Le prêt-à-penser néolibéral

Dans son bloc-note sur La Vie, Jean-Claude Guillebaud nous présente brièvement un ouvrage qui vient de paraître aux éditions de l’Atelier : Reprendre le contrôle de la dette, par Lord Adair Turner.

Lord Adair Turner « fut longtemps le chef des « patrons » de Grande-Bretagne. L’équivalent outre-Manche de notre président du Medef, Pierre Gattaz. » Et c’est le jésuite Gaël Giraud, jésuite, économiste et docteur en mathématiques appliquées bien connu pour sa critique du modèle économique néolibéral, qui préface l’ouvrage ; un livre « explosif », selon Jean-Claude Guillebaud.Lire la suite

Le Christ, compagnon de galère

Au cours de la traditionnelle bénédiction Urbi et Orbi, le Pape François a particulièrement insisté sur le fait que la résurrection du Christ accomplit pleinement la libération de l’esclavage, dont la sortie des hébreux d’Egypte est le modèle. Revenant sur les différentes formes d’esclavage, du péché et de la mort, il a prié pour que le Christ ressuscité, le bon pasteur qui conduit ses brebis, à l’instar de Moïse au désert, soit un véritable compagnon pour tous ceux qui vivent de véritables tragédies humaines et sociales :Lire la suite

Le Sénevé, un centre pour personnes handicapées dans les ruines de Homs

A découvrir dans La Vie, ce reportage sur Le Sénevé, centre pour personnes handicapées de tous âges, qui a rouvert il y a deux ans dans le quartier chrétien de Homs en Syrie. Soutenu par l’OEuvre d’Orient, il est devenu le symbole d’une vie possible après la guerre.

« Ce n’est pas facile de vivre dans un quartier en ruine et encore presque vide, confie sœur Samia, mais nous avons voulu être un signe d’espérance pour les habitants. » Le centre, qui accueille de jeunes handicapés de toutes confessions, a effectivement de quoi redonner espoir tant il respire la bonté et la confiance.

Hiver rude, attentats, insécurité, pauvreté, le centre demeure envers et contre tout, comme une graine d’espérance et de vie : « Une quarantaine de personnes travaillent pour nous aujourd’hui. Ils dépendent de nous. Si nous partons, tous vont partir, s’exclame sœur Samia. Notre mission, aujourd’hui, c’est de faire continuer la vie ici. »

L’étude de la théologie, facteur de rapprochement oecuménique

Lu sur Radio Vatican : « Des cours de théologie catholique à la Faculté de théologie protestante de Genève : c’est l’initiative inédite qui a été lancée ce vendredi 3 mars 2017, proposée de concert par cette même Faculté et l’Eglise catholique romaine de Genève (ECR), rattachée au diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg. […] Cette initiative est une première à Genève, haut-lieu du calvinisme, et constitue, de l’avis de ses promoteurs, un pas œcuménique important. »

Ecouter l’entretien de Geoffroy de Clavière, responsable de la communication et du développement au sein de l’Eglise catholique de Genève, avec Radio Vatican :

Reportage sur le restaurant nantais « Le Reflet » au JT de TF1

Le Reflet. Nous avions déjà annoncé son ouverture fin 2016, ce restaurant extraordinaire emploie des personnes extraordinaires, toutes atteintes de trisomie 21. Alors on ne peut que se réjouir de la publicité faite à ce beau projet. Après un reportage sur France 2 fin décembre, c’était le JT de TF1 de dimanche soir qui y consacrait quelques belles images : « Et si finalement la plus grande différence était la bonne humeur et le tutoiement spontané ? »

 

Pape François : «C’est de la croix que germe l’espérance»

