La liberté de la presse sauvée par Minecraft ?

Petit rappel sur Minecraft

Minecraft est un jeu vidéo extrêmement populaire depuis sa sortie il y a dix ans, en particulier chez les enfants et les adolescents. Il permet, seul ou à plusieurs, de se retrouver dans des mondes virtuels que l’on peut explorer et façonner à l’envie, révélant enfin ses talents de bâtisseur muselés par la trop petite taille de la boîte de Legos familiale. (Papa, si tu me lis, comment voulais-tu que je devienne architecte avec si peu de matériel sous la main ?)

Minecraft: appelez vos amis, le «cross-play» s'amène sur ...
Coucher de soleil sur l’un des mondes tout en cubes Minecraft

C’est un jeu de type « bac à sable », sans but clairement défini bien que de nombreuses possibilités soient offertes au joueur. Et si celui-ci se sent trop seul, il peut rejoindre des amis ou des inconnus sur des parties en lignes, où tous se partagent un monde pérenne (appelé par métonymie un « serveur ») parfois en coopérant pour le modeler à leur goût, parfois en lutte fratricide pour sa domination.

Le projet de Reporters Sans Frontières

L’ONG a créé son propre serveur, dans lequel elle a construit une immense bibliothèque où sont stockés des articles de journaux ou de blog qui ont été censurés dans leur pays d’origine. Tout joueur de Minecraft dans le monde n’a qu’à entrer l’adresse internet du serveur pour s’y rendre immédiatement.

La démarche est expliquée dans cette courte vidéo (en anglais)

Le but est d’exploiter une faille dans le bridage d’Internet mis en place ces pays, qui bloque certains sites web mais pas les jeux vidéo en ligne. Comme Minecraft permet d’écrire des petits livres et de les laisser sur des pupitres que les autres joueurs du serveur peuvent consulter quand ils le visitent, il a été choisi pour ce projet. Le fait d’avoir déjà des millions de joueurs, pour la plupart assez jeune, est bien sûr un très gros plus.

Le résultat

Étant moi-même un reporter de l’extrême, j’ai décidé pour Le Samaritain d’aller explorer cette grande bibliothèque partagée, en me connectant sur le serveur de RSF.

Vue extérieur de la libraire.
Dans le parc, une statue représente le logo de RSF, un poing brandi serrant un stylo-plume.

Premier constat, c’est absolument magnifique. Les univers dans Minecraft sont entièrement composés de cubes, et cela donne parfois aux constructions un aspect brouillon et déplaisant, mais ici un travail colossal a été fait par une équipe internationale pour rendre la bibliothèque non seulement fonctionnelle, mais très plaisante à visiter

Les couloirs de la bibliothèque sont richement décorés. Les drapeaux permettent de se diriger vers les articles du pays qui nous intéresse.

Les différentes ailes du bâtiment sont consacrées chacune aux auteurs d’un pays particulier. On trouve la Russie, le Vietnam, l’Arabie Saoudite, le Mexique… Tout est très beau, très lumineux, chaque aile a sa décoration propre.

L’aile russe. Dans les rayonnages, quelques articles en anglais. Au centre, un grand bassin où repose une sculpture d’une créature tentaculée très Lovecraftienne.

Malheureusement la bibliothèque semble pour l’instant être surtout une belle coquille vide. Je n’ai lu que peu de choses dans ses rayonnages, qui sont essentiellement décoratifs. RSF a annoncé à son lancement qu’elle contenait 200 articles, un nombre un peu timide pour un projet international et qui a dû demander beaucoup de temps. Par ailleurs, chaque fois que je m’y suis connecté, il y avait moins d’une dizaine de joueurs en ligne.

Toutefois il s’agit d’un plan à long terme qui n’en est peut-être encore qu’à ses balbutiements. Peut-être les écrits qui s’y trouvent vont-ils faire boule de neige en amenant leurs lecteurs à écrire à leur tour pour un public en constant élargissement. Souhaitons-le à ce très beau projet qui est réussi jusque dans sa présentation sur son site internet. Et si vous jouez déjà à Minecraft, je ne saurais vous conseiller assez d’aller y faire un tour.

De nouvelles distributions alimentaires dans le XXe arrondissement

L’émission du Jour du Seigneur vient de sortir un reportage sur les distributions qu’organise la paroisse parisienne Notre-Dame de Lourdes depuis le début du confinement. Son curé, le Père Xavier Snoëk, a fédéré un réseau de bénévoles qui collectent et distribuent à désormais plus de 130 familles des denrées alimentaires.

Les destinataires sont des gens que le confinement a mis en très grande difficulté. Des étudiants, des travailleurs « au black » qui n’ont pas été dédommagés lorsque leur travail est devenu impossible, des mères de famille mises en péril par la fermeture des cantines scolaires.

Ce qui était d’abord prévu pour quelques personnes a rapidement pris de l’ampleur, au point que les familles viennent faire la queue dès l’aube devant la paroisse.

Le nombre de jeunes Français non-diplômés en baisse

Alors que selon les chiffres de l’Agence Nationale de Lutte Contre l’Illettrisme, la France compte toujours 2 millions et demi d’adultes illettrés, la situation du côté des jeunes est encourageante.

Girls on Desk Looking at Notebook

C’est ce que nous apprend l’Observatoire des inégalités dans cet article qui s’intéresse à la proportion des élèves qui sortent du système scolaire sans avoir décroché le bac ou un autre diplôme (à l’exception du brevet). Elle est en baisse quasi constante depuis la fin des années 70, pour s’établir à 9 % en 2018, contre 13 % en 2000, 23 % en 1990, et plus de 38 % en 1980. Et pour l’INSEE, seul moins de 5 % des jeunes Français sont illettrés. Des chiffres encourageants alors que l’opinion générale sur l’éducation est souvent pessimistes, mais à relativiser avec un marché du travail toujours plus exigeant en diplômes.

