Bon Ramadan !

chiraz-620x349Le Ramadan commence et des évêques comme le Service National pour les Relations avec les Musulmans (CEF) ont tenu à envoyer leurs vœux à la communauté musulmane :

Tandis que vous vivrez le mois de Ramadan, nous vivrons le temps de la Pentecôte où Jésus a promis le Saint Esprit de Dieu à la multitude de l’humanité. Aussi nous sollicitons avec force dans notre prière quotidienne l’Esprit Saint pour chacun de vous, pour vos familles et vos communautés.

On peut retrouver un certain nombre de ces messages ICI. On peut aussi envoyer nos meilleurs vœux aux musulmans qui nous sont proches.

Allez : mettons l’école au bistrot !

MG_8729-1440x600Un fantasme peut-être pour certains – rétrospectivement – et a fortiori en ce vendredi de Carême mais pourtant, non, il s’agit de bien autre chose : pour aider une école du Ventoux dans sa vie quotidienne, le bistrot fait cantine :

Dans cette cantine, pas de restes dans les assiettes pour ces enfants qui ne sont pas peu fiers de manger au restaurant tous les midis. Ils ont entre 6 et 11 ans et sont déjà de fins gourmets… Au menu du jour : crème de courgettes, filet de limande meunière et purée de potimarron.

Ils sont treize à table, aucun apéritif ne peut être servi en présence des enfants : une belle histoire de Carême en somme et une belle histoire tout court à découvrir ICI.

Prendre un enfant par la main …

imagesYves Duteil résonne dans nos oreilles et pourtant il s’agit de donner la main ou être en proximité corporelle de quelque manière que ce soit qui procurerait de l’apaisement, même en fin de vie, comme Sciences et Avenir nous le dit :

Le toucher joue un rôle important dans la communication interpersonnelle, affectant notre bien-être. Ainsi, il a été montré antérieurement que le toucher peut réduire le stress et la douleur chez l’humain.

Alors voilà indirectement un éloge – scientifique ! – à la tendresse à retrouver ICI

L’Eglise pourrait être moderne ?!…

sans-titreOui, quand en particulier elle accueille un rassemblement de start-ups cathos et aussi quand c’est raconté par une « journaliste laïque » qui semble arriver là un peu par hasard :

Il est loin, l’imaginaire traditionnel austère et pieux, empli de silence et de pénitence. C’est au contraire l’image d’une Eglise dépoussiérée, ancrée dans son temps et bien dans ses baskets, qui se dégage à notre arrivée. Si les murs du collège des Bernardins rappellent une ambiance monacale, ils abritent ce jour-là un petit village de l’innovation où les acteurs de la Church Tech partagent un temps convivial de networking avant la conférence.

Certains auront reconnu l’image et tous les autres peuvent lire cet article utile et tonifiant ICI.

Accueillir l’homosexualité d’un(e) proche

image_previewC’est le thème que le centre jésuite Manrese en banlieue parisienne propose pour un week-end en mai.

Les nouvelles législations sur le mariage et les débats qu’elles ont provoqués ont divisé notre société et parfois les familles, révélant des incompréhensions, des souffrances liées à la place et à la reconnaissance dans la société et dans l’église des personnes homosexuelles. L’objectif de ce week-end est d’aider des personnes (familles, parents, amis) touchées par la révélation de l’homosexualité d’un proche, à se situer dans la foi, face à cette réalité. Dans un climat d’écoute, d’échanges, de prière, on fournira des repères pour aider chacun à mieux comprendre et accueillir cette réalité qui remet en cause des manières de penser et de vivre.

A découvrir et partager ICI

Sida, soins palliatifs, écologie : la vie avant tout

Antonio-Ugidos-bataille-fermeque-permettant-lacces-souhaitent-soins-palliatifs-respectee_0_729_647Association surprenante me direz-vous ! C’est pourtant ce qui a rythmé le parcours d’Antonio Ugidos, Délégué général sortant de l’Association pour les Soins Palliatifs (ASP Fondatrice), interviewé dans les colonnes de La Croix.

Quand je pense aux années d’Aides, où l’on mourait beaucoup, ce que l’on souhaitait alors, ce n’était pas d’accommoder les conditions de la mort, mais c’était de vivre. Vivre et combattre surtout la maladie, plutôt que mourir.