Lors de l’audience générale de ce mercredi, partant de la parabole évangélique du grain tombé en terre qui meurt pour germer et porter du fruit, le Pape François a médité sur le don d’amour que représente le passage par la croix d’où germe la véritable espérance. Ainsi « quiconque accepte de donner sa vie, est disponible et au service, vit à la manière de Dieu, est vainqueur, il se sauve et sauve  les autres, il devient graine d’espérance pour le monde. ». Ecouter le compte-rendu de Samuel Bleynie pour Radio Vatican :

La laverie du pape François

Depuis hier lundi 10 avril, la « Laverie du pape François » est entrée en fonction. Non, le pape n’a pas décidé de se lancer dans le business du pressing ou des laveries auto, quoique sa tenue soit à elle seule une magnifique publicité pour la lessive ! Alors de quoi s’agit-il ? « Il s’agit d’un service offert gratuitement aux personnes plus pauvres, en particulier à celles qui sont sans demeure fixe, qui pourront ainsi laver, sécher et repasser leurs vêtements et couvertures », indique un communiqué de l’Aumônerie apostolique traduit par l’agence Zenit.

Lire la suite

Des chrétiens syriens survivants de Daech témoignent

C’est un témoignage bouleversant que nous donne à lire Laurence Desjoyaux dans La Vie : « pendant plusieurs mois, voire plusieurs années pour certains, une poignée de chrétiens a vécu sous la coupe du groupe État islamique dans son bastion syrien de Raqqa. » A l’été 2014, Ruba, son époux Yousef et leurs enfants réussissent à fuir Raqqa, sous la domination des djihadistes depuis un an. Vanis y restera quant à lui jusqu’en 2016.

Ils ont détruit les croix de plusieurs églises et les ont remplacées par leur drapeau , se souvient Ruba. Ils ont brûlé des objets religieux et nous ont interdit d’y pratiquer notre foi. Nous devions prier uniquement dans nos maisons. Mais nous avons eu tellement peur que j’ai retiré tous les signes religieux visibles chez nous.

A partir de janvier 2014, les chrétiens de Raqqa doivent se soumettre aux règles de Daech : « On nous a demandé de nous convertir, de payer la djizia ou bien de partir. » Vanis, un chrétien arménien décidera de rester, jusqu’à être complètement ruiné. Il raconte :Lire la suite

Purification de la mémoire et action de l’Esprit Saint

Sur Radio Vatican : Le Pape François a reçu ce vendredi matin les participants à un colloque sur Martin Luther, organisé par le Comité pontifical des sciences historiques en cette année du cinquième centenaire de la Réforme luthérienne. Extrait de son discours :

Des approfondissements sérieux sur la figure de Luther, sur sa critique contre l’Église de son époque et la papauté, contribuent certainement à surmonter le climat de méfiance mutuelle et de rivalité qui depuis trop longtemps par le passé a caractérisé les relations entre catholiques et protestants.

Il est vrai qu’un tel colloque au Vatican étonne, comme l’a souligné le Pape François, en parlant plus spécifiquement dans son discours d’un « étonnement de la pensée ». L’étonnement de la pensée, le Pape François en bon théologien le sait bien, est un des signes de l’action de l’Esprit Saint « qui surmonte tous les obstacles et transforme les conflits en opportunités de croissance dans la communion », a-t-il précisé. Merci Seigneur !

François a estimé que le temps était venu d’une «purification de la mémoire» en rappelant qu’en tant que chrétiens, luthériens et catholiques sont «tous appelés à se libérer des préjugés contre la foi que d’autres professent avec un accent et un langage différents, à échanger mutuellement le pardon pour les péchés commis par nos pères, et à invoquer ensemble Dieu pour le don de la réconciliation et de l’unité».

La dissuasion nucléaire, c’est mal !

