C’était une tong pas comme les autres

(Source : Le Parisien)

Une plage de sable blanc. Le soleil qui tape. Et une petite bière pour se désaltérer. Sauf que… Rien à l’horizon pour la décapsuler. C’est pour éviter ce petit moment de solitude que Thomas Poulet a eu l’idée de fabriquer la première tong décapsuleur française sous la marque Soreez. Un concept né en décembre 2019 dans l’esprit du jeune homme, du côté de Bali où pareille mésaventure lui est arrivée avec une bande d’amis : « On s’était servi d’un galet, mais à ce moment-là, je m’étais dit qu’il y avait sûrement quelque chose à faire », raconte le natif de Sylvain-lès-Moulins (Eure), d’où les commandes sont envoyées depuis la maison paternelle.

Et depuis plus de 2000 « tongs – décapsuleurs » ont déjà été écoulées ! Découvrez cette histoire souriante dans Le Parisien >>