Revue de presse : #Synod2018, évangélisation, rosaire et « L’Amour vrai »

On commence avec l’événement ecclésial de la semaine, l’ouverture du synode pour les jeunes. A suivre sur le hashtag #Synod2018. Alors bien entendu tous les journaux reviennent sur ce grand moment. A commencer par La Croix (qui pourtant titre sur les affaires de pédophilie en France, et donne la parole à Mgr Pontier, mais là je vous invite à lire ce dossier, car si chaque fois qu’un article parait sur ce sujet je ne ferai plus que recenser ces derniers). Le quotidien, en page 20, donne la parole au pape. Ce dernier envisage le synode comme un lien qui doit « faire germer les rêves ». Je vous rappelle également la série sur les jeunes qui se poursuit avec aujourd’hui la question de l’affectivité et de la sexualité… Et un petit mot pour souligner comme un ancien blogueur, Paul Santus, @incarnare sur Twitter, se retrouve initiateur de forums pour présenter la théologie du Corps de St Jean-Paul II.

Le magazine La Vie revient aussi sur cette première journée du synode. Dans un article payant de son site internet (le magazine part à l’impression le mardi soir, donc c’était avant l’ouverture, et vous n’y trouverez pas d’actualité récente sur le synode cette semaine), le magazine reprend les paroles du pape qui rappelle aux pères du synode qu’ils ont été les jeunes à qui le concile Vatican II s’est adressé à travers son dernier message. Citation de l’article du journal, qui reprend les mots du pape lors de la séance d’ouverture : « Là où Jean XXIII appelait à marquer le « désaccord avec ces prophètes de malheurs qui annoncent toujours le pire, comme si la fin de tout était imminente », François a exhorté à ne pas se laisser mener par de « fausses espérances » ni « tenter par les prophéties de malheur », appelant à garder « le regard fixé sur le bien qui souvent ne fait pas de bruit, n’est pas le thème des blogs et ne fait pas la une des journaux ». Les critiques honnêtes et transparentes aident, a-t-il précisé, pas les rumeurs et les bavardages. »

Je vous invite aussi à regarder les sites d’information spécialisés que vous connaissez (KTO, VaticanNews, RCF bien entendu qui donne un large écho de ce synode avec une programmation spéciale à 7h25 chaque jour, à 8h10 le mercredi et à 7h12 le vendredi, ainsi que des articles et podcasts…), mais aussi des sites étrangers et francophones pour avoir un autre regard sur cette réalité. Vous pouvez aller faire un tour sur le site www.cathobel.be, le site des évêques Belges, qui propose un long article sur l’ouverture du synode. Nos amis suisses à travers le portail www.cath.ch ont eux aussi une section réservée au synode, en partenariat avec RTS Religion, la Radio Télévision Suisse. De nombreux articles sont présents sur ce site, et nous font sortir de notre zone franco-française. A noter le carnet de bord du synode de Mgr Alain de Raemy, évêque suisse qui participe à la rencontre. De l’autre côté de l’atlantique, la chaine de télévision Sel et Lumière assure une forte présence à Rome pour le synode avec leur envoyé Charles Le Bourgeois. Le site des évêques de France, www.eglise.catholique.fr, donne la parole à Fr. Aloïs, prieur de la communauté de Taizé, qui a participé à 2 synodes déjà et est invité spécial du pape pour cette session.

Du côté des blogueurs on n’est pas en reste, avec une explication de moins de 3 minutes en vidéo du synode proposé par le site Le Samaritain, réalisé par des blogueurs. A lire aussi l’article de Patrice de Plunkett sur les opposants au pape François, notamment outre-atlantique, et qui s’en prennent au synode… Et puis, côté blogueurs, une proposition de Kto au début du Synode sur les jeunes et la foi : une émission où des prêtres répondent aux questions des auditeurs…  KtoTV, en lien avec les animateurs du “padreblog” (ce sont eux les blogueurs, bien que le blog, à l’image de nombreux blogs, végète un peu) lance un nouveau rendez-vous pour permettre aux jeunes de poser leurs questions sur la foi au quotidien ! Vous pouvez leur envoyer vos questions via l’adresse mail : pourquoipadre@ktotv.com.

A part le synode (et la question des abus sexuels), on trouve aussi cette semaine sur le net chrétien un retour sur le Congrès mission qui s’est tenu le week-end dernier à Paris. Soit sur les réseaux sociaux, soit à travers des vidéos de KTO ou à traves un article fort sympathique de La Vie. Extraits : « Des dizaines de tables rondes et quelque 180 ateliers présentant des projets missionnaires ont, pour beaucoup d’entre eux, fait salle comble ». Les organisateurs, nous dit le magazine, « mettent en avant la tendance de fond qu’est l’intérêt renouvelé d’une partie des catholiques pour l’évangélisation. Pour le cofondateur Raphaël Cornu-Thénard, qui a également créé le mouvement d’évangélisation Anuncio et organise d’autres événements de grande envergure, le désir missionnaire des catholiques est un phénomène toujours sous-estimé, y compris dans l’Église ».

Autre actualité, autour du mois d’octobre, le mois du Rosaire, avec le pèlerinage du Rosaire, le plus gros pèlerinage de l’année à Lourdes, avec près de 20.000 fidèles réunis autour des dominicains. A suivre sur les réseaux Sociaux et notamment Facebook, sur la page Pèlerinage du Rosaire, où l’on retrouve de nombreux témoignages en vidéo. Et tant qu’à parler de la vierge Marie, un lien vers le site Mariedenazareth.com qui offre un beau panorama de la prière mariale. Un site à visiter pour en découvrir plus sur la spiritualité mariale ou les apparitions.

Un dernier mot pour nous présenter la pépite de la semaine : je vous invite à poser vos claviers et écrans pour prendre en main un livre, le dernier ouvrage de Martin Steffens qui est sorti jeudi dernier en librairie, et qui s’intitule « L’amour vrai ». Un livre sur l’amour et ce que l’auteur voir comme antithèse à l’amour : la pornographie. Entre l’attitude de la personne qui cherche le plaisir immédiat et de celle qui cherche à laisser du temps pour accueillir l’amour et que l’auteur compare largement à la « prière ». Un livre étonnant, mais qui nous interroge sur notre rapport aux autres et notre manière d’aimer. Un #MustRead comme on dit.