Quelles raisons d’espérer souhaitez-vous transmettre à vos enfants et petits-enfants ?

Dans les circonstances actuelles, les évêques lancent un appel aux catholiques de France. Ils constatent que la France manque de lieux d’échange et de réflexion pour débattre ensemble, largement, tous milieux et territoires confondus, de notre société et du bien commun. Or, l’Eglise dispose d’un maillage conséquent de paroisses sur tout le territoire national. C’est pourquoi ils proposent :

dans les semaines à venir, de susciter partout où ce sera possible des groupes d’échanges et de propositions en invitant très largement d’autres personnes, partageant ou non notre foi, qui peuvent être intéressées d’y participer et d’y apporter leurs idées.

Afin de faciliter les échanges, ils soumettent cinq questions et suggèrent de transmettre les réponses aux élus (et aux évêques) :

  1. Quelles sont selon vous, en essayant de les hiérarchiser, les causes principales du malaise actuel et des formes violentes qu’il a prises ?
  2. Qu’est-ce qui pourrait permettre aux citoyens dans notre démocratie de se sentir davantage partie prenante des décisions politiques ?
  3.  Quels sont les lieux ou les corps intermédiaires qui favoriseraient cette participation ?
  4. Quel « bien commun » recherché ensemble pourrait fédérer nos concitoyens et les tourner vers l’avenir ?
  5. Quelles raisons d’espérer souhaitez-vous transmettre à vos enfants et petits-enfants ?