Un brin de lecture comme bol d’air

Quand l’art vient nous aider à respirer en temps incertains… « Chaque jour jusqu’au 27 septembre, les artistes habitués des planches du Rond-Point se succéderont sur des tréteaux installés dans le jardin, devant un parterre de quelques dizaines de chaises. Joséphine de Meaux, François Morel, Christine Murillo, Pierre Notte et tant d’autres pour, selon les mots de Jean-Michel Ribes, « résister au Covid 19 et montrer que nous sommes toujours vivants. »

Le mardi 8 septembre, l’écrivain Daniel Pennac a ouvert ce bal prometteur. Regard espiègle derrière un binocle étroit, il s’installe à la table et ouvre son ordinateur. « C’est du work in progress, comme on dit en français », s’amuse-t-il en offrant, pour l’événement, ce cadeau réjouissant : les premiers chapitres du prochain volet de la saga Malaussène, directement tirés d’un manuscrit en cours d’écriture. » Un bel article de La Croix >>