Les Jésuites sont des Jedis !

starwars_jesuitsLa revue jésuite des US livre une révélation : les Jésuites seraient en fait des Jedis ! Parmi les éléments très documentés de cet article (in English), quelques points d’importance :

Sabres laser. Les Jedis en ont, les Jésuites non. En fait, l’un des premiers actes de saint Ignace après sa conversion a été de laisser son épée sur l’autel d’une église. En même temps, nous avons moins de chances de voir nos mains coupées pendant un duel. […]

Lire la suite

Accueillir des SDF dans le XVIe : l’histoire finit bien !…

LE CENTRE D'HEBERGEMENT POUR SANS-ABRI, DANS LE 16 EME ARRONDISSEMENT DE PARISOn se souvient peut-être des réactions vives de certains habitants du XVIe arrondissement de Paris à l’annonce il y a un an de l’installation d’un centre d’accueil pour SDFs, à deux pas de chez eux : craintes audibles, cris d’orfraie souvent exagérés … Un an après son installation, tout va finalement pas si mal :

C’est sous le regard bienveillant des riverains que le centre «La promesse de l’Aube» a fêté son premier anniversaire. «Le bilan est positif, tant dans la vie du centre que dans les relations avec le voisinage», relève l’association Aurore, qui accueille 203 personnes dans ces bâtiments de bois multicolores, modulaires et temporaires, à la lisière du Bois de Boulogne.

Et c’est Le Figaro qui le dit (…) ICI

 

Le Pape et Twitter, les chrétiens et les réseaux sociaux

CNS-BISHOP-TIGHE-ORDINATION_jpgComment le Pape Benoît XVI a-t-il accepté d’ouvrir un compte Twitter ? Au-delà, quelle place utile de celles et ceux qui croient en Jésus-Christ sur Internet, … : une excellente interview dans la revue jésuite américaine de Mgr Paul Tighe, Secrétaire du Conseil pontifical pour la Culture, baptisé « l’homme le plus agréable du Vatican ». [Les traductions qui suivent sont de l’auteur !]

Comment le compte Twitter du Vatian a-t-il été ouvert ? Le Pape Benoît me dit : « Etes-vous en train de me dire que c’est quelque chose qui me permettra d’atteindre des gens que je ne pourrais pas atteindre autrement, avec des messages courts et porteurs d’espoir, et que cela ne va pas me demander beaucoup de travail ? » « Oui » « Alors allez-y ! Je n’ai pas besoin d’autres explications. »

Lire la suite

D’Ormesson et les religions : l’ouverture en héritage

imagesM406RRZ4Un grand homme nous quitte et nos réseaux sociaux cathos ne cessent de bruisser de son catholicisme. Homme spirituel, ouvert au catholicisme et à Dieu, Jean d’Ormesson n’en fut pas moins un homme ouvert aux autres religions aussi, comme le rappelle justement le site SaphirNews :

« J’appartiens à l’Eglise catholique, apostolique et romaine et j’espère mourir dans cette Église mais, vous savez, je suis ravagé par le doute », avait-il déclaré à France Info en janvier 2016. L’intellectuel, qui croyait en « un Dieu d’amour », ne cachait pas son admiration pour la civilisation musulmane. Dans un entretien au Monde des Religions en août 2016, il rappelle avoir écrit que l’islam est « une civilisation magnifique » est « une grande religion ».

Lire la suite

« La vie, elle est plus grand, avec le Vatican ! »

sans-titrePied de nez (gentil !) à Cécile Chambraud qui dans les colonnes du Monde titre un article « Le Vatican élargit le sens de la vie » ! De quoi s’agit-il :

Réfléchir aux migrations ou aux ventes d’armes, plus seulement à l’avortement et à la contraception : le pape François transforme la mission de l’Académie pontificale pour la vie. […] Depuis un an, le pape François a ouvert les fenêtres de cet organisme un peu figé, dans l’optique d’en faire un instrument du dialogue intellectuel et scientifique avec l’extérieur, et non plus un organe dont la principale fonction serait de donner des leçons de morale reproductive.Lire la suite

Lune et étoiles de décembre : regarder vers le ciel

decouvrez-les-couleurs-des-nuits-decembre_width1024« Le frère Consolmagno voit dans la taille vertigineuse de l’Univers, l’expression de l’immensité du pouvoir créateur de Dieu. », c’est ce que nous partagions avec vous en ces colonnes en juillet dernier. Mais voilà que Décembre nous offre de belles possibilités pour regarder le ciel et la terre ensuite …