Lire la suite

Un jour, ça ira

imagesY3VA1XAGC’est le titre d’un documentaire, sorti récemment en salles, qui raconte l’histoire – entre autres – de Djibi, jeune ado pétillant et courageux, en transit dans un centre d’accueil. Celui qui se définit comme un « serial déménageur » et transporte dans son sac les « robes de princesse » de sa maman, sa « collègue déménageur », nous donne une belle leçon de vie comme sur le plateau de l’émission C à vous ci-dessous. L’histoire finit bien : sa famille a trouvé un toit définitif, son père a pu les rejoindre, il a sa chambre à lui (mais pas encore de PS4 !).

Dans la vidéo ci-dessous, on pourra se dispenser de la fin politico-pipole à partir de 4:07 et aller le voir le film en salles en cliquant ICI.

Lire la suite

Marcher pour vivre à nouveau

imagesZI15VFO5Non, il ne s’agit pas d’une nouvelle prévente pour les routes de Compostelle mais de l’histoire d’Hugo, 15 ans, multirécidiviste, à qui la Juge a donné un choix : retourner en prison ou marcher 3 mois, plus de 1.600 km, coupé du monde et accompagné seulement d’un éducateur. Une main tendue pour prendre du champ et imaginer l’avenir autrement que dans les trafics et la délinquance.

Une belle histoire de vie, d’envie, de nouveau départ que nous propose le JT du soir de France 3. Un chemin de foi, de tentations, de volonté, de résurrection … de confiance et d’espérance !

Des ordures faire naître de la culture

BELGAIMAGE-131590675-696x464La scène se déroule en Turquie, où des éboueurs ont récupéré pendant plusieurs mois les livres abandonnés pour ouvrir une bibliothèque. Complétée par les dons volontaires des habitants des quartiers avoisinants, elle a finalement ouvert au grand public avec l’aide des autorités locales. C’est écologique, certes, mais c’est aussi une belle histoire à découvrir ICI.

Défendre le ciel à 6 ans

plutonMalgré son jeune âge (6 ans), Cara Lucy O’Connor, jeune Irlandaise qui souhaite devenir astronaute, aimerait que Pluton ne soit plus considérée comme une « planète naine ». Elle entreprend donc la NASA en ce sens, en posant sa candidature (mais pour plus tard !) et en informant l’agence qu’elle trouvera sa propre planète qu’elle appellera « Licorne » … Une histoire céleste à découvrir ICI

f(x) = -ax² + bx + c

imagesMais qu’est-ce que Jésus a bien voulu nous dire par là ?…

Un indice ci-contre, vous pouvez demander de l’aide à un ami prof de maths et, en désespoir de cause, la réponse est ICI.

Ca ira mieux demain ?

5a3cd8be9ee3bNous nous inquiétons souvent de la marche du monde en étant parfois tentés par le « c’était mieux avant » … La revue en ligne Usbek & Rica nous rappelle en quoi cette tentation n’a aucun fondement historique et peut être dévastatrice et coupable.

Ce [que Johan Norberg] nous dit est plutôt convaincant. Chiffres à l’appui, il montre que nous vivons plus longtemps, en meilleure santé, que la pauvreté recule, l’éducation progresse, le savoir global se développe… L’homme n’est pas stupide au point de se risquer à un plaidoyer pro bono pour un libéralisme synonyme de paradis terrestre, même si à l’évidence ça le démange. Il est même assez malin pour défendre l’idée que plus on décrète que tout va mal, plus on favorise l’émergence des mouvements populistes, car les gens ont tendance à les croire et à se réfugier dans le trumpisme et ses avatars : « Dès que nous perdons de vue les progrès accomplis, nous recherchons des boucs émissaires pour les problèmes qui persistent. »

Lire la suite

Débattre de bioéthique

Bandeaux-Bioethique1-1024x341Vous le savez, le gouvernement a lancé il y a peu des Etats généraux de la bioéthique, en vue de la prochaine révision des lois éponymes. L’Eglise de diverses manières nous invite à nous former aux enjeux majeurs de ces débats et à penser la contribution que nous pourrions apporter comme citoyen.

Lire la suite

Deviens scout et deviens … Jean Dujardin !

Jean-Dujardin-Le-scoutisme-m-a-permis-de-realiser-que-j-existais_articlePas certain que cette assertion soit totalement prédictive mais néanmoins le témoignage de Jean Dujardin sur le plateau du JT de TF1 est intéressant. Il y revient sur les deux périodes de sa vie qui lui ont permis de se construire et de prendre confiance en lui : ses années de scoutisme et son passage à l’armée.

