Je veux quitter l’Église

Un jeune homme va trouver un prêtre et lui dit :

– MON PERE, JE N’IRAI PLUS A L’EGLISE !

Le prêtre lui demande :

– Ah ? Tu peux me dire pourquoi ?

Le jeune homme répond :

– Oh, mon Dieu. Ici, je vois une sœur qui parle mal d’une autre sœur ; et là un frère qui ne lit pas bien ; la chorale est divisée et chante faux ; les gens pendant les messes regardent leur téléphone, sans parler de leur comportement égoïste et hautain en dehors de l’église…

Lire la suite

Pour la justice, et pour la dignité.

A courte vue, ce ne serait pas tant que cela notre rôle que d’évoquer ceci. Et pourtant, le rappel de la présomption d’innocence, des impératifs d’une justice sereine, d’une sobriété dans la communication, du respect de la dignité de chacun – depuis la victime jusqu’à l’accusé – est-ce vraiment étranger à nos attentes ? Merci Madame la Procureure.


Je donne au denier

Un petit rappel, même en dehors des périodes de campagne institutionnelle, n’est jamais de trop. Et l’on connaît trop de prêtres en situation difficile, parfois isolés et en charge de plusieurs dizaines de clochers, pour ne pas avoir à cœur de les aider un peu.Lire la suite

Bientôt la retraite (dans la ville)

Les Dominicains sont sympas. Ils nous écrivent. Plus que quinze jours pour finir tout le Nutella. Ça va pas être du gâteau. Du coup, nous leur avons piqué leur mail. Mais les Dominicains sont sympas, ils nous en voudront pas. AMDG, comme dirait ma tante.Lire la suite

Quand une contributrice du Samaritain fait ce qu’elle peut…

… pour en appeler à l’amour du prochain et aux danses lascives mais pas trop.

Ce tweet n’étant que le premier, il est hautement recommandé de cliquer là pour voir les autres.

(Marie-Hélène, si tu lis ceci – et je l’espère bien – que la paix soit avec toi)

Nous savons pourquoi vous êtes malheureux

C’est parce que l’on confond tout. Dopamine et sérotonine. Et à cause de la concurrence dans ta tête entre la tyrosine, la phénylalanine et le tryptophane. Bref, l’article est intéressant mais dépasse mes compétences en neurobiologie pour que je puisse en apprécier le bien-fondé. En revanche, parce que m’agace au plus haut point la tendance à réduire notre vie et ses interactions en hormones, acides aminés, gènes et fluides, le propos en chapeau m’irritait jusqu’à ce que l’article l’éclaire : la question est bien dans le choix de nos activités. Vous ne devriez pas être là. Fermez les réseaux sociaux. Depuis le temps qu’on vous le dit, et ma femme, aussi. Lire la suite

Cette bien mystérieuse résurrection des corps

Aujourd’hui, j’aimerais vous parler de la résurrection des corps. Vous savez, cet article du Credo qu’on dit du bout des lèvres.

Qui c’est qu’a cafté ?

Trois minutes pour avoir les idées un peu plus claires.

Quatre hommes, dans la nuit, ont sauvé une inconnue

Il y a une part mystérieuse, pour ceux qui ne grimpent pas, dans la quête des sommets les plus périlleux. Mais il y a aussi cela : la solidarité la plus extrême. Les cas d’indifférence à l’autre inondent nos réseaux. Voilà l’histoire de quatre polonais, partis secourir une inconnue pour eux, Elisabeth Revol, dans le froid, par -45°C, sur un mur de glace. C’est aussi cela, l’humanité.Lire la suite

2018, année catholique ?

La Vie sort un numéro que la gueule de Beigbeder en Une vient parachever. Si vous êtes férus de rentrées littéraires, vous y trouverez tout un dossier sur une production de début d’année remarquable, où l’on croise bien des auteurs amis, de François Huguenin à Denis Moreau, en passant par Patrice de Plunkett et Julien Leclercq.

Lire la suite

Heureux temps où le sens serait un atout

Il paraît loin, le temps des conseils prosaïques d’orientation. « Passe ton bac d’abord », « trouve la filière qui rapporte », « subviens d’abord à tes besoins », « ne perds pas une année, les autres ne t’attendront pas ». Sans qu’ils soient tous farfelus, vous les regretterez peut-être plus tard, bien chers jeunes (comme qui dirait s’il était un pape polonais, ce qui témoigne du fait que l’auteur de cette brève ne l’est plus, jeune). Profitez de ce que ce temps offre probablement de meilleur et, parmi tout cela, le fait qu’une expérience humanitaire soit appréciée dans un cursus. Engagez-vous, qu’ils vous disent !

Lire l’article du Monde

« On ne soigne pas des mourants, mais des vivants »

Il peut nous arriver d’être chafouin lors de la publication d’un article. Ne niez pas, ça arrive.

