Revue de presse : Avent, Noël, Gilets jaunes, film et cinéma, prêtres

Ce dimanche, pour l’Eglise, une nouvelle année liturgique débute avec l’Avent. Et pour bien la commencer, nous attaquons la préparation de Noël, avec les diverses propositions sur le net ou dans la vie ordinaire. Sur le net, comment ne pas parler de la retraite de l’Avent des dominicain, L’avent dans la ville. Le thème de cette année : je vous annonce une grande joie »., afin de goûter la joie des bergers et des anges. Méditations, témoignages, chants et prières sont au rendez-vous, avec de grands noms tels que le frère Jean Druel, dominicain au Caire, ou encore, attention, Jean-Marie Bigard !

La Croix propose de nombreuses autres proposition connectées : celle de Croire.com (en partenariat avec les fraternités monastiques de Jérusalem), celles des carmes de Paris, d’Hozana, de Notre Dame du Web, ou du monastère invisible. L’@OeuvredOrient publie son calendrier de l’Avent ! Composé d’icônes religieuses venant d’Orient, il sera disponible sur la page Instagram de l’Œuvre à partir du 2 décembre.

Le site www.lecheminversnoel.fr proposera à partir du 2 décembre un calendrier de l’Avent en ligne avec chaque jour une histoire et un personnage à découvrir. Des histoires imaginées et écrites par les équipes diocésaines pour raconter la fête de Noël. Une proposition de la Province ecclésiastique de Reims (regroupant les diocèses d’Amiens, Beauvais, Noyon et Senlis, Châlons-en-Champagne, Langres, Soissons, Laon et Saint-Quentin et Troyes). Le diocèse de Metz reprend lui-aussi son calendrier, sur le site internet, et ce dès demain… On ne loupe pas le début !

La Vie propose dans le magazine de cette semaine un dossier pour « Réenchanter Noël », avec de nombreuses pistes pour l’Avent ! Le site internet du magazine revient sur le calendrier de l’Avent et sur une proposition des frères franciscains (avec un vrai calendrier !) : « Chaque jour, nous avons une phrase de l’Évangile, accompagnée de conseils pour mettre cette phrase en pratique. Une petite méditation pour prier. Et une photo prise dans un de nos cinq couvents en France et Belgique, qui illustre l’Évangile ». Une manière de créer « un lieu d’échange privilégié entre parents et enfants » comme l’explique un des frères sur le site.

Les enfants ne sont pas en reste. Le site idées-caté.com propose une explication sur l’Avent, et une médiation par dimanche, avec des images, des dessins, des jeux,… Bref, tout ce qui vous sera utiles pour nos chères têtes blondes. Sophie, une blogueuse propose un tuto pour réaliser votre calendrier de l’Avent… Si avec ça vous n’y arrivez pas…

Et enfin, pour tout savoir des traditions de l’Avent et de Noël, c’est sur le site Chrétien aujourd’hui qu’il faut aller ! Vous voilà briefés. Pour toute autre question, rendez-vous mardi dans News et foi…

Petit point actu avec les Gilets jaunes : Dans La Vie de cette semaine, un grand dossier encore sur les gilets jaunes. Le magazine a fait remonter des expériences locales innovantes, demandé à des politiques, des responsables associatifs, des chefs d’entreprise leurs idées pour refaire société dans un environnement durable. 10 pistes ressortent de ces rencontres… A étudier et pourquoi pas, à notre niveau, à mettre en œuvre…

Koztoujours nous invite, dans les pages de La Vie (encore), à ne pas en rester aux questions posées directement, celle des taxes, mais à aller jusqu’au cœur du problème, à savoir la valorisation des territoires. Et il le dit clairement : « Les enjeux sociaux et géographiques sont pourtant manifestement imbriqués, et ils structurent notre avenir commun ». Sur son blog, il va plus loin et s’interroge sur la possibilité, pour la classe politique, de répondre à la colère des gilets jaunes…

Dans les pages de la Vie (toujours), cette rencontre entre un écologiste, Loïc Steffan, et des gilets jaunes. On ne peut qu’être horrifié par la diversité des situations qu’il décrit… Sa dernière phrase est claire : « Les plus favorisés doivent cesser leur sécession pour ne pas mettre le pays et eux-mêmes en danger ». Le Pèlerin lui aussi, dans sa livraison de la semaine, tout comme La Croix dans son dossier spécial, ont été à la rencontre des gilets jaunes. Des vies à découvrir pour se rendre compte de ce que vivent certains de nos frères.

