#Carême et #JeuxOlympiques

Le rapport entre le Carême et les Jeux Olympiques ? C’est le P. Rimaz qui nous le rappelle !

Vous savez bien que, dans le stade, tous les coureurs participent à la course, mais un seul reçoit le prix. Alors, vous, courez de manière à l’emporter. Tous les athlètes à l’entraînement s’imposent une discipline sévère ; ils le font pour recevoir une couronne de laurier qui va se faner, et nous, pour une couronne qui ne se fane pas. (Première Lettre aux Corinthiens, 9, 24-25)

D’ailleurs, la France a remporté un troisième titre olympique ! Et vous, vous visez l’or pour ce Carême ?

Il n’y a pas que #MardiGras aujourd’hui…

 Il y a 200 ans, le 13 février 1818, Monsieur Jean-Marie Vianney arrivait dans le petit village d’Ars, dont il allait être  le (saint) curé pendant 41 ans.

« Tu m’as montré le chemin d’Ars, je te montrerai le chemin du Ciel ! »

Demandons-lui son aide pour que nous aussi, nous sachions devenir de véritables disciples-missionnaires et montrer le Ciel à ceux qui nous entourent !

« Les miracles viennent des Pyrénées ! »

Revue de presse sur Radio Classique

Destins croisés : une médaillée d’or, et une miraculée.
Toutes deux à la Une des journaux…
Perrine Laffont, « la bosseuse », comme dit Le Monde, a apporté à la France sa première médaille des JO. La Pyrénéenne a remporté la finale de ski de bosses à 19 ans… 19 ans, c’était l’âge de sœur Bernadette Moriau, lorsqu’elle est entrée au couvent dans une congrégation de franciscaines… Et c’est retour d’un pèlerinage dans les Pyrénées (Lourdes, évidemment) qu’elle a été soudainement guérie de sa paralysie…
« Lève-toi et marche » : une voix intérieure a révélé le miracle à sœur Bernadette, aujourd’hui âgée de 79 ans ! (Dans la grotte, elle avait ressenti la présence mystérieuse de Marie et de la petite Bernadette…)

Perrine la bosseuse, et sœur Bernadette sont donc les deux bonnes nouvelles du jour…

 

La Vénérable et le communiste

Elle n’est pas encore « sainte » ni même « bienheureuse », mais « vénérable »: le procès en canonisation de Madeleine Delbrêl (1904-1964), assistante sociale à Ivry, est bien engagé, ce dont se réjouissent l’Eglise catholique et la mairie communiste presque d’une même voix.

Un parfum de « Don Camillo » nimbe la destinée de cette poétesse et mystique qui a accompli son apostolat en milieu athée, dans une « banlieue rouge » du sud de Paris. « Sa reconnaissance comme vénérable est signifiante pour toute la ville, pas seulement pour les catholiques », assure à l’AFP Philippe Bouyssou, maire PCF d’Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne), commune de 60.000 habitants. « Je vais peut-être lui faire une petite prière pour le budget communal », plaisante-t-il. Avant de saluer, plus sérieusement, « sa générosité et son rayonnement extraordinaire ».

Comment celle qui, à 17 ans, proclamait son athéisme dans un poème intitulé « Dieu est mort, vive la mort » en est-elle venue à faire profession de foi en l’Evangile « au milieu des pauvres et des incroyants » ?

Lire la suite dans Le Point

👩‍❤️‍💋‍👨✝️Valentin des Cendres

Cette année, la saint Valentin tombe au jour du Mercredi des Cendres. Pour mon oncle Côme, c’est une chance ! Oui, en ce 14 février, on a bien raison de faire gras, de célébrer l’amour sans entrave et de laisser de côté les balivernes de curés pour bigotes déjà trop grises. Viens Esprit de jouissance ! Vive la Saint Valentin ! Ça fait belle lurette d’ailleurs que le carême d’Oncle Côme est en cendres.

Lire la suite

Des JO pour la Paix ?