C’est Pélerin qui nous en parle et c’est à retrouver ICI.

La vie consacrée : un témoignage d’amitié

sans-titreTous les 2 févriers, l’Eglise catholique célèbre la vie consacrée. Dans un très bel édito sur RCF, Véronique Margron nous explique comment les religieux et religieuses forment le visage d’un Dieu de consolation au milieu du monde, à l’instar des 19 témoins d’Eglise en Algérie qui seront prochainement béatifiés.

 À travers les plus de 30. 000 religieux et religieuses de notre pays, et tous les autres consacrés, se dit la vérité de l’engagement pour une « humanité plurielle » et plus juste. Ils ne sont pas là pour se faire remarquer, pas plus que ne le voulaient les 19 témoins de l’Église en Algérie. Ils sont des femmes et des hommes ordinaires, cabossés. À travers un art de vivre, initiés par des pionniers – fondateurs et fondatrices des Instituts religieux- Ils désirent seulement dire par leur chair qu’il est heureux – gravement heureux – de faire de l’Évangile du Christ, doux et humble de cœur, son destin et sa force.

Merci à elles et à eux, belle fête en ce jour ! Soyons « gravement » heureux ! Le texte de Véronique Margron à retrouver ICI

Des cartons pleins pour la solidarité

84412_agir-solidarite-carton-plein-650x380À Paris, Carton plein 75 collecte les vieilles boîtes réutilisables et organise des déménagements. Un projet de réinsertion sociale mais aussi écologique : recyclage de cartons et de matériau destinés au déménagement, auquel a été décerné le Prix Initiatives Laudato Si par le Ceras

Dans l’atelier-boutique du XVIIIe arrondissement, plusieurs personnes s’affairent autour de cartons usagés. Ces « valoristes », comme on les appelle dans l’association Carton plein 75, collectent des emballages en bon état, les revendent et organisent aussi des déménagements. Un emploi qui permet à ces salariés en insertion de restructurer leur vie. « Travailler permet de lever certains freins sociaux et personnels. Nous guidons les valoristes dans leurs projets et préparons leur avenir », explique Julie, l’une des accompagnatrices socioprofessionnelles de l’association. L’important est que chacun puisse se réinsérer à son rythme. « On adapte la tâche à la personne. Chacun prend son temps selon ses besoins », précise-elle.

C’est le journal La Vie qui nous en parle et c’est à retrouver ICI et le site de l’association c’est par LA.

A Davos : du Bien mais pas que …

sans-titreOn se demande bien ce qui se passe voire à quoi sert le Forum annuel à Davos. D’aucuns n’y voient que le rassemblement des riches et des puissants au service d’une mondialisation néo-libérale et inégalitaire. Et pourtant on y rencontre aussi des responsables d’ONG ou encore le boudhiste Matthieu Ricard, comme l’indique La Croix.

Avec le temps, j’ai découvert qu’il y a en réalité plusieurs Davos. Celui des chefs d’entreprise qui font des affaires dans les hôtels. Mais aussi celui de scientifiques, d’entrepreneurs sociaux, de spécialistes de l’environnement. Des gens que j’admire et que je peux rencontrer en personne, devenir ami avec eux et créer ensemble une sorte de réseau pour promouvoir un monde plus bienveillant qui prend soin des générations futures.

L’endroit aussi pour trouver des financements pour des projets de développement. Mais aussi pour retrouver certains dirigeants avec lesquels on peut être en total désaccord. Le Président Trump semble à cet égard faire l’unanimité contre lui. Une interview à retrouver ICI

Confiance et espérance pour l’Islam

Wafaa-Samir-edito

Virginie Larousse livre un édito dans le Monde des Religions qui aurait toute sa place dans les colonnes du Samaritain ! Partant des inquiétudes portant sur l’Islam, elle indique aussi des porteurs de renouveau en son sein dont on ne parle pas assez.

Quand on me parlait d’islam, je pensais calligraphie arabe, miniatures persanes, aiguières en cristal de roche, céramiques aux teintes d’or et de miel, voyages d’Ibn Battuta, danses mystiques, poésie bédouine, Maison de la Sagesse à Bagdad, jardins de Cordoue… Quelques années plus tard, stupéfaction : la religion musulmane est devenue synonyme de fanatisme, de violence, de terrorisme. […]  Il importe également de rallumer les étoiles, de renouer avec la beauté. Pour sortir de cette voie, il est plus qu’urgent de faire entendre d’autres voix.

