Elle est fraîche ma BD, elle est fraîche !

Et bien plus que ce fichu poisson d’Ordralfabétix !

Tous les ans fin janvier, en parallèle du festival de BD d’Angoulême, se déroule le prix de la BD chrétienne qui prime des ouvrages cherchant à allier tout spécialement le beau et le sens. Découvrez les deux ouvrages primés cette année, présentés par l’évêque d’Angoulême.

Le prix de la BD chrétienne a été attribué à John Bost – un précurseur (V. Henry – B. Loth, éd. La boîte à Bulles) et vous pouvez en lire une rapide recension chez Zabou.

La mention spéciale a été attribuée à Un bruit étrange et beau (Zep, éd. Rue de Sèvres).

 

Dimanche soir, c’est homélie !

Alors que l’évangile selon saint Marc qui est offert plus spécialement à notre méditation cette année ne cesse de multiplier les « aussitôt » rapides, il est peut-être bon d’écouter les commentaires des grands orants que sont les Carmes. Voici donc l’homélie que faisait un frère de cet ordre sur le même évangile en 2006. Dans tous les cas, n’oubliez pas « aussitôt », afin que votre lecture soit nourrissante, de retrouver les lectures de ce 5ème dimanche du Temps ordinaire (année B) par ici

« Allons ailleurs » 

Lire la suite

Est-ce académique ?

Il est en tout cas fréquent d’avoir un membre du clergé siégeant à l’Académie Française et un religieux prémontré est candidat à la succession du fauteuil laissé vacant par le décès d’Alain Decaux. Il s’agit du frère Dominique-Marie Dauzet, religieux à l’abbaye de Mondaye.

Lire la suite

Ecclesia Campus, à bicyclette !

Aujourd’hui commence le grand rassemblement étudiant Ecclesia Campus à Lille !

L’évêque de Moulins, Mgr Percerou, accompagnateur de la pastorale de la jeunesse à la CEF, n’hésite pas à mouiller le maillot pour l’occasion !

Que tes oeuvres sont belles !

Allez, avouez, vous avez le chant dans la tête, là, maintenant, tout de suite ?

Mais quels sont les points communs entre ce chant, « Pour que l’homme soit un Fils », « Pour avancer ensemble », « A pleine voix chantons pour Dieu » ou encore « Mystère du Calvaire » ? Bravo, quatre chants cathos !

Mais encore ? Tous, parmi de nombreux autres, ont été écrits par le poète et compositeur Didier Rimaud (s.j.), amoureux de Dieu et des mots pour Le balbutier.

Comme il l’écrit :  » Ainsi peut naître l’hymne (…) Quelque chose m’est arrivé, qui m’a surpris. Qui m’a invité au détour, comme un buisson qui brûlerait sans faire de cendres. Par là Dieu m’est advenu. Ou bien, par là je suis allé vers lui. J’ai crié, de douleur ou de joie, de honte ou de bonheur. Un cri d’abord sans voix. Peut-être un rugissement. Ensuite, il me faudra écrire le cri. » 

Deux jésuites, Michel Rondet et Pierre Faure lui rendent hommage avec un ouvrage nous invitant à prier avec ses textes riches de sens Que tes oeuvres sont belles ! Prier avec les hymnes de Didier Rimaud s.j. paru aux éditions Vie Chrétienne.

 

Le seul vrai forum de nos vies

Le 19 janvier dernier se tenait les « forums du Centre Sèvres », moment de découverte et de partage dans cette université catholique jésuite à taille humaine. Voici un extrait de la belle prière qui y fut lue. 

« C’est vers toi, Seigneur, que nous nous tournons, pour te confier ce qui chaque matin nous réveille et nous met debout, cette intelligence qui cherche du sens, cette sensibilité à ce monde complexe que tu as créé et que tu portes, cette volonté de retrouver les frères et sœurs qui nous manquent. Tout ce désir vient de toi et tu y œuvres en secret. Apprends-nous à l’accueillir avec respect.

Et tiens notre intelligence en éveil pour aller au-delà de ce que nous maîtrisons. Ramène-nous vers ce qui est simple, vers ce qui se donne gratuitement. Reconduis-nous, à travers les tours et détours de la création, vers toi qui seul peux tout embrasser, parce que tu sais vraiment aimer. »

P. Etienne Grieu, s.j.  dans ce billet

Fleuris là où tu es planté !

Et cette citation peut aller jusqu’à sauver la fleuriste du quartier ! C’est ainsi que s’écrit la belle histoire de celle de la paroisse parisienne de ND du Travail du p. François Potez.

Après un incendie criminel, celle-ci s’est trouvée au bord de la ruine… C’était sans compter sur son curé qui est allé bien au-delà de dire avec des fleurs qu’il fallait l’aider et la sauver.