« Je suis en pèlerinage vers la Maison »

C’est la réponse de Benoît XVI à un journaliste du Corriere della Serra :

« Je suis ému que de nombreux lecteurs de votre journal souhaitent savoir comment je traverse cette dernière période de ma vie. Je peux seulement vous dire que dans le lent déclin de mes forces physiques, intérieurement, je suis en pèlerinage vers la Maison. C’est une grande grâce pour moi d’être entouré avec un amour et une bonté que je n’aurais jamais pu imaginer, pour cette ultime partie de la route qui est parfois un peu fatigante. En un sens, je considère que les questions de vos lecteurs sont aussi un accompagnement sur ce chemin. C’est pourquoi je ne peux faire autrement que rendre grâce, et vous assurer tous de ma prière. Je vous salue cordialement. »

 

« Une église moderne et chaleureuse ! »

C’est la première église bordelaise du XXIe siècle, la première construite depuis 40 ans en Gironde :  l’église Notre-Dame-du-Lac a officiellement ouvert dimanche matin, quartier Ginko, entre les Aubiers et Bordeaux-Lac, avec la cérémonie de consécration présidée par le cardinal, Mgr Jean-Pierre Ricard

Reportage de France Bleu

Elle a vu la Vierge !

Et on va faire une comédie musicale sur sa vie ! Elle, c’est Bernadette Soubirous, bien sûr, et c’est le Parisien qui parle de ce spectacle :

 « On n’y avait jamais pensé jusqu’au jour où nous sommes allés à Lourdes, raconte Eléonore de Galard. C’était pendant l’écriture de Robin des Bois, en novembre 2011. Nous venions de sortir le disque Thérèse, qui s’était écoulé à 200 000 exemplaires, et nous avons eu nous aussi une apparition : Bernadette a une image bien plus forte que Thérèse et Lourdes est une ville incroyable. »

Lire la suite

Le Curé de la Trinité devient évêque de Chartres

Le Pape François a nommé ce vendredi 2 février, Mgr Philippe Christory évêque du diocèse de Chartres.

Né en 1958, après des études à l’ICAM à Lille et au séminaire pontifical français, il a été ordonné prêtre le 27 juin 1992 pour l’archidiocèse de Paris, au titre de la Communauté de l’Emmanuel. Il a été, en vrac : vicaire de la paroisse de la Sainte-Trinité, aumônier de « Trinité Jeune » et du lycée Condorcet, curé de  Saint-Nicolas des Champs, directeur spirituel du Séminaire de Paris, curé in solidum de Sainte-Maxime et Cogolin dans le diocèse de Toulon, membre du Conseil international de la Communauté de l’Emmanuel, curé de Saint-Laurent à Paris et enfin curé de la paroisse de la Sainte-Trinité depuis 2014.

L’ordination épiscopale de Mgr Christory aura lieu le dimanche 15 avril en la cathédrale de Chartres, la plus belle du monde.

Comment discerner la vérité ? #Fakenews

La vérité rend libre rappelle le Pape François dans son message.  (Vatican Media)Dur de ne retenir qu’un extrait du message du Pape pour la prochaine journée mondiale des communications sociales, où il parle de la vérité et des fake news. En voici un, mais on vous conseille d’aller tout lire : déjà parce que ce n’est pas très long, et puis ça ne concerne pas que les journalistes, mais aussi tous ceux qui se baladent sur les réseaux sociaux…

Libération du mensonge et recherche de la relation : voici les deux ingrédients qui ne peuvent pas manquer pour que nos paroles et nos gestes soient vrais, authentiques, fiables. Pour discerner la vérité, il est nécessaire d’examiner ce qui favorise la communion et promeut le bien et ce qui, au contraire, tend à isoler, diviser et opposer. La vérité, par conséquent, ne s’acquiert pas vraiment quand elle est imposée comme quelque chose d’extrinsèque et d’impersonnel ; elle découle au contraire de relations libres entre les personnes, de l’écoute réciproque.

A partir des fruits, nous pouvons distinguer la vérité des énoncés: s’ils suscitent la controverse, fomentent les divisions, insufflent la résignation ou si, au contraire, ils conduisent à une réflexion consciente et mûre, au dialogue constructif, à une dynamique fructueuse.

Un beau programme, que les rédacteurs du Samaritain vont essayer de mettre en oeuvre !

Vous êtes Suisse ? Engagez-vous !

I Media nous présente un court film sur la Garde Suisse Pontificale, qui « vise à “susciter l’intérêt“ des jeunes Suisses pour “la plus ancienne et plus petite armée du monde“. »

Le Pape François est-il fou ?

Evidemment non ! Il est revenu, lors de sa conférence de presse, sur le mariage qu’il a célébré dans l’avion, au cour de son voyage au Chili et au Pérou. L’occasion de parler des sacrements, de la préparation au mariage et du discernement que les pasteurs doivent exercer !