Et de citer un proverbe africain bien connu par ici : « L’arbre qui tombe fait plus de bruit que la forêt qui pousse ». A lire in extenso en cliquant LA

La patience au service de la Paix

Deux-freres-refugies-somaliens-jouent-aeroport-Leonard-Vinci-Romede-arriveee-Italie-couloir-humanitaire-parraine-Communaute-SantEgidio_0_

Fort intéressante interview dans La Croix de Mauro Garofalo, responsable des relations internationale de la communauté Sant’Egidio. Si sa première vocation a été de prendre en charge les pauvres de quartiers déshérités à Rome, elle a aussi été un acteur majeur dans la résolution de conflits armés en Afrique. L’occasion de découvrir une foi utile au service de la Paix et aussi qu’on peut soigner les esprits, même si c’est long.

Il est important, aussi, d’insister sur notre place de croyants. Nous sommes des croyants, avant d’être des Occidentaux chrétiens. Or les conflits pour lesquels nous intervenons en tant que médiateur se déroulent, en majorité, dans des pays musulmans, comme le ­Niger ou la Guinée Conakry. Mais nous sommes perçus comme des gens de foi. Ce respect entre les religions nous protège, nous soutient. Pour discuter, nous ouvrons les portes de notre monastère, pas d’un centre des congrès.

Lire la suite

En Ehpad, du cœur et de la tendresse

Le-temoignage-fort-d-une-infirmiere-dans-un-Ehpad_articleEn marge des protestations des personnels et « familles usagères » des Ehpad, on découvre par ce très beau témoignage dans Pèlerin le quotidien de celles et ceux qui accompagnent nos aînés :

Une bonne journée, c’est quand vous passez à côté d’un résident et qu’il vous caresse la main, sans qu’il soit besoin de mots. Ça, c’est une belle journée. Mais cela tient aussi aux relations professionnelles, à la qualité de la vie d’équipe.

Lire la suite

#Fakenews : les Français en phase avec le Pape

adobestock-50828321_3_729_674Le Pape dans son message en vue de la prochaine journée mondiale des communications sociales parle de la vérite et critique durement  les fake news. Les Français interrogés par La Croix dans un sondage sur la confiance qu’ils accordent aux médias semblent porter les même préoccupations.

Les Français attendent avant tout une information fiable, très loin devant un journalisme engagé ou porteur de solutions. Le clivage éducatif et social s’est accentué dans la façon de s’informer et la perception de certains événements. Dans ce climat de confusion accentué par les réseaux sociaux, les Français plébiscitent une éducation aux médias, notamment pour démasquer les « fake news ».

Nous continuerons néanmoins au Samaritain à tenter de mettre en valeur des solutions, à défaut de se réclamer d’un « journalisme engagé » ! Et en attendant, on peut lire les résultats de cette intéressante enquête ICI.

Le Samaritain a enfin son appli mobile !!

StayingAliveAh bah non en fait mais l’application Staying Alive permet néanmoins de devenir un Bon Samaritain ! Comme l’indique Philippe Chapleau sur son blog Lignes de défense hébergé par Ouest-France :

Utilisée depuis un an par la BSPP [Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris], l’application pour smartphone nommée Staying alive permet de géolocaliser les sauveteurs volontaires se trouvant à proximité d’une victime en arrêt cardiaque (3 par jour sur l’espace public parisien) et de leur proposer d’intervenir en attendant l’arrivée des pompiers.

Pour retrouver l’appli à télécharger c’est par ICI, pour savoir comment vous former aux premiers secours c’est par LA ou encore LA.

Un missionnaire ne parlerait pas du Christ ?!

sans-titreEn tous cas, pas tout de suite ! C’est ce que le théologien jésuite Christoph Theobald affirme dans une interview à Radio Notre Dame reprise par Croire.com, en marge de la sortie de son livre « Urgences pastorales : comprendre, partager, réformer » (éditions Bayard).

Il ne faut donc pas parler de Jésus ?
C. T. : Surtout pas ! Il faut d’abord que l’autre sente que je suis là devant lui, pour lui, de manière gratuite. Quand aura lieu une conversation d’une véritable profondeur, je pourrai peut-être à tel ou tel moment me présenter comme chrétien, mais c’est parce que nous serons sur un terrain sur lequel l’autre pourra m’entendre.