D’abord, tout récemment, des images de la Lune la plus éblouissante de l’année que Le Monde nous proposait ce week-end via le blog de Guillaume Cannat. Enregistré dans le Parc national des Cévennes, le « time-lapse » mis en ligne et que l’on retrouve ci-dessous est étonnant …

Et en complément, la revue Science & Vie nous propose de découvrir « les couleurs de décembre dans le ciel » :Lire la suite

« Quand j’écoute Bach ou Mozart, Dieu existe, c’est clair ! »

sans-titreC’est ce que la star du chant lyrique Cecilia Bartoli confie au Monde dans une interview tout à fait intéressante :

Quand survient le moment de grâce, l’instant sacré, c’est prodigieux. Le temps est suspendu. Comme le souffle du public. On est tous transportés. Et c’est encore plus perceptible entre deux mouvements de musique, dans ce qu’on appelle la « pause musicale ». Public, chanteurs et musiciens sont à l’unisson. Oui, on est tous dans un état de grâce.

Et que permet-il ? Il permet de dire que Dieu existe.

Lire la suite

Entourer les personnes à la rue

imagesLes températures s’effondrent et on s’inquiète pour les personnes à la rue (3,5 millions de SDF et personnes mal logées en France, +50% de SDF en 10 ans selon la Fondation Abbé Pierre). Mais souvent on ne sait pas vraiment quoi faire quand on en croise au quotidien.

L’association Entourage, avec son application lancée il y a un an, connecte les habitants entre eux, pour les aider à reconstruire un cercle bienveillant autour des personnes sans-abri de leur quartier. A l’été dernier, son créateur expliquait ainsi au Parisien :

Lire la suite

Omar Sy : plus balaise que le Pape François en Birmanie ?

sans-titreLes médias ont construit un affrontement absurde. D’un côté, Omar Sy qui lance du Bangladesh un appel à dons en faveur des Rohingyas, cette minorité musulmane objectivement martyrisée en Birmanie depuis des décennies. De l’autre, le Pape François, en déplacement en Birmanie, qui avait dénoncé le sort horrible réservé à ce petit peuple, mais que d’aucuns ont trouvé tiède dans le cadre de son voyage.

C’est oublier que le profil des deux n’est pas comparable et que le Pape François est aussi venu comme représentant d’une autre minorité, les catholiques de Birmanie. Un déplacement officiel comme Chef d’Etat ne permet pas tout à fait la même liberté qu’un acteur engagé, comme l’explique François Vercelletto dans Ouest France :

Lire la suite

L’Europe a besoin de nous !

CaptureAprès la session des Semaines Sociales de France sur « Quelle Europe voulons-nous ? », qui rassembla tout récemment près de 2.000 personnes et une brochette d’intervenants de tout premier plan, le travail continue !

Nous avons également entendu l’invitation des autorités françaises à participer activement, à travers des conventions démocratiques, à l’élaboration de cet avenir renouvelé. […] Permettez-nous, donc, d’ouvrir quelques pistes pour redonner de l’élan à l’Europe, dont nous avons compris qu’elle traversait les affres d’une crise d’adolescence. Des propositions que vous serez ardemment invités à critiquer, enrichir, préciser, afin de proposer un Manifeste des Semaines sociales pour l’Europe, qui seront mises au pot commun des réflexions collectives.

Lire la suite

A-Dieu, Frère Henri

img_0871Le Père Dominicain Henri Burin des Roziers est mort avant-hier. Depuis 1978 comme prêtre mais aussi comme avocat, il s’est battu au service des « sans-terres » au Brésil, notamment aux confins de la forêt amazonienne. En 2002, le journal La Vie, avant et après tant d’autres, lui consacrait un portrait :

Sa tête a été mise à prix mais cela ne semble nullement l’émouvoir. À 71 ans, Henri Burin des Roziers ne redoute qu’une chose : l’injustice. Installé depuis dix ans dans le sud du Para, au nord-est du Brésil, cet avocat, religieux dominicain, est devenu la voix des plus démunis : les petits paysans sans terre chassés par les grands propriétaires fonciers. De sa trajectoire qui l’a conduit à braver les pistoleiros et autres ripoux aux confins de l’Amazonie, Frère Henri, comme on l’appelle ici, ne parle qu’à contrecœur : « Ce qui se passe ici est plus important que mon histoire. »

Lire la suite

De la bière dans la box des monastères

sans-titre

Pour soutenir la production monastique, Divine Box propose tous les mois une sélection de produits d’épicerie fine fabriqués par nos frères réguliers. S’abonner, c’est découvrir de bons produits et soutenir cette production.