Raison de plus pour signaler ce reportage exemplaire de France Info sur une unité de soins palliatifs.

Afin de les recevoir dans un cadre moins austère qu’une salle d’attente d’hôpital, deux salons ont été aménagés. Les enfants peuvent y dessiner, on peut prendre un café ou bouquiner sur des canapés moelleux. « Le temps passé à l’écoute des malades et des familles fait partie des soins, affirme Margot, infirmière. Le moindre détail compte dans cette prise en charge. » Cela va du reconditionnement des traditionnels plateaux-repas, dans de la vaisselle colorée pour égayer le quotidien, à la baignoire de balnéothérapie, qui permet d’améliorer sensiblement la toilette.

Mariage papal aérien : quelques mots pour les Docteurs de la Loi

Vindiou, il ne se contente plus de faire des conférences de presse dans les avions, il y marie des couples ! Le pape a, en effet, marié un couple dans l’avion qui le menait au Chili, profitant de l’occasion pour leur dire que le monde avait besoin du mariage, et leur demander de porter ce message. Quelle surprise de constater que, plutôt que de crier « vive les mariés ! », il pouvait se trouver des catholiques pour se demander plutôt si le mariage était bien valide, voire si le pape n’aurait pas dû demander l’autorisation du curé.Lire la suite

Sauvé !


Le message de la vidéo ? « If you take the time to care, you might save a life » (j’ai bien tenté de traduire et puis finalement non).

Dolores, they say that you’ve passed away


Ave Maria. Ce n’est vraisemblablement pas la chanson, l’interprétation, la plus connue de cette voix singulière qu’était Dolores O’Riordan. Et on l’appréciait sans la connaître, ou même sans savoir qu’elle avait chanté pour le pape au Vatican. Pour son timbre de voix, pour ces sonorités qui sentaient la lande et sa croix celte. Pour ses formats décalés. Ses balades qui soudainement éclatent.Lire la suite

François Huguenin veut des chrétiens radicalisés

C’est, entre autres bonnes choses, ce qu’il explique peu ou prou dans l’entretien qu’il livre à Atlantico. Entretien dense, abordant plusieurs sujets d’importance, que l’on aura à cœur de lire parce qu’on se nourrit soi-même. Une sélection ? Bien sûr, la voici, mais pas avant d’avoir cité cette phrase, qui fait écho aux propos de Mgr Michel Aupetit, précédemment rappelés par votre site préféré : « ce qui fait la spécificité du chrétien sur les questions politiques est au fond l’accueil du plus faible. »

En provoquant un peu, je dirais que je ne serai jamais contre, dans un certain sens, une radicalisation des chrétiens. Dans le sens où être radical est interprété au sens étymologique comme « retourner à la racine » et non pas « sombrer dans l’extrémisme » ce qui malheureusement tente certains catholiques.

Lire la suite

Mgr Michel Aupetit : « c’est l’Evangile qui dérange ! »

Mgr Michel Aupetit a livré un entretien très complet à La Croix (« il n’y a pas d’un côté la bioéthique, et de l’autre les migrants« ) appelant les chrétiens à se laisser déranger par l’autre, par la fragilité. Il y explique notamment ceci à propos des prochains rendez-vous législatifs, qui vaut à tous égards : « Il lui faut redire ce qui est en jeu : la construction de notre société. Or celle-ci s’est fondée sur l’acceptation de la fragilité. Ce qui nous fait humains, c’est la capacité d’accompagner les plus faibles et de leur laisser une place aussi digne que les plus forts. « Lire la suite

Toute fin est une histoire

Pourquoi lire un livre sur la fin des autres ? Un livre sur les soins palliatifs, ou plutôt sur le quotidien d’une bénévole dans une unité de soins palliatifs ? Non pas par fascination morbide mais peut-être pour se souvenir, remercier, rendre hommage, savoir et se préparer.

Se souvenir des personnes – anonymes évidemment – qui sont évoquées, qui pourraient être des proches, qui pourraient être nous. Les faire vivre encore par notre seule lecture. Pour remercier ces bénévoles qui font le choix d’accompagner des personnes jusque-là inconnues dans les derniers moments de leur vie, face à des questions auxquelles elles ne tentent souvent même pas de répondre parce qu’elles n’ont guère de réponses (même si d’autres, plus précises, plus concrètes, peuvent être apportées), alors que nous ne sommes pas forcément capables d’accompagner correctement un proche, ou un ami, dans sa maladie.Lire la suite

Pour Mgr Aupetit, le tabou aujourd’hui, c’est Dieu

Mgr Michel Aupetit livre l’un de ses premiers entretiens de nouvel archevêque de Paris au Monde. Il évoque son parcours de foi, son activité de médecin et ce que cela lui a appris (notamment d’accueillir et de s’occuper de chacun sans distinction), l’insécurité culturelle ressentie aujourd’hui en France et la communautarisation, la laïcité.

