etat islamique », considère que la reprise de la ville de Mossoul ne peut se faire sans actions pour la sauvegarde des populations civiles et les monuments historiques millénaires de ces villes

 

Saint Luc, l’évangéliste

Saint Luc, évangélisteAujourd’hui nous fêtons saint Luc, à qui la Tradition chrétienne attribue l’un des quatre évangiles, le plus long, ainsi que le livre des Actes des Apôtres. On le dit médecin, compagnon de Paul. On l’a voulu païen ou prosélyte, le dépeignant mauvais connaisseur des régions de la terre d’Israël et de ses coutumes. On n’a aujourd’hui que peu de doutes sur son incroyable maîtrise des Écritures et des traditions d’interprétation de son temps, au service d’un talent rhétorique exceptionnel. On l’a voulu historien, nous le disons aujourd’hui plus volontiers théologien et mystique. On l’a lu en regard des deux autres synoptiques pour chercher comment il reprenait qui de Marc, qui de Matthieu. On le sait aujourd’hui d’une grande proximité avec l’évangile de Jean par bien des aspects, et en particulier la place qu’il accorde à Marie, la mère de Jésus.

Lire la suite

« Un supérieur général qui tient la place de Dieu »

Jésuites

Nous cherchions un jésuite parfait pour être notre nouveau Père Général, semblable à celui dont Ignace dresse le portait dans les Constitutions de la Compagnie (…), eh bien… nous ne l’avons pas trouvé. (…)
Or, lorsqu’un jésuite prononce ses vœux, il s’adresse à son supérieur présent à ce moment-là (…) en employant l’expression « vous qui tenez la place de Dieu. »

Cet homme, qui donc – nous sommes bien d’accord – n’est pas Dieu, est chargé de faire suffisamment de place en lui, pour laisser Dieu s’y glisser. Cela, nous avons la faiblesse de le croire possible. De croire que, oui, Dieu peut, même à travers des personnes imparfaites, trouver le moyen de se manifester, de rendre sensible sa présence à ses frères.

Billet d’Etienne Grieu à lire ici.

Soirée débat à Toulon : « Chrétiens et Musulmans dans la République : l’indispensable dialogue »

L’Observatoire Sociopolitique (OSP) du diocèse de Fréjus-Toulon organise le 21 octobre une soirée débat à Toulon sur le thème : « Chrétiens et Musulmans dans la République : l’indispensable dialogue ». Deux religieux et deux élues dialogueront sur l’engagement politique, la conception de notre place dans la République, la laïcité et l’action dans la cité. Soirée débat animée par Eugénie Bastié, journaliste au Figaro, avec :

  • Hayette Hamidi, avocate, fondatrice du think tank France Fière, élue LR au Blanc-Mesnil, Sens Commun
  • Abbé Fabrice Loiseau, fondateur des Missionnaires de la Miséricorde
  • Marie-Hélène Charles, Conseillère municipale de La Garde
  • Docteur Ahmed, Membre du Conseil des Imams du Var

Entrée gratuite, plus d’informations sur la page dédiée.

« Retrouver le sens du politique » par Mgr Hervé Giraud

Mgr Hervé GiraudLe site de la Mission de France a mis en ligne hier un texte de Mgr Hervé GIRAUD, archevêque de Sens-Auxerre et prélat de ladite Mission de France. Nous en reproduisons ici le contenu avec l’aimable autorisation de l’auteur.

***

 

Le Conseil permanent de la Conférence des évêques de France vient de publier un texte de fond pour « retrouver le sens du politique ». Il s’agit de revenir à la vraie nature du politique pour mieux considérer combien il est essentiel au fonctionnement de la société. Partant du constat de la crise profonde du politique, les évêques invitent à sortir de la sinistrose pour entrer dans une logique d’avenir valorisant la parole et la réflexion comme seules capables de créer les conditions d’un vrai débat. « Les catholiques, citoyens à part entière, ne peuvent se désintéresser de ce qui touche à la vie en société, la dignité et l’avenir de l’homme » et nous sommes donc invités à élever ce débat… sans le perdre de vue, et sans nous ériger en contre-culture « en dehors du monde, en position de surplomb ».

Lire la suite

Où va-t-on ?

Où va-t-on ?A lire : sur son blog, Koz partage sa lecture du texte de la Conférence des Évêques de France, « Dans un monde qui change, retrouver le sens du politique ». Extrait :

A nous de prendre la mesure de l’inquiétude qui a suffisamment étreint les évêques face à la crise politique pour qu’ils décident d’adresser un nouveau texte au pays. Une crise qui s’installe au moment précis où nous avons besoin de l’autorité que confère une vision sûre alliée à la sagesse.

