Nomination à La Vie

jean-pierre-denis-sur-twitter-pssst-si-vous-netes-pas-contents-de-laviehebdo-plaignez-vous-a-ensen-il-est-redacteur-en-chef-adjoint-maintenant-mais-chutL’ami, le compagnon de route, Winnie l’Ourson, bref Aymeric Christensen vient d’être nommé rédacteur en chef adjoint. Cette nomination nous touche spécialement, nous qui l’avons connu tout petit. Nous nous en réjouissons donc et, si vous n’avez pas Twitter, tenons son 06 à votre disposition pour vous plaindre de La Vie ex Catholique, comme ils disent.

Leur couleur ?

xvm1e3a0ca4-8a3e-11e6-b5cc-6b61f9f1f4bdLe principe, rapporté par Le Figaro, vaut le détour : un ou des anonymes revendique(nt) un faible nombre de signatures à une pétition lancée sans solliciter les intéressés afin que ceux-ci se retrouvent dans un lieu inconnu et secret en vue d’une initiative qu’aucun ne souhaite, qui « fracassera le système ». Leur couleur ? Beige.

Nominations au Comité d’Ethique

dominique-quiniodes-semaines-sociales-france-octobre-2015_0_730_486On s’inquiétait de la succession de Xavier Lacroix au Comité consultatif national d’éthique pour les sciences de la vie et de la santé (CCNE). C’est Dominique Quinio, ancienne directrice de La Croix et actuelle présidente des Semaines Sociales de France qui est nommée.

A noter aussi, au titre des personnalités musulmanes, la nomination d’Abdennour Bidar, que beaucoup ont connu au travers de sa Lettre ouverte au monde musulman.

Wauquiez, coqueluche des cathos

C’est à voir. Et la Revue Limite n’est manifestement pas convaincue, qui se demande : « les catholiques peuvent-ils soutenir Laurent Wauquiez ? ». Elle s’interroge sur les rapports entre Laudato Si et sa perception des associations écologistes, « toutes ces structures doryphores qui vivent sur la bête et ne se préoccupent que de la beauté du paysage, mais se moquent de l’agriculture », comme sur sa volonté de mener une fronde contre l’accueil des migrants ou sa dénonciation régulière des pauvres comme de purs « assistés ».

Déminage de la plaine de Ninive

Fraternité en Irak a toujours besoin de vous pour aider au déminage des villages de la plaine de Ninive. Le directeur de l’école d’Alqosh explique :

Daesh est aidé par des experts. Ils sont très intelligents et installent des mines là où personne ne les imagine. Par exemple, en ouvrant le réfrigérateur, en allumant la lumière, ou simplement en shootant dans une cannette restée par terre. (…) Pour redonner espoir, il faut que les chrétiens sentent à travers des actions concrètes qu’un retour dans les villages en sécurité et en paix est possible. Le déminage va dans ce sens et le fait de commencer dès maintenant accélérera le retour des habitants après le départ de Daech.

« Je crois aux petites renaissances »

Votre livre s’ouvre avec Clovis et se referme avec de Gaulle. Une certaine idée de la France a-t-elle disparu avec ce dernier ?

Oui et avec Mitterrand qui est le dernier président à avoir eu conscience de s’inscrire dans une histoire qui a commencé avec l’aventure capétienne. Qu’elle se termine avec François Hollande est le cauchemar absolu de toute personne qui aime la France. Mais je pense profondément que la France n’est pas morte. Elle agonise, certes. Mais je crois aux petites renaissances, modestes et qui font boule de neige: recréer des solidarités, transformer nos modes de consommation, revitaliser l’amour simple de la patrie, en préférant ce qui nous unit à ce qui nous divise… les champs du possible sont infinis. Il faut avoir conscience du fait que la plupart de nos actes et de nos décisions ont un sens politique. La France se guérira avec la multiplication de ses initiatives d’en-bas. Les catholiques doivent occuper le terrain, non pour l’accaparer, mais pour y apporter leur contribution, si possible dans la joie.

François Huguenin : « le catholicisme est inséparable de notre histoire » (Figaro Vox)

Avant / Après

« Ces villages qui grondent contre la répartition des migrants de Calais », qu’ils n’ont pas encore vus (Le Figaro). Ce village qui a accueilli des migrants, dans un monastère, et ne l’a pas regretté (France Info, BFMTV).

Question de regards.

Contre la « doctrine du genre », pour l’accompagnement

Le pape est intervenu dans l’avion qui le raccompagnait à Rome depuis le Caucase et s’est exprimé notamment sur le genre et l’accompagnement des personnes homosexuelles. La déclaration fait grand bruit, on trouvera l’extrait ci-dessous, isolé par Kto – et retranscrit en français par La Croix – et la conférence de presse dans son intégralité en italien sur le site du Vatican.

Ce que j’ai critiqué, c’est le mal qu’il y a dans le fait de constituer la théorie du genre en doctrine. (…) C’est une chose que cette personne ait cette tendance, cette « option » et même de changer de sexe, c’est une autre chose de faire l’enseignement dans les écoles sur cette ligne pour changer les mentalités. C’est cela que j’appelle la colonisation idéologique.

Lire la suite

Que faisons-nous de nos talents ?

Car ce n’est pas un esprit de peur que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d’amour et de pondération.

