Négocier, c’est possible.

Même avec des Anglais. C’est ce que vient de démontrer Michel Barnier, en déroulant une capacité d’empathie, d’écoute et de patience rares. Le fait qu’il soit Français ne devrait peut-être pas compter dans la satisfaction. Et pourtant…

De l’utopie, beaucoup de détermination, et une bonne dose de patience, il en a fallu à l’ex-ministre français, ancien commissaire européen venu des rangs de la droite, pour tenir le cap. Il a su encaisser quand les Britanniques ont affirmé que jamais ils ne paieraient leur dû à l’Union, ou quand ils s’entêtent à vouloir bénéficier des avantages du marché intérieur… Il est resté imperturbable aussi quand les dirigeants britanniques se sont mis en tête de faire le tour des capitales européennes pour tenter d’enfoncer des coins entre les Vingt-Sept. En vain.

Brexit : le sans-faute du tenace négociateur Michel Barnier (Le Figaro)