On le sait déjà, ça fait un peu redite, mais tout de même. Après tout, la pédagogie, c’est aussi la répétition : «La paix, dit le Pape François, ne peut être fondée sur la menace ». Dans un message adressé aux Nations Unies, le Pape François rappelle donc que la menace d’une destruction réciproque est contraire aux principes constituants des Nations Unies dont la mission primaire est la préservation de la paix. « Nous devons nous engager pour un monde sans armes nucléaires » assène-t-il dans un message aux Nations Unis, alors qu’une centaine de pays ont lancé lundi à l’ONU les discussions en vue d’un futur traité sur l’interdiction des armes nucléaires. Sans surprise, le Saint Siège soutient donc, et avec ferveur, ce projet d’interdiction.

Radio Vatican précise néanmoins qu’au premier jour des négociations, on pouvait remarquer l’absence des principales puissances nucléaires, pas particulièrement favorables à la perspective d’un nouveau traité. Sans surprise, là aussi (sic). Mais – positivons – cela nous donne une excellente occasion d’invoquer dans la prière les anges gardiens des nations en question.

Ajoutons, à la suite du Pape François, une dernière évidence : le développement de l’armement nucléaire demande d’énormes investissements, alors que ces ressources pourraient largement être utilisées pour d’autres priorités plus significatives comme la promotion de la paix et le développement humain intégral.

Des responsables musulmans anglais à la rencontre du Pape

La rencontre, c’est le mot-clé, tant elle est constitutive du dialogue !

« Je pense que les personnes de foi ont beaucoup à offrir. Le dialogue entre personnes qui croient en Dieu crée un espace commun. Et c’est de ce point de vue un devoir pour les chefs religieux de se parler, de se rencontrer, d’explorer ensemble des solutions communes, d’affronter la question du credo religieux qui aboutit à l’extrémisme et à la violence. »

Ces propos, rapportés par l’agence Zenit, sont ceux du cardinal Vincent Nichols, archevêque de Westminster, annonçant à la presse la visite privée de quatre responsables musulmans du Royaume-Uni au Pape François. Ce dernier les accueillera le 5 avril 2017, deux semaines après l’attentat de Westminster.

Et prévenant toute velléité de repli national, identitaire, précisément, le cardinal a bien souligné par ailleurs : « il est clair que ce qui s’est passé n’a rien à voir avec les frontières. Le terroriste était un homme né en Angleterre, qui avait grandi en Angleterre. Il a passé, il est vrai, une brève période en Arabie et il est devenu musulman. Mais il faut aussi dire que c’était un homme avec une longue histoire de violence. Il a été 5 ou 6 fois en prison, et ceux qui l’ont connu parlent d’un homme très en colère. Cet accident doit donc être regardé et interprété dans sa réalité ».

L’action angélique mesurée par une expérience scientifique ?

Oui, tout arrive : nous partageons ici un article de Femme actuelle (préalablement relayé sur le compte Twitter des Jésuites de France, hein, quand même).

« De plus en plus de personnes se tournent vers les retraites spirituelles, méditatives et religieuses afin de réinitialiser leur vie et d’améliorer leur bien-être », prévient l’article. Or des chercheurs viennent de mettre en évidence que chez les participants à ces retraites, des modifications s’opèrent dans les systèmes de dopamine et de sérotonine de leur cerveau.Lire la suite

La Ville de Paris interdit la pub… sexiste et discriminatoire

C’est un grand pas en avant, espérons-le, qui s’annonce à l’occasion du vote attribuant au groupe JC Decaux (seul candidat) le marché du mobilier urbain d’information : « Le nouveau contrat prévoit que le concessionnaire s’engage à s’assurer qu’aucune publicité à caractère sexiste ou discriminatoire ne puisse être diffusée sur le réseau municipal d’affichage », selon la Ville, qui a voté cette décision sur proposition du groupe communiste.

Ce dernier, nous apprend cet article du Monde, avait demandé que le concessionnaire s’engage à « éviter toute publicité qui utilise des stéréotypes sexistes, lesbophobes et/ou homophobes, ainsi que des représentations dégradantes, dévalorisantes, déshumanisantes et vexatoires des femmes et des hommes » de même que toute publicité « cautionnant toute forme de discrimination fondée sur l’origine ethnique, l’origine nationale, la religion, le sexe ou l’âge ou portant atteinte à la dignité humaine ».

