La science change de regard sur l’addiction au porno

La pornographie crée une véritable addiction, de même nature que la drogue. Plusieurs études le montrent :

. Trois changements cérébraux significatifs peuvent être mis en corrélation avec la quantité de pornographie consommée ;

. les mêmes activités cérébrales sont observées ches les dépendants de la drogue et de l’alcool ;

. plus on consomme de porno moins il y a d’activité dans le circuit de la récompense, indiquant une désensibilisation, et augmentant le besoin pour une plus grande stimulation (tolérance) ;

. les dépendants de la pornographie correspondent bien avec le modèle accepté de l’addiction : en vouloir toujours plus / insatisfaction croissante.

 

Les restrictions à la liberté de conscience seraient nécessaires dans une société démocratique ?

Ellinor Grimmark, sage-femme en Suède : ‘Ils m’ont dit que je n’étais pas autorisée à dire publiquement que j’étais contre l’avortement’.

« Elle a donc porté plainte soutenant que sa liberté de conscience avait été violée, mais aussi sa liberté de parole, de religion et de conviction. Condamnée récemment par la Cour d’appel qui a estimée que ‘les restrictions à la liberté de conscience sont nécessaires dans une société démocratique’, elle a décidé de porter son cas devant la Cour Européenne des Droits de l’Homme ».

Lire plus sur genethique.org

Pensée du jour

En réalité, Dieu reste toujours caché à notre âme.
Quelles que soient les merveilles qui lui sont dévoilées, elle doit toujours le regarder comme caché et le chercher dans sa retraite, en disant : « Où t’es-tu caché ? »

Jean de la Croix

Parole du jour

La communauté qui est à Babylone,
Choisie comme vous par Dieu,
Vous salue,
Ainsi que Marc, mon fils.
Saluez-vous les uns les autres par un baiser fraternel.
Paix à vous tous, qui êtes dans le Christ.

1 Pierre 5

C’est la fête de Marc l’Évangéliste

« Second dans l’ordre des évangiles synoptiques, serait-il l’inventeur du genre évangélique ? C’est possible puisque son livre, en mauvais grec, semé de sémitismes, fut composé très tôt à Rome, selon les données orales de Saint Pierre. Sans doute au plus tard en 70. L’auteur en serait le jeune Jean, surnommé Marc, fils de Marie chez qui la première communauté chrétienne de Jérusalem se réunissait pour prier (Actes 12. 12) ».

Lire plus sur nominis.cef.fr

Cette France qui gronde

« On aurait tort de négliger cette France qui gronde de plus en plus fort, et donnera sans doute 40%, voire davantage, au Front National.

Cette France, c’est celle des perdants de la mondialisation et de l’Europe, celle des marges et des bourgades dont se désintéressent la droite comme la gauche. Cette France-là, non seulement elle est perdante sur tous les tableaux, mais elle est humiliée, jugée trop plouc par les élites urbaines et médiatiques ».

Jean-Claude Guillebaud, sur lavie.fr

Pensée du jour

Les catholiques sont dans le secret et n’en savent rien. Ils sont absorbés par le monde et c’est le monde qui les occupe. Leurs efforts tendent à connaître le monde et à s’y conformer si étroitement qu’on croit qu’ils en font partie, mais le plus ignorant d’entre eux possède une science plus profonde, plus pure et plus essentielle que toute la science profane, ses recherches et ses bizarreries. Encore faudrait-il qu’il le sût ; mais il n’en sait rien : c’est là sa véritable ignorance.

Julien Green

Présidentielle : Les évêques de France aux catholiques

« Pas de consignes de vote, mais des points d’attention : après le premier tour de l’élection présidentielle, la Conférence des évêques de France a redit par la voix de son porte-parole quels devaient être les fondamentaux du discernement pour les catholiques.
Toutefois, ‘à la lumière de l’Évangile qui inspire son Enseignement social, l’Église catholique veut éclairer les consciences en donnant des éléments pour le discernement’, explique l’instance épiscopale par la voix de son porte-parole, Mgr Olivier Ribadeau-Dumas ».

Laurence Desjoyaux dans La Vie

Miséricorde pour les hommes, miséricorde pour la terre

« Heureuse coïncidence que la célébration de la fête de la divine miséricorde le jour d’une élection capitale et le lendemain d’une mobilisation mondiale pour une cause, l’écologie, qui n’est plus au cœur des débats publics. L’amour infini du Seigneur, qui ne se lasse jamais de donner son pardon et d’attirer les hommes vers lui, nous rappelle que les ténèbres n’auront pas le dernier mot ; que, même au plus fort du désespoir d’Israël, Dieu n’a pas abandonné son peuple. Le soin de la maison commune nous semble un engagement bien vain face à la menace terroriste ? La peur nous semble devenir le critère ultime de discernement dans l’isoloir ? Ce sont des réflexes humains bien compréhensibles. Mais s’il est une force particulière du christianisme, elle n’est pas dans le poids électoral des catholiques, des protestants, des orthodoxes au moment de dépouiller les votes. Elle est dans la bonne nouvelle de Pâques au plus fort du doute ».