L’Observatoire donne à la fin de son article des pistes de réflexion pour aider ces jeunes tout de même nombreux à ne pas être diplômés. De façon générale, se balader sur son site est une bonne idée pour prendre le pouls des inégalités en France !

La baleine à bosse continuera à la rouler

La biodiversité va mal, avec une chute catastrophique de la population de nombreuses espèces en des temps records. Mais l’une d’entre elles reprend du poil de la bête : la baleine à bosse, dont les effectifs avaient été décimés par la chasse.

abysses, animal, baleine

C’est ce que montre cette publication (en anglais) parue dans le Royal Society Publishing, d’une équipe de chercheurs spécialisés dans l’étude des mammifères marins. Ils ont employé différents modèles statistiques pour estimer à partir de plusieurs observations la population totale de baleines à bosse, et les résultats sont une très bonne nouvelle.

En 1830, elles étaient 27 000 à arpenter les océans. Mais soumises à des décennies de chasse, ces baleines n’étaient plus que 450 au milieu du XXe siècle. Une politique de protection associée à une interdiction de la chasse à la baleine commerciale ont alors permis de restaurer la population, que l’on estime désormais à environ 25 000, pratiquement autant qu’il y a deux siècles !

Cette information est d’autant plus réjouissante que les baleines, non-contentes de soutenir parapluies et soutiens-gorge, sont des actrices sous-estimées de la lutte contre le réchauffement. Leur mode d’alimentation les transforme en admirables pièges à carbone, et ce longtemps après leur mort, comme l’expliquait cet article de Géo en septembre dernier. Comme souvent en écologie, la protection des uns fait le bonheur de tous. De quoi rire comme… comme quoi déjà ?

Le taux de pauvreté en France plus faible que dans les autres grands pays riches

Grayscale Photography of Man Praying on Sidewalk With Food in Front

C’est l’Observatoire des inégalités qui rappelle dans cet article la place particulière de la France dans ce classement établi avec les données de l’OCDE. Le taux de pauvreté est en France de 8.3 % en 2016, en légère baisse depuis 2012 où il était à 8.5 %.

Le classement complet trouvable sur le site de l’Observatoire des Inégalités

Ce chiffre est calculé avec les revenus des ménages, ceux à moins de 50 % du revenu médian étant considéré pauvres. L’Observatoire rappelle tout de même que cela laisse toujours cinq millions de personnes en France sous le seuil de pauvreté.

Un carnaval qui emmène jusqu’à Lourdes

L’association Le Train Blanc, affiliée au diocèse de Lille, aide les personnes souffrant d’une maladie ou d’un handicap qui le souhaitent à aller à Lourdes avec le pèlerinage diocésain du mois de juin.

Lors d’un carnaval à Dunkerque qui dure toute la nuit, l’association tient des bars qui vont permettre de récolter des dons pour aider ceux qui ne peuvent pas payer seul leur voyage. Cette jolie initiative est à découvrir dans cette vidéo de l’association Le Souffle du Nord.

Quand les enfants maraudent

Des écoliers marseillais viennent après les cours en aide aux sans-abris, en collectant et distribuant de la nourriture. Ces enfants témoignent qu’ils sont marqués par ces personnes à la rue qu’ils croisent tous les jours. Leur engagement, ainsi que celui d’étudiants qui aident des sans-bris via une application de service, est à découvrir dans ce beau reportage de France Télévisions >>

Person Sitting Behind Wall Grayscale Photo

Un nouveau restaurant Le Reflet à Paris

Le Reflet, restaurant nantais employant majoritairement des personnes porteuses de Trisomie 21, ouvre un établissement à Paris. Cette nouvelle avait été anticipée par Télérama début septembre et Ouest France dès le mois de juin.

Une partie de l’équipe du Reflet Paris qui pose pour l’ouverture

Ce nouveau restaurant, ouvert depuis le 9 octobre, est installé 11 rue de Braque, au cœur du Marais. Il a été notamment financé grâce à une campagne de financement participatif sur la plateforme KissKissBankBank qui a récolté environ 76 000 €, soit plus de triple de l’objectif initial.

La vocation initiale du projet (dont Le Samaritain vous avait déjà parlé en 2016, en 2017 et en 2018) est d’offrir aux personnes ayant une trisomie 21 une alternative professionnelle aux ESAT tout en « ouvrant le monde du travail à la différence » d’après les mots de Flore Lelièvre, la fondatrice du projet. Le but est également que la cuisine y soit de qualité et le modèle économiquement viable, comme c’est déjà le cas du grand frère nantais. Mais ce n’est pas tout : si la carte est simple, elle change régulièrement et les produits, locaux, viennent en majorité de circuits courts.

Les retours des clients nantais sont excellents, l’établissement atteignant une note moyenne de 4,8/5 par les utilisateurs de Google Maps. Et si vous voulez essayer à votre tour, il vous faudra sans doute réserver sur le site du restaurant : https://paris.restaurantlereflet.fr/

Le gaming au service du prochain !

Ce week-end a lieu le Z Event 2019, troisième édition d’un évènement caritatif organisé par des streameurs et des streameuses, qui ont l’habitude de diffuser leurs parties de jeu vidéo en direct à une communauté de passionnés sur la plateforme de streaming Twitch, certains en ayant même fait leur métier.

Résultat de recherche d'images pour "z event"

Ils seront une cinquantaine à jouer pour la bonne cause, leurs spectateurs envoyant des dons qui profiteront cette année à l’Institut Pasteur. France 3 en parle ici, et ça commence dès 18h sur Twitch et sur le site officiel qui regroupe les liens des différentes diffusions.