Toujours bâtir un plan culte

« Le cycle 2018-2019 des cours publics de l’école de Chaillot propose de traverser l’histoire de l’architecture du XXème siècle sous le double aspect de la contribution très significative des programmes cultuels chrétiens à l’histoire des progrès techniques et stylistiques et au dialogue entre l’art et la société. »

En lire plus sur ce cycle de 12 conférences le jeudi sur le site de la revue Narthex

Quelques mots du pape pour les jeunes ! #Synod2018

Mgr Gobilliard a croisé le pape au synode et lui a demandé quelques mots pour les jeunes dans une interview-selfie 😉 ! Voici le résultat (dont vous n’oublierez pas d’activer les sous-titres si nécessaire).

 

Bientôt, vous ne zonerez plus sur Netflix le soir !

Pourquoi ? Parce que vous aurez enfin trouvé quoi regarder : les Chroniques de Narnia puisque Netflix en a obtenu les droits afin de produire de nouvelles séries et de nouveaux films ! (La nouvelle ici en anglais)

Si vous ne voyez pas en quoi c’est une bonne nouvelle, plongez-vous ou replongez-vous dans l’oeuvre de C.S. Lewis et vous découvrirez à quel point l’univers de Narnia et les péripéties qui y adviennent se prêtent plus que très volontiers à une lecture chrétienne ! (Voir par exemple par ici >> ou encore par là >> un article plus large sur C.S. Lewis et Tolkien)

Point synode, point mode !

On ne parle pas assez de ces questions-là…

Non, il ne s’agit pas de comparer les mitres cette fois mais de regarder ce que tient le pape en main !

Alors ? Vous avez cru voir le pape avec un bâton routier scout ? Que nenni ! Il s’agit d’une férule spéciale « synode des jeunes », car offerte par des jeunes comme nous l’apprend l’agence i-media reprenant une autre dépêche : « Une férule en bois sculpté offerte par des jeunes Italiens a été utilisée par le pape François le 3 octobre 2018 pour la messe d’ouverture du synode sur ‘les jeunes, la foi et le discernement vocationnel’, a noté l’agence hispanophone  ACIprensa  le même jour. »

Le Synode des jeunes est ouvert !

Ou tout au moins le synode sur « les jeunes, la foi et le discernement vocationnel » ! Pour cette première journée, on peut noter l’émotion du pape François en accueillant, pour la première fois lors d’un synode, deux évêques chinois ainsi que ses deux prises de parole : son homélie et son discours d’ouverture.

« Le vœu du Pape en ce Synode est donc qu’à la croisée des rêves et espérances, les jeunes soient «stimulés et accompagnés» pour ne jamais cesser «de prophétiser».

Faisant ensuite allusion à la propre jeunesse des pères synodaux qui, pour beaucoup, eut lieu à la fin du Concile Vatican II au beau milieu des années 1960, le Pape a emprunté ces mots au poète romantique allemand, Friedrich Hölderlin (1770-1843): «que l’homme conserve ce qu’il a promis lorsqu’il était enfant». » (Lire l’homélie de la messe inaugurale

Pour le discours d’ouverture, le pape a donné sa définition du synode, indiqué quelques-uns de ses grands enjeux et a dit vouloir faire « ressusciter une aube d’espérance ». C’est à retrouver plus complètement par ici >>

Que leurs noms en haut de l’affiche soient accueillis en Son coeur !

Deux décès de personnalités sont venus marquer l’actualité de ce lundi 1er octobre 2018, les deux étant reliés par un commun goût de l’orient :

  • Celui d’Antoine Sfeir, grand politologue, spécialiste de l’Orient et du monde arabe et fondateur des Cahiers de l’Orient.

On peut relire à cette occasion cet article de 2016 très éclairant qu’il avait publié dans la revue Etudes : « Quelles perspectives pour le Proche-Orient ? »

  • Celui du chanteur Charles Aznavour, qu’on ne présente plus… Comme une envie de le réentendre chanter ce soir l’Ave Maria, comme il l’avait notamment fait dans la capitale arménienne en 2006 :

Que le Seigneur les accueille en Sa patrie !

20 ans d’Anak ! Un beau Match… contre la misère !

L’association Anak qui s’occupe des enfants dans les rues de Manille a 20 ans et Paris Match consacre un bel article à l’association et au combat du p. Matthieu Dauchez. Ce dernier sera le 20 octobre prochain à l’église Saint-Sulpice et présentera son nouveau livre.

Voici la conclusion de l’article : « Lorsque nous nous étions quittés il y a 12 ans, il nous disait : «Ce que nous accomplissons est une goutte d’eau. Nous en ferions dix fois plus, ce serait encore une goutte d’eau. Pourtant tout reste possible, y compris lorsque la situation semble presque perdue.» L’océan n’a malheureusement pas rétréci mais certains, jusqu’au bout de leur vie, ne renonceront jamais à écoper les voies d’eau du malheur. Le père Matthieu Dauchez est de ces hommes-là. » Nous vous invitons à la découvrir en intégralité par ici >>

Du Téléthon à un tout autre don !