Espérons que cette initiative fera des émules !

Magnifique découverte archéologique à Uzès dans le Gard

« Un chantier d’extension pour deux lycées et ses travaux de fouille préalables ont permis de mettre à jour une importante découverte de vestiges à Uzès. Des vestiges qui datent d’un siècle avant Jésus-Christ et qui installent la ville dans la même catégorie que sa voisine : celle des sites de l’époque romaine. » Un reportage de France Inter à écouter.

Les vestiges sont ceux d’un probable édifice public de l’antique ville romaine d’Ucetia. L’étendue des fouilles apporte des restes remarquables, allant du premier siècle av. JC (époque républicaine) et jusque bien après la fin de l’antiquité (VIIème siècle), dont des mosaïques et des murs peints, ainsi que des rues pavées.

Mgr Pontier ne prend (presque) pas parti dans la présidentielle

Dans son discours d’ouverture de l’assemblée plénière des évêques de France à Lourdes, ce mardi 28 mars, Mgr Pontier s’est penché sur l’élection présidentielle qui approche. Les évêques ne donnent évidemment pas de consignes de vote. On notera toutefois l’accent mis par le président de la CEF sur deux points particuliers concernant cette campagne :Lire la suite

Une imposante statue de Ramsès II déterrée en Egypte ?

Lu sur TerraSanta.net : Une équipe d’archéologues égyptiens et allemands ont découvert une imposante statue de 26 pieds (8 mètres) dans un bidonville du Caire, il s’agirait selon toute probabilité d’une statue du Pharaon Ramsès II. En plus de la statue colossale, les chercheurs ont également trouvé un buste en pierre de 80cm du Pharaon Seti II, petit-fils de Ramsès II.

La zone où les deux statues ont été découvertes est actuellement le quartier populaire de Matariya, situé dans la partie orientale du Caire moderne. Mais à l’époque de Ramsès, a expliqué Aymen Ashmawy, à la tête de l’équipe égyptienne opérant les fouilles, il s’agissait d’Héliopolis, considéré comme la maison du dieu du soleil Ra et le lieu de naissance du monde.

Lire l’article en intégralité…

Mélanie l’a fait !

Mélanie pouvait le faire et Mélanie l’a fait ! Elle a réalisé son rêve mardi 14 mars en présentant la météo sur France 2, après avoir obtenu le soutien de plus de 200.000 personnes sur internet, dont certaines personnalités comme le chanteur Garou. Et elle a battu un record ! France Télévisions a annoncé avoir battu son record d’audience de la saison pour sa météo du soir.

Cérémonie de signature du protocole d’accord pour l’accueil des réfugiés

Pour revoir en vidéo la cérémonie de signature du protocole de ce mardi 14 mars à l’Elysée entre le ministère de l’Intérieur, celui des affaires étrangères, la Communauté de Sant’Egidio, le Secours catholique – Caritas France, la Conférence des évêques de France, la Fédération protestante de France et la Fédération de l’Entraide protestante (cf. notre article de ce matin).

La France met en place des couloirs humanitaires pour les Syriens

Voilà une grande nouvelle ! « C’est à l’Elysée qu’a été signé, le 14 mars 2017, le protocole qui permettra à 500 Syriens de quitter les camps de réfugiés au Liban », annonce la Conférence des Évêques de France. « Ils gagneront la France par avion et seront répartis sur tout le territoire. L’opération, qui doit durer 18 mois, mobilise cinq institutions chrétiennes, dont la Conférence des évêques de France, représentée par Mgr Pascal Delannoy, évêque de Saint-Denis et vice-président de la CEF. Les premiers arriveront d’ici un à deux mois. » Lire l’article en entier…

En effet, le protocole, fruit d’une initiative œcuménique, a été signé entre le ministère de l’Intérieur, celui des affaires étrangères, la Communauté de Sant’Egidio, le Secours catholique – Caritas France, la Conférence des évêques de France, la Fédération protestante de France et la Fédération de l’Entraide protestante.