A nous alors de nous montrer exigeants et rigoureux. Exigeants sur le sens, rigoureux sur la parole. Responsables, aussi, par notre vote, dans nos échanges publics et jusque dans notre utilisation des réseaux. C’est plus surprenant d’un point de vue physique, mais la solution peut aussi infuser d’en-bas.

Prix Ratzinger 2016

https://fr.zenit.org/articles/un-orthodoxe-et-un-pretre-catholique-laureats-du-prix-ratzinger-2016/

Fin des temps

8e809ab49a97808a760943ac35bc1

Il fallait s’attendre à ce que cette fin de quinquennat soit comme la synthèse de l’ère François Hollande. La sortie du livre d’entretiens Un Président ne devrait pas dire ça de Gérard Davet et Fabrice Lhomme montre un président prêt à toutes les confidences, même les plus déplacées, en face à face avec des journalistes. A l’image de la communication générale de ces dernières années, le geste fait hésiter entre une authentique maladresse, un suicide assumé et une stratégie christique de foi indépassable en la résurrection politique. Or, la troisième interprétation devient de moins en moins probable.

François Hollande peut-il « revenir d’entre les morts » ? C’est la question posée par un journaliste de BFMTV. Cela paraît de moins en moins crédible à mesure que le temps passe (et les trois jours canonique avec ?). Le Président ne fait sans doute plus que freiner la course vers 2017, et l’avènement du monde d’après.

Une jeune fille de 90 ans

C’est le nom d’un magnifique documentaire de Valeria Bruni Tedeschi et Yann Coridian. Au service de gériatrie de l’hôpital Charles Foix d’Ivry, Thierry Thieû Niang, chorégraphe de renom, anime un atelier de danse avec des patients malades d’Alzheimer. Par la danse, des vies se racontent, des souvenirs s’égrènent plein de regrets, d’amertumes, d’éclats de joie, de solitudes. Blanche Moreau, 92 ans, tombe alors amoureuse du chorégraphe. Ce simple fait étant en soi une chose folle, Blanche n’a plus rien de délirant et ressuscite littéralement : sa maladie est devenue tout simplement la maladie de l’amour. Le documentaire devrait prochainement être diffusé sur Arte.

Le chorégraphe Thierry Thieû Niang et la réalisatrice Valeria Bruni Tedeschi étaient les invités de l’émission L’heure bleue sur France Inter ce soir pour parler de film. Thierry Thieû Niang y présentait d’ailleurs son spectacle « au coeur » mettant en scène toujours des enfants du Grand Avignon, là encore autour de la danse. Pour réécouter cette émission si pleine de belles choses, c’est sur France Inter.

Réouverture du mémorial de Moïse au mont Nebo

En Jordanie, le Mémorial de Moïse rouvre ses portesLe mémorial de Moïse au mont Nebo, en Jordanie a rouvert ses portes au public aujourd’hui. Il s’agit de l’un des sanctuaires les plus célèbres de Jordanie, mémoire du lieu où selon le récit biblique, Moïse mourut à la frontière de la terre promise. A lire pour avoir plus d’informations sur la réouverture de ce mémorial : le site terrasanta.net.

A l’occasion de cette réouverture, le cardinal Leonado Sandri, préfet de la Congrégation pour les Églises orientales, est venu sur les lieux, du 14 au 16 octobre. Durant ces 3 jours, il s’est rendu auprès de diverses communautés, a visité un hôpital, et a pu notamment rencontrer des réfugiés syriens et des réfugiés irakiens. Le dimanche soir, il a présidé une célébration en la basilique du mont Nebo dont il a bénit l’autel. A lire sur Radio Vatican.
Lire la suite

Au Rwanda avec Fidesco

C’est la Semaine Missionnaire Mondiale. A cette occasion, plongez en immersion missionnaire à Butare au Rwanda dans la vie de mission d’Etienne, Estelle et leurs enfants, volontaires Fidesco partis pour deux ans au service de la population rwandaise.

Causeur peut aller relire Laudato Si

6 juillet 2013 : Lors d'une Audience dans la salle Paul VI, François a rencontré des séminaristes et novices présents à Rome pour un pèlerinage dans le cadre de l'Année de la Foi. Vatican, Rome, Italie. July 6, 2013: Audience with seminarians and novices in Paul VI hall at the Vatican. Vatican, Rome, Italy.

Quitte à choisir entre Najat Vallaud-Belkacem et le Pape François, Causeur a fait son choix : autant mettre tout le monde dans le même sac. Car si le Pape François évoque des sujets partagés à gauche, il doit forcément être quelque part du côté de la « bien pensance » contemporaine. On apprend ainsi qu’avec Laudato Si, le Pape « flatte l’air du temps avec une pensée peu exigeante mais bien sympathique », qu’il est fâcheusement « européiste, antilibéral et relativiste ». Truffé d’erreur, l’article témoigne d’une lecture sélective et caricaturale des propos du Pape, qui n’est finalement que le pendant d’une lecture restrictive, à gauche, des discours de l’Église. Non, dans Laudato Si le Pape n’est pas étatiste et non, il n’est pas possible de se passer aujourd’hui d’une regard critique sur la technique et la soumission du politique à l’économique.

