Et tu creuses, et tu bénis !

« Fêté ce samedi soir en présence de plusieurs centaines de riverains, le nouveau tunnelier du Grand Paris Express sera célébré jeudi prochain. »,  légèrement en différé de la Sainte Barbe ! Sérieusement ? Eh oui, c’est ce que nous explique cet article du Parisien

« Dans les sous-sols du chantier de Bagneux, à 42 m sous terre, c’est le jeudi 6 que les agents du chantier vont recevoir sa protection. A 11 heures, le tunnelier sera officiellement consacré. C’est le père Franck Javary, curé de la paroisse de Bagneux, qui va, pour la première fois de sa vie, bénir une si impressionnante machine. « En bénissant leur outil de travail, ce sont avant tout les gens qui l’utilisent que je bénis, précise l’homme d’église. Je vais également bénir une ou plusieurs statues de Sainte-Barbe, qui sont disposées dans des petits abris et demeurent sur le chantier. »

Superstition ? Peut-être. Mais cette tradition est une étape indispensable. Avant de creuser, les ouvriers doivent recevoir la protection de leur Sainte Patronne. Et cela même s’ils ne sont pas croyants. « Cette bénédiction s’inscrit dans la tradition chrétienne mais elle présente avant tout un caractère inter-religieux, explique le prêtre. Même si certains ouvriers sont d’une autre confession religieuse, ou non-croyant, c’est un moment important qui rassemble tous les travailleurs. » »