Il est depuis peu proposé un abonnement spécial bières trappistes, à découvrir ICI. Une occasion de découvrir des produits souvent méconnus, comme la bière de Saint-Wandrille, à l’honneur dans la box d’octobre (voir vidéo ci-dessous).

Lire la suite

Une nuit pour le Bien commun ?

bigger-whiteCe soir est organisée « La Nuit du Bien Commun » au Théâtre Mogador à Paris. X-ième soirée caritative me direz-vous … Sauf qu’ici, les projets soutenus sont connus de beaucoup d’entre nous et méritent le détour : Enfants du Mékong, Entourage, Lazare, Espérance Banlieues, et d’autres encore à découvrir sur le site de l’initiative : https://www.lanuitdubiencommun.com/

Peut-être trop tard pour participer aux petits-fours, pour donner sûrement non !

Le Dorothy se lance à Paris

Logo_test_FORME02_04Nous évoquions il y a peu l’ouverture prochaine du Dorothy, « café-atelier catholique au coeur de Paris ». La peinture à peine sèche, il accueille sa première rencontre ce soir avec une rencontre organisée à 20h avec le Service jésuite des réfugiés en France sur « Réfugiés : comment répondre au défi de l’hospitalité ? » (infos sur l’événement Facebook ICI ).

On peut désormais suivre l’actualité du Dorothy en s’abonnant à leur Infolettre (voir leur site LA) ou à leur page Facebook.

Et son adresse est connue  ! On retrouvera Dorothy au 85 bis rue de Ménilmontant dans le 20e arrondissement. Longue vie à l’équipe porteuse de ce beau projet !

Médecine, fraternité : miracle ?

Surgeons performing surgery in operating Theater.Un homme est brûlé à 95%. Son frère jumeau lui donne de la peau, issue de parties de son corps à cicatrisation rapide. Usant de la capacité auto-régénérante du matériau et après une dizaine d’opérations, le blessé, que les statistiques vouaient à la mort, est tiré d’affaires après des mois de combat.

Sans doute pas un miracle, mais une première médicale et une belle chaîne de professionalisme et de fraternité à découvrir ICI.

Ecriture inclusive : paresse et prétention ?

C’est en tous cas la conclusion de Laurent Stalla-Bourdillon, aumônier des parlementaires, dans les colonnes de La Vie.

L’irruption de l’écriture inclusive a mis l’Académie Française en émoi. L’occasion nous est offerte de réfléchir à nouveau à la signification de la langue, de la parole et de l’écriture. Savons-nous distinguer le rôle de chacune ? Réalisons-nous que la manière dont nous parlons et dont nous écrivons révèle bien des choses de notre vie intérieure ?

C’est intéressant et c’est à lire ICI.

Il ne suffit pas de nous indigner

« Il ne suffit pas d’en rester au malaise de tous ces gens qui n’ont pas de quoi vivre et résident dans la rue à deux pas de chez nous,
Il ne suffit pas de nous indigner,
Il ne suffit pas de les regarder de haut… ou, pire, de ne plus les voir, devenus indifférents,
Il ne suffit pas de nous dire que nous sommes tous des pauvres en quelque chose (même si c’est aussi vrai),
Il ne suffit pas de parler de la pauvreté et des pauvres en général… »

Le reste à découvrir chez : Zabou chez Zabou

Alzheimer : les émotions restent

On connaît sûrement des proches amenés à accompagner un parent atteint de la maladie d’Alzheimer. Souvent, ils témoignent de leur découragement : tant d’énergie investie qui se fracasse sur l’oubli terrible que provoque cette maladie … Un récent article de Sciences et Avenir semble pouvoir les encourager à nouveau : l’oubli perdurera hélas mais les patients semblent rester sensibles aux émotions, ce qui redonne une valeur particulière à la présence des aidants autour d’eux.Lire la suite

Accueil des pauvres : la Diaconie, kezako ?

