Un reportage au Refettorio

Si vous n’avez pas (encore) entendu parler du Refettorio, ce restaurant gastronomique parisien pour les plus démunis, sachez que « La Ruche qui dit oui » présente dans son dernier magazine un reportage complet sur cette belle œuvre ! « Massimo Bottura, à l’origine du projet et de l’association Food For Soul, ne prétend pas répondre à l’urgence alimentaire, mais a pour ambition de redonner de la dignité à ceux qui croyaient l’avoir perdue, par le beau et le bien-manger. » À découvrir par ici >>

Un nouveau Phare dans la nuit des SDF

« Depuis soixante-dix ans, le Foyer Notre-Dame des Sans-Abri vient en aide aux personnes les plus démunies et tente de les réintégrer dans une société qui les a oubliés. C’est dans cette optique que vient d’être créé le Phare (Point Hygiène Accueil Reliance) dans les locaux du stade Georges-Lyvet de  Villeurbanne. Ouvert depuis le 27 janvier, ce lieu d’accueil de jour comprend des douches et une buanderie. A l’origine du projet : des propositions émanant d’un jury citoyen, en lien avec le Collectif bains-douches et le foyer Notre-Dame des Sans-Abri. » A lire dans 20 minutes >>

Les inattendus de Dieu

Les « histoires partagées » de Vatican News sont souvent de beaux moments d’humanité et de spiritualité. C’est le cas de la plus récente, celle de Tanya, jeune femme thaïlandaise : « Il n’était pas question que la petite fille devienne catholique, et pourtant celle-ci se sent très jeune interpellée par l’Évangile, et en particulier par les premiers versets du Livre de Jean: ‘Au commencement était le Verbe (…) Et le Verbe s’est fait chair’. «À l’époque, je n’ai rien compris», confie-t-elle. Mais alors mille questions jaillissent dans son esprit. » Découvrir la suite >>

Et la marmotte, elle met le chocolat…. ?

Aujourd’hui, c’est la Chandeleur, la fête de la Présentation de Jésus au Temple… mais il y a encore d’autres significations ailleurs, moins pieuses, mais réjouissantes. Ainsi, « aux USA, c’est le jour de la marmotte. Une fête populaire durant laquelle la marmotte se transforme en ‘prophète du temps’ pour prédire la fin – proche ou non – de l’hiver ». Apprenez-en davantage avec quelques chouettes vidéos sur le site de l’INA >>

Une folle date palindrome

« Aujourd’hui c’est un jour spécial. Une date palindrome.  Au cours de ce siècle, cela s’était déjà produit le 10.02.2001, le 20.02.2002, le 01.02.2010, le 11.02.2011 et 21.02.2012. La prochaine journée palindrome sera le 9 février 2092, tandis que la dernière, avant une pause d’un siècle, sera le 29 décembre 2192. Après cette date, il faudra attendre 3000 (pour être précis le 10.03.3001). » Plus d’infos >>

« Si on ne rêve pas, on meurt »

« Je crois que le rêve est une fonction vitale » note Daniel Pennac. « Quelque chose me dit que si on nous empêchait de rêver, nous mourrions. J’ai longtemps cru que c’était une vérité scientifique et là, je viens de rencontrer une neuro physicienne qui m’a montré l’inverse : aujourd’hui, du point de vue des neurosciences, on n’a aucun moyen de mesurer le lieu du cerveau où le rêve se déclenche et l’exactitude de son utilité réelle ».  Parce que cela fait du bien aussi de parler de rêve >>

Sainte Geneviève a 1600 ans et pas une ride !

Alors que le diocèse de Paris s’apprête à vivre un w-e exceptionnel avec la distribution des petits pains de Sainte Geneviève ce jour et des églises ouvertes en nocturne (certaines illuminées !) dans le cadre de son jubilé #Genevieve1600, revoir le documentaire de Kto pour mieux découvrir cette sainte !

Pour tous ceux qui ne sont ni Midas, ni Crésus et qui roulent quand même

« Posséder une voiture s’apparente de plus en plus à du luxe. Entre le prix d’achat et les innombrables contrôles techniques, le prix de revient de son auto pèse un poids conséquent dans le budget d’une famille. Et pourtant, malgré une baisse significative de son utilisation, les Français se servent toujours de leur véhicule pour se rendre au travail. Conscient de son importance comme outil d’insertion sociale, le Secours Catholique a créé en 2010 Solidarauto, la première association de garagistes reconnue d’intérêt général. » En savoir plus sur cette belle initiative >>

Les héros du quotidien, toujours prêts à servir !

