La palme d’or du festival de Cannes serait… monastique ?!

Une anecdote de nos amis de « Divine Box » !

Vous connaissez sans doute le “festival de Cannes”, n’est-ce pas ? La cérémonie récompense les meilleurs artistes par une palme d’or, devenue au fil des ans le symbole par excellence de ce festival. Mais d’où vient cette palme …? Et si son origine était monastique ? Allez, on vous raconte !

Le choix de la palme pour le festival fait référence aux armes historiques de la ville de Cannes. Mais si l’on jette un coup d’œil aux armoiries de l’abbaye de Lérins située à 5km de là, on y trouve deux palmes qui entourent la crosse du père abbé. Coïncidence ? 

Pour essayer d’y voir plus clair, revenons quelques siècles plus tôt. L’histoire de l’abbaye de Lérins, située en Provence, débute en 410 avec l’arrivée de saint Honorat sur l’île. Rapidement, l’île Saint-Honorat est fréquentée par des générations de moines et pèlerins, si bien que l’influence de l’abbaye de Lérins s’étend alors sur la région et ses environs. Théoule-sur-Mer, Grasse, Antibes et Cannes dépendent alors des moines de l’île. Mais au fil des années, la ville de Cannes se détache de l’influence de l’abbaye de Lérins. 

Pour remercier les moines d’avoir protégé les habitants de sa baie pendant plusieurs siècles, l’hôtel de ville conserve la palme de l’abbaye de Lérins au centre de son blason !

Donc si on résume : palme sur le blason de l’abbaye de Lérins >> palme sur le blason de la ville de Cannes >> palme du festival de Cannes. Dingue, non ? Merci les moines !

(PS : et pour la petite histoire, la palme du blason de l’abbaye de Lérins fait référence au palmier sur lequel grimpa saint Honorat pour échapper à la violente mer qui nettoya l’île des serpents qui l’infestaient !)

Et maintenant, grâce à Divine Box :