 

wdp_logo_fre_0Au lendemain de la Journée mondiale des Pauvres, voulue par le Pape François sous le thème « N’aimons pas en paroles mais par des actes », nous pouvons (re-)découvrir utilement ce qu’est la Diaconie. Dans une très intéressante contribution préparatoire à l’Université de la Solidarité et de la Diaconie, qui s’est tenue tout récemment à Lourdes, le Père Etienne Grieu nous propose quelques éléments :

Si vous interrogez des chrétiens en leur posant la question, pour vous c’est quoi l’Église, comment la définissez-vous ? Lire la suite

Migrant’scène, une autre approche

Couv-Ddp-FMS-2017-212x300

Hier, la Cimade a lancé dans 60 villes en France le festival Migrant’scène. Jusqu’au 10 décembre, au travers de rencontres, d’une exposition, de projections de films, de débats, il a pour objectif de porter un regard différent sur les migrations.

Après le temps des actions de solidarité, dans un rapport aidant-aidé, face à l’urgence, pour pallier les manques de l’Etat, il s’agit de faire connaître la richesse des projets où chaque personne, qu’elle soit d’ici ou d’ailleurs, est actrice à part entière, force d’initiative ou de proposition, force de parole ou de réflexion, sur un pied d’égalité.
Il est temps de montrer que, même si c’est difficile, même si cela ne va pas de soi, penser ensemble, agir ensemble, malgré toutes nos différences, permet d’avancer et de construire un monde plus juste, plus ouvert, plus fort, justement grâce à nos différences.

Tout le programme à retrouver ICI.

Prière pour l’Europe

imagesNTNYF3IPAlors que se rassemblent plusieurs milliers de participants à la 92e session des Semaines Sociales de France sur le thème « Quelle Europe voulons-nous ? », on peut partager la prière pour l’Europe proposée par feu le Cardinal Martini :

Père de l’humanité, Seigneur de l’histoire,
Regarde ce continent auquel tu as envoyé des philosophes, des législateurs et des sages, précurseurs de la foi en ton Fils mort et ressuscité.
Regarde ces peuples évangélisés par Pierre et Paul, par les prophètes, les moines et les saints.
Regarde ces régions baignées par le sang des martyrs et touchées par la voix des réformateurs.
Regarde les peuples unis par de multiples liens et divisés par la haine et la guerre.
Donne-nous de nous engager pour une Europe de l’Esprit, fondée non seulement sur les accords économiques mais aussi sur les valeurs humaines et éternelles : une Europe capable de réconciliations ethniques et œcuméniques, prompte à accueillir l’étranger, respectueuse de toute dignité.
Donne-nous de regarder avec confiance notre devoir de susciter et promouvoir une entente entre les peuples qui assure pour tous les continents la justice et le pain, la liberté et la paix.

Toutes les infos sur la session des SSF, c’est par ICI, la possibilité de suivre les débats via la Wikiradio de l’Université catholique de Lille, c’est par LA.

L’Europe, Taizé : l’enthousiasme !

Portrait du Frère Aloïs, prieur de la communauté de TaizéAlors que s’ouvre demain la 92e session des Semaines Sociales de France sur le thème « Quelle Europe voulons-nous ? », Frère Aloïs, Prieur de la Communauté de Taizé, qui sera responsable du « fil rouge théologique » du rassemblement, évoque dans les colonnes de La Vie son approche de l’Europe.

Nous avons trop longtemps considéré l’Europe à travers le seul prisme économique, or nous ne pouvons pas avancer dans ce domaine si la dimension spirituelle est absente. Elle nous ouvre à l’humain, nous permet de mieux comprendre l’histoire des différents pays, et donc leurs positions actuelles. Pour donner un nouveau souffle à l’Europe, confrontée à de multiples problèmes économiques et politiques, il s’agit de faire jaillir une étincelle d’enthousiasme.

Lire la suite

Nicole Ferroni, Pape François : même combat ?

sans-titreAprès le cri d’alarme de 15.364 scientifiques sur l’état de la planète, relayé en France par le journal Le Monde, la dernière chronique de Nicole Ferroni sur France Inter résonne en effet en écho avec un certain nombre de points de Laudato Si, l’encyclique du Pape François, de manière tonique et sincère.

On peut l’écouter ICI.

Pour les retardataires ou les consciencieux, on peut relire l’encyclique en cliquant et, pour les faignants, on peut, parmi d’autres excellentes recensions, lire la contribution de Christian Mellon sj aux Semaines Sociales de Rueil sur « Laudato Si : continuités et révolution » en cliquant ICI.

Le commérage : « pas de ça chez moi » ?

sans-titreOn se souvient probablement d’une méditation du Pape François sur le « commérage », les ragots , les rumeurs, dans nos églises mais aussi dans le monde :

La langue, les commérages, les ragots sont des armes qui chaque jour assaillent la communauté humaine, en semant envie, jalousie et avidité du pouvoir. Avec elles, on peut en arriver à tuer une personne. C’est pourquoi parler de paix signifie aussi penser à tout le mal que l’on peut faire avec la langue.