La priorité est à donner à la proximité – notre quotidien est terre de mission – et à la qualité de la relation avec l’autre. C’est très intéressant et à retrouver ICI.

 

Des ponts, pas des murs

Image-1024-1024-3656399On se souvient de l’appel du Pape François à l’occasion du 25e anniversaire de la chute du Mur de Berlin en 2014 :

Que se développe toujours plus une culture de la rencontre, susceptible de faire tomber tous les murs qui divisent encore le monde, et pour que jamais plus des innocents soient persécutés et parfois tués pour leurs croyances ou leur religion. Nous avons besoin de ponts, pas de murs !

Et bien voilà que le trublion Boris Johnson propose de construire un pont reliant la France à la Grande-Bretagne. « Chiche! » aurait répondu Emmanuel Macron, sans que l’on sache à quel degré. Pour autant, Ouest France nous propose un article passionnant sur les contraintes d’un tel projet, en reprenant en illustration quelques unes des plus impressionnantes constructions au Monde … On ne sait si cela rapproche les peuples mais on en reste bluffé par le génie humain ! A retrouver par ICI.

 

 

« Les cathos ont fait mieux que les gauchos ! »

sans-titrePied de nez amusant sur un sujet sérieux : alors que la presse est majoritairement écrite par des femmes, aucune d’entre elles n’accède à la tête des rédactions. Dernier épisode en date pour le Parisien, où 77 femmes journalistes femmes ont candidaté sans qu’aucune n’ait été retenue. Il est néanmoins une exception :

La seule qui ait  durablement exercé cette fonction, transformant en profondeur son  journal, c’est Dominique Quinio, grande directrice de « La Croix » entre  2005 et 2015. Et oui, chers amis, les cathos ont fait mieux que les  gauchos!!

Une chronique de Sonia Devillers sur France Inter à retrouver ICI.

RIP Paul Bocuse

imagesAlors que l’une des figures majeures de la gastronomie française nous quitte, Twitter nous rapporte une de ses citations :

Il n’y a pas de bonne cuisine si au départ elle n’est pas faite par amitié pour celui ou celle à qui elle est destinée.

Nous n’avons pas tous son talent mais, forts de cette invitation, nous pourrons œuvrer à faire vivre sa mémoire ! Nos prières l’accompagnent ainsi que les siens.

Bioéthique : l’Eglise doit poser les questions importantes …

sans-titreC’est l’un des messages de Dominique Quinio, Présidente des Semaines Sociales de France et Membre du Conseil Consultatif National d’Ethique (CCNE), dans une interview donnée à la Matinale de RCF.

Dans un tel débat, l’Eglise catholique entend bien faire entendre sa voix. Il est important qu’elle continue à s’exprimer, mais pas sous un mode condamnant, car cela n’aura aucune incidence. Mais elle doit poser les questions. L’Eglise doit amener les gens à se poser les questions importantes » estime la membre du CCNE, concluant en affirmant que « les chrétiens se posent des questions, et ne se laissent pas forcément entraîner face à ces questions contemporaines ».

Lire la suite

On a volé la Lune !

220px-Lunar_libration_with_phase2Levant les yeux au ciel cette nuit, vous pourriez vous étonner de ne pas voir la Lune… C’est normal puisque c’est soir de nouvelle Lune, ce qui ouvre la possibilité si le temps s’y prête d’observer les astres sans son encombrante luminosité.

L’occasion de se poser tout un tas de questions, par exemple y a-t-il de la vie dans l’univers ? Que voit-on dans le ciel : Dieu, le paradis, … ? Le jésuite Guy Consolmagno, ancien Directeur de l’Observatoire du Vatican, y revient dans une fort intéressante interview :

Lire la suite

Jacques Hamel, Thomas, Benoît, … : confiance et espérance !

Samuel-Lieven_0_729_486Le Journal La Croix nous en informe, le premier prix Jacques Hamel a été décerné à Samuel Lieven, journaliste en sa rédaction. Ce prix a été créé en 2017, après l’assassinat du père Jacques Hamel dans son église de Saint-Etienne-du-Rouvray pour «distinguer un travail journalistique, quel que soit le support (presse écrite, radio-télévision, multimédia), qui met en avant les initiatives de paix et les démarches de dialogue interreligieux». L’article primé porte sur Thomas et Benoît, deux frères élevés dans une famille catholique. L’un va penser devenir prêtre, l’autre se convertit à l’islam. C’est le récit d’une déchirure familiale mais aussi de retrouvailles, fortes d’un apprivoisement progressif, d’une acceptation et d’une compréhension qui vont prendre du temps.

