Et la première place est attribuée… aux plus pauvres !

A l’occasion de la 2ème journée mondiale des pauvres, le diocèse de Paris a organisé une série d’événements dont une messe et un repas à Saint-Eustache et l’hebdomadaire du diocèse revient sur ce grand moment.

« Konstantinos, la soixantaine, chapeau noir et rose à la boutonnière, entame son chili con carne. « Je suis philosophiquement athée, affirme-t-il, mais notez que pendant toutes ces années de rue, l’Église de Paris s’est occupée de moi. Je suis vraiment reconnaissant ! » (…) Et Armelle de conclure : « Bien sûr, la vie est difficile, mais qu’il y ait de la joie, ça compte. » »

D’autres beaux témoignages à découvrir dans Paris Notre-Dame >>