Jusqu’alors, l’accueil de réfugiés en France reposait essentiellement sur l’Etat. « Là, nous ne demandons pas un centime », explique Valérie Régnier, responsable France de la Communauté Sant’Egidio, au journal La Croix. « Bien sûr l’argument financier a joué pour convaincre le gouvernement, mais c’est ce que nous voulions dès le départ. La solidarité ne doit pas toucher que le contribuable. Nous voyons notre initiative comme un acte de résistance à la culture de l’indifférence », poursuit-elle. L’article est à lire en entier pour bien comprendre les tenants et aboutissants de cet important protocole. Radio Vatican, qui rapporte aussi la nouvelle, a également interviewé Valérie Régnier à cette occasion :

 

A lire aussi, le communiqué de presse de la Fédération Protestante de France.

Un nouveau site consacré à Marthe Robin

Mystique, paralysée, stigmatisée… Connaissez-vous vraiment Marthe Robin ? Découvrez le nouveau site internet sur Marthe Robin. Laissez-vous surprendre par cette grande figure spirituelle, appelée par le Christ à « ranimer dans le monde l’amour qui s’éteint » et à prier pour une nouvelle Pentecôte d’Amour sur notre monde.

Le lancement officiel du site a eu lieu le lundi 13 mars 2017, jour anniversaire de la naissance de Marthe Robin. N’hésitez pas à aller le parcourir !

François : déjà 4 ans de pontificat

A l’occasion de ce quatrième anniversaire du pontificat de François (élu le 13 mars 2013), Radio Vatican a interviewé le cardinal Pietro Parolin, Secrétaire d’État du Saint-Siège. Souvenir :

«Le nom « François », qui n’était pas dans la série des Papes, a tout de suite caractérisé ce que seraient les caractéristiques du nouveau Souverain pontife», ainsi que «son discours, fait avec tellement de simplicité, tellement de paix, tellement de sérénité». «Ce qui m’a frappé surtout, c’est cette confiance réciproque, le fait que lui, il se soit confié au peuple, et qu’il ait demandé la prière du peuple afin que Dieu le bénisse, le « saint peuple de Dieu », comme aime le dire le Pape François.»

[…] Revenant sur le Jubilé de la miséricorde, le cardinal Parolin rappelle que «l’histoire du Salut n’est pas autre chose que l’histoire de la révélation de l’amour, de la miséricorde et de la tendresse de Dieu à l’égard de l’humanité. Le Pape nous a justement ramené à ce centre, à cette source», se réjouit le Secrétaire d’État, qui remarque un réveil du sacrement de la confession, dans les paroisses, ainsi qu’une attention plus forte pour les pauvres.

[…] «Ce qui m’impressionne, chez le Pape François, c’est justement sa lecture de foi des choses, des situations, dont naît une grande sérénité de fond. Je le lui ai dit de nombreuses fois, mais je l’expérimente justement dans le contact avec lui : cette sérénité de fond pour laquelle face aux situations, aussi les plus difficiles, les plus compliquées – il y en a tellement aussi un motif de préoccupation et d’inquiétude -, cette capacité de regarder avec sérénité les choses, de savoir que les choses sont dans la main de Dieu, et donc d’aller de l’avant avec force, d’aller de l’avant avec courage. Et je dirais que cela m’aide aussi beaucoup dans l’exercice de mes responsabilités et de mon rôle».