« Un acte de bravoure. Difficile de qualifier autrement le geste de Roméo, 20 ans. Cet étudiant sénonais, également chef-scout à côté de Sens, a plongé dans l’Yonne, samedi 18 janvier, à Joigny, afin de porter secours à un pêcheur de 71 ans tombé de sa barque. (…) « Quand je suis revenu au collège, ils m’ont tous applaudi. C’était super touchant. L’entraide, c’est l’une de nos valeurs. Le fait que je sois habillé en tenue, ça collait bien. C’était totalement scout. » » Une jolie histoire de service presque naturel de l’autre >>

Des locaux rénovés pour l’Olivier !

Parce qu’un petit peu de neuf et de confort pour les plus démunis de notre société est une bonne nouvelle ! Lire l’article du Parisien : « « Vous voulez que je vous montre ma chambre ? » Yahya, 54 ans, fait visiter le foyer de l’Olivier, rue Nationale à Boulogne-Billancourt. Comme les autres sans-abri hébergés là, il a connu les anciens locaux et les dortoirs collectifs avant d’emménager, mi-décembre, dans cet équipement flambant neuf. Dans lequel, dorénavant, chaque résident a sa propre chambre.« 

Quand la Vie s’écrit sur toutes les lignes

Il y a dans l’ordinaire de certains jours comme une lumière plus crue, plus vive, presque plus ardente.
Il y a dans le même temps exactement une lumière plus crue, plus vive, presque plus ardente braquée sur notre humanité, sur ce qui pourrait montrer l’absurde de nos existences. Samedi 18 janvier, 6 h 20 et des poussières
Premier réveil et le sourire de savoir que le temps n’avait pas oublié mon anniversaire de maman et ses 25 ans à Elle, ma petite, ma grande.

La suite d’une belle journée, intense, à lire sur le blog de Corine, vers la Vie >>

Voir les belles choses du monde

Il faut certes ne pas se voiler la face et savoir voir toutes les catastrophes de notre monde. Mais il ne faut pas non plus que cela occulte tout ce qu’il y a de beau et de signes d’espérance. C’est la raison d’être entre autres de ce site mais aussi de Mauro Gatti qui a réalisé cet info-bonheur sur l’année écoulée.

Une appli qui a aidé à sauver une vie !

« Ce jeune homme de 22 ans a sauvé la vie d’un nourrisson grâce à sa réactivité. Le secouriste, formé aux gestes qui sauvent par les pompiers de Paris lors d’un service civique, a sauvé la vie d’un bébé de six mois grâce à l’application Sauv Life. Il a participé à sa réanimation en pratiquant un massage cardiaque sur le nourrisson. » Une belle histoire racontée par RTL >>

Intergénérationnel pour de vrai !

« Une école élémentaire et une maison d’accueil rurale pour personnes âgées dans le même bâtiment. C’était une première en France en 2015 et c’est en Indre-et-Loire à Souvigny-de-Touraineprès d’Amboise que la structure a vu le jour. Quatre ans plus tard, la Marpa école intergénérationnelle a beaucoup de succès et elle accueille 48 élèves du CE1 au CM2 d’un côté et de l’autre 24 résidents de plus de 60 ans. » Retour sur un endroit pas comme les autres sur France bleue par ici >>

Quand ma sœur est mon maire

Ce n’est pas un #genderpoint, non mais un bel hommage à une dame à l’écharpe quelque peu particulière !

« Pour ses collègues, elle est « maire avant d’être Sœur », dit Pierrick Le Diffon, président de Ploërmel Communauté au sujet d’Annick Homo, premier magistrat de Saint-Léry, petite commune aux portes de Mauron dans le nord du Morbihan, la seule en France à avoir pour maire… une religieuse. La preuve vivante que l’on peut concilier les deux états à condition de leur trouver un charisme commun : s’engager pour les autres. » Un chouette reportage à lire dans Le Télégramme >>

Pour une année à « vouloir la joie »

Mais je continuerai à vouloir la joie.
Non pas celle qui aseptise l’air ambiant, factice, à coups de faux-semblants ou de pieuses paroles.
Non pas celle qui écarte, aveugle, les blessures, les miennes et celles qui croisent mon chemin.
Non pas celle qui vocalise, bruyante, les faux refrains des promesses de bonheur à tout prix.
Non, je continuerai à vouloir la joie.
Celle qui ouvre les volets au matin et sourit au ciel brumeux,
celle qui accompagne leurs mots maladroits,
celle qui croit que chaque main tendue vaut la peine,
celle qui embrasse le soir d’une toute petite prière.

Lire l’ensemble de ce beau texte pour entrer en 2020 sur le blog de Corine >>