 

Un label pour une conversion écologique

Catholiques, protestants et orthodoxes ont décidé de créer ensemble un label Eglise Verte,; pour encourager les communautés à vivre une véritable conversion écologique :

Le label est un outil à destination des paroisses et Églises locales ainsi que des oeuvres, mouvements, monastères et établissements chrétiens qui veulent s’engager pour le soin de la création.

Vous voulez vous engager dans cette démarche ? Rendez-vous sur le site egliseverte.org !

Plus d’excuse pour ne rien donner à la quête !

Au moment de la quête, dimanche, à l’église Saint-François de Molitor à Paris (XVIe), un nouveau bruit va concurrencer le tintement des pièces et le froissement des billets : le bip sonore qui valide tout paiement sans contact. Des fidèles participant à la messe pourront en effet, juste avant la célébration de l’eucharistie, s’acquitter de leur offrande avec leur carte bancaire.

Le père Didier Duverne, 58 ans, se fait un plaisir de jouer les pionniers. « Cela m’amuse, c’est ludique. Nos paroissiens sont réceptifs à la nouveauté », observe le curé de Saint-François de Molitor.

Lire l’article du Parisien

Prix de la BD chrétienne : un lauréat… et un coup de cœur !

Tous les ans, en janvier, a lieu le Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême. En même temps, un jury remet le prix de la bande dessinée chrétienne. Pour sa 32e édition, ce prix a été attribué à John Bost, un précurseur de Vincent Henry et Bruno Loth (Editions La Boîte à Bulles). Le prix sera remis le 25 janvier à l’église Saint-Martial d’Angoulême.

Pionnier de l’action sociale, John Bost créa au XIXe siècle l’un des premiers centres d’accueil des défavorisés de tous âges, qu’ils soient orphelins, simples d’esprits, épileptiques… Ces infortunés trouvèrent refuge aux asiles de La Force fondés près de Bergerac par ce pasteur d’origine suisse et ses paroissiens gascons.
Le portrait du protestant français le plus emblématique du XIXe siècle dont l’oeuvre contribua à changer le regard posé sur les personnes. Une biographie riche et captivante, retraçant aussi un milieu et une époque.

Plus inattendu peut-être, le Jury a aussi décerné une mention spéciale à Zep (le papa de Titeuf) pour Un Bruit étrange et beau.

Lire la suite

Retour sur les voeux de Macron aux autorités religieuses

Nous avions parlé des voeux en demi-teinte d’Emmanuel Macron aux représentants des cultes. Voici tout de même un passage intéressant :

2018 sera, à cet égard, inscrite sous le signe de la réconciliation et du dialogue. Ainsi nous fêterons cette année le 70ème anniversaire de la déclaration universelle des Droits de l’homme, de l’Organisation des Nations Unies et vous célébrerez aussi le même anniversaire de la création du Conseil œcuménique des Eglises, prélude du rapprochement des confessions chrétiennes et la naissance de l’Amitié judéo-chrétienne de France, après le cataclysme de la Shoah.

Et cette année 1948, ce fut aussi celle de la mort du père Franz STOCK qui fit tant pour le rapprochement entre Français et Allemands, comme celle de l’élection du patriarche de Constantinople, Athénagoras, initiateur d’un processus de réconciliation entre catholiques et orthodoxes.

Tous les échos de 2018 seront ceux de la réconciliation et ils nous conduiront à éclairer le travail qui sera le nôtre, indispensable durant l’année qui vient.

Puisse cette année servir réellement à la réconciliation !

Une nouvelle matinale pour RCF

Une toute nouvelle matinale pour les Radios chrétiennes francophones : Stéphanie Gallet donne désormais rendez-vous à 6 h 50 aux auditeurs pour 2 h 30 de direct. Au programme, de l’information locale, nationale et internationale, de nouveaux chroniqueurs, et des programmes inédits. « Ce qui change le plus est notre nouvelle animatrice, Stéphanie GalletMais nous avons également retravaillé l’ensemble de l’émission, pour donner plus d’informations aux auditeurs : c’est ce qu’ils cherchent en allumant leur radio le matin. »

Lire la suite dans La Croix, ou découvrir la nouvelle matinale en écoutant RCF !

Une appli pour lire les vitraux de la Sainte-Chapelle

Francis Margot. LP/Eric Le Mitouard

Francis Margot, 43 ans, est agent d’accueil à la Sainte-Chapelle depuis vingt ans… « et informaticien à mes heures perdues », ajoute-t-il avec un sourire malin. Car à lui seul, juste un peu secondé par les techniciens du CMN, il a créé de toutes pièces une application qui permet de lire les 1 113 scènes des vitraux de ce « joyau gothique ».

