La baleine à bosse continuera à la rouler

La biodiversité va mal, avec une chute catastrophique de la population de nombreuses espèces en des temps records. Mais l’une d’entre elles reprend du poil de la bête : la baleine à bosse, dont les effectifs avaient été décimés par la chasse.

abysses, animal, baleine

C’est ce que montre cette publication (en anglais) parue dans le Royal Society Publishing, d’une équipe de chercheurs spécialisés dans l’étude des mammifères marins. Ils ont employé différents modèles statistiques pour estimer à partir de plusieurs observations la population totale de baleines à bosse, et les résultats sont une très bonne nouvelle.

En 1830, elles étaient 27 000 à arpenter les océans. Mais soumises à des décennies de chasse, ces baleines n’étaient plus que 450 au milieu du XXe siècle. Une politique de protection associée à une interdiction de la chasse à la baleine commerciale ont alors permis de restaurer la population, que l’on estime désormais à environ 25 000, pratiquement autant qu’il y a deux siècles !

Cette information est d’autant plus réjouissante que les baleines, non-contentes de soutenir parapluies et soutiens-gorge, sont des actrices sous-estimées de la lutte contre le réchauffement. Leur mode d’alimentation les transforme en admirables pièges à carbone, et ce longtemps après leur mort, comme l’expliquait cet article de Géo en septembre dernier. Comme souvent en écologie, la protection des uns fait le bonheur de tous. De quoi rire comme… comme quoi déjà ?