La « morale » de l’histoire ? Elle ressemble presque à une fameuse parabole d’un bon Samaritain et se trouve à la fin de l’article. « Que Véronique ne soit pas croyante, le père François balaie d’un joyeux : « J’m’en fous ! Si l’Eglise n’aimait que les Cathos, cette Eglise ne serait pas la mienne ! » »

Une bonne nouvelle d’aujourd’hui… qu’on devrait appeler « fioretti » pour l’occasion, à découvrir ici.  

🙂

Le dimanche, jour du Seigneur ET

… de « Judaïca », émission consacrée au judaïsme par le service public : suite au décès du présentateur historique en décembre, le rabbin Azoulay, de Neuilly-sur-Seine va prendre la suite en février ! L’avenir de cette émission n’est pas encore tranché, on lui souhaite donc beaucoup de succès pour présenter le judaïsme au plus grand nombre ! Cliquez ici pour en lire plus.

Dimanche soir, c’est homélie !

Pour commencer cette nouvelle série de l’homélie du dimanche soir, soyons catholiques corporate et citons l’homélie proposée par le p. Jacques Fournier sur le site de la  Conférence des évêques de France  !  Pour retrouver les textes du 4ème dimanche du temps ordinaire année B, c’est par ici, sur le site de l’AELF.

Légende : ton curé en train de préparer son homélie (Bon, en fait, non, d’accord, c’est saint Jérôme peint par le Caravage)

Qui est Jésus ? Plus qu’un scribe, plus qu’un prophète ! 

 

« Jésus vient d’appeler les premiers disciples et ensemble ils pénètrent à Capharnaüm. Ils vont l’entendre enseigner, pour la première fois, à la synagogue, le lieu de réunion de la communauté à l’écoute de la Parole transmise par la Loi et les Prophètes.

Lire la suite

Quand le Vatican fait non pas un mais des exemples !

 

Aujourd’hui, dans la promulgation d’un décret de la congrégation pour les causes des saints, le pape a reconnu les martyres de Mgr Claverie et de ses compagnons en Algérie, ce qui fait qu’il seront prochainement béatifiés. Ce même jour, il a aussi reconnu les vertus héroïques de Madeleine Delbrêl, mystique et assistante sociale cherchant à vivre Dieu dans le monde.

Autant de bonnes nouvelles d’un coup, cela a probablement causé une réelle fête au ciel ! Pourquoi tant en une fois ? Le compte twitter de Ste Geneviève de Nanterre (non, ce n’est pas la sainte elle-même qui tweete, désolée de vous décevoir) suggère une explication avec l’arrivée probable d’un nouvel hôte au paradis :

 

Info ou intox cette raison ? Le Ciel nous le dira ! 😉

Lire la suite

Pierre et Mohamed, histoire d’espérance

Pierre et Mohamed, simplement deux prénoms d’origines si différentes qu’on ne saurait les concilier ? Et si, au contraire, leurs vies s’étaient réellement croisées en amitié ?

C’est cette histoire vraie, celle de Mgr Claverie et de son chauffeur, que raconte ce petit livre du frère Adrien Candiard. Vous pourrez en savoir davantage en allant chez Zabou mais le mieux est encore de lire les 77 pages de l’ouvrage, précieuse postface comprise !

55 ans d’amitié !

Ou, en tout cas, le traité d’amitié franco-allemand fête aujourd’hui ses 55 ans : si, aujourd’hui, cela peut sembler un acte banal, ce traité fut tout de même un véritable acte d’espérance dans une Europe autrefois désunie et ennemie. Pour l’occasion de cet anniversaire, Angela Merkel et Emmanuel Macron ont réalisé une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux.

 

 

Lire la suite

Dites-le avec du rose #chocolamaritain

Ou l’apparition d’une section « Le chocolamaritain » sur ce site ? Gaudete et Laetare n’ont qu’à bien se tenir ! 😉

« Les consommateurs japonais et sud-coréens seront les premiers à pouvoir acheter le chocolat rose, dit «rubis», nouvelle variété complétant les chocolats noir, au lait et blanc, a annoncé vendredi le groupe suisse Nestlé qui va le commercialiser. » … lire la suite de cet article essentiel sur Le Figaro !

JMMR = ?

Journée Mondiale du Migrant et du Réfugié, bien sûr ! 

L’occasion de lire (ou de relire) le message écrit par le pape François à cette occasion dont le thème est : « Accueillir, protéger, promouvoir, intégrer les migrants et les réfugiés »  et, surtout, de prier pour eux et pour les associations qui les accueillent.

Que nous apprend l’Epiphanie ?

Voici une méditation de Mgr Emmanuel Laffont, publiée sur son profil Facebook, pour la fête du jour.

« Debout, Jérusalem ! Resplendis : elle est
venue ta lumière, et la gloire du Seigneur s’est
levée sur toi. Regarde : l’obscurité recouvre
la terre, les ténèbres couvrent les peuples»
Isaïe 60,1-2.