Bien sûr, tout en comprenant voire en accueillant avec piété filiale ce propos du Saint-Père, nous pouvons nous dire facilement que ceci concerne les autres et que, bien entendu, nous n’en sommes pas les auteurs ni même les complices. Pourtant, Lire la suite

Après Simone à Lyon, Dorothy à Paris !

Dorothy-Day-fondatrice-journal-The-Catholic-Worker_0_729_554Vous connaissez peut-être Le Simone, « café culturel au cœur de Lyon », inauguré par Les Altercathos (« Les alternatives catholiques » en texte plein), « association de laïcs lyonnais qui n’a pas une vocation cultuelle mais culturelle ». L’initiative vaut le détour, d’autant qu’une de nos fidèles amies du Samaritain en est de mémoire l’une des co-fondatrices et un pilier …

Mais voilà que Simone à Lyon semble envoyer sa cousine Dorothy à Paris ! Projet de « café-atelier catholique » à venir dans la capitale, Foucauld Giuliani, son coordinateur, explique dans les colonnes de La Croix l’attachement à Dorothy Day, journaliste et militante catholique, dont le procès en béatification a été ouvert en 2000, aussi bien que l’essence du projet :

L’idée, c’est de proposer un lieu qui prenne en compte toutes les dimensions de la personne humaine : la sociabilité, le travail, la vie politique et spirituelle.
Bien que créé par des chrétiens, ce lieu ne leur sera pas réservé. Nous sommes plutôt convaincus qu’assumer nos convictions sera la base d’un dialogue sincère avec les autres clients du café.

[…] Nous avons choisi Dorothy Day car cette Américaine catholique engagée incarne des choses essentielles : le souci du bien commun, la défense des plus faibles et la vie spirituelle.

Lire la suite

Pauvreté en France : urgence et solidarité

rapscLe Secours catholique a publié ce 9 novembre son rapport sur l’état de la pauvreté en France. Comme sa Présidente Véronique Fayet l’indique dans une interview au journal Le Monde :

La pauvreté ne recule pas. Les personnes rencontrées disposent d’en moyenne 548 euros par mois, 3 euros de plus qu’en 2010 ! Celles qui ont un revenu – et 52 % des personnes accueillies sont actives – voient, elles, leurs ressources progresser, dans la même période, de 10 euros, bien moins que le renchérissement du coût de la vie.

Enfin, près d’un ménage sur cinq (19 %) n’a aucune ressource, soit cinq points de plus qu’en 2010, dont 53 % d’étrangers. On assiste donc à une stagnation sans amélioration, avec le risque d’une banalisation car tout semble indiquer que, depuis quatre ou cinq ans, on s’habitue à ces taux élevés d’une pauvreté qui touche par ailleurs maintenant près de 3 millions d’enfants.

Lire la suite

L’Europe : un enjeu pour les chrétiens

Logo-des-Semaines-sociales-de-FranceDepuis plus d’un siècle, les Semaines Sociales de France rassemblent plusieurs milliers de chrétiens autour d’un enjeu de société, à la lumière de la Pensée sociale de l’Eglise. Cette année, « Quelle Europe voulons-nous ? » est proposé au discernement des participants qui seront en novembre à Paris.

Le projet européen a réussi la prouesse de pacifier un continent qui n’avait jamais connu plus d’un demi siècle de paix. Aujourd’hui, en France et chez nos voisins, l’anathème et le slogan tiennent trop souvent lieu de débat. Le projet européen peine à rassembler : la montée du scepticisme et du rejet, nette en Grande-Bretagne, plus variable dans d’autres pays, ne permet plus d’entendre les raisons de l’adhésion.
Les Semaines Sociales de France se rappellent que le projet européen a été bâti grâce à des chrétiens engagés, qu’elles ont travaillé périodiquement le sujet, ce qui leur donne une légitimité pour établir un diagnostic et ouvrir le débat sur le projet européen. Elles s’appuient sur une année d’échanges organisés par les antennes régionales, les travaux et témoignages d’analystes et d’acteurs français et européens, celles des réseaux partenaires dont IXE (Initiatives de Chrétiens pour l’Europe). Après les élections en France, puis en Allemagne, le moment est propice pour intervenir dans un débat refondateur.