Lire l’article en intégralité sur Radio Vatican…

Un conseil consultatif féminin entre en fonction au Vatican

Un conseil consultatif féminin entre en fonction au VaticanLu sur Radio Vatican : Ce mardi 7 mars 2017, le Conseil pontifical pour la culture a présenté son conseil consultatif 100% féminin, destiné à renforcer le rôle des femmes au sein du dicastère dirigé par le cardinal Gianfranco Ravasi. Ce dernier a d’ailleurs fait remarquer que jusqu’à hier, les femmes n’étaient pas représentées au sein des organes de direction de son Conseil pontifical.

Lire la suite…

La conversion face au handicap

Une conférence de carême donnée dans le diocèse de Valence, à écouter : un merveilleux témoignage par Patrick Corcoran, directeur de l’Arche de Jean Vanier à Hauterives, sur la conversion.

Une journée de la femme au Vatican

Un colloque avec des intervenantes du monde entierLu sur ZenitA l’occasion de la Journée internationale de la femme, le 8 mars 2017, le Service jésuite des Réfugiés et l’association « Voices of Faith » organisent un congrès au Vatican, pour mettre en lumière les contributions des femmes de foi en faveur de la paix.

Ce IVème congrès de récits « Voices of Faith » aura cette année pour thème « Agiter les eaux – Rendre possible l’impossible ». « Les voix des femmes doivent être entendues si l’on veut que la paix soit restaurée et soutenue », explique une note présentant l’événement. Les intervenantes proposeront des idées pour donner davantage de responsabilités aux femmes dans l’Église.

Le communiqué présente quelques portraits de femmes qui prendront la parole au Vatican : à lire sur Zenit.org.

Le carême est un chemin d’espérance

Pour bien comprendre ce que signifie le Carême, le Pape est revenu sur le sens de ces 40 jours précédant Pâques qui font référence à l’Exode des Hébreux « dans l’espérance de rejoindre la Terre promise ». Comme le résume bien Xavier Sartre pour Radio Vatican, François explique que malgré la tentation permanente de retourner en arrière, vers l’Egypte, les hébreux ont accompli un « exode », au sens propre du terme, une « sortie de l’esclavage vers la liberté ». Et pour nous aussi, a précisé le Saint-Père, il s’agit d’une « sortie de l’esclavage, du péché, vers la liberté, vers la rencontre avec le Christ Ressuscité ». « Chaque pas, chaque effort, chaque épreuve, chaque chute et chaque reprise, tout a un sens à l’intérieur du dessein de salut de Dieu qui veut pour son peuple la vie et non la mort, la joie et non la douleur ».

Chrétiens d’Irak : entre incertitudes et espérance du retour

En Irak, dans la vallée de Ninive et autour de Mossoul, les chrétiens découvrent l’ampleur des destructions et du saccage systématique des églises, des écoles, des couvents et de leurs maisons au fur et à mesure de la libération de leurs villages. Les combattants de Daesh y ont laissé aussi des stigmates évidents de leur haine de la Croix. La joie de la libération des premiers villages et le recul de Daesh a laissé place à une profonde incertitude chez les chrétiens. Comment envisager de retrouver un voisinage parfois complice des saccages ? Quel avenir dans cette région instable d’où ils ont été chassés de manière régulière dans l’histoire ? Ces deux années de présence de Daesh ont aussi empoisonné la réalité de l’islam et les relations entre chrétiens et musulmans.

Avec une délégation de l’OEuvre d’Orient, une équipe de KTO a parcouru ces paysages désolés. Elle a accompagné des familles ou des religieux qui, pour certains, revenaient pour la première fois sur leurs lieux de vie depuis leur fuite précipitée en août 2014.

Laurence Rossignol annonce vouloir lutter contre la pornographie

Laurence Rossignol, invitée du PadreBlog autour de la question de la violence faite aux femmes, s’est exprimée sur la pornographie, ici plus particulièrement comme violence faite aux enfants. Et la conclusion de l’Abbé Grosjean : « Je pense que sur ce coup-là, on sera à vos côtés ».

