A Lyon, on peut prier au stade

L'intérieur du Parc OL de Décines, ici en mai dernier avant la finale de Ligue Europa. — Daniel/phcimages/Cover Images/SIPA« Nous avons souhaité permettre à tous les joueurs et joueuses venant au Groupama Stadium de se recueillir dans un lieu commun, indépendamment des religions », confie Jean-Michel Aulas, le président du club lyonnais.

Cette chapelle multiconfessionnelle, qui sera bientôt inaugurée avec « les plus hautes instances religieuses », est le fruit « d’un certain nombre d’études spirituelles et confessionnelles » pour savoir quel était « le trait commun entre toutes ces religions et Lyon ». 

« On a trouvé Marie, un personnage fantastique et présent dans les trois principales religions, et qui a aussi veillé sur Lyon », indique Jean-Michel Aulas. Cette « chapelle à Marie » est une première dans un stade en France. D’autres grands clubs européens, comme le Barça et Everton, abritent également une chapelle dans leur enceinte. Décrite par le président de l’OL comme « une pièce très simple mais d’une beauté absolue », elle se situe à proximité des vestiaires et « des joueurs y vont régulièrement » depuis sa récente ouverture.