Pour voir (ou entendre) ce que la Doctrine Sociale de l’Eglise pense des revendications des gilets jaunes, c’est sur www.mission-web.com. Un podcast de plus de 8 minutes de votre serviteur…

Et à noter le dossier spécial ouvert par La Croix depuis bientôt 2 semaines (mais prévu depuis quelques temps déjà) sur les métamorphoses du travail. Un ensemble d’articles complémentaire à ce qui se vit aujourd’hui, pour découvrir le monde du travail tel qu’il est et non tel qu’on se l’imagine parfois.

Une séquence vidéo, avec la télévision d’abord : ce jeudi, sur Arte, et la publicité dans différents médias radio ou internet l’a déjà largement annoncé, une nouvelle série de 10 épisodes débute : Au nom du Père. Adam Price, le talentueux scénariste danois qui est à l’origine de Borgen (une série TV sur la vie politique) revient avec cette nouvelle série qui questionne la spiritualité et la transmission à travers une famille de pasteurs. Il dit sur le site d’Arte : « Je crois que la religion est redevenue un facteur politique important ces vingt dernières années, avec la place qu’elle occupe, y compris en France. Au nom du père essaie d’élargir la question en examinant le pouvoir de la foi dans nos vies ». Il cite notamment dans l’interview sur les racines de cette série le théologien danois Hal Koch. Ce dernier disait que « la démocratie est une conversation entre les gens ». « Avec cette série, explique Adam Price, nous souhaitons inciter les spectateurs à débattre de la religion, car nous devrions être fiers de pouvoir aborder les sujets les plus épineux dans nos démocraties, quand dans bien des pays, on ne peut exprimer ses opinions sans se retrouver en prison ». Pour comprendre l’histoire, sachez que cette série brosse les portraits d’un pasteur de Copenhague, de ses deux fils et de sa femme aux prises avec le doute, la culpabilité et les défis du monde contemporain. Sur un mode intimiste, le pouvoir de la foi religieuse dans les relations sociales et familiales est abordé, tandis que la notion d’engagement sous toutes ses formes est questionnée… Retenez 3 jeudis de suite pour voir l’intégralité de la série ! (même s’il faut vous attendre à des choses dures et loin de la réalité des protestants d’aujourd’hui)

Sinon, côté cinéma, Sauver ou périr, un film consacré à ceux qui sont les anges gardiens « physiques » de notre quotidien : il s’agit des pompiers (et plus particulièrement des Pompiers de Paris. « Dès le début, le spectateur est en immersion dans le quotidien d’une caserne et au milieu des interventions. Le film se déroule à la limite du documentaire, bien soigné dans ses détails, dans lequel Pierre Niney, dans le rôle principal de Franck, se fond parfaitement avec beaucoup d’humilité et de brio » nous dit le Samaritain. Sur le site de Franceinfo, on lit ce pitch du film, qui explique sa place dans cette revue de presse : « Pourtant, lors d’une intervention, la vie de Franck vie va basculer. « Une histoire vraie a inspiré la trame du film Sauver ou Périr, réalisé par Frédéric Tellier. Pour l’acteur Pierre Niney, ce film est un « hymne à la vie, à la résilience et à l’espoir, qui s’adresse à tout le monde, à tous les gens qui ont vécu un moment difficile dans leur vie, petit ou grand, un accident, une épreuve quelle qu’elle soit ». C’est un film qui dit « n’abandonnez pas », ajoute-t-il.

Droit de suite : #LettreAunPretre, ce sigle dont je vous ai parlé la semaine dernière pour témoigner du soutien dont les laïcs peuvent témoigner vis-à-vis des prêtres a eu une répercussion inédite. C’est un prêtre qui a écrit à Famille Chrétienne pour dire son désespoir. Je vous livre les quelques mots de présentation de cette lettre, que je vous invite à lire, et qui rappelle par trop bien l’ouvrage du regretté Jean Mercier, Mr le curé fait sa crise. Quand la réalité dépasse la fiction… « Nous avons reçu cette « lettre d’un prêtre en train de se noyer », comme l’intitule lui-même son auteur. Il y exprime le profond malaise qui l’habite à côtoyer sans cesse l’indifférence à Jésus, sa lassitude à se donner sans retour, son profond découragement. Un véritable appel au secours auquel nous vous invitons nombreux à répondre en commentaire. Et si, pendant cet Avent, nous faisions la joie de nos prêtres à aimer le Christ, sans rien attendre en retour ? ». Rien à ajouter…