C’est La Voix du Nord qui relaie cette belle histoire : Jeanne Pelat, « icône du Téléthon depuis 2004 », myopathe, va prochainement entrer dans les ordres !

Un court extrait :

–Vous aviez un rôle auprès de vos amis en fauteuil, de vos lecteurs, des gens qui vous regardaient chaque année au Téléthon, au côté de votre amie, l’animatrice Sophie Davant. Vous avez aidé à changer le regard sur le handicap, avez été porteuse d’espoir. N’est-ce pas dommage de vivre recluse pour le reste de votre vie ?

« Tout choix implique des renoncements. Dans notre société de consommation, on est aliéné plutôt que dans une vraie liberté. Je suis consciente de renoncer au confort, au divertissement, mais je serai plus dans le concret des choses là-bas, où tout se vit en vérité. On est dix moniales là où je vais, chacune était utile là où elle était. Cela a donc encore plus de prix. Disons que c’est un précieux gâchis » (sourire)

Un bienheureux français de plus : Jean-Baptiste Fouque !

Une belle célébration à Marseille pour béatifier le « saint Vincent de Paul provençal » !

Un moine ne se ménage pas… mais se manage comment ?

Comment fonctionne l’économie monastique dans un lieu où la règle proclame « Prie et travaille » ? C’est sur les particularités de ce « management monastique » que revient un article du Figaro : « Il y a d’abord le temps de travail, environ cinq heures par jour, mais sans week-end ni vacances, ni limite d’âge, contrairement aux salariés classiques. Dans certaines abbayes il se même fait dans le silence et le receuillement. Les sœurs n’ont pas non plus d’Happiness Manager pour doper leur productivité. «Nous n’avons pas besoin de les motiver. Chacune sait ce qu’elle a à faire». Mais c’est surtout le poids des valeurs qui diffère des structures classiques. »  Lire l’ensemble de l’article pour en savoir plus >>

La boucle d’un chapelet contre le diviseur

(Maria mit Jesuskind und Rosenkranz – Graduale von Grosz-St.-Martin, Dombibliothek Köln) 

Le pape François a appelé hier, fête des archanges Sts Michel, Gabriel et Raphaël, les catholiques à prier le chapelet tous les jours durant le mois d’octobre pour l’Eglise ! « Durant ce mois d’octobre, la Saint-Père demande à tous les fidèles un plus grand effort dans la prière personnelle et communautaire. Il nous invite à prier le Rosaire chaque jour, pour que la Vierge Marie aide l’Église en ces temps de crise, et à prier l’Archange Saint Michel afin qu’il la défende des attaques du démon. Selon la tradition spirituelle, Michel est le chef des armées célestes et le protecteur de l’Église (Ap 12, 7-9)

Le Pape François nous invite à conclure le Rosaire avec une des plus anciennes invocations à la Sainte Mère de Dieu, «Sub Tuum Praesidium», et avec la prière traditionnelle à Saint Michel, écrite par Léon XIII : «Sous l’abri de ta miséricorde, Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, Sainte Mère de Dieu. Ne méprise pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve, mais de tous les dangers délivre-nous toujours, Vierge glorieuse et bénie. Amen Prière à l’Archange Saint Michel Saint Michel Archange, défendez-nous dans le combat et soyez notre protecteur contre la méchanceté et les embûches du démon. Que Dieu exerce sur lui son empire, nous vous en supplions ; et vous, Prince de la Milice Céleste, par le pouvoir divin qui vous a été confié, précipitez au fond des enfers Satan et les autres esprits mauvais qui parcourent le monde pour la perte des âmes. AMEN.» » 

L’intégrale du communiqué est à lire ici >>

Des journées très franciscaines

Nous ne sommes pas encore le 4 octobre, fête de la saint François d’Assise et, pourtant, les Franciscains – ou certains de leurs illustres membres – marquent l’actualité !

Aujourd’hui, 20 septembre, il s’agit du Centenaire des stigmates de Padre Pio !

Tandis que Pierre Moracchni nous signale qu’il aurait été de bon ton de manger un… chausson aux pommes pour le 17 septembre ! 😉

Mgr Rougé, évêque de Nanterre

Depuis dimanche 16 septembre, le diocèse de Nanterre a (enfin !) un nouvel évêque puisque Mgr Matthieu Rougé, évêque nommé depuis le 5 juin, a reçu l’ordination épiscopale et a été installé sur la cathèdre comme il se doit. On peut revoir cette grande célébration grâce à KTO :

On peut également lire l’homélie de Mgr Aupetit (« Ta feuille de route, cher Matthieu, est très claire. Elle t’est donnée par le Seigneur lui-même : « Prends ta croix » ! Est-ce à dire que le diocèse qui t’est confié est difficile ? Non, assurément, servir ici est une vraie joie. Mais je sais que tu aimes déjà ce peuple dont tu deviens le pasteur. Et celui qui aime saisit nécessairement qu’il accueille la croix. Une vie sans croix est une vie sans amour ») ou encore le premier discours de Mgr Rougé, plein de remerciements, comme il se doit mais aussi non d’un programme mais d’intentions de prières, valables pour tous !