Mahaut Herrmann sur lavie.fr

Pensée du jour

Si vous voulez aller sur la mer sans aucun risque de chavirer, alors n’achetez pas un bateau, achetez une île !

Marcel Pagnol (Panisse dans ‘Fanny’)

Un jésuite enlevé au Nigeria

« Un jésuite nigérian, le Père Samuel Okwuidegbe a été enlevé, mardi 18 avril, au Nigeria, sur une route reliant les villes de Benin City et Onitsha, au sud du pays, a appris La Croix.

Directeur d’un centre spirituel où il vit avec trois autres confrères, le prêtre âgé de 50 ans allait prêcher une retraite dans la ville voisine, située à 150 kilomètres. Sa voiture a été retrouvée par la police, qui poursuit les recherches pour le retrouver ».

Lire plus sur La Croix

Parole du jour

Ce Jésus est la pierre que vous aviez rejetée,
Vous, les bâtisseurs,
Mais Il est devenu la pierre d’angle.
En nul autre que lui, il n’y a de salut,
Car sous le ciel,
Aucun autre nom n’est donné aux hommes qui puisse nous sauver.

Actes 4

Deux pleurants de Jean de France au Louvre

« Le tombeau de jean de France, confié à un sculpteur de génie, Jean de Cambrai, est à la fois resté inachevé pendant longtemps, puis a été démantelé et dispersé avant même la Révolution. L’acquisition en 2016 de deux pleurants du cortège funéraire par le musée du Louvre, qui sont venus rejoindre dans les collections deux autres pleurants qui y étaient déjà conservés, est l’occasion de faire le point sur ce monument funéraire remarquable du début du XVe siècle ».

Mort, car beaucoup trop catholique

« Marcel Callo devient rapidement une cible de la Gestapo : la JOC était alors considérée comme une organisation secrète par les nazis et avait été interdite par la loi.

Le 19 avril 1944, Marcel est arrêté pour cette raison. Ses ravisseurs lui précisent ce qu’on lui reproche : il est beaucoup trop catholique. Marcel est déporté au camp de concentration de Mauthausen, en Autriche. Il est forcé d’y travailler douze heures par jour, affamé et battu à répétition. Il contracte la tuberculose et la dysenterie. Il meurt le 19 mars 1945, en la fête de saint Joseph, à l’âge de 24 ans ».

Lire plus sur Aleteia

Pensée du jour

Tout amour, quel qu’il soit, s’il n’est la trace de Dieu, que peut-il bien être ? Comment aimer ce qui vient de rien et retourne à rien ?

Stan Rougier

Le monastère Sainte-Catherine et Mahomet…

« Le site est un lieu de pèlerinage très important pour de nombreux chrétiens car il serait construit à l’endroit même où Moïse a vu le Buisson ardent, au pied du sommet où le prophète a ensuite reçu les tables de la loi. Bien qu’orthodoxe et situé en Égypte, le monastère n’est pas copte, mais est rattaché au Patriarcat autocéphale de Jérusalem.

Son isolement et la domination musulmane lui ont permis d’échapper à la fureur iconoclaste des empereurs byzantins des VIIIe et IXe siècles. Le monument peut se targuer d’avoir dans ses réserves des icônes byzantines très rares datant d’avant cette période. La qualité des mosaïques et peintures murales qui ornent le monastère lui a aussi permis d’être classé au patrimoine mondial de l’Unesco en 2002.

Lire la suite

Parole du jour

Vous avez tué le Prince de la vie,
Lui que Dieu a ressuscité d’entre les morts,
Nous en sommes témoins.
Tout repose sur la foi dans le nom de Jésus Christ.

Actes 3

Assise : inauguration du Sanctuaire du Dépouillement

« Dans un mois, fidèles et pèlerins pourront admirer ‘une nouvelle perle’ dans le paysage religieux de ‘la ville séraphique’ de saint François d’Assise. À l’approche de l’inauguration, le 20 mai prochain, du ‘sanctuaire du Dépouillement’, à l’endroit-même où le poverello se dépouilla de tous ses vêtements pour épouser Dame pauvreté, le pape François a écrit à l’évêque d’Assise-Nocera, Mgr Domenico Sorrentino, dont l’idée d’élever ce nouveau lieu sacré remonte à la visite du Saint-Père à Assise, le 4 octobre 2013 ».

Lire plus sur Aleteia

Le Chemin des Dames

« La concentration sur la consultation si importante qui retient l’attention des Français marginalise forcément d’autres événements, que l’on aurait tort pourtant de minimiser. Je songe, par exemple, aux cérémonies commémoratives que François Hollande a présidées dimanche au Chemin des Dames ».

Gérard Leclerc sur france-catholique.fr

Parole du jour

De l’argent et de l’or, je n’en ai pas ;
Mais ce que j’ai, je te le donne :
Au nom de Jésus Christ le Nazaréen,
Lève-toi et marche.