Lire la suite

Les migrants en France : synthèse et perspective

SERBIA-EUROPE-MIGRANTSAu lendemain de la Journée Mondiale du Migrant et du Réfugié (#JMMR), animée au sein de l’Eglise en de très nombreux endroits, on peut rechercher de l’information pour comprendre les tenants et aboutissants du débat sur les migrants en France, des décisions politiques aux prises de position des associations. Et de fait, ce n’est pas simple !

Sur le blog des Anciens du Secours catholique, on trouve un excellent article de synthèse qui peut nous y aider, signé Daniel Druesne.

Lire la suite

Les migrants : une bonne nouvelle

1086112-cipg_20180108_liberation-sutera__m3_4380jpg

Alors que le Pape François célèbrera ce dimanche la messe pour les migrants, que l’Office International pour les Migrations estime atrocement à 3.119 le nombre de réfugiés morts en Méditerranée alors qu’ils essayaient pour la plupart de rejoindre l’Europe, et que l’accueil des migrants provoque en France des débats houleux, Libération partage l’expérience de la Sicile avec un titre que d’aucuns jugeront provocateur : « une chose très belle est arrivée, nous avons été envahis par les immigrés ».

Lire la suite

Soyons prophétiques !

St. John the Baptist on Charles Bridge.

Dans une époque où l’on plaide plus volontiers pour sa propre cause que pour des valeurs universelles, l’engagement des chrétiens pour des causes dans lesquelles on ne peut soupçonner aucun intérêt personnel provoque parfois frictions ou incompréhension, comme on le voit depuis quelques années sur des débats dits sociétaux. […]  Le moins que l’on puisse dire est que le christianisme n’a pas cessé et ne peut cesser d’être engagé et altruiste. […] Je sais que beaucoup d’entre vous agissent pour de belles et multiples causes. Au moment de vous adresser mes meilleurs vœux personnels de santé et de bonheur pour vous et pour vos proches, je me permets d’ajouter un autre souhait : en 2018, soyons tous prophétiques !

L’édito de Nouvel An plein d’allant de Jean-Pierre Denis dans La Vie, à retrouver ICI

Nourriture : pas gaspiller mais pas donner non plus ?!

a02c7ca9440dd88bff135313d7fd38b9287d945eCourrier International rapporte un article du Christian Science Monitor qui félicite la France pour ses progrès en matière de lutte contre le gaspillage alimentaire, notamment via la loi promulguée en la matière il y a peu :

L’hebdomadaire américain consacre même le pays “leader mondial de la lutte contre le gaspillage alimentaire”. Pour cela, la publication se base notamment sur le 2017 Food Sustainability Index, un classement international établi par la fondation BCFN (Barilla Center for Food and Nutrition). D’après cette étude, chaque Français gaspille en moyenne 106 kilos de nourriture chaque année, “ce qui est considérablement mieux que dans les autres pays”. […] L’hebdomadaire basé à Boston attribue cette performance à la loi relative à la lutte contre le gaspillage alimentaire, votée en février 2016.

Lire la suite

Hyper Cacher, trois ans après : des raisons d’espérer

trois-ans-apres-la-vie-normale-de-l-employe-de-l-hyper-cacherIl y a trois ans, dans quelques heures, un fou va s’attaquer à un magasin Cacher Porte de Vincennes, faisant des morts et ponctuant la morbide litanie des attentats en France … Dans le « feu de l’action », un homme ordinaire émerge, Lassana Bathily, employé du magasin, étranger en demande de papiers de régularisation, qui va tenter d’aider les otages et livrer des renseignements précieux aux forces de l’ordre. Ouest France revient sur son histoire et son vécu, fait d’humilité, de courage et de foi aussi :

Sensible au sort des migrants qu’il croise régulièrement porte de la Chapelle, et dont il déplore les conditions de vie, il raconte son parcours d’immigré, arrivé en France à 16 ans. À tous, il dit de « s’accrocher ». Avec ses deux CAP de peintre et carreleur, lui a enquillé : plonge, nettoyage, commerce… On lui demande aussi « pourquoi il a mis sa vie en danger pour sauver des gens ? ». Et « pourquoi certains tuent au nom de l’Islam ? ». Le jeune musulman leur répond que « la religion n’a rien à voir là-dedans ».