En ces temps de rentrée…

… quelques traits de la pédagogie ignatienne, qui peuvent peut-être inspirer tout éducateur ! 🙂

« La pédagogie jésuite est une pédagogie du sens, une pédagogie du face à face qui se fonde sur l’a priori favorable à l’autre. Elle encourage le travail en synergie et le travail en équipe : un travail qui permet de partager et de construire dans la discrétion, le respect mutuel et l’écoute réciproque.

Former des esprits larges, ouverts, positifs ; éveiller dans les cœurs de grands désirs, de grandes ambitions pour l’homme, pour toute l’humanité. » 

En découvrir plus >>

Des fiancés appuyés sur la lecture ?

Vous êtes fiancé ? Félicitations ! Le p. Marc Rastoin, s.j. vient de faire paraître sur son blog intitulé « Quand livres et films nous parlent de l’homme et de Dieu » (qui regroupe régulièrement des critiques de films et de livres comme son nom le laisse supposer) une liste de « lectures pour fiancés ».

« Il n’est pas sûr que des livres soient ce qui aide le plus lors d’une préparation au mariage ni que les fiancés se souviennent plus tard de ces lectures… D’un autre côté, c’est parfois un des rares moments où un désir de lecture et d’approfondissement saisit l’un ou l’autre. Et puis c’est souvent fort utile à lire quand on est déjà mariés ! Ce qui est sans doute le plus intéressant ce sont les discussions auxquelles peut donner lieu une double lecture. Bref voilà, sans aucune prétention d’originalité, dix titres, en ordre alphabétique, de genres fort différents mais a priori (vraiment) accessibles. »

A découvrir par ici >>

Quand une rencontre coréenne ouvre à l’espérance

L’édition du jour de La Croix témoigne d’un beau signe d’espérance : une rencontre entre des familles coréennes de la Corée du Nord et de celle du sud. « Près de 200 Sud-Coréens et Nord-Coréens séparés par la guerre de Corée (1950-1953) vont se retrouver du 20 au 26 août en Corée du Nord, une première depuis 2015.

Signe d’un réchauffement entre les deux Corées depuis le début de l’année, cette rencontre de familles séparées symbolise la blessure de la séparation des deux pays mais offre aussi un espoir de pacification sur la péninsule. »

Pour  mieux en percevoir tous les enjeux, allez lire la totalité de l’article par ici >>

Rien de mieux que la proximité !

Une belle campagne de l’application et du réseau Entourage dans les transports, afin de sensibiliser chacun aux bienfaits de la rencontre !

Il y a 13 ans… In memoriam Frère Roger

« Beaucoup de jeunes chrétiens, notamment ceux qui étaient rassemblés à Cologne pour les premières Journées Mondiales de la Jeunesse du pontificat de Benoît XVI, se souviennent du frisson d’émotion et d’effroi ressenti ce 16 août 2005 à l’annonce de cette terrible nouvelle: «Frère Roger est mort… Il a été assassiné.» (…)

Jean-Paul II et Frère Roger se sont tous les deux éteints en 2005, mais ils restent des figures spirituelles dont la pensée est toujours vivante pour des millions de chrétiens, et dont les intuitions demeurent d’actualité. De son vivant, malgré certaines polémiques sur une certaine « catholicisation » de Taizé dénoncée par des personnalités protestantes, et malgré les réserves manifestées au sein de l’Église catholique face à l’expression d’un œcuménisme trop audacieux qui risquerait de remettre en cause la légitimité de certains sacrements ou de certaines institutions, la dimension prophétique de Frère Roger était largement reconnue et appréciée. »

Lire ce bel article d’hommage et d’actualité de l’intuition de Taizé sur Vatican News >>

Jeunes, hospitaliers et à fond dans l’incarnation pour l’Assomption

Le blog Jeunes cathos propose à l’occasion du 15 août de découvrir quelques témoignages de jeunes hospitaliers, touchés par l’ambiance propre à Lourdes (la grâce ?)

Clémence, Diocèse d’Arras

38975624_383135405551193_6061852485784436736_nMon expérience à Lourdes auprès de mes frères et sœurs malades est une expérience incroyable. Se donner soi-même aux autres sans mesure est un plaisir quotidien me concernant. Nous recevons tellement plus que nous donnons; à travers un sourire, une parole parfois pour les personnes valides. Mais ne serait-ce à travers un regard, nous arrivons à nous comprendre… Voilà la magie de Lourdes ! L’aventure ne fait que commencer, une fois que vous y avez goûté, vous ne pouvez qu’y regoûter encore et encore ! « Donnez et vous recevrez »

 

N’hésitez pas à aller découvrir les autres témoignages sur ce billet empli de joie >>