Actes 3

Que s’est-il passé ? Jésus n’est plus dans son tombeau !

« La grande explosion de la Résurrection nous a saisis par le Baptême afin de nous entraîner. Ainsi sommes-nous associés à une nouvelle dimension de la vie où, parmi les tribulations quotidiennes, nous nous trouvons déjà entrainés. Vivre sa vie comme une ouverture permanente à un vaste espace, telle est la signification d’être baptisé, d’être Chrétien. Joie de la Veillée de Pâques. La Résurrection n’est pas un évènement de jadis, la Résurrection nous a touchés, s’est emparée de nous. Nous la saisissons nous nous accrochons au Seigneur ressuscité, sachant qu’il ne nous lachera pas même si nos mains faiblissent. Nous prenons sa main et ainsi nous nous tenons tous par la main, devenant un sujet unique, pas une simple chose. Moi, mais non plus moi seul, telle est la règle de la vie chrétienne enracinée dans le Baptême, la formule de la Résurrection dans le temps. Moi, mais non plus moi seul, si nous vivons ainsi, nous changeons le monde. C’est une règle opposée à toutes les idéologies de violence, c’est un programme opposé à la corruption et à la recherche du pouvoir et de la possession ».

Lire plus sur france-catholique.fr

Parole du jour

Pierre les adjurait et les exhortait en disant :
« Détournez-vous de cette génération tortueuse,
Et vous serez sauvés ».

Actes 2

Pensée du jour

L’avantage d’être intelligent, c’est qu’on peut toujours faire l’imbécile, alors que l’inverse est totalement impossible.

Woody Allen

Et si vous deveniez ermite ?

« Déplorant l’actuelle dictature du bruit, le cardinal Robert Sarah décrit le silence comme ‘le moyen le plus direct’ pour une ‘union plus intime avec Dieu’. ‘La tradition dit que le silence est la condition pour entendre ce que veut nous dire le Seigneur. Il permet l’intériorisation et l’appropriation de sa parole’, explique Sœur Marie-Claire, ermite dans le diocèse de Montauban, liée à la spiritualité des Fraternités monastiques de Jérusalem et de Charles de Foucauld. Répondant à un souhait de son évêque, elle a fondé Notre-Dame-de-la-Résurrection, un lieu qui accueille cinq ermitages, au milieu des bois du Rouergue, dans le Tarn-et-Garonne ».

En savoir plus sur famillechretienne.fr

Bénédiction urbi et orbi. Un message rituel ?

« Lorsque le Pape Benoît XV tentait une médiation pour arrêter les massacres de la Première Guerre mondiale, il n’était pas plus écouté. Il était même contredit, de la façon la plus cinglante en France, jusque dans la chaire de certaines églises.

Ce n’est pas une raison pour se taire. Si le Pape se taisait, le sang répandu crierait pour lui. Jésus ne disait-il pas, à propos de ses disciples le jour des Rameaux : « Si eux se taisent, les pierres crieront. » Le Pape ne peut pas laisser les pierres crier à sa place, sous peine, oserais-je dire, de défaillir. Selon le mot de saint Ignace d’Antioche, dès le premier siècle, l’Église de Rome préside à la charité ».

Gérard Leclerc sur france-catholique.fr

Semaine Sainte au Kurdistan irakien

« Dans le cadre du jumelage Lyon-Mossoul, une délégation du diocèse de Lyon a passé quelques jours au Kurdistan irakien.
Parmi les moments forts du voyage : un chemin de croix à Baqofah, une messe de Pâques célébrée à Dohuk et un passage à Qaraqosh, où vient de se réinstaller l’archêveque syro-catholique de Mossoul Mgr Petros Mouché.

De retour d’Irak, Mgr Emmanuel Gobilliard, évêque auxiliaire du diocèse de Lyon, tire le bilan de ce voyage avec le père Didier Rodriguez ».

Écouter Mgr Gobilliard sur RCF

Que nous dit la souffrance de Dieu ?

« La question de la souffrance de Dieu nous fait entrer en réalité plus intimement dans le mystère de l’amour de Dieu. Et il s’agit bien d’un mystère à la porte duquel la raison, celle qui butte sur les paradoxes, s’arrête dès lors qu’elle ne s’ordonne pas à l’amour de Dieu. Ainsi, ‘nous proclamons un Messie crucifié, scandale pour les Juifs, folie pour les nations païennes’ (1Co 1,23). Il s’agit d’un renversement totale des vues humaines, quelque chose qui demeure à jamais, en dernier lieu, un vide théologique, puisqu’in fine, le concept même d’absolu – concept négatif – ne saurait contraindre Dieu en nos catégories. Ainsi, ‘Dans l’ordre de l’être, la souffrance est une imperfection. Dans l’ordre de l’amour, elle est le sceau de la perfection’, dit magnifiquement le père François Varillon ».

Lire plus chez Pneumatis