Revue de presse : Musique, journée du pauvre, pédophilie, sciences, évangélisation…

On commence en musique aujourd’hui, pour la journée des pauvres, je vous propose d’entendre l’hymne Fratello qui a servi pour la première rencontre mondiale des pauvres en 2016, à Rome, place St Pierre. Ce dimanche aura lieu la 2ème édition de cette journée voulue par le pape François, dont je vous invite à découvrir le message intitulé : « un pauvre crie, le Seigneur entend ». C’est sur le site du Vatican, et on y lit ces mots si justes : « Le fait d’être pauvre ne peut se résumer en un seul mot : c’est un cri qui traverse les cieux et rejoint Dieu. Qu’exprime le cri du pauvre, sinon la souffrance et la solitude, sa déception et son espérance ? Nous pouvons nous demander : comment se fait-il que ce cri qui monte jusqu’à Dieu ne parvient pas à nos oreilles et nous laisse indifférents et impassibles ? Au cours d’une telle Journée, nous sommes appelés à un sérieux examen de conscience pour saisir si nous sommes réellement capables d’écouter les pauvres. » Et le pape d’ajouter : « La Journée Mondiale des Pauvres se veut une modeste réponse de toute l’Eglise, dispersée de par le monde, adressée aux pauvres de toutes sortes et de tous lieux, afin que nul ne croit que son cri s’est perdu dans le vide. ». Un message à lire, et à mettre en œuvre surtout ! Un dernier extrait pour la route : « Les pauvres nous évangélisent, en nous aidant à découvrir chaque jour la beauté de l’Evangile. Ne passons pas à côté de cette occasion de grâce. En ce jour, considérons-nous tous comme leurs débiteurs afin qu’en nous tendant la main les uns et les autres, se réalise la rencontre de salut qui soutient la foi, rend effective la charité et donne l’espérance pour progresser avec sûreté sur le chemin où le Seigneur vient à notre rencontre. »

Cette journée est l’occasion de jeter un œil sur le site du Secours catholique pour voir les activités de ce service d’Eglise. Sur le site internet www.secours-catholique.org, vous aurez accès à de nombreux éléments pour répondre à vos interrogations, pour voir aussi ce que font les bénévoles de cette association. Et je vous rends plus particulièrement attentifs au dossier sur l’état de la pauvreté en France en 2018. Sorti il y a 10 jours, ce rapport fait état de chiffres qu’on ose à peine imaginer. Ainsi par exemple, près de 8 % des ménages rencontrés par les équipes du Secours Catholique vivent au-dessus du seuil de pauvreté fixé à 60% du niveau de vie médian des Français, ou alors 25 % des travailleurs aidés par le Secours Catholique sont en CDI, certains gagent même jusqu’à 2000 € (c’est un exemple). On note également une grande proportion de célibataires qui bénéficient de l’aide de l’association (80 % des personnes âgées qui y viennent). Une carte permet une analyse régionale, ce qui permet de mettre en avant certains problèmes locaux… Un dossier à lire et à garder en mémoire pour cette journée mondiale du pauvre. Je signale d’ailleurs que ce week-end, le Secours catholique recevra le produit des quêtes des paroisses.

Autre sujet, même si on reste dans le domaine de la pauvreté, c’est une équipe de foot particulière, une équipe de foot de 3ème division italienne locale inscrite par la Caritas, donc le Secours Catholique italien, à Cagliari, dans le sud de la Sardaigne. Une équipe composée de 24 jeunes migrants ! « L’initiative, explique Alessandro Cao, réfèrent Caritas pour le secteur migrations, est née comme activité d’intégration de ces jeunes qui arrivent presque tous du continent africain et sont logés au centre d’accueil de la Caritas ». C’est un article en italien, dans le quotidien des évêques d’Italie, l’Avvenire.