Cher Causeur, « le vent souffle ou il veut, et tu en entends le son; mais tu ne sais pas d’ou il vient, ni ou il va ».

Source photo : eglise.catholique.fr

Urgence déminage

14681799_1254358407941037_4618284979616948280_n
Faraj-Benoît Camurat, président de Fraternité en Irak, répond aux questions de Cahiers Libres. Un extrait :

CL : Cela signifie qu’il ne sera pas possible pour des populations de revenir avant que le déminage soit terminé ?

Hélas, vivre au milieu de pièges aussi dangereux, même s’ils étaient tous repérés et signalés, serait suicidaire. Déjà douze membres de la minorité kakaïe, revenus prendre des meubles sont morts : ils ne sont pas revenus vivre dans le village, ils n’ont fait qu’y passer pour aller chercher des effets personnels. Le grand problème c’est que les mines classiques tuent elles aussi. C’est sur une mine enfouie dans la terre qu’un jeune chrétien de 14 ans, Eugène Salah Mikha a sauté. L’enjeu, c’est aussi de déminer les terres agricoles. La plaine de Ninive est une des régions les plus fertiles d’Irak, ses habitants vivaient en grande partie grâce à l’agriculture. Il va être nécessaire de mobiliser de grands moyens pour que les villages mais aussi toutes les terres agricoles soient déminés. Nous espérons que le projet que nous lançons actuellement va être le premier pas pour le déminage de la plaine de Ninive.

Retrouver le sens du politique par l’écologie ?

76990_potier-esprit-civique-gael-giraud-ps-economie-ecologie-politique

En synergie avec la publications par les évêques de France de leur lettre « Dans un monde qui change, retrouver le sens du politique », le cercle de réflexion Esprit Civique organisait à Cluny les 14et 15 octobre son habituelle université d’automne. Portant notamment sur la laïcité, ce rendez-vous annuel a été l’occasion de réaffirmer la nécessité d’une refondation du politique. L’intervention du jésuite Gaël Giraud parait avoir particulièrement marqué les esprits en appelant à « traduire politiquement », de toute urgence, l’encyclique Laudato Si du Pape François. Redonner sens au politique passe ainsi par le constat que « la transition écologique apparaît comme une nécessité absolue ».

Vu dans la Vie.

L’évêque de Pamiers demande pardon pour le massacre des cathares

Eychenne Montségur

Ce dimanche à Montségur en Ariège, un demi-millier de personnes étaient réunies autour de Mgr Jean-Marc Eychenne. Dans le cadre de l’année de la Miséricorde, l’évêque de Pamiers, Couserans et Mirepoix y célébrait une messe de pardon pour le sort extrêmement cruel réservé aux cathares, il y a bientôt huit siècles. En 1244 eut lieu à Montségur le plus important massacre de la croisade contre les Cathares, avec la mise au bûcher de plus de 200 personnes.

« En lien avec les blessures qui marquent notre temps, nous voudrions réaffirmer aussi que le pouvoir religieux et le pouvoir politique (le spirituel et le temporel) doivent impérativement être séparés si l’on veut respecter la liberté, l’intégrité et la conscience de chacun. »

Après avoir imploré la miséricorde du Seigneur à genoux devant l’autel, Mgr Eychenne a également rappelé que l’utilisation de « moyens ne respectant pas la dignité des personnes humaines », même pour « atteindre une fin juste », n’était pas acceptable.

Rien de grand ne se fait sans la Croix

21-fevrier-2015-francois-rencontre-vatican-fideles-diocese-cassano-jonio-calabre-region-infiltree-mafia-locale-ndrangheta_0_730_485Le pape dérange idéologiquement, il se fait également des ennemis économiques. Nello Scavo, qui publie Les ennemis du pape répond à Nicolas Senèze pour La Croix. Incidemment, on note qu’il considèrerait « intéressant de voir les liens entre l’industrie d’armement et les groupes d’Église opposés au pape ». Il pointe aussi la désinformation qui serait utilisée par des groupes divers. Ainsi, dit-il, « en 2014, Unilever et Vodafone ont annoncé leur intention de financer, en lien avec l’Église catholique, une série de congrès à la City de Londres sur la doctrine sociale catholique. Un mois plus tard, la banque J.P. Morgan, qui avait été très critique contre la vision économique du pape, annonçait une « évaluation négative » de la santé financière des deux entreprises. »

On se souvient que la première demande du pape à peine élu était que le peuple de Dieu prie pour lui. Elle est toujours autant d’actualité.