Au milieu de l’église, après avoir téléchargé l’application Vitraux-Sainte-Chapelle, la caméra du téléphone s’allume sur l’écran. L’image du vitrail fixe s’affiche alors en grand sur le téléphone, le nom de la verrière et une courte description de la scène apparaissent. L’application est capable de reconnaître les vitraux les plus éloignés et de les montrer en grand sur l’écran. Magique !

Lire l’article du Parisien

Une statue de Johnny à la Madeleine ?

Non, évidemment ! Mais depuis que ses obsèques ont été célébrées dans l’église parisienne, les fans s’y pressent, comme le relève France Bleu.

Depuis la mort de Johnny, la fréquentation a « largement augmenté » à l’église de La Madeleine. « Je pense que les gens viennent d’autant plus volontiers que son corps n’est pas enterré en métropole », indique le curé Bruno Horaist. L’église a donc laissé dans l’entrée une table avec des photos de la cérémonie hommage à Johnny, ainsi qu’un livre pour que chacun puisse laisser quelques mots à Johnny. C’est déjà le deuxième à être intégralement rempli. Une plaque a également été apposée sur les grilles.

L’église ne peut pourtant pas accueillir un mémorial dédié à Johnny sur la durée. « On ne va pas mettre de statue de Johnny à côté de Jean-Paul II quand même ! », plaisante le père Horaist. Un autre lieu accueillera prochainement les hommages à Johnny, cela a été acté lors du dernier Conseil de Paris.

Béatification en vue pour Mgr Claverie et les moines de Tibéhirine ?

Le décret de béatification de 19 « martyrs » tués en Algérie dans les années 1990 – dont les moines de Tibéhirine et l’ancien l’évêque d’Oran Pierre Claverie – pourrait être signé d’ici fin janvier.

« Chacun d’entre eux a été un témoignage authentique de l’amour du Christ, du dialogue, de l’ouverture aux autres, de l’amitié et de la fidélité au peuple algérien », souligne le P. Thomas Georgeon, moine trappiste postulateur de la cause de béatification, en estimant que le dossier ouvert en 2006 avait avancé rapidement.

Lire la suite

L’évêque de Cambrai hospitalisé

Beaucoup d’entre vous me le disaient depuis des mois : « Père vous êtes fatigué, prenez soin de vous! » Ils avaient raison! Le moteur (le cœur) est bon mais le carburant (le sang) est faible… Le sang est plus que fragile. Il faut affronter comme beaucoup d’autres ce qu’on appelle une leucémie. Le traitement est commencé. Il me donne le temps de prier pour vous, avec vous et pour ceux qui sont infiniment plus touchés que moi !

Mgr Garnier, évêque de Cambrai

« La maison et la famille sont une bénédiction »

Elisabeth II nous livre un bel éloge de la famille et du « home sweet home » pour son message de Noël. Et comme elle est aussi chef d’une Eglise – un peu hérétique, certes, mais bon, c’est Noël, on ne va pas faire la fine bouche 😉 – voici le petit mot sur le Christ qu’elle fait passer tout naturellement :

« Aujourd’hui, nous nous souvenons de la naissance du Christ, dont le seul sanctuaire était une étable à Bethléem. Il connaissait le rejet, les difficultés, la persécution, et pourtant, c’est l’amour généreux de Jésus et son exemple qui m’ont inspiré à travers les bons et les mauvais moments. »

Dieu ose la limite !

« Il faut se méfier des ingénieurs : ça commence par la machine à coudre et ça finit par la bombe atomique » ! Avec humour, Marcel Pagnol pointe du doigt une vraie question : ces formidables progrès techniques qui nous permettent d’avoir tout, tout de suite, partout, sont-ils toujours de vrais progrès ? Quelles limites devons-nous nous imposer et dans quels domaines ?

Lire la suite

Plus que 4 jours ! viens Seigneur !!!

Ô Clé de David, ô Sceptre d’Israël,

tu ouvres, et nul ne fermera,

tu fermes, et nul n’ouvrira :

arrache les captifs aux ténèbres,

viens, Seigneur, viens nous sauver !

 

Les vêpres, c’est par ici ! Et pour chanter ces très belles antiennes Ô, pendant la semaine qui précède Noël, suivez @padreseb !