La fête de l’Epiphanie est la fête de la manifestation (« épiphanie », en grec) de l’Enfant Jésus aux nations. Les nations sont représentées par les mages, dont la Bible ne donne ni le nombre ni le nom, mais seulement les cadeaux. Peut-être la tradition, qui a comblé ces vides, limite le nombre à trois pour le fait que les cadeaux étaient trois : l’encens, l’or et la myrrhe. D’où viennent-ils ? De l’Orient. Comment ont-ils été avertis ? Par l’Etoile. Comment sont-ils arrivés à Bethléem ? Grâce aux prêtres de Jérusalem.

Lire la suite

Plus paisible que les balles, Bâle

Aujourd’hui sont arrivés de nombreux volontaires à Bâle pour les rencontres européennes annuelles de Taizé qui s’ouvriront ce jeudi avec des 18-35 ans venus de toute l’Europe !

C’est non seulement une belle intention de prière puisque ces jeunes catholiques, protestants et orthodoxes se rassembleront et prieront ensemble pour la paix, ce qui semble spécialement essentiel aujourd’hui, mais c’est aussi un grand événement à suivre en direct sur le site de Taizé et sur leur page Facebook avec des prières diffusées en direct !

Portofessionnal ?

« Le zèle de ta maison me dévore » (ps. 69) !!! 

Vu sur Facebook

(Source : http://www.joeyskaggs.com/html/port.html)

Noël, Emmanuel, Dieu avec nous

Une fois n’est pas coutume, c’est Closer que Le Samaritain cite en ce jour de Noël, parce qu’il est des histoires qui consonnent bien avec cette grande fête, notamment celle d’Imad greffé du rein et ayant eu de nombreuses complications ensuite. Et, malgré cela, il continue à se battre d’une manière exceptionnelle et pleine d’optimisme.

« En vrai battant il répète : « Je combats, je combats chaque maladie que j’aurais, je combattrais coute que coute, je lâche pas je lâche rien« . C’est lui qui rassure ses parents quand le moral n’est pas au beau fixe. Lui, qui assume de pleurer parfois parce que « ça fait du bien, ça soulage notre cerveau« . Lui, qui se lève chaque jour avec le sourire, la bonne humeur. Lui, qui aimerait visiter l’Amérique et devenir pompier pour « sauver d’autres gens, comme ils m’ont sauvé« . Aux gens un peu morose, voilà ce qu’il leur dit : « Il faut avoir de l’espoir, il faut jamais se plaindre, il y a toujours une solution ». Et quand on lui demande d’où il tire cette force, il répond : « C’est Dieu qui me l’a donnée. »

A regarder !

 

Lire la suite

A minuit tu n’étais pas devant ton poste ?

Et ça se dit catho ? Ah, tu étais à la messe ? Bon, d’accord… Bref, on t’offre une séance de rattrapage !

« Émus par la joie du don, petit Enfant de Bethléem, nous te demandons que tes pleurs nous réveillent de notre indifférence, ouvrent nos yeux devant celui qui souffre. Que ta tendresse réveille notre sensibilité et fasse que nous nous sentions invités à te reconnaître dans tous ceux qui arrivent dans nos villes, dans nos histoires, dans nos vies. Que ta tendresse révolutionnaire nous amène à nous sentir invités à prendre en charge l’espérance et la tendresse de nos gens. » (Pape François)

Pour lire l’intégralité de l’homélie de la messe de la Nuit, c’est par ici ! 

 

Un cadeau de Noël différent ?

Dans les Hauts-de-Seine voient le jour plusieurs projets de bagagerie solidaire actuellement… une idée de coup de pouce financier ou humain (car les besoins sont grands là aussi) à l’occasion de Noël ? 

« Dans les Hauts de Seine, il n’existait pas, jusqu’à maintenant, de lieu pour que les personnes sans-abri puissent déposer leurs bagages et affaires personnelles. C’était un frein à leurs démarches d’insertion. Par crainte de vol ou de voir passer le camion des encombrants, certains sans abris restent postés au même endroit à coté de leurs bagages. Certains SDF circulent avec leurs sacs, valises et bagages, qui pèsent parfois plus de 50 kg ! Une bagagerie permettrait aux personnes sans-abri de déposer leurs affaires en sécurité et de pouvoir effectuer leurs démarches sociales ou de soin. Le besoin apparaît à Colombes, du fait de la présence dans la ville de La Rampe (accueil de jour pour personnes en précarité géré par le Secours Catholique) et la proximité du CHAPSA de Nanterre (centre d’hébergement pour les personnes sans-abri). » 

Lire la suite

Text-Nativity

Toujours pour se préparer à Noël !

(Pour les anglophones uniquement, désolée !)

Sauvez-les !

« Rien de ce qui est humain n’est étranger au coeur d’un chrétien » écrivait Bernanos reprenant l’esprit de la fameuse phrase du poète latin Térence : « rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

Du coup, LE film du moment n’est pas à négliger, surtout quand il s’agit de nous parler des gestes qui sauvent. Les secouristes du Loiret ont ainsi lancé une très belle campagne pour nous inviter à les apprendre et cela concerne aussi la belle bande de sauvés par le Christ que sont les chrétiens !

Lire la suite