La raison d’espérer de Mgr Pontier

« Les fidèles sont moins nombreux, les vocations se font rares, l’Église est secouée par le scandale de la pédophilie. Où sont vos raisons d’espérer ?
Mgr Pontier :
 Dans le Christ ! Cela me donne la capacité de lire ce qu’on vit aujourd’hui non pas comme quelque chose qui meurt, mais qui va renaître. »

À l’heure où il dit au revoir à son diocèse, Mgr Pontier fait un bilan de son épiscopat au sein d’une ville qui ne laisse pas indifférent dans un entretien à La Provence.

« Quittez-vous Marseille le coeur léger ?
Mgr Pontier :
 Je pars avec le coeur reconnaissant pour ce que j’ai vécu dans cette ville si particulière avec sa population plurielle. J’ai apprécié les rencontres avec les communautés musulmane, juive, arménienne, les Libanais, les chrétiens d’Orient«