Lire la suite

« La peur des migrants n’est pas une peur chrétienne »

IMG_0009Comme le relate Paris Notre-Dame, l’accueil des migrants était à l’ordre du jour, vendredi 29 septembre, du conseil élargi de l’archevêque. Cette question intervient dans un contexte tendu : devant l’exhortation incessante du pape à accueillir ceux qui fuient leur pays, certains émettent de franches réserves. Mgr Denis Jachiet, évêque auxiliaire de Paris, y revient.

Face aux migrants, la plupart des gens ressentent un danger. Ils les assimilent, je crois, à des peurs ancestrales liées à la question des invasions et à la peur de l’islam. Mais cette peur n’est pas chrétienne. Une peur chrétienne serait une peur de pécher, de ne pas vivre l’Évangile. La peur païenne, c’est la peur d’être envahi. Et celle-ci nous conduit à ne plus penser l’Évangile comme un trésor à annoncer mais comme une espèce de capital en train de se perdre pour des raisons géopolitiques. C’est triste. C’est prendre l’Évangile à l’envers.

L’intégralité de l’interview à retrouver ICI

« Vis, aime, rêve et crois ! »

img_0800Ne capitule pas devant la nuit : souviens-toi que le premier ennemi à soumettre n’est pas en dehors de toi : il est à l’intérieur. C’est pourquoi, ne laisse pas de place aux pensées amères, obscures. Ce monde est le premier miracle que Dieu ait fait, et Dieu a mis entre nos mains la grâce de nouveaux prodiges. Foi et espérance vont de pair.

Ce n’est qu’une citation parmi d’autres de cette incroyable catéchèse du Pape Francois pour les jeunes ! Dans un océan de doutes, d’incertitudes, d’amertume parfois, cette contribution arrive comme une « torpille » heureuse, à découvrir et partager, auprès des jeunes et des moins jeunes !

Et on peut la retrouver en cliquant sur le lien suivant : https://fr.zenit.org/articles/vis-aime-reve-et-crois-lecon-de-vie-a-un-jeune/

Les jeunes souhaitent trouver dans l’Eglise une famille

jeunes5Les jeunes souhaitent trouver dans l’Eglise « une maison, une famille et une communauté » et l’Eglise entend « se laisser stimuler par eux » en vue d’un renouveau missionnaire. C’est ce qui ressort du compte-rendu du Secrétariat général du synode des évêques, au terme du séminaire international sur la situation des jeunes dans le monde, qui a eu lieu du 11 au 15 septembre 2017, à Rome.

Un beau projet ambitieux pour notre Eglise, avec jeunes et moins jeunes …

Un compte-rendu de ces échanges à retrouver sur zenit.org ICI

Un parvis pour les Bénédictines du Pesquié

DCIM100MEDIADJI_0069.JPGUn site incroyable, des religieuses volontaires et souriantes, une vidéo avec certaines scènes proches de celles avec Sœur Clotilde dans Les gendarmes de Saint-Tropez … : découvrez et partagez l’appel des sœurs de l’Abbaye du Pesquié en Ariège ! Vite, dédicace de la basilique prévue le 22 octobre !

Toute les infos sur ce projet et l’occasion de découvrir cette belle communauté, qui avait déjà fait forte impression dans l’émission « Dans les yeux d’Olivier »,  c’est par ICI.

80 ans d’oecuménisme au Groupe des Dombes

Le Groupe des Dombes, groupe œcuménique qui réunit chaque année 40 théologiens et pasteurs francophones, catholiques et protestants, pour étudier des questions controversées entre leurs Eglises, fête en 2017 ses 80 ans.

La réunion de l’été 2017 a souligné ce jubilé par deux événements particuliers: une rencontre avec le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon et ordinaire du lieu, et la pasteure Emmanuelle Seyboldt, nouvelle présidente du Conseil national de l’Eglise protestante unie de France (EPUdF).

Les deux responsables d’Eglises sont venus dire au Groupe des Dombes toute l’importance qu’ils attachent au travail d’une telle instance. Importante non seulement par les documents qu’elle produit à intervalles réguliers, mais aussi, comme l’a souligné le cardinal Barbarin, par “le témoignage de votre fidélité à votre mission, sur la durée, dans un esprit fraternel”. La pasteure Emmanuelle Seyboldt a, à son tour, relevé “la qualité de la conversation que vous tissez, telle une tapisserie sur laquelle les Eglises, grâce à vous, pourront ensuite broder leur tâche d’unité”.

La suite à lire ICI