(Deuxième lettre de saint Paul apôtre à Timothée, lecture du jour)

La Quête, c’est parti

Sept églises parisiennes se lancent, et c’est dans Le Parisien. L’appli La Quête entre en test actif, notamment chez le Père Vivarès. Et voilà de quoi motiver tout conseil paroissial digne de ce nom : « Cadre dans l’audit, Antoine, 26 ans, fera demain dimanche à Saint Paul (IVe) à la messe de 11 heures, son premier don par téléphone : « D’habitude, je mets une pièce de deux euros à la quête. Là, je donnerai 3 ou 5 € ». » Vu ?

Une identité morte ne sert à rien sinon à recevoir des chrysanthèmes

Samuel Pruvot et Malik Bezouh s’entretiennent pour le Figaro Vox de l’identité chrétienne de la France. Extraits.

Le christianisme est-il juste une part ancestrale de nous-mêmes? (…) Si le catholique est le dernier des Mohicans il ne reste plus qu’à le parquer quelque part. En souvenir. Une identité morte ne sert à rien sinon à recevoir des chrysanthèmes. (Samuel Pruvot)

Malheureusement, aujourd’hui, certains, et il est à craindre qu’ils ne soient de plus en plus nombreux à l’avenir, font un bien triste usage de cette identité chrétienne, transformée, tantôt par opportunisme électoraliste, tantôt par peur, en une arme redoutable dont la finalité n’est nullement l’intégration mais l’exacerbation de l’altérité musulmane de France. C’est d’autant plus désolant que le patrimoine chrétien, s’il était enseigné avec intelligence et, si j’osais, avec amour, pourrait, j’en suis persuadé, constituer, en partie, un antidote au désintérêt de ces français musulmans pour la France à laquelle ils ont, hélas, tourné le dos. (Malik Bezouh)

Mgr Vingt-Trois, contre une « vision totalitaire de l’avortement »

En ayant supprimé le temps de réflexion qui était prévu par la loi originelle, on a déjà fait sauter un verrou de prise de conscience, a encore déclaré le cardinal Vingt-Trois. Si on arrive à interdire de s’exprimer sur les conséquences de l’avortement, on entrera complètement dans la police des idées et dans la dictature d’une vision totalitaire sur l’avortement.

La Croix

Martyrs de l’Eglise

Citant la condamnation par Rome de l’Action Française (en fait celle du journal, et de certains écrits de Maurras) Jacques de Guillebon, journaliste et collaborateur de Marion Maréchal Le Pen, se lamente : « ce sont toujours les mouvances supposées réactionnaires et fortement catholiques qui ont subi les foudres de l’Eglise en France« . Réinformons : pour un unique exemple contraire, il faut compter le Sillon, sévèrement condamné par Pie X en 1910, et les prêtres-ouvriers, condamnés de façon réitérée. Et si l’on élargit le champ, la théologie de la libération a pas mal mangé aussi.

Et si c’est Daech qui leur tend la main…

Frappante coïncidence : c’est à la mosquée de Saint-Etienne de Rouvray qu’a été enterré le fils de Latifa Ibn Ziaten, assassiné par Mohamed Merah. Depuis, elle parcourt le pays pour lutter contre la radicalisation des jeunes musulmans. Elle revient pour La Vie sur sa vision de ce phénomène.

La République est là mais on doit lui apporter des choses, pas exiger des choses. Par ailleurs, on ne valorise pas assez les jeunes qui ont réussi. Or, dans les cités, pour lutter contre le désespoir, il faut des exemples. (…) Les jeunes me disent : quand on parle de nous, c’est toujours pour parler de ceux qui sont sortis du chemin. C’est ainsi que le mal se répand.

Se préparer au martyre, mais pas seulement

Mgr Lebrun affirme aussi, pour Famille Chrétienne, que « chacun d’entre nous qui laisse prise à Satan devient persécuteur, par exemple par la colère ou le mensonge. » Il ajoute encore :

De tout cœur, je souhaite que le dialogue avec les musulmans devienne plus intense et plus intérieur. Beaucoup souhaitent et vivent le climat d’amitié qui en est la base. Je demande au Père Hamel de nous aider à résister à tout ce qui ressemble, de près ou de loin, à des généralisations ou des soupçons a priori. La tentation des boucs émissaires demeure. Jésus, par son sacrifice unique, a aboli tout autre sacrifice qui, en définitive, ne soulageait pas vraiment l’humanité de son péché.

Saint-Etienne du Rouvray : témoignage de foi du couple rescapé

Famille Chrétienne rapporte le témoignage du couple de rescapé et d’une religieuse.

J’étais convaincu que j’allais mourir, mais je priais Je contemplais ma vie, et j’étais tranquille. Je n’ai jamais été aussi serein. Complètement en paix. Je n’avais aucun remords, seulement l’amour en moi. En fait, c’était un moment de grand bonheur.

Un témoignage de foi poignant et édifiant.

Le FN s’en prend à La Croix

« Le FN s’en prend à La Croix, journal le plus anti-patriote », titre Le Figaro. La Croix a en effet décidé de distribuer un numéro de la revue Projet consacré à l’extrême-droite.

On ne lutte pas contre la volonté des imams d’imposer leurs discours pour recevoir par ailleurs des leçons des curés !

Vous pouvez vous abonner à La Croix ici.