Il conclut sur l' »enseignement du fait religieux », interrogé sur le rôle que « vous »- Mgr Michel Aupetit ou l’Eglise ? – « pouvez avoir ».Lire la suite

La force du silence

Le pape François médite ces temps-ci sur la liturgie. Aujourd’hui, rapporte Nicolas Senèze pour La Croix, il s’est spécialement arrêté sur le silence au cours de la messe, soulignant que « le silence ne se réduit pas à l’absence de paroles, mais consiste plutôt à se préparer à écouter d’autres voix : celles de notre cœur et surtout la voix de l’Esprit Saint ».

Le texte de la médiation du pape est disponible ici.

Nuée + Colombe

Comment ne pas être émerveillé devant ces clichés du photographe allemand Daniel Biber ? Le pingouin est certes une figure biblique plutôt rare. Pour le reste, on se prendrait à rêver d’un signe. Mais la beauté de la Création n’en est-elle pas un déjà ?

Les diplomates du pape

Le documentaire réalisé par Constance Colonna-Cesari semble très largement salué. Il est diffusé ce soir sur Arte à 22h20. Les couches-tôt, les étourdis ou les lèves-très-tard peuvent aussi le voir sur le site d’Arte et même ci-dessous.

Cinq films, dont deux français, sur la foi catholique

La Croix signale la sortie de cinq films sur la foi catholique en 2018. Comme un certain signe des temps. Sensibilité personnelle certes : les deux premiers films français semblent plus particulièrement prometteurs.

On peut relever ne serait-ce que cette phrase de la note d’intention du film La Prière, de Cédric Kahn :

On ne répondra pas au sens de nos vies avec des algorithmes, des smartphones, des promesses économiques ou des illusions politiques.

« Amen » ?

Des hommes et de Dieu

Qui dit communautés nouvelles dit aussi ordres anciens. Et si l’on a beaucoup parlé des premières, on s’est peut-être moins penché récemment sur les seconds. C’est ce que fait Jérôme Cordelier dans cet ouvrage qui ne se contente pas d’aborder la création de ces ordres mais en retrace l’évolution parfois tumultueuse, les relations parfois compliquées – c’est un euphémisme – avec Rome, et la façon dont l’esprit qui a présidé à leur fondation.Lire la suite

Bioéthique : la Croix ouvre le débat

Il est certainement déplaisant de constater le chemin pris par la société, chemin qui s’éloigne du nôtre. Il peut encore être discuté d’aborder le sujet par les sondages, le nombre n’ayant jamais fait la vérité d’une position, mais il est peut-être bien essentiel d’ouvrir les yeux sur l’état véritable de notre société, afin de pouvoir apporter une contribution ajustée à ce débat, sans s’illusionner sur celle-ci.Lire la suite

Merci Morris (CO2)


Via La part du Colibri, cette nouvelle pour un avenir peut-être moins sombre que nous le prédisent certains : Paris teste une nouvelle forme de colonne Morris, qui devrait capturer le CO2 de l’air, via des micro-algues. L’information n’est certes pas de toute première fraîcheur puisqu’elle était développée dans un article de Sciences et Avenir d’avril dernier, mais il n’y a pas d’heure limite pour espérer.

Migrants : « la loi d’amour s’impose à tout précepte »

Ne nous cachons pas derrière les politiques. Il y a la politique d’immigration, il y a la fraternité concrète, en actes. Le Père Benoist de Sinety, vicaire général du diocèse de Paris, répondait à Témoignage Chrétien :

L’été, l’État fait en sorte qu’ils n’aient pas accès à l’eau et aux toilettes, l’hiver, des policiers détruisent les tentes et les duvets. C’est inacceptable. Cela blesse l’humanité de ceux qui ont reçu de tels ordres. J’ai rencontré il y a quelques mois des lycéens qui ont eu des amendes de plusieurs centaines d’euros pour avoir donné des sandwichs aux migrants porte de la Chapelle à Paris. Ailleurs, des militants sont poursuivis pour aide au séjour d’étranger en situation irrégulière. C’est une folie. La loi d’amour du prochain s’impose à tout autre précepte. L’obéissance à la loi civile ne peut pas empêcher de donner à manger à quelqu’un ou de le secourir. Je comprends que des gens désobéissent. Que l’État aille jusqu’au bout de sa logique : supprimons le délit de non-assistance à personne en danger, et écrivons dans la loi que les migrants ne sont pas des personnes !

 
L’intégralité de l’entretien est à lire ici.

Le fruit de la guerre


Le pape a souhaité diffuser cette image. Chacun peut deviner l’émotion qui l’a guidé ainsi, pour qu’il veuille rappeler la réalité d’une guerre, nucléaire ou non. Lire la suite