En Italie toujours, pour soutenir les chrétiens persécutés, Venise verra ses plus emblématiques monuments et même ses eaux se colorer de rouge, en signe de solidarité avec tous les chrétiens persécutés. L’initiative, révélée par Vaticannews, associe l’Aide à l’Eglise en détresse et le patriarcat de Venise ; elle aura lieu le 20 novembre prochain… Allez faire un tour sur les réseaux sociaux ce jour là pour découvrir la cité des Doges sous un autre jour…

En Bref :

Pédophilie, ça avance du côté des évêques français, avec la nomination de Jean-Marc Sauvé comme président de la commission indépendante sur la pédophilie annoncée par les évêque de France la semaine passée à Lourdes. Celui qui est vice-président honoraire du Conseil d’Etat. Il définit ainsi sa mission dans les colonnes de La Croix : « établir les faits, analyser les raisons pour lesquelles, dans beaucoup de cas, ils n’ont pas été révélés ni sanctionnés, et évaluer aussi les mesures prises depuis 2000. Faire les préconisations nécessaires pour réparer ce qui doit l’être et éviter que ces errements ne se reproduisent ». Jean-Pierre Denis, dans l’édito de la semaine de La Vie, revient sur la création de cette commission et signale que « sa marge de manœuvre paraît grande. La personnalité choisie pour mener les travaux, (…) est la plus qualifiée que l’on puisse trouver ». Néanmoins, le directeur de la rédaction de la revue affirme ses réserves, et sa prudence face à cette annonce, montrant le temps perdu… Ne doutons pas que la presse chrétienne, que lui-même qualifie sur ce dossier d’un « peu pénible », suivra la progression du travail de cette commission.

La Croix toujours nous apprend qu’aux USA, les évêques réfléchissent aux racines de la crise qui les a secoués fortement il y a une quinzaine d’année et qui revient par secousses, notamment avec les questions sur le célibat et l’ordination de femmes. Et au Vatican, c’est le retour de Mgr Scicluna, comme secrétaire adjoint de la Congrégation pour la doctrine de la foi. Ce prélat maltait s’était fait connaître pour avoir été l’homme de confiance du pape Benoît XVI dans la lutte contre les abus sexuels sur les mineurs. Il revient donc au premier plan… Une bonne nouvelle.

Sciences avec une figure qui est redécouverte, celle de l’abbé Georges Lemaître. Le Samaritain relaie un article du Figaro qui nous apprend que le prêtre belge vient d’être reconnu par l’Union Astronomique Internationale comme co-inventeur de la théorie du Big Bang. Cette association vient de recommander d’associer le nom du scientifique catholique belge à celui de l’américain Hubble pour décrire la loi d’expansion de l’univers.

Prise de position de Koz Toujours dans les pages de La Vie pour les soins palliatifs. Je ne vous en dis pas plus mais vous invite à lire ce qui parait si logique et qui est si souvent oublié ou mis de côté par un bien-être des valides qu’on finit par refuser aux malades.

Evangélisation : Famille Chrétienne publie un dossier sur la paroisse de Lyon Centre, paroisse rendue célèbre par le groupe Glorious. On y découvre comment l’accueil aux messes dominicales est au cœur de cette démarche. Un dossier inspirant pour toutes nos paroisses.

Musique : De qui sont ces paroles d’après vous ?

Et soudain je Le vis dans la foule
Beaucoup de gens s’étaient rassemblés autour de Lui
Les mendiants criaient, les lépreux L’appelaient
Le vieil homme ne dit rien, Il Le regardait fixement
Ils descendaient tous pour voir le Seigneur Jésus
Ils descendaient tous pour voir le Seigneur Jésus
Ils descendaient tous

Puis arriva un homme qui tomba à ses pieds
Impur a dit le lépreux et il sonna sa cloche
Il sentit la paume d’une main toucher sa tête
Va maintenant va maintenant tu es un homme nouveau

Ils descendaient tous pour voir le Seigneur Jésus

Je précise qu’elles sont chantées en anglais… Vous séchez ? Je vous laisse écouter pour voir si vous reconnaissez la voix

Il s’agit ni plus ni moins de Freddy Mercury, l’emblématique chanteur du groupe Queen. C’est Aleteia qui a mené l’enquête sur cette chanson et sur la foi de Freddy…

*
Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à notre lettre d’infos, gratuite, hebdo, et positive.