Lettre de Mgr Brunin aux personnes vivant ou ayant traversé une rupture d’alliance

Publié sur le site du diocèse du Havre :

Madame, Monsieur, cher ami(e)

Le Synode sur la famille convoqué par le pape François et son Exhortation apostolique La joie de l’amour, ont porté une attention particulière aux situations difficiles et douloureuses que connaissent les familles. Parmi ces situations se trouvent celles consécutives à une rupture d’alliance conjugale, avec ses répercussions sur la vie familiale.

Vous avez connu cette douloureuse épreuve. Elle vous a certainement affecté et déstabilisé. Car s’unir par le mariage, c’est porter un projet et espérer possible une alliance dans la durée. Vous avez commencé à écrire une histoire à deux et la rupture a été comme une amputation de vous-mêmes et l’effondrement de ce que cette alliance permettait d’entrevoir comme avenir possible et heureux. Vous avez vécu l’expérience que le projet d’alliance pouvait échouer car tout n’est pas maîtrisable. La rupture a suscité en vous des regrets, des amertumes, peut-être des colères et des révoltes, ou un sentiment de culpabilité.Lire la suite

Du local au global : et si l’énergie citoyenne n’était plus « alternative » ?

Ils s’associent pour produire l’énergie renouvelable - et ça marche !Depuis bientôt un an, la revue Reporterre a démarré une série d’enquêtes consacrées aux alternatives qui peuvent changer la société, en se demandant chaque fois ce qui se passerait si les solutions n’étaient pas alternatives, mais appliquées à grande échelle. Pour la septième enquête, il est question d’associations citoyennes fondées pour créer des sociétés de production d’énergie renouvelable. Leur but : échapper aux intérêts privés et à la spéculation. Des dizaines de projets ont déjà été réalisés. Pour la revue, on pourrait généraliser la démarche en levant les freins législatifs et en donnant plus de pouvoir aux régions.

Une enquête passionnante à découvrir ici.

Nouvel an des arbres

Grand rabbin Haïm Korsia. Tou Bichvat et la modernité de l'écologieLe 10 février au soir commence la fête juive Tou Bichvat (littéralement « le 15 du mois de Chvat »), dite aussi « Nouvel an des arbres ». La Mishna enseigne en effet ceci : Il y a quatre « nouvel an ». Le 1er Nissan, le nouvel an des Rois et des Fêtes. Le 1er Elloul, le nouvel an pour la dîme du bétail. Rabbi Eléazar et Rabbi Chimon enseignent que l’année de la dîme du bétail commence le 1er Tichri. Le 1er Tichri, c’est le nouvel an pour le décompte des années, le décompte des années sabbatiques et du jubilé, pour les plantations et la récolte. Le 1er Chevat, c’est le nouvel an de l’arbre, conformément à l’avis de l’Ecole de Chammaï. L’Ecole de Hillel enseigne que c’est le quinze de ce mois. (Rosh Hashana 1, 1)

Pour l’occasion, nous pouvons lire le billet du Grand Rabbin de France, Haïm Korsia, sur la modernité de l’écologie. Quelques extraits :

Il nous faut agir pour protéger la Terre que l’Eternel a créée pour nous, celle qui fut jadis travaillée par nos ancêtres, et que nous lèguerons à nos enfants. La responsabilité nous incombe de chérir cet héritage pour pouvoir le transmettre aux générations futures, avec au cœur, le respect de la vie.

L’arbre est aussi le symbole de l’éducation et de la transmission. Des racines qu’il plonge dans la terre, par lesquelles il puise dans son histoire, grâce auxquelles il s’ancre dans le passé et voit la naissance d’un projet qui s’appelle un arbre. De la solidité des racines naissent un tronc, des branches, des feuilles, des fleurs et des fruits qui regardent vers le ciel et l’avenir. Parce qu’il est si difficile de grandir sans racines, sans valeurs ni traditions, il convient toujours de se remémorer d’où l’on vient pour parvenir à aller de l’avant.