C’est un grand jour pour les chrétiens d’Irak

Libération de la plaine de Ninive : “Un grand jour pour les chrétiens d’Irak“A lire sur La Vie : les témoignages de joie des réfugiés d’Irak, depuis le début de la bataille de Mossoul ce matin, et de la libération des premiers villages de la plaine de Ninive.

Ils sont entre Karamless et Bartella, au niveau de l’usine sur la route ! Ah non, attendez, on me dit qu’ils viennent d’entrer dans Bartella, ça y est notre village est libéré !

Franciscans in Syria

capture

 

Our only safetyness is that God is with us.

– Are you afraid?
– No. Not at all. Afraid of what? I can be killed anywhere, in any place.

There is going to be a Tomorrow, because God is supporting you.

Voir la vidéo…

 

17 octobre 1987, première Journée du Refus de la Misère

capture

Jésus-Christ s’est identifié aux plus pauvres de son temps, il s’identifie encore et toujours aux plus pauvres en tous les temps. C’est donc leur vie qui est aussi la sienne, qui est source de notre spiritualité. Nous est-il possible d’élaborer une théologie de l’homme, sans partir de l’homme le plus usé par la misère ?

Père Joseph Wresinski, initiateur de la Journée du Refus de la Misère

15 jours avant la Toussaint, 7 nouveaux saints !

capture

Les sept nouveaux saints viennent de cinq pays: France, Argentine, Italie, Espagne, Mexique. Trois sont prêtres, un évêque, un frère, un adolescent laïc de 15 ans, et Elisabeth de la Trinité, carmélite de Dijon, la seule femme.

Sainte Élisabeth (le silence de la contemplation trinitaire), saint Salomon (martyr de la Révolution française), saint Manuel (l’évêque de l’Eucharistie), saint Ludovic (les Fils de Marie), saint Alfonso (le saint Jean Bosco de sud de l’Italie), saint José Gabriel (le pionnier des périphéries) et saint José Luis (martyr à 14 ans), priez pour nous !

 

17 octobre 1849…

capture

Il s’oppose à toute publication posthume des musiques inachevées, demande à ce qu’on les brûle après sa mort. Il lègue le début d’une méthode de piano à Alkan et à Reger pour qu’ils en tirent utilité.

Après les avoir avoir refusés, il reçoit les derniers sacrements de son ami l’abbé Jelowicki. Il reçoit la visite de Delfina Potocka le 15 octobre. Il lui demande de chanter.

Et le soir du 17 octobre 1849, au 12 place Vendôme, Frédéric Chopin s’éteint.

J’ai quitté ma loge pour le Christ

76920_essentiels-flipoIl n’était pas concierge, mais franc-maçon. L’article est réservé aux abonnés mais il serait dommage de ne pas bénéficier d’un extrait supplémentaire.

Ma rencontre avec Dieu est venue tout chambouler. En m’affirmant chrétien, j’ai compris que je n’avais plus de raison de m’incliner devant des objets ou de faire des prières à un dieu générique sans consistance, de suivre ces rites qui ressemblent à une messe mais sans la Présence… La franc-maçonnerie ne dit pas de mal de l’Église – je parle de la loge déiste que je fréquentais – et les rituels sont d’origine biblique, mais elle y ajoute des traditions païennes qui nivellent toute conviction.

La Vie

Pensée du jour

Le Christianisme, en arrachant à l’Etat le domaine des consciences, relevait la liberté humaine.

Frédéric Ozanam

L’Appel de la Route

Il est des jours, des nuits surtout ou des matins, où l’envie te prend, garçon, de balayer la poussière des mots.

Dans le silence d’un cœur rempli d’étoiles, d’un espace en toi traversé par une brise légère, c’est un grand moment, c’est un temps de grâce, quand il t’arrive d’être saisi par Celui qui est de toute éternité, la Parole Unique.

Lire la suite

Souccot : la fête des tentes

Fêtes de Tichri, une tradition sous le regard de DieuCe dimanche soir débute la dernière des grandes fêtes de tishri après Rosh haShana et Yom Kippour. La fête dite « des tentes » ou « des cabanes » est l’une des trois grandes fêtes de pèlerinage avec Pessah (Pâques) et Shavouot (la Pentecôte ou « fête des semaines »), et est sans doute l’un des temps les plus festifs du calendrier juif 1. Avec cette fête s’achève en outre, au 8ème jour, le cycle annuel des lectures de la Torah. A cette occasion, La Croix nous offre un très bel article pour découvrir plus concrètement les fêtes de Tishri.

Notes:

  1. On se souvient que dans l’évangile de Jean, Jésus participe aux célébrations de Souccot en se rendant à Jérusalem, d’abord en secret, puis pour enseigner dans le Temple (Jn 7).