C’est à retrouver par ICI.

En 2018, je bosse ma foi !

738_000_sapa990202188600Allez, hop hop hop, se remettre au sport, manger mieux, être de meilleure humeur, … : de belles et bonnes résolutions pour cette nouvelle année ! Et si on travaillait aussi à notre foi ?

La Doctrine sociale de l’Eglise : on commence par son pan économique, avec cette émission de France Culture avec Jérôme Vignon, ancien Président des Semaines Sociales de France, et le jésuite Gaël Giraud sur « Et Dieu créa l’économie / La doctrine économique de l’Eglise catholique ».

C’est en podcast aussi, donc aucune excuse, dans les transports ça marche bien, et c’est à retrouver par LA.

Un peu de poésie pour alléger la galette …

2608181467Nous voilà heureux de cette fête de l’Epiphanie mais notre intestin de ne voit pas nécessairement en quoi la frangipane peut constituer une « manifestation de Dieu » … Le Diocèse d’Annecy heureusement nous propose un peu de légèreté, avec ce conte qui pose une question cruciale : que va faire le concierge du ciel après que l’étoile eut guidé les rois-mages …

C’est à retrouver par ICI.

Migrants : les Eglises aux avants-postes

hollenbach-rtx1wjf5_jpgAlors que le Figaro annonçait pour Noël les résultats inquiétants d’un sondage en ligne sur l’immigration, divers médias mettent en valeur le rôle actif des Eglises dans l’accueil des migrants en Europe, voire le caractère promordial de leur contribution.

Le Monde ainsi, avec l’interview de la sociologue Mathilde Pette, insiste sur le rôle centrale de l’Eglise dans l’accueil des migrants en France.

Le soutien aux migrants n’est pas le fait de toute l’Eglise mais il n’en reste pas moins qu’elle est l’un des soutiens les plus systématiques à cette population. Cela passe par exemple par l’engagement de prêtres, par des collectes organisées dans les paroisses, par la Journée mondiale du migrant et du réfugié ou par la mise à disposition des locaux, à l’occasion par exemple de grèves de la faim d’étrangers sans-papiers. Les édifices ecclésiastiques apparaissent alors comme des lieux de refuge et de protection.

Lire la suite

« Une formidable mutation pour le christianisme »

sans-titreLe Monde des Livres du 22 décembre propose un dossier sur « Jésus donne de ses nouvelles ». En son sein, une très intéressante interview croisée de l’historienne Valentine Zuber et du théologien jésuite Christophe Theobald, à l’occasion de la parution de leurs livres respectifs. Quelques extraits marquants notamment du propos de Christoph Theobald :

[La méfiance des chrétiens au sujet des nouveaux droits touchant par exemple à l’éthique familiale ou au vivant] paraît aboutir de plus en plus, aujourd’hui, depuis la Manif pour tous, à une crispation …
C. T. J’ai l’impression que c’est lié à certains milieux. Mais cela ne couvre pas l’ensemble du catholicisme français, qui fait preuve d’une grande créativité. Il y a des gisements, des émergences, qui n’arrivent simplement pas à se relier entre eux. D’où le danger de tomber, d’une autre manière, dans le même travers que les premiers : l’esprit de citadelle assiégée. L’enjeu, par rapport à cela, c’est de définir ce qu’est la mission chrétienne. Le christianisme qui vit uniquement pour lui-même, qui n’est plus présent dans la société, n’est plus le christianisme. Le pape François parle de « disciples missionnaires ». Sur ce point, j’aimerais qu’il soit mieux écouté par les évêques français, qui ont tendance à centrer les questions éthiques sur ce qui concerne le début et la fin de la vie. C’est comme si tout le reste n’existait pas ! Il est naturel, dans les questions politiques, de laisser chacun se décider en conscience. Mais, jusque-là, on établissait au moins des limites. Aujourd’hui, tout semble devenir acceptable, y compris que des chrétiens votent Front national. L’épiscopat n’a pas fait de geste significatif pendant un an et demi de combat électoral, alors que tout le monde annonçait Marine Le Pen au second tour. […]

Lire la suite