« Mon Dieu que la vie est belle »

Victime et rescapée de l’attentat de Strasbourg, elle considère que ce jour-là, un ange-gardien l’a protégée. Car le terroriste lui a tiré dessus, en plein coeur. La balle a traversé ses deux blousons, son t-shirt, lui a brûlé la peau, mais ne l’a pas blessée davantage.

Aujourd’hui, elle veut aider d’autres victimes et témoigner de la vie :

Mon dieu que la vie est belle, il faut profiter de chaque jour. Il y a une solidarité, une bienveillance, une gentillesse, il suffit de bien ouvrir les yeux pour se rendre compte que la vie est une fête.

Un beau sujet de France3