INRI (Questions pour l’Evangile du dimanche du Christ, roi de l’univers B)

Ce dernier dimanche de l’année liturgique, est celui du Christ, roi de l’univers B. Jésus dialogue avec Pilate (Jean 18, 33-37) lors de son procès.


Voici quelques questions pour l’Évangile de ce dimanche :
– Lorsque je me sens jugé(e), dans quel état d’esprit suis-je? Sur quel ton réponds-je?
– Lorsque j’interroge d’autres, comment est-ce que je m’y prends? Est-ce que je prends au sérieux leur(s) réponse(s)?
– Ce que je sais sur Jésus, je le dis de moi-même ou parce que d’autres me l’ont dit?

– Comment qualifier la royauté de Jésus?
– Jusqu’où vais-je dans la recherche de la vérité? dans ma manière de m’informer? Comment l’écoute de la Parole de Dieu m’aide-t-elle à discerner et à exercer mon esprit critique (par ex. « Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu »)?
Pour les couples et les (grands-) parents :
– Sur quel ton dialoguons-nous?
– Sur quels points faisons-nous confiance à nos (petits-) enfants?
Pour ceux et celles qui travaillent (professionnellement ou au foyer) :
– Comment est-ce que je discute avec mon supérieur?
– Comment est-ce que j’exerce mes responsabilités en étant au service des autres?
Pour les ados :
– Quelle question aimerais-je posée à Jésus sur lui?
– Qui m’a déjà demandé ce que j’aimerais faire dans la vie?
Pour les disciples-missionnaires :
– Qu’est-ce que je fais pour approfondir l’identité de Jésus ? je suis une formation? je lis un livre de christologie? Je lis un évangile en continue (celui de Luc que nous allons écouter au cours de l’année C à partir de dimanche prochain)?
– Comment est-ce que j’exerce la dimension royale (service) de mon baptême?

 

De quelle royauté s’agit-il? Celle d’un despote et dictateur? Celle d’un souverain éclairé? Celle de David, comme chef de son peuple et aussi chef des armées? Celle symbolique d’un homme qui fait l’unité autour de lui, sans avoir aucun des attributs du pouvoir? En fonction des images que nous nous faisons d’un roi, nous risquons de les projeter sur Jésus. Ne soyons pas étonnés que nous ne trouvions pas Jésus si nous nous trompons sur sa manière d’être roi, il s’est enfui « dans la montagne, tout seul. » (Jn 6, 14) Déjà lors de sa naissance, cela n’avait pas été sans poser de problèmes pour Hérode le Grand (Mt 2, 1-13.16).
Dans les nombreuses paraboles de Jésus sur le Royaume, il n’insiste pas tant sur le roi que sur le royaume qui grandit. Ceux qui ont suivi une retraite selon les « Exercices spirituels » de St Ignace de Loyola pourront se rappeler dans son enseignement sur la contemplation du règne de Jésus-Christ, la méditation sur les deux étendards.
Pour tous les baptisés, c’est une occasion de méditer un des trois aspects de toute vie baptismale et ecclésiale de prêtre (prière et célébration; liturgie), de prophète (lecture et annonce de la Parole de Dieu; témoignage) et de roi (service des autres).