Nos églises fermées, une opportunité ?

sans-titreCes temps de confinement sont durs et pour de nombreux catholiques dans l’absence d’accès physique à la messe en communauté. Pourtant, le prêtre et théologien tchèque Thomas Halik nous propose dans les colonnes de La Vie de considérer la situation autrement :

Nous devrions accepter l’actuel sevrage des services religieux et du fonctionnement de l’Église comme un kairos, une opportunité pour nous arrêter et nous engager dans une réflexion approfondie devant Dieu et avec Dieu.

L’occasion de regarder quelles pouvaient être certaines faiblesse latentes de nos églises mais aussi de considérer tout ce à quoi elles sont appelées dans un monde qui ne sera plus tout à fait comme avant … Des perspectives qu’on ouvre souvent peu en ce moment, à retrouver ICI