Pour rebâtir et restaurer ce qui peut l’être

A minima la confiance et, si possible, les traces de notre culture. « Une mission exploratoire composée de membres de L’Œuvre d’Orient, d’historiens et d’experts de la Bibliothèque nationale de France s’est rendue en Irak, au Liban et en Syrie. L’occasion de dresser un bilan des premiers efforts entrepris pour préserver les richesses du patrimoine de ce «berceau de l’humanité». »

C’est ce que narre un article du Figaro : « Proche-Orient : après le chaos, rebâtir et restaurer »