Par-delà la célébration religieuse de Tou Bichvat, il est important de savoir transmettre cette mémoire du respect de ce qui nous vient de D.ieu, de ce qui nous vient en héritage du travail de nos anciens. Et Tou Bichvat en est aussi l’écho, celui de l’enseignement du Talmud : « De même que mes pères ont planté pour moi, je planterai pour nos enfants ». (Taanit, 23a).

Lire le billet en intégralité.

Biblindex a besoin d’aide

biblindexSi vous ne le connaissez pas déjà : le très officiel site Biblindex, dont le projet est conduit par l’équipe des Sources Chrétiennes, financé par l’ Agence Nationale de la Recherche française (2011-2015) ainsi que la Bibliothèque Scientifique Numérique (2015-2016), a pour horizon la constitution d’un index exhaustif, en ligne, des citations et allusions bibliques présentes dans les textes chrétiens, occidentaux et orientaux, de l’Antiquité tardive et de ses prolongements médiévaux.

C’est d’ores et déjà un outil précieux pour les chercheurs, les étudiants, et tous ceux qui souhaitent plus particulièrement découvrir les différentes interprétations de certains passages de la Bible dans la Tradition de l’Eglise.

Disons plutôt : c’était un outil précieux ! En effet, le site a été méchamment piraté en octobre dernier, et son rétablissement et sa sécurisation demandent des fonds que l’équipe n’a pas à disposition. C’est pourquoi une levée de fond a été organisée. Le besoin n’est pas énorme, puisqu’il ne s’agit que d’un appel aux dons de 5000 euros, et à ce jour, plus de la moitié de cette somme a déjà été collectée. Si donc vous souhaitez aider un petit peu ce projet, outil précieux au service de la transmission de la foi et du développement scientifique, vous êtes les bienvenus : c’est par là.

Le Pape François et les migrants : clarification

Le pape François appelle à accueillir mais aussi à intégrer les migrantsA lire sur La Croix, cette interview du jésuite canadien Michael Czerny, co-sous-secrétaire de la section pour les migrants et les réfugiés du nouveau dicastère pour le développement humain intégral, chargé, en décembre par le pape, de suivre sous son autorité directe cette question dont il semble avoir fait le coeur de son pontificat. Michael Czerny y explicite l’approche de François.

Extrait :

En France, certains craignent que cette immigration menace l’identité européenne…

 

P. M. C. : L’intégration est forcément aussi culturelle. Les migrants qui arrivent en France doivent s’intégrer dans la société française. Le pape souligne bien qu’ils doivent respecter la culture et les lois des pays d’accueil même si, comme cela se fait au Canada d’où je viens, il faut aussi être capable d’adapter nos normes pour faciliter cette intégration.

Ceci dit, comment peut-on, face à quelqu’un dans le besoin, se poser la question de la menace de sa propre identité ? Les chrétiens ne doivent pas être effrayés. En anglais, on parle des « gated communities », ces communautés refermées sur elles à l’abri de hauts murs. Une telle mentalité n’est plus possible aujourd’hui : nous vivons dans un seul monde, on ne peut pas bâtir un monde d’exclusion.

 

Le pape n’a-t-il pas plaidé pour une certaine « prudence », les États devant vérifier leur capacité d’accueil ? La France, par exemple, en a-t-elle les moyens ?

 

P. M. C. : La France a d’énormes capacités ! Combien de logements vides y a-t-il ? Au Liban, il y a 3 millions d’habitants et 1 million de réfugiés. Je ne crois pas que la France soit dans un tel cas. Quand on se pose la question de savoir si on est prêt à accueillir davantage de personnes, il faut dépasser la simple question statistique. C’est donc plus une question de qualité d’accueil, d’esprit d’accueil, en prenant en compte les besoins spécifiques de certains, comme les réfugiés qui n’ont nulle part où aller.

Lire l’intégralité de l’interview réalisée par Nicolas Senèze…